AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

drama (erin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: drama (erin) Sam 28 Mai - 23:15




Dans un geste précis et pressé, ses doigts guident le chiffon qui efface les traces quasi invisibles à l’œil nu sur sa trompette. Andy est un maniaque compulsif lorsqu'il s'agit de sa merveille trompette qui lui a coûté les yeux de la tête. Ses amis musiciens font de même avec leurs propres instruments tandis qu'il jette un coup d’œil aux invités de la réception du soir. L'un des notables de la ville organise une immense soirée caritative dans le but de récolter des fonds pour les quartiers encore sinistrés de l'ouragan Katrina. Les médias ont beau ne plus en parler depuis des siècles, la réalité est toujours aussi vivace. Quelques bons samaritains s'évertuent à faire vivre cette ville si mystique et c'est le groupe du jeune homme qui a été choisi pour animer les prochaines heures. Assis sur un tabouret, le musicien observe les divers convives arriver en duo en par petits groupes. On leur a demandé de jouer des musiques assez classiques, rien qui ferait fuir dès la première note. Du jazz qui donne envie de boire un verre, de s'attarder et de signer un gros chèque à la fin de la nuit. L'un de ses compères, Miller, accorde sa basse et Andy décide qu'ils ont bien le droit à une petite boissons gratuite avant de faire leur show. Il quitte son groupe pour se diriger vers le bar. Habillé sobrement, avec une chemise blanche dont le dernier bouton est fermé, il ne se sent pas vraiment très à l'aise. Par réflexe, il passe son index entre le col de sa chemise et sa gorge dans l'espoir de ne pas paraître trop saucissonner. D'habitude, il est plutôt t-shirt ample, un brin débraillé. Cela fait sourire la gente féminine dans les rues de la Nouvelle-Orléans. Il a ainsi, un petit air de baroudeur sexy qui plaît aux femmes. Beaucoup moins à son patron du jour. Ceci dit, il est passé à côté du pire. Il a réussi à échapper à la cravate, ce qui consiste en un exploit quand on voit à quoi ressemblent les pingouins. Alias les serveurs. Il commande au barman un soda. Interdiction formelle pour le personnel de boire une seule goutte d'alcool. Pourtant, il n'aurait pas été contre une bonne pinte histoire de se sentir un peu plus dans l'ambiance. Enfin, il doit faire avec ce qu'on lui donne. Il attrape le verre et commence à jouer avec la paille tandis qu'il observe les serveurs déambuler parmi tous les invités avec leurs plateaux chargés de coupes de champagne. Machinalement, Andy passe en revu tous ces visages à la recherche d'une vague connaissance. Il manque de s'étouffer dès la première gorgée quand il aperçoit une tornade blonde se rapprocher dangereusement du bar. Il doit rêver. Cauchemarder serait plus exact. Impossible, il se trimbale avec la poisse. De dépit, il souffle et s'apprête à se détourner pour faire semblant de ne pas l'avoir mais trop tard. Ses prunelles ont accroché celles de la blonde. « Salut. » Marmonne le jeune homme sans grand entrain ni sourire. Son attention se déporte sur son verre qu'il sirote de son côté sans lui adresser une nouvelle parole. Il a toujours en mémoire leur dernière rencontre et au travers de la gorge la fuite de la superbe brune pulpeuse qui s'est évaporée de ses bras dès qu'elle a vu Erin « la furie » Mckinley débarquer. Dire qu'il avait prévu un après-midi plus que réjouissant … Il a fallu qu'elle brise tout en agissant comme une dingo. Il lui en veut profondément car il n'a rien fait pour mériter une pareille traitement. Parfois, il est un peu chiant sur les bords mais ce jour-là en l'occurrence, il n'avait rien demandé à personne et ne faisait pas de mal. Le pire est qu'elle avait semblé presque fière de tout cette scène, ce qui l'a rendu encore plus amer à son égard. Qui plus est, elle est repartie bredouille. Au lieu de la laisser attendre sagement le retour de Noah, Andy l'a littéralement foutu dehors. Sans coup de pied dans les fesses pour la faire avancer plus vite mais ce n'est pas l'envie qui lui a manqué. Finalement, elle doit potentiellement le détester autant que lui ne la supporte pas. Du coin de l'oeil, il remarque que la lenteur avec laquelle elle dépose les verres sur son plateau est exagérée. Soit elle agit de la sorte pour l'emmerder à un degré encore plus haut que le précédent, soit elle est franchement pas adroite de ses mains. Connaissant un peu le phénomène, il parie sur le second choix. La vérité réside peut-être dans le fait qu'elle est juste minutieuse et lui un peu trop de mauvaise foi. Cependant, il écarte bien vite cette hypothèse. « Besoin d'un coup de main ? » Autrement dit : grouille-toi de tout foutre sur ton plateau et déguerpis loin, très loin de moi. Pour une fois, Andy y a mis les formes parce qu'après tout, il fait également parti du personnel. Ce serait mauvais de s'accrocher avec Erin devant tout ce public amassé près d'eux. « Non pas que je veuille te voler ton travail si passionnant. Je fais juste preuve de … sympathie. » Ah bon, c'est nouveau.Le rictus limite mesquin qui ourle ses lèvres dément à la perfection ses paroles. Il veut juste lui faire comprendre qu'elle ne paraît pas trop douée, limite empotée avec trois verres fichus en équilibre. On ne peut pas dire qu'elle a l'air d'être une habituée du service. Pathétique, vous avez dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: drama (erin) Dim 12 Juin - 16:13

Cette occasion n'était pas à manquer, qu'importe la manière dont elle devait y contribuer. Erin se présentait à l'heure et donc au point de rendez-vous. Chemise blanche et cravate noire, elle semblait être une toute autre personne. A l'écoute, elle suivait les premières recommandations. Les détails sur l'organisation. La communication. La tenue parfaite à adopter. La jeune femme allait devoir se canaliser pour cette soirée. Elle allait devoir se montrer très courtoise. Car tous les détails étaient importants pour le bon déroulement et le bon fonctionnement de ce type d'évènement. Rien ne devait être laissé au hasard. Le principal était l'objectif à atteindre et la générosité des invités à éveiller. Sachant que cette cause n'était plus à remettre en doute, la jeune femme se montrait très minutieuse et sans perdre la moindre seconde, elle s'y attelait. Elle attrapait un plateau et se lançait. Les cheveux attachés, elle était très soignée et surtout elle espérait que tout se passerait au mieux. A l'intérieur de son être, elle espérait également que personne ne viendrait la reconnaître ou la pointer du doigt. Aucune perturbation n'était de mise et elle n'était guère présente pour faire la fête ou perturber le service. Sa présence partait vraiment d'une bonne intention. C'était la seconde facette de notre Mckinley. Quand le soleil se couchait, elle pouvait être cette autre fille. Avenante. Attentionnée. Polie. Enfin, il ne fallait pas venir la chercher non plus. Comme on dit, il ne faut pas tenter le diable. Elle souriait donc et faisait bonne figure. Elle tenait bon après déjà une heure de service. Quand soudain, elle constatait l'arrivée des musiciens. Il avait fallu que se soit ce groupe, celui de Andy. La ville était peuplée de talents et il avait fallu que ça tombe sur lui. Rien qu'un regard démontrait le naufrage émotionnel qu'elle vivait. A la fois agacée et satisfaite, Erin n'était d'aucune logique. Elle le détestait tout autant qu'il l'intéressait. Étonnamment et après tout ce qui c'était passé, elle restait accrochée. Pourtant, elle était consciente que ce semblant de relation qu'ils avaient entamés indirectement ou ne serait ce même qu'une approche, était un risque. Elle en payerait le prix fort et elle le savait. Une voix lui répétait. Ne le regarde pas. Ne l'approche pas. Ne le côtoie pas. Et surtout n'y pense pas. Un casse tête chinois. Une tentation dans cette proximité et un silence qu'il venait de briser. Besoin d'aide, il était sérieux en plus. Il cherchait vraiment à l'épauler comme si elle était une empotée. Bien sûr, Erin aurait pu le prendre d'une toute autre manière. Elle aurait pu voir cela comme une entraide, comme un soutien. Non au lieu de cela, la jeune femme avait vu le mal. Elle l'avait vu et elle lui avait répondu. « Non, sans façon. » Non et non encore. Pas de non merci. Pas de non tout court. Un non digne de sa personnalité. De cette partie d'elle-même qu'elle avait toujours assumée. Agacée et franche. Erin continuait ce qu'elle faisait. Elle essayait en vain de se concentrer. Fixant l'heure sur son poignet, elle réalisait le temps. Le temps où ils allaient devoir coopérer. Il était hors de question pour elle de se faire remarquer. Cependant, il était toujours compliqué pour cette dernière de sympathiser avec le jeune musicien. Elle s'approchait donc de lui. Décidée à s'expliquer une bonne fois pour toute, elle se penchait à quelques centimètres à peine. Assez près pour qu'un murmure soit audible. Assez loin pour tenir une certaine limite dans ce danger qu'il pouvait représenter. « Tu sais où tu peux de te la mettre.. Ta sympathie. » déclarait-elle en s'éloignant et sourire grandissant sur le bord de ses lèvres. Une façon de faire passer le message. Une fois que les mots avaient été prononcés, elle décidait de la jouer mi ange, mi démon. Elle décidait surtout de ne lui laisser aucun répit. « D'ailleurs, un homme sympathique ne jette pas une fille de chez lui, en pleine nuit. Alors, évite vraiment de me parler. » Sur ces dernières notes, la jeune femme cherchait à lui rappeler la dernière fois qu'ils s'étaient croisés. A la recherche de son frère, Andy n'avait pas hésité une seule seconde à la mettre dehors. Qu'importe qu'il fasse froid, qu'elle soit seule ou que son regard le trompe.. Il avait tenu bon et cette action ne lui avait guère plu. Erin n'aimait pas être rejetée. Elle l'avait été l'échec perpétuel de sa propre mère. A chaque attention, coup d’œil, elle en avait pris conscience. Une enfant qu'on ne désirait pas plus que ça. Une fille après un fils si parfait, si héroïque. Il était compliqué pour elle de la supporter. Cette réalité qui lui collait à la pointe des pieds. « Tu sais, ce n'est ni le moment, ni l'endroit pour ça. » reprenait-elle consciente de l'enjeu de cette soirée. Et pour la toute première fois depuis leur rencontre, elle osait se montrer plus commode, plus mature. Certes, ce n'était pas dans ses habitudes. Seulement, le temps d'un instant, il fallait oser. Chassez les conflits pour continuer d'avancer. Faire une trêve dans leur petite guerre. Mais jusque quand..  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: drama (erin) Jeu 16 Juin - 20:11

Il ne l'a jamais vu ainsi paré. A chaque fois qu'il a rencontré Erin, elle est plus légèrement vêtue. Surtout lors de la première fois où ses yeux s'étaient posés sur elle et sur le mec qui tentait vigoureusement de l'embarquer avec lui. Ce serait, avec sa chemise blanche et la cravate noire qu'il allait de paire, elle paraissait si professionnelle qu'il aurait pu croire à son rôle de serveuse s'il ne connaissait pas le tempérament catastrophique qui se cachait derrière. Comme on le dit, l'habit ne fait pas le moine. Le rebuffade qu'il se prend violemment le laisse de marbre. C'est bien du Erin tout craché. Pas diplomate pour deux sous alors qu'il est resté poli et correct. Sous son regard placide, elle s'approche et il se penche légèrement pour entendre le venin qui sort de sa bouche. « Tant de vulgarité qui sort d'une si jolie bouche. » Soupire le musicien faisant mine d'être offusqué par des manières si chevalières. A vrai dire, cela ne l'étonne guère. Erin, c'est la fille qui a autant de sex appeal qu'une grenouille en train de croasser au bord de sa mare. C'est pour dire. Exaspéré, le brun lève les yeux au ciel. « Tu es toujours bloquée sur cette vieille histoire. Ça fait des siècles que cela s'est passé ! » En réalité, quelques semaines tout au plus qu'il l'a chassé tel une malpropre de chez lui en la maudissant de tous les noms. Le seul détail qui l'a empêché de l'insulter copieusement est le fait qu'il vive avec son grand frère et accessoirement policier. Andy est joueur mais pas au point de risquer une nuit en cellule à cause de cette folle dingue qui lui met les sens dessus-dessous. Quelle est rancunière cette fille. Nouvelle preuve qu'elle fait partie de la catégorie des chieuses notoires. Incrédule, il la fixe longuement en tentant de comprendre le sous-entendu de la phrase. Elle cherche probablement à lui faire passer un message mais pour Andy, c'est un trop philosophique pour lui. « Pour ça quoi ? » La questionne-t-il. Ce n'est pas lui qui a commencé à parler de leur dernière dispute. Qui plus est, il n'a rien fait de répréhensible. Du moins, pour le moment. Il s'est montré assez cool envers elle, ce qui est une première dans la création de leur espèce de relation toxique et il ne lui a pas encore fait de croche pied pour qu'elle s'étale par terre et qu'elle se coupe avec du verre brisé. Non franchement, il n'a rien à se reprocher et il ne voit pas ce qu'elle a à redire sur lui. Cette fille est décidément trop bizarre pour qu'il sache, un jour, sur quel pied danser avec elle. Andy repose son verre sur le comptoir et se met à scruter la foule pour ne pas avoir Erin sous le nez. Si elle veut de l'indifférence, elle va en avoir. Il peut être un champion dans ce domaine et elle va vite le remarquer de son côté. Une deuxième serveuse fit irruption et le musicien lui offre un sourire charmeur auquel elle répond immédiatement. Grande brune élancé qui a des atouts à vous faire tomber la langue à terre. Elle remplit rapidement son plateau et repart en slalomant et en roulant des hanches. Pendant ce temps, Erin, toujours au comptoir n'est toujours pas reparti. De quoi le faire ricaner dans sa barbe. Il désigne la collègue de la blonde du bout de l'index avant d'apostropher la sœur de son colocataire. « Tu vois, elle respire la classe quand elle lève son plateau d'une main pour ne pas gêner les invités. Tu devrais t'en inspirer. » Sans gêne, il la provoque et espère presque qu'elle explosera pour qu'il puisse lui rire au nez. Il en a oublié qu'ils jouent leurs places respectives et qu'ils peuvent se faire virer d'un moment à un autre. Dans sa grande idiotie, le jeune homme pense qu'il est indispensable car il fait l'animation et sans lui, pas de groupe musical pour distraire toutes les grosses fortunes de nola ce soir. Il se permet donc quelques entorses au règlement. Sans vergogne et sans se cacher, il reluque Erin de la tête aux pieds. « Puis, elle est carrément plus sexy que toi. » Andy Gardner ou le garçon le plus con de la terre qui dénigre une fille en la regardant droit dans les yeux. Il n'essaye même pas d'envenimer le conflit sous-jacent qui menace d'éclater dès qu'ils se sont revus. Non, c'est carrément une déclaration de guerre qu'il vient de lui faire le plus calmement possible. Il en est l'auteur et le pire est qu'il en est fier. Ce soir, il trouve Erin trop calme, trop plate et pas assez énervée à son goût pour être un minimum intéressante à ses yeux. Sachant qu'il ne peut s'empêcher d'emmerder tous ceux qui l'entourent, elle est sa principale victime de la soirée. De plus, il doit bien admettre qu'il adore la mettre dans tous ses états. A défaut de l'avoir mise dans son lit lorsqu'il l'a voulu, il s'occupe comme il le peut. Son verre est presque vide et il fait signe au barman de venir lui redonner un soda. Les cocktails sur le comptoir lui font envie mais Andy se force à rester professionnel de ce côté. Déjà qu'il ne l'est pas des masses avec sa pseudo collègue qu'il martyrise avec bonheur ce soir. Autant qu'il ait un bon point quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: drama (erin) Mer 6 Juil - 8:34

Il supprimait avec délicatesse la distance qui les tenait éloignés. Il lui répondait. Et consciente, la jeune femme ne pouvait pas s'empêcher de lever les yeux au ciel. Elle montrait ainsi tout son intérêt. L'intérêt inexistant, comme le semblant de compliment qu'il venait de lui accorder. C'était sa plus grande tactique, passer de la crème pour l'attendre au tournant suivant. D'ailleurs, il ne fallait qu'une poignée de secondes pour comprendre que Andy était passé à autre chose. Il le faisait toujours. Cette dernière fois où leurs chemins s'étaient croisés, ça n'avait été qu'une partie de plaisir. Un plaisir purement personnel de la jeter de la sorte. Et ce soir encore, il ne pouvait s'empêcher de la chercher, de la provoquer. Pour ça quoi ? Il voulait vraiment le savoir. Andy fût donc le premier au courant.. Quand avec une certaine maladresse, elle bousculait l'un de ses verres sur son pantalon. Sourire au bord des lèvres, Erin affichait ses airs angéliques. Ses traits les plus doux et les plus innocents. « Je ne sais pas, c'est à toi de voir. » déclarait-elle, satisfaite de ce geste. Avec cette tâche, Andy allait également attirer les questions, tout autant que les regards. Alors sans attendre, Erin prenait la fuite. Elle ne voulait pas être vue avec le gars au pantalon mouillé. En vérité, la jeune femme était torturée par l'envie d'être plus pour lui. Elle le savait tout autant qu'elle essayait de le nier. Elle voulait le détester de toute son âme, de tout son être. Et en même temps, elle n'attendait qu'un signe de sa part. Une attention qui ferait toute la différence. Continuant d'effectuer son travail, Erin gardait un œil sur lui. De loin et avec la plus grande discrétion, elle souhaitait qu'ils ne restent pas sur cette note. Sur ces jeux idiots qu'ils pouvaient instaurer n'importe quand et n'importe où. Puis, elle remarquait ce sourire échangé avec une de ses collègues. Tout l'opposé de notre petite blonde. Andy misait fort. Il titillait ainsi sa plus grande jalousie. Et elle entendait ses petites réflexions blessantes et piquantes. Se détachant totalement de Andy, la jeune femme se forçait à rester de marbre. Aucune émotion. Aucune intuition. Il n'aurait aucun plaisir à constater qu'il pouvait encore et toujours la blesser. Sincèrement et profondément. « Je peux encore te renverser tout mon plateau, si tu continues à l'ouvrir. » Car si le premier verre d'eau ne l'avait pas rafraichit, Erin pouvait engager d'autres moyens. Peut-être même que Andy attendait l’artillerie lourde. Peut-être qu'il appréciait ses petites vengeances et sa grande maladresse. Il y avait de fortes chances pour qu'il soit sadique. « Peut-être qu'elle est sexy mais, elle a aussi de l'herpès. Si tu veux, je lui refile ton adresse pour terminer ta soirée. » ajoutait-elle presque indifféremment. Après tout si Andy se retrouvait contaminé, il l'aurait bien cherché. Il pouvait toujours la juger mais, Erin n'était pas ce genre de fille. Elle n'était pas celle que l'on croyait connaitre. Depuis plusieurs semaines, elle avait entamé une relation avec Jared. Elle l'appréciait sans pour autant l'aimer.. Et puis ce n'était pas l'important. Dans cette histoire, ce qui comptait, c'était de prendre du bon temps. Ce qu'elle faisait, ce qu'elle vivait aux côtés de ce dernier. Jared était attentionné. Il était agréable et jamais, il ne l'avait dénigrée. Certes, Andy était tout ce qu'elle désirait. Ses lèvres. Ses mains. Sa façon d'être. Elle en était accroc sans être avec lui. La jeune femme n'osait même pas imaginé ce que ça serait s'ils venaient à franchir ce cap. S'ils se laissaient une chance, tout en évitant de s'entretuer. « Tu n'aurais pas un concert à donner ou quelqu'un d'autre à aller ennuyer ? Sauf si ton ultime but, c'est qu'on nous jette dehors avant la fin des festivités. » laissait-elle sous entendre, tout en attendant que le serveur remplisse à nouveau son plateau. Pour la première fois, Erin l'avait interpelé de manière correcte et réaliste. Ça ne saurait que durer.. « Tu sais, si tu es accroc il suffit de le dire. Je te jure que je ne le prendrai pas mal. Je ne te jugerai pas. Au contraire, je comprendrai. » Peut-être même que le jeune homme avait payé pour jouer à cet endroit, tout en sachant que la demoiselle y serait. Voilà que Erin se faisait des films dignes des plus grandes comédies romantiques, dignes de ses envies les plus mystérieuses. Bien sûr les chances pour qu'elles prennent formes, étaient plutôt irréalistes. Après de nombreuses réflexions, elle finirait par se faire une raison. Trouver une explication à toutes leurs actions. Elle l’espérait parce qu'une partie d'elle lui rappelait.. Andy n'était pas intéressé. Elle le saurait si c'était le cas. Elle l'aurait remarqué au delà de cette indifférence qu'il s'efforce à lui rappeler sans cesse et en vain. Comme déterminé à ne pas trébucher, ne pas s'apprivoiser plus loin que les limites qu'ils avaient déjà envisagées. Après tout, c'était une constatation comme une autre. « C'est bon, je sais que tu les préfères mannequin du dimanche. » admettait-elle toujours avec le sourire et l'envie de le fuir. C'était donc sans tarder qu'elle attrapait son plateau, qu'elle remettait ses cheveux derrière ses épaules et s'apprêtait à s'éloigner pour respirer, pour évacuer. Hésitante à l'idée de le laisser tout seul à ce bar, elle lui accordait cependant une dernière attention. De longues secondes où elle restait encore à ses côtés et où étrangement, elle se sentait en parfaite sécurité..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: drama (erin)

Revenir en haut Aller en bas

drama (erin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La légende la sirène (Erin HART)
» Drama Coréen 2016
» Elf et ses petits prix !
» Les produits que vous avez déjà finis !
» La guerre des clans (Erin Hunter)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-