AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

CHAIDEN - I feel like a hero and you are my heroine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: CHAIDEN - I feel like a hero and you are my heroine Ven 30 Oct - 14:28


Charlotte & Aiden
Un jeu de crétin ? Peut-être bien, mais c’était notre jeu !


Aiden et Charlotte se connaissaient depuis bien longtemps désormais. Mais il était désormais bien loin le temps où ils s'étaient rencontré en Asie. Tous deux perdu sur ce continent si différent du leur, qu'étaient-ils vraiment venu cherché là-bas ? L'exil, la paix, le calme ou encore la découverte d'un nouveau monde ? En ce qui concerne Aiden il était parti pour se vider l'esprit, fuir l'université et se reconstruire après la mort de sa mère. Elle était la seule femme qu'il avait toujours respecté, envers et contre tout. Il avait fait front à ses côtés lorsqu'elle avait divorcé de son père, après avoir appris sa double vie. Il l'aurait défendu contre vent et marré s'il l'avait fallu. Et pourtant à l'heure actuelle il serait prêt à commettre les mêmes erreurs que lui. Le mensonge, l'infidélité et la manipulation faisaient partie de son quotidien. Il n'aurait jamais accepté une relation sérieuse. La seule qu'il n'avait vraiment eu était celle qu'il avait entretenu avec Charlotte De Langlois à  Londres, et il n'en gardait pas que des bons souvenirs. Désormais il ne lui venait plus à l'idée de s'engager dans quelque chose de sérieux. La liberté qu'il possédait, il n'y renoncerait pour rien au monde. Il avait toujours vécu ainsi et ne souhaitait pas que les choses changent.
Pourtant il avait accepté de s'engager dans cette relation on ne peut plus compliqué avec Charlotte. Le jeu de séduction avait toujours plané entre eux, la tension est palpable à chaque fois qu'ils se trouvent dans la même pièce, et cela car rien n'est jamais acquis quand il en vient à leur relation. Rien n'avait vraiment jamais été simple. Et bien qu'ils n'aient jamais formé un couple, ils avaient rarement cédé de se voir de façon très ponctuelle. Désormais aux yeux du public et pour le bien de leur réputations ils formaient un couple. Cela avait fortement aidé Aiden à obtenir des voix à son avantage lors d'une conseil d'administration. L'entreprise étant familiale, l'image que le PDG devait renvoyer était celle de quelqu'un de posé dans son quotidien, et un jeune homme volage ne faisait certainement pas l'affaire. Grâce à cette combine de faux couple manigancé avec son amie, Aiden avait obtenu le poste qu'il convoitait tant. D'abord celui de PDG de 21th Century Fox, et depuis l'histoire du mariage puis du divorce de sa sœur, il savait qu'il ne tarderait pas à prendre la place de son père, au siège de News Corporation. Le saint Graal.

Cette relation aurait pu être simple s'il ne s'agissait que de bien paraître en public. Se tenir la main devant les caméra, s'embrasser une fois ou deux devant les journalistes, faire allusion au couple parfait qu'ils formaient lors des interview et le tour était joué. Mais le problème venait de la nature même de leur relation initiale. Lorsqu'ils se trouvaient ensemble en prestations publique, ils n'avaient jamais besoin de se forcer, les gestes d'affections devenaient de plus en plus naturels et cela n'était pas dans les habitudes du New Yorkais. Ils n'étaient pas réellement en couple, il ne vivaient pas ensemble, et se voyaient la majeure partie du temps à l'improviste. Pourtant à chaque fois ils vivaient un réel feu d'artifice qui ne ressemblait en rien aux autres relations que pouvait avoir le beau brun avec d'autres femmes. Bien sur il côtoyait Ebony, qui se trouvait être la meilleure amie de sa fausse petite amie, et c'était certainement un des meilleurs coups de sa vie, mais la complicité et l'absence total de tabou et de limite entre Aiden et Charlotte pimentait l'ensemble de leur relation. Tantôt ils se rejetaient, repoussant tour à tour les avances de l'autre pour ne pas céder à la facilité. La frustration créée ne faisait qu'augmenter le désir, ce qui donnait parfois lieu à des situations cocasses Il leur était déjà arrivé de ne plus réussir à contenir leur désir et de se retrouver à faire sauvagement l'amour dans une chambre louée juste pour une heure, entre deux rendez-vous professionnels. Aiden avait aussi l'habitude de poser sa main à des endroits très peu décents sur le corps de sa pseudo petite amie, pour la titiller à des moments où cela n'avait pas lieu d'être.. A l'inverse, il parlaient ouvertement et sans aucune retenue de leurs autres parties de jambe en l'air pour voir les réactions de l'autre. Et ils savaient très bien, que ça ne les laissaient pas totalement indifférents. Ils n'y allaient pas avec le dos de la cuillère quand il s'agissait de donner des détails, et cela les faisait bien rire.

Mais plus le temps passait, plus la limite entre faux couple et relation sérieuse devenait floue. Bien évidemment ils ne s'interdisait rien avec personne, jamais une fois Aiden avait refusé les avances d'une femmes sous prétexte qu'il en avait une autre en tête. Il ne se refusait aucune folie, ne se fixait aucune limite, et savait très bien qu'elle en faisait de même. C'était la condition sin equa none pour que leur pseudo relation fonctionne : une totale liberté. Et pourtant, depuis des mois ils passaient une bonne partie de leurs temps ensemble, tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre, le reste du temps en public. Lorsqu'ils se trouvaient à la vue de tous ils aimaient jouer le jeu à fond et s'en donnaient à cœur joie pour faire croire à tous du parfait bonheur qu'ils partageaient. Ils n'hésitaient pas à parodier les films les plus niais et leurs scènes d'amour pour se donner en spectacle et rendre crédible leur relation.  Tout cela les amusaient beaucoup, mais au fil du temps ils avaient commencé à s'y perdre. Les « je t'aime » qu'ils avaient prononcé en prononcé pour se donner une bonne image, commençaient à sonner de plus en plus vrais. Il n'y avait parfois plus de limites et ils Leurs plus proches amis avaient même fini par les faire douter. Où en étaient-ils ?

Afin de le savoir Aiden avait décidé de tendre un piège à sa fausse petite amie dans le but de connaître ses réelles intentions et sentiments. Pour cela, il avait mis au point tout un stratagème pour qu'elle soit la plus sincère possible, en lui faisant croire que de son côté il se livrait à elle. En réalité s'il avait besoin de connaître sa position, c'est car lui avait remarqué qu'il lui arrivait de se trahir, de penser un peu trop à elle, ou d'avoir parfois des remords à passer trop de temps dans le lit d'autres femmes. Certaines de ses réactions le surprenait et ce sentiments qu'il ne connaissait pas qu'il avait développé et qui s'appelait en réalité « la jalousie » lui faisait peur. Il ne supportait plus d'entendre Charlotte parler de ses nuits loin de lui, et avait même envie de la trouver à ses côtés au réveil, de temps à autre. Mais il ne serait pas capable de s'avouer réellement ce qu'il pourrait ressentir pour elle, et encore moins de lui faire part de cela. Il avait bien trop d'égaux pour se dévoiler à se point, et refusait cette faiblesse. Il avait donc invité Charlotte au restaurant, dans l'un des plus célèbre et romantique de la ville. Il lui avait même précisé au préalable «  ce soir, c'est une occasion spéciale j'ai des choses importantes à te dire. » Il lui avait fait envoyé une robe dans laquelle il rêvait de la voir tant elle était sexy tout en restant habillée. Il savait d'avance qu'elle lui irait à merveille et qu'elle se ferait certainement de nombreux films dans sa tête. De son côté il s'était également mis sur son trente et un,  il arborait une chemise cintrée qui mettait son corps en valeur accompagné d'un costume bleu marine. Une fois sur place il commanda une bouteille de vin afin de patienter. Du blanc pour commencer, il enchaînerait sur du rouge lors du repas. «  Et deux coupes de champagne, lorsque la demoiselle arrivera ». Et après quelques longue minutes elle fini par faire son apparition.
« Écoute, Charlotte si j'ai décidé de t'inviter ce soir, c'est parce que j'ai besoin de te parler. » Il marqua volontairement une longue pause, afin de la faire patienter « je voulais te parler de moi et de mon cœur. » Il s’arrêta à nouveau pour la faire languir. « c'est quelque chose que je ne fais jamais, mais j'ai besoin de t'en parlais aujourd'hui. » Il la regardait dans les yeux, et pausa sa main sur la sienne. «  Comme tu le sais j'ai rencontré il y a quelque temps une femme et  elle est importante pour moi, elle m'a changé en quelque sort, elle m'a permis d'attendre mes rêves d'une certaine manière. » Il savait qu'elle pouvait se reconnaître dans la manière dont il parlait de ladite femme. Il avait tout manigancé pour que jusqu'au bout, elle y croit, se sente concerné au plus possible, qu'elle pense que c'est d'elle dont il s'agit pour lui couper le souffle au dernier moment. «  Sans elle, je n'aurai jamais pu reprendre la tête de la société de mon père, et pour cela je la remercie beaucoup, mais ce n'est pas tout. » Effectivement grâce à leur faux couple Aiden avait remonté la pente, et Charlotte savait que c'était grâce à elle en partie, mais elle ignorait qu'elle n'était pas la seule à y avoir contribué.
« Je n'aime pas parler de moi, tu le sais et encore moins de mes sentiments … et imagine à quel point c'est dur pour moi de te dire tout ça … mais je crois que je suis amoureux ». Boum, il venait de lâcher une première bombe, elle devait s'attendre à tout sauf à ça. Lui, il avait envie de dire, tant ces mots étaient sorti difficilement de sa bouche. Amoureux, lui ? Jamais. Et pourtant il venait de le dire, comme s'il le pensait, avec une voix presque tremblante pour plus de crédibilité. Il ne pensait pas un mot de ce qu'il disait mais faisait du mieux possible pour que son interlocutrice y croit dur comme fer.

4000ème message, juste pour toi mon chat :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: CHAIDEN - I feel like a hero and you are my heroine Sam 12 Mar - 15:05

:out:
Revenir en haut Aller en bas

CHAIDEN - I feel like a hero and you are my heroine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ~ i feel like my life is flashing by and all i can do is watch and cry
» Quel héros de cinéma es tu ?
» Jeu de société HEROQUEST de MB
» a mon mari
» M, le super héros au coeur tendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-