AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

between us (blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: between us (blake) Ven 1 Juil - 2:02

I love you as certain dark things are to be loved,
In secret, between the shadows and the soul.

A peine Travis avait-il déposé ses bagages dans son appartement – qui avait d’ailleurs bien pris la poussière – qu’il était déjà reparti dans le centre-ville de Salem pour retrouver de vieilles connaissances et rattraper le temps qu’il avait perdu en partant de la ville. Cinq mois. Cinq mois pendant lesquels il avait tenté de faire le point sur sa vie, mais aussi sur ses sentiments. Cinq mois pendant lesquels il avait également énormément voyagé et passé la majeure partie de son temps à faire la fête et à rencontrer de nouvelles personnes. Il avait commencé par l’Amérique du Sud et le Pérou, où il était monté en haut du Machu Picchu. Il avait entamé cette marche solitaire pour être en mesure de réfléchir, loin de toutes distractions, seul avec ses pensées, seul avec ses sentiments. Il avait espéré apprendre beaucoup sur lui-même, mais davantage que de réponses, c’est de courbatures qu’il avait héritées. La seule conclusion qu’il avait pu réellement tiré de cette randonnée était que les sentiments qu’il éprouvait pour Blake allaient bien au-delà de l’amitié, mais ça, il l’avait déjà plus ou moins deviné lorsqu’il était à Salem. Est-ce qu’il était amoureux ? Il ne savait pas trop, bien que l’idée qu’il se faisait de l’amour ressemblait étrangement à ce qu’il ressentait. Est-ce que c’était normal ? Il n’en avait aucune idée. Est-ce que Blake pourrait le considérer autrement que comme son meilleur ami un jour ? Cette réponse-là, il n’allait certainement l’obtenir loin de Salem. Alors il était finalement revenu aux Etats-Unis, enchaînant les villes où il pouvait prendre le plus de bon temps possible, où il pouvait profiter de la vie un maximum avant de revenir aux galères bien trop nombreuses qui l’attendaient à Salem. D’abord New York et ses nuits interminables, ensuite la Nouvelle-Orléans, où les soirées commençaient en plein après-midi, pour finalement se rendre à Miami, ou plutôt à South Beach, en pleine période de spring break. Des étudiantes dénudées et de l’alcool à foison, rien de mieux pour le sortir de la morosité dans laquelle ses longues réflexions pouvaient le plonger. Une fois ce petit périple terminé, il se rendit à Vegas où il dépensa plus d’argent en trois jours qu’il ne l’avait fait en trois mois. La chance n’était définitivement pas de son côté et il ajouta son nom à la longue liste de tous les pigeons qui avaient perdu beaucoup trop d’argent dans les casinos du Strip. Puis, destination finale, le Royaume-Uni, où il séjourna plus d’un mois et demi, principalement à Londres. Une ville qui l’avait toujours passionné, où il aurait bien voulu vivre si cela ne signifiait pas de laisser tous ses proches derrière lui, à Salem. Car au final, il avait beau visiter toutes ces villes, il n’y avait qu’un seul endroit où il se sentait vraiment chez lui, et c’était à Salem, au milieu de sa famille, de ses amis. Et c’est Blake qu’il avait décidé d’aller voir en premier. Car bien entendu, de toutes ces relations ici, c’était elle qui lui avait manqué le plus. Et c’était également à elle qu’il devait probablement s’excuser en premier. Depuis son réveil du coma, il savait qu’elle ne tenait pas une forme olympique et pourtant, il était parti comme ça, sans rien dire, sans donner aucune explication. Il s’était contenté de lui envoyer un sms une fois arrivé au Pérou pour lui dire qu’il était parti pour une durée indéterminée, alors qu’elle aurait sûrement eu besoin de lui pour traverser cette période difficile. Mais difficile, cette période l’avait été pour lui aussi. Ces nouveaux sentiments avaient été impossible à justifier, et, s’il ne montrait jamais rien, la situation n’était pas des plus agréables pour autant. Sans ajouter que, pour couronner le tout, l’idiot d’ex petit ami de Blake s’était installé à Salem. Mais tout cela, tout ce mélange de sentiments, il ne savait pas comment l’expliquer à Blake sans mettre en péril leur amitié (qu’il ne souhaitait perdre sous aucun prétexte). Après une quinzaine de minutes de marche, Travis était arrivé à l’hôtel de ville, où travaillait comme membre du conseil d’administration de la ville. Il salua d’un signe de tête deux-trois personnes qu’il connaissait vaguement sur le chemin du bureau de sa meilleure amie. Arrivé devant la porte, il frappa trois coups énergiques, avant de s’exclamer. « Mademoiselle Williams, êtes-vous décente ou dois-je de nouveau mettre une main devant mes yeux ? » Il faisait référence à cette fois où il était rentré chez elle sans frapper et était tombé sur Blake complètement nue. Si cela l’avait amusé elle, lui s’en était trouvé énormément gêné. C’était d’ailleurs peut-être à ce moment-là qu’il s’était réellement rendu compte à quel point la nature de ses sentiments pour Blake avait changé. Auparavant, il se serait sûrement amusé de la scène et ne se serait certainement pas privé pour regarder allègrement les splendides courbes de sa meilleure amie. Pourtant, sans attendre de réponse, il entra dans le bureau de Blake en faisant mine de se cacher les yeux ; étant à son poste de travail, il ne courait ici pas un grand risque. Un énorme sourire se dressa sur ses lèvres et il se précipita à sa rencontre pour aller l’enlacer. « Alors, à quel point je t’ai manqué ? » lâcha-t-il finalement alors qu’il la tenait dans ses bras. De son côté, elle lui avait énormément manqué, et bien qu’il n’ait pas réellement fait le point sur ses sentiments, il était particulièrement heureux de la retrouver. « Fais attention à ta réponse, je pourrais me vexer. » ajouta-t-il, ponctué d’un léger rire, alors qu’il relâchait son étreinte et lui faisait désormais face. Elle n’avait pas l’air au top de sa forme, apparemment marquée par la fatigue, mais elle restait resplendissante à ses yeux. Il sortit finalement le contenu d’un sac qu’il portait à bout de bras pour l’offrir à Blake. « Tiens, un petit cadeau pour m’excuser de ne pas t’avoir prévenu de mon départ. » ironisa-t-il en lui tendant une écharpe de la maison Gryffondor qu’il avait acheté au musée Harry Potter lors de son séjour à Londres. Si à Salem, certains craignaient la famille Williams et d’autres la méprisaient à cause des histoires de sorcellerie, Travis lui, s’en était toujours amusé et ne manquait que rarement une occasion de se moquer des opposants, comme des pratiquants, sa meilleure amie comprise.
Revenir en haut Aller en bas

between us (blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Philibert (Hilaire Belloc, Quentin Blake)
» Evan Blake
» Anita Blake, 2 Le cadavre rieur (Laurell K. Hamilton)
» Erik Blake Thornock [Terminée]
» BLAKE Sarah "Si vous recevez cette lettre"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-