AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 un/fortunate meeting. (jusie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosie Nightingal
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : kassandra, kass.
» date d'inscription : 06/07/2016
» nombre de messages : 18
» avatar : nicola peltz.

MessageSujet: un/fortunate meeting. (jusie)   Sam 19 Nov - 16:38

.
★ ★ ★
ofc, you can kid the world
bu not your sister.

© CREDITS -  tumblr.


Debout devant la baie vitrée, son regard se pose sur les toits de San Francisco. Un léger soupire s’échappe de ses lèvres avant les pincer dans un rictus. Elle avait quitté Londres pour venir quelques jours ici, d’une pour un shooting photo et de deux, pour prendre quelques jours de repos. Elle plie un de ses bras, le rapprochant de son ventre pour soutenir l’autre bras, approchant sa tasse de thé à ses lèvres. Silencieusement, elle observe la vie, cette vie nocturne. Rien de comparable à Londres. Le liquide chaud lui brûle le bout de la langue mais qu’importe, elle boit quand même. Vêtue de son peignoir victoria secret, elle penche légèrement la tête sur le côté. Son regard se focalise sur le reflet de l’alarme. 22:22. Un sourire satisfait, elle se retourne, terminant son thé à la verveine, la déposant, une fois finie, sur le plateau. Elle porte son attention sur la coupelle de fruit et la gourmandise qu’elle a commandée, pour autant, il est intact. L’envie s’est rapidement dissoute après l’avoir demander. Elle défait la fine ficelle, faisant tomber le tissu de soie le long de sa peau, lui arrachant quelques frissons avant de monter sur le lit. Il est beaucoup trop grand pour elle, trois personnes peuvent y dormir selon elle, mais pour ce soir, elle est toute seule et elle a bien envie de se coucher tôt, essayant de récupérer un peu de sommeil volé par son quotidien. Il fait trop chaud ici, alors naturellement la blonde s’endort sur les couvertures, en simple nuisette.


Un bruit incessant la réveille, une grimace sur le visage, elle se tourne pour voir l’heure. Cela ne fait qu’une heure et demie qu’elle s’est assoupie. Se redressant tant bien que mal, encore engourdie par la fatigue et le sommeil, elle attrape son iphone. La luminosité de l’écran lui fait plisser les yeux mais elle répond tout de même à l’appel, elle n’a pas regardé le numéro. « .allô ? » lâche-t-elle avec son accent anglais le plus parfait. « .bonsoir, excusez-nous de vous dérangez, nous sommes le San Francisco General Hospital. Êtes-vous Rosie Martin ?. » elle fronce les sourcils et se redresse instantanément. L’emploi de ce nom de famille n’est pas usuel encore moins avec l’association d’un hôpital. Assise sur genoux. « .Oui, c’est moi, que se passe-t-il ? » elle se mord les lèvres, elle sent son palpitant qui commence à s’affoler dans sa cage thoracique. « .Êtes-vous de la famille de June Martin. » Elle déglutit difficilement, se levant de son lit, son regard affolé parcourt la chambre. « .Oui, c’est ma sœur, que se passe-t-il ?! » son ton de voix monte. « .Je vous appelles puisque nous avons reçu votre sœur et votre nièce aux urgences. Et nous avons besoin de votre présence pour … » Elle ne lui laisse aucunement la chance de terminer. « .J’arrive. » Et elle coupe la conversation. Rapidement, elle enfile un jeans, troque sa nuisette contre un tee-shirt blanc, enfile ses stan smith et récupère sur son passage un gilet et une casquette, ses clés, son porte-monnaie et son portable avant de sortir de la chambre en trombe.

Assise à l’arrière du taxi, elle ne peut s’empêcher de paniquer, perdant peu à peu son tempérament face à la lenteur du chauffeur. « .mais dépêchez-vous bon sang ! » elle voit le chauffeur rouler des yeux et soupirer. Elle se détache de sa place pour venir s’agripper au siège devant elle. « .j’vous le dis tout de suite, si on arrive pas à l’hôpital avant 50, je ne vous paye pas. et s’il arrive quelque chose à ma sœur et à ma nièce avant ça, je vous en tiens responsable. Maintenant, bougez-vous. » elle arrive à croiser son regard dans le rétroviseur, si les regards pouvaient tuer, il serait déjà enterré. Elle sent la voiture accélérer mais elle ne crie pas victoire. Malheureusement pour lui, ils arrivent à 52. Elle sort rapidement de la voiture, sans payer, laissant la portière arrière ouverte. Il lui hèle de venir lui donner l’argent. Tout ce qu’elle lui donnera c’est son magnifique majeur pointé vers le ciel avant de courir vers l’entrée des urgences. Elle court si vite, essayant de ne pas rentrer dans les gens qu’elle commence à avoir les poumons en feu. Elle se dirige tout droit vers l’accueil des urgences. «  .Où est ma sœur, June Martin. » qu’elle demande, le ton essoufflé mais bien fort pour que toutes les secrétaires puissent l’entendre. Impatiente, elle regarde d’elle-même dans la salle, croisant enfin la silhouette de sa sœur. Elle court de nouveau vers elle. « .June ! »
Revenir en haut Aller en bas
 

un/fortunate meeting. (jusie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Paris, 1er mai, des militants du PS agressent des familles revenant du meeting de Marine Le Pen
» Meeting Tuning
» Grand meeting aérien à Châteauroux-Déols le 17 mai
» MEETING TUNING INTERNATIONAL à BRAGA 2012 au PORTUGAL
» base aérienne 702 - AVORD - Meeting du centenaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: san francisco general hospital-