AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The perfect storm, isn't it ? ♣ Roseann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: The perfect storm, isn't it ? ♣ Roseann   Dim 3 Avr - 11:06

The perfect storm, isn’t it ?
Hadès & Roseann




Les rayons diffus de l’astre solaire réchauffaient son corps dissimulé sous une couche de vêtements peu sophistiquée ; les rires aigus des enfants résonnaient dans ses oreilles et sa tête lui rappelant qu’il ne s’était encore jamais lancé dans l’aventure. Être père ? Il n’était sans doute pas prêt. Dans ce parc situé en plein cœur de Salem, il contemplait le paysage florissant parfois dévasté par le poids de quelques bambins ne tenant pas sur leurs jambes. Pourtant il demeurait là, seul rescapé au centre d’un monde qui n’était de toute évidence pas le sien. Perdu dans ses pensées, il laissa malencontreusement la sonnerie de son téléphone lui échapper ; bien trop absorbé par la sombre et médiatique affaire du Ballys. Réduire en cendres une possession de la fratrie Hawkins s’avérait être un coup de maître d’une précision déconcertante, et provoquer la chute d’un empire voisin du Bellagio n’était certainement pas l’œuvre d’un débutant. Nommant mentalement un unique nom, le trentenaire accusait silencieusement celle qu’il pensait capable d’une ténacité et d’une soif de pouvoir incommensurable ; celle qu’il savait synonyme d’inconscience et de destruction ; celle devant qui il ne fallait pas se dresser : Eileen Rosenbach. Derrière son visage angélique et son teint pâle se dissimulait un adversaire redoutable, un adversaire de taille. Si leurs deux familles n’étaient vraisemblablement pas ennemies, quiconque côtoyait un Rosenbach apprenait à ses dépends leur ambition démesurée et sans frontières. Pris au piège sur un terrain de jeu n’étant pas le leur, le grand Hawkins et ses investisseurs avaient vus leurs efforts être réduits à néant et leurs liasses de billets verts disparaître dans le tourbillon du Strip. Une triste vérité s’abattait alors sur eux fracassant leur armure d’hommes influents : le monde se pliait aux Rosenbach ne faisant déjà qu’une bouchée de Vegas. Adossé contre un banc à la peinture écaillée, Hadès semblait perdre pied. Qu’il s’agisse d’Eileen ou d’un autre, les hostilités venaient d’être lancées et jamais Nickolas Cersei-Hawkins n’avouerait sa défaite. Il avait d’ailleurs chargé son unique fils de débusquer l’auteur de cet acte des plus indéfendables, mettant à sa disposition tous les moyens susceptibles de lui être nécessaires. Une chasse à l’homme venait officiellement d’être ouverte. Sentant quelque chose vibrer au fond de sa poche, l’agent d’infiltration en sorti son téléphone dont l’écran verrouillé affichait un nombre alarmant d’appels manqués. À peine eut-il le temps d’y poser son index que celui-ci se remis à sonner. « Hadès à l’appareil. » informa-t-il en décrochant. « Il faut absolument que je te parle de quelque chose. » Le timbre de voix familier de son interlocutrice le fit sourire. Roseann. Bien que Mila soit restée vivre à Vegas, la jeune femme lui rappelait sa cadette à la perfection. Même âge, même aptitude naturelle à se créer des ennuis. Le trentenaire se souvenait encore du soir de leur première rencontre où il l’avait croisée, effondrée dans les rues de Salem. Tandis qu’il était en mission et occupé à repérer des lieux clés d’une affaire louche dans laquelle il finirait par tremper, l’héritier Hawkins l’avait prise sous son aile. Inquiète et brisée, elle avait mis plus d’une heure à bien vouloir le suivre. Les larmes roulaient alors sur ses joues rendant terne son teint délicat et elle levait constamment vers lui un visage au regard éteint. Et ce regard, Hadès le connaissait bien. Persuadé sans la connaître qu’elle n’avait pas mérité son sort, il l’avait guidée jusqu’à chez lui où ils avaient discuté une bonne partie de la nuit. Si des choses avaient été dites, la jeune femme gardait encore autour d’elle une part de mystère. Mais dorénavant, elle faisait régulièrement appel à lui lorsqu’elle avait des soucis. « Rejoins-moi au Salem Common, je t’attends. » glissa-t-il avant de raccrocher. Au ton qu’elle avait employé, le trentenaire ne savait dire si la demoiselle à la chevelure de feu était inquiète ou simplement excitée à l’idée de lui révéler certains scoops. Mais elle avait piqué sa curiosité et déjà de frénétiques idées naissaient et vagabondaient dans son esprit. Il l’imaginait ne pas avoir fait la bonne rencontre ou avoir pris une mauvaise décision, un choix irréfléchi dans la précipitation. Bientôt et après un temps qui ne lui sembla pas si long, Hadès pu apercevoir Roseann au loin. Elle avançait dans sa direction d’un air qui lui paraissait nonchalant. Ses cheveux lâchés ondulaient sur les pointes et elle avait glissé un serre-tête au sommet de son crâne en guise d’accessoire. Elle portait une petite robe bleu marine à pois blancs qui lui allait divinement bien et de jolies ballerines tout aussi assorties. « Qu’est-ce qu’il t’arrive Rosie ? » demanda-t-il lorsqu’elle arriva à sa hauteur. Attentif et les yeux rivés vers elle, l’agent d’infiltration n’attendait qu’une chose, qu’elle parle. Loin d’être patient, il était tout de même prêt à lui accorder le temps dont elle aurait besoin, petite poupée de porcelaine. « Je pense postuler au Fancy’s. J’ai entendu dire qu’ils cherchaient des serveurs. » lança-t-il l’air de rien. Jamais Hadès n’avait  pris le risque de confier sa profession à qui que ce soit, pas même à Melissandre. Sans doute par peur d’être mis en difficulté et poussé dans ses retranchements les plus sombres. Bien que dévoué corps et âme à ses nombreuses valeurs, l’héritier Hawkins avait quelques fois été dans l’obligation d’agir contre son gré lors de missions. Et c’était là toute la difficulté du métier. Tandis qu’il leur était recommandé de tracer un trait sur leur univers personnel, Hadès avait fait le choix de ne renoncer ni à ses proches, ni à son quotidien. Il s’était dès lors exposé à servir sur un plateau d’argent une quantité phénoménale de mensonges à ceux qu’il aimait. Bravant l’interdit, le trentenaire était contraint de supporter dans le plus grand des secrets chacun des actes dont il était à l’origine. « Qu’est-ce qui te fait sourire ? » la questionna-t-il lorsqu’il observa deux petites fossettes creuser ses joues et illuminer son teint. La jolie Rosie avait bien changé depuis cette fameuse nuit d’été où il l’avait réconfortée. Rayonnante à présent, elle en était presque méconnaissable. Et l’agent d’infiltration se plaisait d’être le spectateur de cette métamorphose car pour une raison encore méconnue, il s’était attaché à elle. « Doucement petit bonhomme. » souffla-t-il avec toute la tendresse du monde lorsqu’un enfant pas plus haut que trois pommes vînt s’écraser contre sa jambe. Un trait de caractère qu’on ne lui devinait généralement pas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The perfect storm, isn't it ? ♣ Roseann   Mar 5 Avr - 18:24


the perfect storm, isn't it?
Hadès & Roseann




Il faut qu'elle parle à quelqu'un. Son portable dans ses mains alors qu'elle tremble affreusement, Roseann est sur le point d'exploser. Elle n'a confié à personne son secret, pas encore. Elle n'est pas prête. Enfin, hormis ses parents, ceci-dit. Eux, ils l'ont su lorsque Rick est mort, mais maintenant, son ventre commence à prendre forme et même qu'elle n'entre plus dans ses jeans habituelles. Elle décide donc qu'aujourd'hui, elle portera une robe, bleue marine avec des poids blancs, et des ballerines. Elle n'a pas encore les pieds et le visage enflés, et elle remercie le ciel pour le moment. Avec ses nausées, elle arrive à peine à dormir ou à manger, mais elles commencent à se calmer. Elle touche son ventre instinctivement. Quinze semaines, c'est ce que lui a annoncé le médecin. La rouquine souffle et prend son téléphone, et appelle un vieil ami qu'elle n'a pas vu depuis trop longtemps. Elle lui annonce qu'elle a besoin de lui parler, face à face, et il lui dit de la rejoindre au Salem Common. Très bien, le parc fera l'affaire. Le temps de se préparer, de se décider sur la manière de l'annoncer à son frère de coeur. Parce que ouais, à ses yeux, c'est ce qu'il est devenu. En plus, en lui parlant, elle cessera peut-être de se torturer à propos de Lloyd et de tout ce qui a été dit cette fameuse nuit où vous vous êtes embrassés. Elle rougit à cette pensée et décide qu'il est réellement temps qu'elle parle à quelqu'un, ou autrement, elle va imploser et ça ne risque pas d'être bien joli. Elle prend donc ses clefs et se rend en voiture jusqu'au parc. Elle engueule les gens qui ne savent pas conduire - parce qu'ils sont partout, ces cons - et se stationne rapidement pour tenter de rejoindre son ami le plus vite possible. Elle est pressée - pressée par le temps, car maintenant, son ventre commence à se montrer au travers de sa robe et elle rougit. Personne ne l'a vue ainsi, sauf son médecin et les gens de l'hôpital et ça la gêne encore, malgré qu'elle commence à se trouver jolie, malgré les quelques kilos de plus et de la balance défectueuse. Elle soupire pour se donner un peu de courage et faire tomber les tensions et repère son ami de loin. « Hadès! » Ravie de le voir, elle lui fait un baiser sur la joue et s'assied sur le banc. « Hm. Alors vaut mieux que tu t'assied, vraiment... » Puis il lui annonce avant qu'elle n'ait le temps de parler pour son futur boulot. Elle est franchement heureuse pour lui, il le mérite. « C'est super. Mais depuis quand rêves-tu d'être serveur? » Puis un enfant trébuche contre les jambes de son ami et Roseann ne peut s'empêcher de rigoler. Elle sourit de toutes ses dents. Elle inspire et croise ses jambes, arrange sa robe et se lance. « Tu sais qu'avec Rick nous étions fiancés... Ce que je ne t'ai pas dit, c'est que la nuit de sa mort, j'étais au téléphone avec lui et je lui ai annoncé que... » Elle respire, lentement. « Je suis enceinte. Selon moi ça a provoqué son crash... L'excitation ou l'étonnement, tu vois... » Elle penche la tête vers le sol, priant pour qu'il n'émette aucun jugement.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Atwoodth
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : noémie
» date d'inscription : 14/10/2014
» nombre de messages : 3563
» disponibilité rp : catahleen
» avatar : theo james

MessageSujet: Re: The perfect storm, isn't it ? ♣ Roseann   Mer 8 Juin - 12:54

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The perfect storm, isn't it ? ♣ Roseann   

Revenir en haut Aller en bas
 

The perfect storm, isn't it ? ♣ Roseann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Need help : perfect peachy lips
» Swatchs SLEEK (Original, Storm, Sunset et Graphite) +MAJ (Acid)
» opération désert storm
» DOCUMENTS GUERRE DU GOLF (DESERT STORM)
» Archiviste Storm Eagle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: corbeille rp-