AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it's always been him ~ maxim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ness Glaswell
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : noémie
» date d'inscription : 09/06/2014
» nombre de messages : 5111
» disponibilité rp : sebastian
» avatar : lily james

MessageSujet: it's always been him ~ maxim   Dim 4 Oct - 14:04

Il est des silences verts, comme ceux de la campagne, des bleus, des blancs comme ceux de la mer, de la montagne.
Ce sont des silences habités, des silences pleins.
Celui-là est vide. Insoutenable. Comment le briser ?

----------------------------------------------------------------
4 000 :plop:
Septembre deux-mille quinze. Un bruit de serrure retentit et la porte s'ouvre. Avec ce même bruit qu'Ellie reconnaît. Celui qui lui indiquait que Maxim rentrait chez eux, après une garde bien harassante. Ce bruit la faisait sourire, à chaque fois. Parce qu'il sous-entendait ça y est, tu n'es plus seule, tu vas pouvoir profiter de lui. Et c'est ce qu'ils faisaient, ils profitaient ensemble. D'une soirée rien que tous les deux, où leurs seules préoccupations résidaient en le choix du film et du traiteur. Ellie les chérit plus que tout ces moments avec son meilleur ami. Les chérissaient. Avant qu'elle ne s'exile à New-York. Aujourd'hui, elle ne sait plus trop où elle en est. Elle voudrait pouvoir donner une seconde chance à Maxim, qui lui a déclaré son amour, mais quelque chose l'en empêche. Elle ne fait pas confiance à cette fille. Cette Laureen, l'ex petite amie de Maxim. Et tant qu'elle sera dans les parages, tant qu'il vivra avec elle, elle ne pourra pas. Se donner à lui. Etre avec lui. Elle a besoin de plus de preuves que sa part qu'une simple déclaration. Ça ne lui suffit pas. Ellie est effrayée à l'idée qu'on lui brise le coeur à nouveau. Elle a eu si mal qu'elle n'a pas la moindre envie de ressentir cette douleur à nouveau. Cette douleur qui vous empêche de dormir, qui vous tient éveillé minute après minute, cette douleur qui vous empêche de respirer. Cette douleur qu'elle veut oublier à tout pris, et ne plus jamais ressentir. Ellie s'avance dans l'appartement, cet appartement qui renferme tant de souvenirs. Des heureux, comme des plus tristes. Cet appartement dans lequel elle se sent tout à coup étrangère. Il ne lui semble plus être ce cocon qu'il fut être, des mois plus tôt. Il lui semble froid et austère. Pourtant avant, elle l'adorait. Quand ils l'avaient visité avec Maxim, tous les deux avaient été d'accord immédiatement. Véritable coup de coeur. Elle ne se voyait pas vivre ailleurs. Et maintenant, elle ne se voyait plus vivre ici. La française entre enfin dans sa chambre après une légère hésitation. Le poids comprimant sa cage thoracique se dissipe en constatant que rien n'a bougé depuis qu'elle est partie. Laureen s'est donc installée dans la chambre d'amis, heureusement. Elle pénètre dans sa chambre et ouvre son dressing. Elle sort toutes les valises qu'elle possède et commence à les remplir de ses vêtements, des effets personnels qu'il lui reste dans cette chambre. Samson doit venir l'aider à emmener toutes ses affaires, une fois les valises finies. Elle doit lui envoyer un message quand elle est prête. Prête à tourner cette page. Prête à vivre une nouvelle aventure. Ailleurs. La jeune femme s'empare d'un cadre photo qui traîne sur son bureau. Une photo qui est emprisonnée. Une photo où Maxim et elle sourient à l'objectif. Elle se souvient de ce moment avec précision. C'était après leur emménagement. La première qu'ils prenaient dans cet endroit. La première d'une longue série. Elle s'assoie sur le rebord de son lit et passe un doigt nostalgique sur ce cadre. Elle ne peut s'empêcher de sourire en repensant à ce moment là. Ils étaient tellement heureux d'avoir enfin trouvé leur nid parfait. Tellement heureux de vivre ensemble, de tout partager ensemble. Tellement heureux de s'être trouvés. Et si aujourd'hui, ils s'étaient perdus ? Pour de bon. Un bruit de porte la fait sursauter et le cadre tombe à terre. Au moment où elle le ramasse, son regard se relève sur une silhouette qui lui est familière. Très familière. « Maxim » l'apostrophe-t-elle en se levant. « Salut ». Ellie s'avance vers lui. Ils ne se sont pas beaucoup vus – voir pas du tout – depuis que le jeune homme s'est aventuré à New-York pour lui annoncer le décès de sa mère, et lui dire qu'il l'aime – alors elle ne sait pas vraiment comment se comporter. Son coeur la supplie de se jeter dans ses bras, mais sa fierté l'en empêche. Elle n'ose pas. « Je …. ça tombe bien que tu sois là, en fait il faut que je te parle » déclare-t-elle, dévisageant un Maxim qui regarde ses bagages, sourcils froncés. Tout n'est pas encore emballé, mais le plus gros des tiroirs est vidé. C'est un crève-coeur pour Ellie ne renoncer à vivre avec son meilleur ami. D'aussi loin qu'elle se souvienne, en partant de Monaco, elle n'a toujours vécu qu'avec lui. Et c'est avec une certaine émotion, et les larmes au yeux qu'elle lui annonce la nouvelle. « Je suis entrain de préparer mes valises ….. Pour déménager ». Loin d'ici. Loin de toi. La bombe est lâchée. Il fallait bien prendre une décision. Parce qu'Ellie ne peut pas supporter vivre à nouveau dans cet appartement qui abrite une autre femme qu'elle. Elle a prit cette décision toute seule. Sans lui en parler. Si avant, ils décidaient tout avant, Maxim a commencé à changer les choses lorsque Laureen a débarqué et s'est installée chez eux, sans qu'Ellie soit au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: it's always been him ~ maxim   Sam 24 Oct - 15:58

La nuit avait été interminable et heureusement pour le jeune Caldwell, il n'avait perdu aucun patient. Il avait tenu bon après de longues heures, oublié au bloc. Définitivement, sa pièce préférée dans cet hôpital. Un endroit où il était bon de se renfermer et de tout oublier. Aussi étrange que cela pouvait être, là-bas, il ne revenait plus sur Ellie et sur ce silence qui les tenait éloigné. Presque étranger. Complétement égaré. Le jeune homme passait le pas de la porte. Il rentrait ainsi chez lui, chez eux et aucun bruit ne se faisait entendre, pour ne pas changer. Laureen devait déjà être de sortie, profiter de sa journée et de la belle ville qu'était San Francisco. Quand son cœur s'arrêta sur un détail.. Les clés d'Ellie étaient déposées sur la table basse. Que faisaient-elles là ? Il n'y croyait pas. Etait-elle revenue ? Etait-il en train d'avoir une hallucination ? Et non, montant deux par deux les marches pour atteindre le premier étage, il la voyait. Radieuse et légèrement fatiguée par le décalage horaire, elle ramassait ce cadre. Son préféré. Il n'avait pas oublié. Leurs sourires. Cette image et émotion figée sur le papier glacé. Gravé dans la roche, dans leur éternité.. « Salut.. Je ne savais pas que tu rentrais. » ajoutait-il une poignée de secondes, avant de constater que les bagages de cette dernière encombraient désormais la pièce. Ellie partait. Elle avait fait son choix. Et il n'en revenait pas.. Elle comptait donc partir sans rien dire. Elle comptait s'enfuir. Son cœur se resserrait à ce moment précis où la réalité lui tombait sous le nez. La jeune femme avait fait un choix. Elle y renonçait ou peut-être qu'elle n'y croyait simplement plus. Ravalant sa salive, Maxim ne savait plus quoi dire. Il glissait la main dans sa poche de pantalon. A cet endroit précis, où il gardait depuis des semaines, la clé de leur nouveau départ. Maxim ne lui avait rien dit mais, il espérait qu'elle le choisisse. Et lorsque cette décision aurait été annoncée, il lui aurait donné cette clé. Le passeport direct pour une nouvelle vie. Une nouvelle maison. Un endroit où il faisait bon vivre et où il avait envisagé de s'y installer à ses côtés. Sauf que leurs chemins semblaient s'éloigner plus que jamais. Elle voulait donc parler.. Mais pour dire quoi. Heureusement que tu es là, parce que je ne reviendrai pas. Mes valises sont prêtes. Je suis décidée. Je ne t'aime pas. Maxim se retournait ses phrases en boucle comme pour boucher le silence pesant qui s'était à nouveau installé entre eux. Fixant les valises. Évitant à tout prix, Ellie. Il essayait de se contenir. Il essayait de se persuader que c'était peut-être mieux pour elle. C'était ce qu'elle voulait. Complétement l'oublier. Ne plus y être lier. « Oui, je vois ça. Tu t'en vas. Comme ça ? Tu comptais au moins me laisser en mot, si je n'étais pas rentré. » Aussi étonnant que ça pouvait l'être pour le jeune homme, il restait calme et concentré. Il cherchait en vain toutes les raisons du monde pour la laisser s'en aller. Si son bonheur dépendait de la distance qu'il y avait entre eux, il l'accepterait. Avec le temps, certainement. Enfin, il devrait s'y faire. Tenant secrètement la clé de la maison dont ils étaient tous les deux propriétaires dans le plus grand des secrets. Car Maxim avait tenu à mettre le nom de la jeune femme sur les papiers. Cette maison était la sienne. Celle qu'elle avait toujours imaginée et celle dont ils avaient souvent parlé. Il jouait donc avec ce bien, sans réellement savoir ce qu'il devait faire. La serrer une dernière fois dans ses bras. L'aider à terminer ses valises. Prendre de ses nouvelles. La retenir contre son gré. Son cœur raisonnait dans sa poitrine. Ses sentiments le suppliaient d'essayer. Un signe. Quelque chose. Cependant, sa raison revenait au galop. Si Ellie prenait cette décision, elle était sans doute la meilleure. Et Maxim lui avait fait assez de mal pour oser en rajouter. Il l'avait assez déçu que pour encore se confronter à elle. Réveiller tout ce qu'elle détestait en lui, quand il était contrarié ou énervé. Par conséquent, il décidait de revenir sur ses pas. « Je vais te laisser finir ce que tu as à faire. Je serai en bas, si tu me cherches.  » annonçait-il et revenant sur vers la sortie de la pièce avec le peu de force qui lui restait. Maxim finirait par craquer. Mais, il se promettait d'attendre totalement son départ. Il ne voulait pas que la dernière image qu'elle ait de lui, soit la plus mauvaise. « Je ne sais pas où tu vas.. Et cela ne me regarde pas. Sache juste qu'il y a endroit qui n'attend que toi. » De dos à Ellie et prêt à franchir le pas de la porte, le jeune homme dépose soudainement cette clé. Sur la commande d'Ellie, il la laisse parce que c'est sa maison, celle qu'elle mérite simplement. Celle qu'il lui offre sincèrement. Sans le moindre doute, il lui donne. Il y renonce. Il la fait passer avant tout. Comme quoi tout est possible. Un jour ou l'autre, le grand amour se révèle et la plus grande beauté d'un homme se démarque. Et peu importe s'il est trop tard pour agir, il n'éprouve aucun regret. Aujourd'hui, Maxim a muri avec ses sentiments. Il a trouvé de la force dans sa plus grande faiblesse. Il l'accepte. Même si intérieurement, il continuera de l'aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Ness Glaswell
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : noémie
» date d'inscription : 09/06/2014
» nombre de messages : 5111
» disponibilité rp : sebastian
» avatar : lily james

MessageSujet: Re: it's always been him ~ maxim   Mer 28 Oct - 22:41

These aren’t sad tears, they’re happy tears.
---------------------------------------------------------
Ellie est face à Maxim et tout à coup, elle n'est plus sûre de rien. Doit-elle vraiment partir ? Quitter cet endroit qui fut leur refuge durant de longs mois, de longues années ? Leur cocon que la jeune femme aimait retrouver le soir. Cet endroit qu'ils avaient choisi ensemble, après de multiples visites. Ellie s'en souvient comme si c'était hier. De ce coup de foudre pour ce loft. Ils leur avaient suffit d'entrer dans le salon pour comprendre. En un coup d'oeil, ils avaient compris qu'ils habiteraient ici, dans l'ombre d'une hésitation. Et quelques minutes plus tard, ils signaient tous les papiers. Paraphaient le bail de leurs deux noms. Maxim Caldwell. Ellie Grimaldi-Caldeira. Ils avaient pris soin à choisir le lieu parfait pour eux. Comme un réel couple, malgré le fait qu'ils n'en soient pas un. Juste des colocataires. Des meilleurs amis qui ne se voyaient pas vivre l'un sans l'autre. Ils s'étaient bagarrés pour choisir qui prendrait quelle chambre mais au bout du compte, en grand gentleman, Maxim avait laissé à Ellie la plus grande et belle des chambres. Et en préparant ses bagages, Ellie avait un pincement au coeur. Elle l'aimait cette pièce, elle l'avait décoré avec style et soin et ce fut son havre de paix. Qu'elle n'aurait échangé pour rien au monde. Mais aujourd'hui, la Grimaldi préfère repartir complètement à zéro. Et laisser derrière elle tous ses moments de tristesse qu'elle a vécu ces derniers mois. « Oui je sais que j'aurai du te prévenir de mon retour mais .. j'avais besoin de faire le point, de reprendre mes marques dans cette ville qui me semble si étrangère depuis quelques temps. Toute seule ». Parce que s'il avait été à ses côtés, elle n'aurait pas pu réfléchir sereinement à tout ce qui s'est passé ces derniers temps. Elle n'aurait pas pu faire le point. Un véritable point, ici à San Francisco, et pas à des milliers de kilomètres. Ellie s'était rendue compte que partir à New-York n'avait rien réglé. Juste éloigné ses problèmes. Alors elle avait voulu y faire face en revenant chez elle. Surtout sachant que Maxim vivait un deuil pénible. Il était inconcevable qu'elle reste aussi loin de lui alors qu'il venait de perdre la personne la plus chère à ses yeux. Et dès son retour à San Francisco, Ellie s'était rendue sur la tombe de madame Caldwell, à qui elle avait parlé durant de longues, longues heures. Et aussi étrange que celui puisse paraître, Ellie en était ressortie apaisée. Certaine d'avoir prise les bonnes décisions. « Non je ne t'aurais pas laissé de mot Maxim. J'avais prévu de t'attendre. J'étais juste entrain de faire mes bagages en attendant que tu rentres mais je ne serais pas partie sans t'avoir vue avant ». C'est la moindre des choses. Et puis Ellie ne peut pas lui tourner le dos indéfiniment. Un lien les unira à jamais, ils le savent. Il restera toujours le premier dans son coeur et sera toujours là pour lui. Même si il en choisit une autre, même si il fait sa vie avec quelqu'un d'autre qu'elle. Il est sa famille. La seule qu'elle souhaite du plus profond de son coeur. « Moi je ne pars pas en catimini sans rien dire à personne. C'est toi ça, pas moi. » soupire-t-elle, en bouclant une de ses valises. C'est sorti tout seul mais elle en avait marre de le garder pour elle. « Bref, je suis désolée de te sortir ça dans la figure mais moi je ne comprends plus rien. Tu dis que tu m'aimes et après tu pars en road trip je ne sais où avec ton ex ». Maxim était bien gentil avec ses déclarations mais si c'était pour ensuite se barrer avec Laureen, merci mais non merci. Dieu sait ce qu'il s'est passé entre les deux ex durant ce voyage. Ellie, elle était partie avec Samson. Heureusement qu'il avait été là pour la réconforter et lui changer les idées. Ses valises presque bouclées, Ellie suit du regard son meilleur ami qui s'apprête à quitter sa chambre. Sauf qu'il dépose une clé sur sa commode. Et c'est la grande surprise. « Attends Maxim ! » l'apostrophe-t-elle en s'approchant de lui. « Qu'est-ce que tu racontes ? C'est quoi cette clé ? Et de quel endroit tu parles ? ». Beaucoup de questions mais Ellie est complètement perdue. Elle semble comprendre mais n'est pas certaine que ce soit la réalité. Alors elle le regarde avec des yeux plein d'espoir. Pour eux, pour leur amour. « Et tu sais aussi, j'ai réfléchi… à propos de nous. De tout ce que tu m'as dis à New-York ». Qu'il l'aimait, qu'il était prêt à s'engager. Toutes ses choses qu'elle avait rêvé d'entendre et qu'il lui avait dit ce jour-là. « Mais avant de t'en parler, j'ai vraiment besoin de savoir comme tu vois notre avenir. Pas ton avenir, ni le mien. Mais le nôtre. ». Sous-entendu, où en es-tu avec Laureen. C'est la vraie question qu'Ellie n'ose pas poser. La jeune femme prend la clé entre ses doigts et la contemple. D'un regard, elle invite Maxim à tout lui expliquer. Peut-être est-ce leur nouveau départ. Elle l'espère tellement. Elle l'aime tellement.
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Eynsford
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : noémie
» date d'inscription : 20/04/2014
» nombre de messages : 5713
» disponibilité rp : cameagan
» avatar : julian schratter

MessageSujet: Re: it's always been him ~ maxim   Lun 2 Mai - 15:29

:plop:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: it's always been him ~ maxim   Aujourd'hui à 3:10

Revenir en haut Aller en bas
 

it's always been him ~ maxim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: corbeille rp-