AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

don't drink and drive. but if you do, call me. (rush)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: don't drink and drive. but if you do, call me. (rush) Mar 5 Juil - 0:10

Rush Cunningham
ft. vinnie woolston
» Prénom(s) : harvey carter declan » Nom de famille : cunningham » Nom d'usage : harvey cunningham, bien que personne ne l'appelle harvey à part sa famille » Surnom/pseudonyme : rush, surnom qu'on lui attribué à l'adolescence et qu'il a gardé dans sa vie adulte » Nationalité : double nationalité britannique et américaine » Origines : américain de floride par sa mère et anglais par son père » Date de naissance : quatorze janvier 1988, vingt-huit ans » Lieu de naissance : los angeles, usa » Lieu de résidence actuel : londres, angleterre » Occupation actuelle : au chômage, multipliant les paris et les combats de rue ici et là » Statut civil : infidèle aux multiples petites amies

god bless america (& its citizens)
ce qu'il faut savoir sur ton personnage


» enfant mal aimé qui a grandi trop vite dans une maison trop grande sur l'une des plus belles vallées du monde. là où le soleil tape trop fort, où les familles d'apparence parfaite se déchirent, où les pauvres crachent sur les riches tout en rêvant d'être eux. los angeles, ville maudite où les paillettes ont une odeur de sang et où le vomi est artistique. et rush, poupin de quelques semaines à peine, un biberon dans la bouche, blottit contre sa quatrième nounou ce mois-ci. un nourrisson difficile qui n'accepte de se taire que quand c'est maman qui le tient dans ses bras. mais, nancy evans n'a pas le temps. elle a un coach de sport à ne pas décevoir, son premier rôle au cinéma qu'elle doit répéter, une fashion week qui arrive à grands pas et en plus de tout ça, un divorce sur les épaules. elle n'aurait jamais dû s'enticher d'un anglais, sa mère lui avait pourtant dit qu'ils étaient tous pareils, rattachés à leur patrie comme au sein de leur mère. il aurait au moins pu la quitter avant de l'engrosser, au lieu de fuir comme un lâche, deux semaines après avoir vu le môme naître. bien sûr, nancy était obligée de suivre les pas de maman et de trouver un all-american prince charmant avant de devenir une vieille maman de vingt-deux ans. et le gros poisson, elle n'a pas eu trop de mal à le trouver. trois mois en total et voilà qu'elle était devenue la nouvelle madame moore, quatrième round à l'église pour le magnat de l'immobilier richard moore. mais bien sûr, rien n'est jamais aussi facile et le conte de fées que s'était imaginée nancy s'est vite transformé en cauchemar. un cauchemar dans l'une des plus grandes baraques de san fernando valley bien sûr, mais un cauchemar quand même. les cris et les coups n'ont jamais retenti hors de la palissade, pourtant, pendant plus de dix ans c'est ce que rush a dû subir. rush n'était pas un moore, rush était la progéniture d'un autre mâle, d'un concurrent, d'une ordure qui a blessé nancy, alors rush n'était pas le bienvenu, rush n'a jamais été considéré comme faisant partie de la famille, rush était un indésirable et pour richard moore et ses enfants il était l'ennemi à éliminer. tantôt souffrant en silence, tantôt se débattant, rush a longtemps rêvé de tuer son beau-père de ses deux mains nues. à quatorze ans, sa peau était morte de tous les coups qu'il avait amassés, personne n'a voulu l'écouter. sa mère faisait la sourde oreille, les flics de la vallée étaient corrompus et les associations appartenaient presque toutes à richard et à ses potes. alors rush a voulu régler son problème lui-même, mettre fin à l'enfer. à quatorze ans, il a acheté un flingue et l'a pointé droit sur richard. il n'a jamais eu le temps d'appuyer sur la détente, la terreur dans les yeux de sa mère ce jour-là le hantera pour toujours. quelques semaines plus tard, il s'est retrouvé à londres, chez son père biologique. loin du soleil et de sa chambre donnant vue sur la mer. désormais, il n'y aura plus que la pluie et le silence pour l'accompagner dans son quotidien.

» la vie n'était pas meilleure à londres et le temps qu'il faisait n'arrangeait en rien l'humeur quotidienne de rush qui ne savait parler qu'avec ses poings. quand on vit aussi longtemps dans la violence, il est difficile de savoir faire autrement. rush est tout le temps sur la défensive, il attaque avant de se faire attaquer, hurle quand on lui parle, frappe quand on se prend à lui. il a peur, il est seul, dans une ville qu'il n'aime pas, avec une famille qu'il ne connaît pas, une famille qui n'a jamais voulu de lui. rush ne le sait pas, mais pour son père biologique, il vaut à peu près quarante mille livres sterling l'an. somme conséquente promise par nancy pour que alfie cunningham accepte de garder son fils chez lui jusqu'à sa majorité. mais même l'argent n'est pas suffisant à côté de la brutalité de rush. et alfie cunningham ne supporte plus les disputes incessantes, l'école qui appelle chaque jour et par dessus tout, le mauvais exemple qu'il représente pour ses deux autres fils. rush est un danger, une alarme au son perçant qui ne s'arrête jamais. tôt ou tard il finira par exploser et alfie ne veut pas que sa famille soit le dommage collatéral de cette bombe à retardement qu'est rush. alors, il décide de l'envoyer en pensionnat à la sortie de londres et comme ça il sera au moins débarrassé de lui la majorité de l'année scolaire.

» le pensionnat pour garçons uniquement n'est pas aussi horrible qu'on se plaît à imaginer. rush s'y fait des amis qui comptent pour lui presque autant que compterait une vraie famille pour un garçon de seize ans. il lui apprenne à crocheter les serrures et à sortir la nuit, ils lui donnent son premier joint, lui apprennent à parier et à jouer les quatre cent coups pour se faire de l'argent de poche supplémentaire. rush y prend goût, il commence à sortir de plus en plus, se fait des amis plus âgés en dehors du pensionnat. il participe à plusieurs combats de rue, touche à plusieurs drogues, expérimente ses premières joies du corps. et c'est là qu'il laisse harvey, petit garçon battu derrière lui pour devenir rush : un surnom qu'on lui donne à cause de sa précipitation à tout vouloir faire rapidement, à tout vouloir essayer avant qu'il ne soit trop tard, comme si la vie était en train de lui échapper et qu'il s'évertuait à la rattraper.

» relation amoureuse toxique qui le consume entièrement, elle s'en va un jour et il ne la retrouve plus jamais

» freine un peu sur la drogue après une overdose, continue d'aller voir sa mère à los angeles, entraîne charlotte dans les bas fonds et fait chanter son père


who plays the part ?
ce qu'il faut savoir sur toi


» Prénom : alice
» Pseudo : anarchy
» Âge : vingt ans
» Scénario ou personnage inventé : personnage inventé :plop:
» Des multicomptes ? aucun
» Impression sur le forum : love, love, love  
» Crédits : tumblr
» Le mot de la fin : -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: don't drink and drive. but if you do, call me. (rush) Mar 5 Juil - 0:11

je suis à la recherche de liens en tout genre, n'hésitez pas à me mpotter si jamais


Citation :
rush est un surnom de rue. son vrai prénom est harvey. son père est un fonctionnaire anglais, sa mère est une top model américaine qui a fait des études de théâtre. ils se sont connus à l'université de los angeles et se sont mariés très jeunes. ils ont finit par divorcer quelques semaines après la naissance de rush, suite à de violentes disputes concernant leur futur ensemble. rush est resté avec sa mère à los angeles aux états-unis. sa mère s'est remariée avec un magnat de l'immobilier qui avait déjà trois enfants de son côté avec deux femmes différentes, rush avait alors cinq ou six ans. son beau-père ne l'a jamais accepté comme un membre entier de la famille, il se comportait très mal avec lui, le battait quand il avait des écarts de comportements ou quand il se disputait avec sa mère. sa mère, bien sûr, ne supportait pas que son mari frappe son fils, mais elle était beaucoup trop attachée à lui et au mode de vie qu'il lui offrait pour tenter quoique ce soit contre lui. quand rush a eut quatorze ans et que les choses ont commencé à dégénérer, elle a décidé de l'envoyer chez son père à londres. à savoir que son père était à cent pour cent contre l'idée de recevoir rush, avec qui il n'a gardé aucun contact durant toutes ses années. aussi, le père de rush avait reconstruit sa vie, il avait une femme et deux enfants qui avaient plus ou moins le même âge que rush. bref, la mère de rush a finit par convaincre son ex-mari en lui proposant une grosse somme d'argent afin qu'il s'occupe de leur enfant. rush est resté chez son père pendant six mois avant que ce dernier ne décide de l'envoyer en pensionnat car rush passait son temps à se disputer avec ses deux demi-frères. après coup, il a commencé à fréquenter les mauvaises personnes, à boire, sortir, se droguer, voler, etc. il a d'ailleurs écopé de cinq ans de prison pour vol de voiture, sa mère a payé l'amende pour lui et il n'a fait que six mois dans un centre pour mineurs.

il a longtemps vécu de paris illégaux ce qui a finit par le ruiner quand il avait vingt-deux ans. malgré sa réticence, sa mère vole presque toujours à sa rescousse quand il commence à frôler les bas fonds et lui verse de grosse sommes sur son compte, des sommes qu'il dépense entièrement sur la drogue et les paris. il vit au jour le jour. parfois, il n'a plus assez d'argent pour payer le loyer et se voit obligé d'aller chez des potes ou de dormir dans sa bagnole. il a un tempérament de feu, il a tendance à vitre perdre son sang froid et finit toujours dans des disputes sanguinaires. il se fait presque toujours coffrer par la police. son demi-frère est d'ailleurs policier à londres et il est celui qui l'aide toujours à s'en sortir, car rush compte énormément pour lui malgré leurs différents quand ils étaient plus jeunes. malgré cela, rush lui voue une haine viscérale car il est énormément jaloux de l'enfant prodigue de son paternel.

il continue d'aller voir sa mère chaque été à los angeles, mais ne reste jamais dans la maison familiale, préférant louer une chambre de motel que de devoir supporter la présence de son beau-père.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: don't drink and drive. but if you do, call me. (rush) Mar 5 Juil - 8:13

rebienvenue :mimi:
oh je pense qu'il y a possibilité de se trouver un très bon lien entre victoria et lui, princesse vs gars de la rue, il faudra que je t'envoie un mp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: don't drink and drive. but if you do, call me. (rush) Mar 5 Juil - 8:19

bon retour par ici et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: don't drink and drive. but if you do, call me. (rush) Mar 5 Juil - 9:38

bienvenue parmi nous :plop:
et je pense également venir t'ennuyer pour un lien, peut-être avec lize.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: don't drink and drive. but if you do, call me. (rush) Mar 5 Juil - 13:15

Sachant que nous avons quasiment le même nom de famille, je viendrai pour un lien également. laugh
Bonne fiche. :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: don't drink and drive. but if you do, call me. (rush) Mar 5 Juil - 18:29

bon retour :) :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: don't drink and drive. but if you do, call me. (rush) Jeu 7 Juil - 18:17

merci à vous :plop:
ma boîte mp est grande ouverte pour les liens :mimi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: don't drink and drive. but if you do, call me. (rush) Dim 17 Juil - 2:26

bon retour :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: don't drink and drive. but if you do, call me. (rush)

Revenir en haut Aller en bas

don't drink and drive. but if you do, call me. (rush)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Recherche des Verre Long Drink F913
» colorie et poussette switch easy drive
» Drive (Mener) - Lipstick
» reportage photo peg perego switch easy drive
» Bien dans sa peau (Skin Drink)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp :: Présentations et fiches de liens (++ scénarios)-