AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

chaque jour dépendance à l'amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Keith O. Phillips
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : alo.
date d'inscription : 16/07/2013
nombre de messages : 7200
disponibilité rp : malia.
avatar : grant gustin.

MessageSujet: chaque jour dépendance à l'amour. Lun 4 Juil - 23:33

Il a beau être célibataire depuis quelques années, Keith continue à prendre soin de lui. Ce n’est pas parce qu’il a personne pour qui se faire beau qu’il doit se laisser aller. Il continue à s’acheter de beaux petits vêtements, à aller chez le coiffeur, à prendre tout simplement soin de lui. Il faut dire qu’il a aussi toujours aimé être beau. Il apprécie qu’on se retourne derrière lui, même s’il s’agit de filles. Après tout, il connait très bien son charme, et sait en jouer. Et malgré le fait qu’il ne se soit pas trouvé un copain depuis quelques temps, ne le fait pas perdre d’espoir. Il garde cet espoir en lui, qu’il se trouvera un bel homme, rien que pour lui. C’est bien pour cette raison qu’il continue à faire attention à lui. Et ça passe aussi par le sport, qu’il fait via la danse, et l’alimentation. Il n’est pas un expert en cuisine, mais il se débrouille. Puis pour l’instant, ça lui convient très bien à lui. Il aime les petits plats qu’il se concocte. Même s’il avouerait vouloir faire ces plats pour une autre personne que lui-même. Il aimerait que quelqu’un le remercie pour sa cuisine. Il aimerait pouvoir y mettre de l’amour ou de la passion. Et c’est à cela qu’il pensait lorsqu’il sentit une douleur sur son bras. Il sortit de ses rêveries, et s’aperçut qu’il venait de se brûler en retirant l’eau de la casserole. Il jura, avant de lâcher la casserole qui tomba par terre. Il mit directement son bras sous de l’eau froide. Normalement c’est censé soulager la douleur, mais pas cette fois-ci. A l’instant présent, il se détesta. Il donna un coup de pied dans la casserole, avant d’aller chercher son portable et composer un numéro. Tout en attendant une réponse, il regarda son bras. Il ne s’était pas raté. Il savait que l’eau froide ne serait pas suffisante. Néanmoins, il n’avait pas envie d’aller à l’hôpital pour une si petite chose. Bien qu’il y ait des gens qui y aillent pour beaucoup moins. Seulement, il ne souhaite pas boucher les urgences pour une simple brulure. C’est bien pour cette raison qu’il avait appelé Malia. Une amie, mais avant tout, une infirmière. Pas n’importe quelle infirmière, la sienne. Alors qu’il n’y croyait plus, elle décrocha. « Je me suis brûlé, tu peux passer ? » Pas besoin de lui expliquer comment il avait fait son coup. Non pas parce qu’il en avait honte, de toute façon elle devait en avoir vu pire comme bêtises. Mais parce qu’il ne voulait pas s’attarder au téléphone. Il souhaitait remettre son bras sous l’eau, parce que même si ça ne faisait pas totalement disparaitre la douleur, l’eau le soulageait légèrement. Après qu’elle lui dise qu’elle allait passer, il décrocha et retourna dans sa cuisine pour soulager son bras. Il faillit au passage tomber, en se prenant la casserole dans les pieds. Décidément, aujourd’hui n’était pas son jour. Il ne savait pas dans combien de temps son amie allait arriver, elle semblait occupée lors de son appel. Mais il espérait vraiment qu’elle arrive d’ici peu. Il espérait aussi qu’elle ait pensé à ramener son matériel d’infirmière car si elle comptait sur le sien, elle serait déçue. Lui, qui normalement ne se blesse jamais, n’a évidemment rien dans sa pharmacie. Il tenta même de trouver des antalgiques, quelque part dans ses affaires, mais rien à faire. Il n’y avait rien ici. Mais au fond, est-ce qu’un antalgique fait réellement effet sur une brûlure, il n’en savait rien, mais il était prêt à beaucoup juste pour ne plus avoir autant mal. N’étant plus patient, il rappela Malia, mais à cet instant précis, la sonnerie de sa maison retentit. Il voulut sauter au plafond, mais à la place, il marcha d’un pas très rapide vers la porte et se retrouva face à Malia. Ne sachant pas trop ce qui lui prit, il se retrouva à la prendre dans ses bras. Il venait de la voir en tant que sa sauveuse, encore une fois. Ce qu’il peut l’aimer cette jolie infirmière. Toujours là pour lui. Avant même qu’elle ne lui dise quoique ce soit, il lui montra son bras. Voyant le visage qu’elle fit en voyant la blessure, il eut peur. « Quoi ? C’est si moche que ça ? » Il lui est déjà arrivé de se brûler, et il n’a jamais eu aussi mal. Il s’imaginait bien que ce n’était pas n’importe quelle brûlure, mais pas à ce point-là. « Mais tu peux faire quelque chose hein… Allez, rassures-moi ma belle. » Il lui fit même le visage d’un petit enfant, comme si cela allait changer quoique ce soit sur ses compétences. De toute façon, elle n’avait pas trop le choix car il ne souhaitait vraiment pas aller aux Urgences. Et cela, elle le savait très bien sinon il ne l’aurait pas appelée, elle.
Revenir en haut Aller en bas

chaque jour dépendance à l'amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La photo du jour ! (une nouvelle photo chaque jour) (Isa)
» la blague du jour
» Chaque jour sa citation !!
» Taille du ventre qui varie...
» Produits Aphogee pour cheveux très abimés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-