AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Il n'y a pas que Vegas qui garde les secrets ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Il n'y a pas que Vegas qui garde les secrets ... Jeu 5 Fév - 12:02









Une année, une longue année sans faire la fête, pour une personne un peu casanière ce n'est rien et même c'est quelque chose de banal. Mais pour Drew un fêtard, un vrai, c'est quelque chose d'inconcevable et pourtant il venait de le vivre. Une année à Bahreïn, une année à faire des affaires, rencontres de grands patrons, lever des fonds, faire des courbettes, avoir des courbettes. Mais il manquait quelque chose, l'alcool, la fête, le sexe, la drogue, oui ça fait beaucoup, mais c'est tellement important aux yeux de Drew. Ne parlons même pas des amis qui lui avaient tellement manqués, en tête de liste Eileen, la petite blonde avait très mal réagit en le revoyant débarqué. Il était le pro des allers retours et surtout sans jamais prévenir. La confidentialité des affaires de la famille, voilà une chose qu'il avait très bien, trop bien assimilé et qui faisait de lui une personne instable. Un jour à droite, l'autre jour tellement à gauche, on ne savait pas forcement sur quel pied danser avec lui. Il n'en était pas pour le moins un mauvais mec, non au contraire il avait un très bon fond, trop beau fond, certains avaient souvent l'habitude d'en abuser, mais qu'importe il ne le voyait pas.
Prenons l'exemple de Thea, une jeune anorexique (Dédicace à toi Elodie j'aime te faire gueuler), une jeune fille un peu dans le creux de la vague et avec qui il avait très vite sympathisé. Elle était dans une phase que lui aussi avait vécu, le fait de vouloir se défoncer la gueule en permanence, de vouloir s'amuser, profiter avec tout le monde et surtout n'importe qui. Il avait pris la décision d'essayer de lui éviter de faire les mêmes conneries que lui. Certains diront une sorte de grand-frère, pas du tout, Drew ce n'est pas du tout un grand-frère. Non si vous voulez un exemple, il lui fournira de la drogue pour qu'elle évite d'en acheter à des revendeurs véreux qui pourraient lui vendre de la merde, un grand-frère fait-il ça? j'en doute fort.

Voilà notre si belle introduction à leur soirée de samedi soir, elle qui lui avait demandé de le prévenir à chaque fois qu'il sortait, histoire qu'ils profitent tous les deux. C'est là qu'on pouvait voir qu'il avait bien évolué, il ne cherchait plus à chasser autant les femmes, avant une femme qui sortait avec lui c'était pour qu'elle vienne dans son lit. Si ce n'était que pour profiter d'une soirée il la jetait très vite chassant une femme plus ouverte. Avec Thea ce n'était pas le cas, il n'avait pas l'air d'avoir d'arrières pensées, même si c'est difficile à dire. Elle était très mignonne, le style de fille de la plupart des mecs.
Bien installé au bar du Ruby Skye, un verre de bon bourbon à la main il se dirigea vers la sortie pour appeler la belle, il était à peine 23 heures, Drew avait toujours cette façon de faire, venir en avance dans les bars ou discothèque afin de voir si l'ambiance allait être bonne. Si ce n'était pas le cas il avait toujours moyen d'aller ailleurs vu qu'il était tôt. Mais ce soir l'endroit où il fallait se trouver était bien celui-ci, il était donc temps pour lui de la prévenir. Téléphone à l'oreille.

Hey Thea, je suis au Ruby Skye, je t'attends viens quand tu veux je serais au bar. Bisous

A peine raccroché il descendit son premier verre, oui il aurait de l'avance sur la belle, mais qu'importe il tenait bien l'alcool et vue ce qu'il avait dans la poche ils allaient très vite être a égalité. Une petite heure plus tard alors qu'il était en train de flirté avec la barmaid, il senti une main sur son épaule, se retournant c'était Thea qui venait d'arriver, toujours aussi belle et sexy, il y avait déjà pas mal d'yeux posés sur elle et c'est bien ce qui inquiétait le jeune homme. Non il n'était pas jaloux, elle pouvait faire ce qu'elle voulait. Mais le genre de nana comme elle qui ne cherche qu'une chose à s'amuser tombe souvent dans les griffes du mec qui veut abuser de quelqu'un. Drogue du violeur, alcool servi à son insu, il y avait tellement de tactique immonde qu'il voulait la mettre en garde. Posant une main sur l'épaule de la jeune femme et lui parlant à l'oreille.

Fait gaffe quand on t'offre un verre, fait gaffe à ce que les mecs veulent te filer comme connerie, si tu as besoin de quelque chose n'hésite pas à me demander sa évitera les conneries et les mauvais trip.

Cette phrase il lui sortait à chaque fois qu'ils sortaient ensemble, au mot prêt, comme s'il l'avait apprise par cœur. L'année à l'étranger avait fait de lui une personne un peu plus responsable, même s'il était encore le même. Il avait toujours cette tendance à prendre soin des autres, Eileen en premier plan bien sûr, des années d'amitié avaient fait d'elle une sœur, une sœur chiante, mais une sœur quand même. Avec Thea il était encore très loin de ce stade-ci. Il la connaissait depuis quelque mois, elle était perdue et avait besoin qu'on la chaperonne en quelque sorte, peut-être qu'elle se servait de lui pour avoir de la bonne drogue facilement et à l'œil. Elle était peut-être même flic et elle cherchait à faire tombé une branche bien solide de la famille Walton, lui était encore très loin du côté parano de tous les autres hommes d'affaires. Hommes d'affaires qui préféraient coucher avec des putes qu'avec des femmes qui le voulaient bien, histoire de ne pas avoir de chantage ensuite. Pathétique, il n'était pas encore assez pervers pour ce monde, mais les années allaient rapidement faire de l'effet. Il était déjà taillé pour ce job, un requin, sans trop de principe qui pouvait faire chanter une personne avec un tact et une habilité pas encore égalée.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que Vegas qui garde les secrets ... Mar 24 Fév - 20:44

Penchée sur son bureau, Thea dessinait. Elle laissait voyager son esprit. Son imagination ne rencontrait aucune limite. Dans cette bulle, dans son monde, le sien, la jeune femme en oublie le reste. Il n'y avait plus rien autour d'elle. La vie qui défilait sous son nez, elle ne la calculait plus. Elle ne voulait plus. A quoi bon.. Surtout lorsqu'elle faisait ce qu'elle aimait. C'était le point le plus important. Car les heures passées, sur ses feuilles de papiers, elle ne pouvaient plus les compter. Thea avait perdu le fil et surtout, elle s'y plongeait à corps perdu. Elle ne songeait plus à rien. Comme une drogue, elle s'était raccrochée à cette passion. Depuis des années, elle lui accordait le plus clair de son temps. Elle lui accordait tout. Du moins, avant de constater que son téléphone était en train de la réclamer. Parce que la terre continuait de tourner, très chère. Parce qu'il y avait encore des gens qui s'intéressaient à elle. Thea prenait donc son portable. Elle le portait à son oreille et écoutait le message laissé avec soin sur son répondeur. Andrew. Un jeune homme qui avait croisé sa route, il y a déjà quelques semaines, presque deux mois. Elle n'en avait plus la moindre idée, non plus. Cependant, ce qu'elle savait et ce qu'elle n'oubliait guère, c'était sa générosité. Elle n'en connaissait pas les réelles raisons, ni même ses plus sincères intentions. Tout ce qu'elle retenait, c'était leur entente. Ils se comprenaient facilement. Ils n'étaient pas là pour chercher les problèmes, juste là pour profiter de cette drôle de vie. Alors, sans réfléchir, elle se dirigeait vers la salle de bain. Après avoir donné les trois derniers coups de crayons, elle décidait de filer. Direction le point de rendez-vous. Thea était toujours motivée quand il s'agissait de cela. Les sorties, elle les additionnait. Les nuits blanches devenaient bonnes pour sa santé. Dans ce taxi, en direction du Ruby Skye, elle y songeait vaguement. Peut-être qu'elle devrait stopper ce train de vie. Peut-être que Berkeley était son excuse pour essayer de nouvelles expériences. Peut-être qu'elle ruinait toutes ses chances de réussir, sans la moindre prise de conscience. Sans se secouer et réagir. Seulement, la jeune femme n'était plus en état de peser le pour et le contre. Dans ce véhicule, elle allait le rejoindre et elle ne comptait pas retrousser chemin. C'était ses projets. Il l'avait appelé donc elle venait. Selon elle, c'était la moindre des politesses quand quelqu'un vous accordait un tant soit peu d'intérêt. Motivée et ainsi déterminée à profiter de cette soirée, elle arrivait dans l'établissement. Bien sûr, tous les regards se posaient sur cette silhouette parfaite. Thea connaissait ses arguments. Elle connaissait son charme. Mais encore une fois, elle n'était pas là pour s'en préoccuper. Les relations, elle les évitait comme la peste. Les mauvaises expériences avaient fait partie de sa route, de ce parcours qu'on était censé appeler sa destiné. Accordant alors toute son attention, à un seul homme, Thea s'en approchait et déposait sa main sur son épaule. Toujours en train de discuter, en train de parler. Pire qu'une fille, en vérité, cet omega. « Qui voilà ! » annonçait-elle, jouant la comédienne presque surprise. Les hasards, c'était le piment d'une vie, autant en profiter tant qu'ils en avaient encore la possibilité. Même si pour le coup, ce n'était pas réellement ce qui allait donner du rythme à leur soirée. D'ailleurs, Andrew ne manquait pas une occasion pour se prononcer. Il appréciait la conseiller. Était ce sa façon pour se pardonner, pour se donner bonne conscience ? Elle n'en a pas la moindre idée et surtout, elle ne cherchait aucune explication. Passant d'une chose à une autre, la jeune femme était très appréciée pour cela. D'habitude, les femmes étaient réputées pour être davantage curieuse, pour décrypter le moindre signe dans chacun des propos. Cela faisait longtemps que notre Thea avait arrêté d'y songer, arrêter de perdre son temps. S'accoudant donc au bar, elle profitait de sa dernière réflexion pour y voir une opportunité. « Cela veut dire que tu vas m'offrir un verre, c'est ça ? Juste pour ma sécurité et la soirée pourrait ainsi débuter. » Avec ce large sourire sur ses lèvres, la jeune femme regardait désormais Andrew comme s'il n'y avait que lui dans ce bar. Après tout, ils appréciaient cela les hommes. Devenir le centre d'un monde. Faire croire qu'il pouvait décrocher la lune, en un simple regard. Thea était plutôt douée pour agir de cette façon, pour flirter en toute simplicité et sans la moindre animosité. Non, la jeune femme agissait toujours dans une éternelle souplesse. Elle entretenait ses relations jusqu'à l'usure et elle saurait qu'un jour, Andrew en aurait assez. Il en aurait assez de la surveiller du coin de l'oeil, de la conseiller ou de la fournir en toute sorte de connerie. Du coup, il fallait profiter de l'instant présent. Il fallait oser lâcher son crayon quand, on avait l'opportunité de s'enfuir. Et même si cela ne durait qu'une nuit, elle ne comptait pas la négliger. Avec les épreuves de la vie, la jeune femme avait modelé son quotidien, sa vision des choses et ses valeurs. A quelques mètres de son partenaire d'un soir, elle gardait toujours le menton levé. Elle préservait toujours sa fierté, peu importe ce que les autres pourraient penser. Thea n'était pas là pour donner des leçons, ni se faire rembarrer dans toutes ces discussions sans fin qui expliqueraient que la suite pourrait être plus belle. Le concret, c'était ce qui comptait. Cette soirée, c'était ce qu'elle attendait. « Alors dis-moi, qu'as-tu fait de beau pour t'occuper ? Tu as décroché le numéro de cette serveuse, j'espère. » précisait, en lui accordant quelques secondes ses prunelles. Son regard plongé dans celui du jeune homme, Thea savait pertinemment que la fille derrière ce bar lui plaisir. Elle les avait vu discuter. Pourquoi ne s'était-il pas satisfait de la kidnapper pour en profiter ? Pourquoi l'avait-il appelé ? Est-ce que Andrew avait besoin de quelques conseils féminins ? Rien qu'à cette idée, Thea souriait davantage. Elle se détachait de ses prunelles et observait à nouveau la foule. Il y avait du monde. Il semblait toujours en avoir ici. Pour vu qu'elle ne croise pas des visages connus. Elle venait d'y penser, à l'instant. Si quelqu'un la voyait avec Andrew mais, surtout si quelqu'un la voyait prendre ses pilules.. Elle n'osait pas imaginer les conséquences, ni même la réaction de Cassandre ou Zadig. Elle pensait soudainement à l'estime qu'aurait finalement Edison de lui ou Misael, s'il se souvenait un minimum de ce qu'ils avaient partagés. Enfin, secouant légèrement ses cheveux, elle évacuait ses mauvaises ondes. Elle était fin prête à en profiter pleinement et jusqu'à tomber à la renverse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que Vegas qui garde les secrets ... Mer 4 Mar - 12:22









C'est vrai il faut le dire Thea n'est pas totalement le genre de personne que Drew a l'habitude de fréquenter, il traine plus souvent avec des gens qui ont la joie de vivre et qui ne sont pas en proie à beaucoup de doutes. Thea était une fille rigolote, amusante, mais c'est vrai qu'elle était dans une passe ou pour elle tout allait mal, où elle voyait le mal partout et donc ce n'était pas le pied. Mais Andrew ne c'était pas arrêté à ça et maintenant il la considérait comme une amie. Alors oui certains de ses potes lui disaient qu'elle était en train de profiter de lui, de son argent. Il répondait tout naturellement que si elle faisait ça, il en était déçu, mais qu'elle n'allait pas le ruiner à coup de consommations et de doses de drogue. Oui Drew est un homme fort, mais c'est aussi une personne qui fait très facilement confiance, qui se lie très vite d'amitié avec les gens et surtout qui voit le bien partout. Tout le contraire de la personne qu'il est quand il met son costard hors de prix et qu'il va négocier avec des investisseurs ou des fournisseurs. Un homme avec deux facettes qu'on aime protéger, un homme fragile et fort à la fois. Mais un homme qui ne donne qu'une fois sa confiance, Thea aussi gentille et amusante qu'elle puisse être n'aurait qu'une seule et unique chance. Si elle venait à se foutre de lui, se jouer de lui ou pire se servir de lui alors là ce serait le point de non retour et elle ne pourrait plus avoir cet ami (car il se considère comme tel), qui veille un peu sur elle, qui la fournit tout en essayant de la faire remonter la pente. La drogue pour lui n'est pas une échappatoire, mais plutôt un bonus, un bonus auquel il ne faut jamais tomber accro et c'est sur cette limite que surf le plus souvent le beau milliardaire.

Tranquillement assis au bar, seul comme à son habitude, il était salué par bon nombre de personnes qui travaillaient ici ou qui n'était que de passage. Drew était un peu comme les meubles, on avait l'habitude de le voir ici au moins deux ou trois fois par semaines, il adorait se pub qui mélangeait ambiance jeune avec raffinement. Des alcools abordables pour emmener des gens de tous les jours et des alcools hors de prix histoire de satisfaire son palais si fin et fragile à cette mixture qu'est l'alcool. Il ne comptait déjà plus le nombre de personnes qui avaient posé leurs mains sur son épaule en ce début de soirée, sans compter non plus les femmes qui avaient posé leurs mains sur ses cuisses histoires d'essayer d'entamer la parade de drague. Mais la main de Thea fut reconnaissable, bien plus légère, bien plus raffiné que les tapes que ses amis avaient l'habitude de lui mettre. Regardant sa montre, elle n'avait pas trainé, c'est ce qu'il aimait chez elle. Elle ne refusait jamais une soirée, ne refusait jamais un moyen de s'amuser de passer du bon temps et pourtant ils ne se connaissaient pas depuis si longtemps que ça. Se retournant avec un grand sourire pour accueillir la jeune fille. Elle était comme à son habitude magnifique et les regards étaient maintenant posés sur eux, le couple qu'ils formaient aux yeux des autres faisait naitre pas mal de jalousie.


    Et ben quel curieux hasard qui fait qu'on se retrouve ici! Bien sûr que je vais faire attention à qu'aucuns chaud du cul ne vienne mettre un truc dans ton verre, je m'en voudrais.

Oui certains dans son entourage se demandaient pourquoi il faisait ça, pourquoi prenait-il soin de cette fille comme si elle était sa petite sœur. C'était peut-être ça qu'il faisait inconsciemment, lui qui n'avait jamais eu de frères ou de sœurs avait en grandissant se besoin de prendre soin de quelqu'un. N'ayant pas de petite amie et surtout n'ayant pas envie d'avoir de petite amie il ne prenait soin de personne à part de lui. Revenant de Bahreïn ou il avait été un vrai requin, il avait peut-être ce besoin de se racheter, de faire un effort pour les autres après avoir fait autant de dégâts dans ce lointain pays.


    Et bien pour m'occuper j'ai déjà pris de l'avance vu que tu ne tiens pas l'alcool et je n'ai pas franchement envie que tu crois et que toutes les personnes qui nous regardent, pensent que je te saoule pour abuser de toi. Surtout qu'ils savent très bien que je n'ai pas besoin de ça!

Dit-il avec un léger clin d'œil qui n'avait rien d'aguicheur. Il commençait à avoir un coup dans le nez, il avait attendu trente petites minutes la demoiselle, mais il avait eu le temps de boire pas mal de verres en l'attendant. Un Wisky très vieux donc très fort, qui était tout doucement, mais très surement en train de lui monter à la tête. Mais là où elle se trompait c'est qu'être le sens du monde était une chose dont il avait l'habitude et qui pourtant ne lui plaisait pas. Au boulot il était le centre du monde, quand il sortait et que les gens savaient qu'il était plein d'argent il était le centre du monde. Quand une fille voulait coucher avec lui il devenait le centre du monde, tout ce qu'il n'aimait pas contrairement aux autres hommes. Ce qu'il aimait c'était qu'on le fasse courir, il adore qu'on lui résiste, c'est une chose dont il n'a pas l'habitude et donc quelque chose qu'il aime plus que tout, l'inconnu.
Mais là où encore une fois elle se trompait, c'est sur le fait que Drew ce gosse de riche qui a toujours eu tout ce qu'il voulait n'était pas genre d'homme à se lasser des relations humaines. Il n'en avait pas assez, pas assez franches pour se lasser d'une personne qui l'appréciait pour une chose qu'il était et non pour ce qu'il avait dans le porte-feuille, c'est ce qu'il pensait d'elle et surtout c'est la seule chose qu'il attendait d'elle, de la franchise et uniquement de la franchise, il n'attendait rien d'autre.


    Et bien au début de soirée!

Dit il en levant son verre alors que la jeune femme venait d'être servi. Qu'elle se rassure, elle ne perdait pas du tout son honneur ou sa fierté à se faire surveiller du coin de l'œil par le jeune homme, il estimait beaucoup la blonde. Elle n'était pas un trophée ni même une fille qu'il entretenait telle une Escort girl.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que Vegas qui garde les secrets ... Ven 20 Mar - 23:50

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que Vegas qui garde les secrets ...

Revenir en haut Aller en bas

Il n'y a pas que Vegas qui garde les secrets ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vegas Volt
» TOURNOI FORUM AMI LAS VEGAS PARADIS MUNDI LE 12/09/2016
» Dur choix
» Commande mac 2 ral :)
» A Las-Vegas, tout est permis. ? ALESSIA&MATTHEW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-