AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Always remember that the most valuable antiques are dear old friends. [PV Reagan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Always remember that the most valuable antiques are dear old friends. [PV Reagan] Jeu 30 Juin - 14:22

On peut dire que la soirée avait été épique. Tout d’abord résister à tous ces alcools qui me faisaient de l’œil avait été un vrai parcours du combattant pour moi, mais au moins j’avais réussi à me contrôler. Et pourtant les occasions n’avaient pas manquées. C’est en voyant débarquer Matt à ma soirée que tout d’abord l’appel du whisky avait commencé comme une petite voix dans ma tête me poussant à commettre l’irréparable pour éviter d’avoir à affronter un problème que j’avais soigneusement rangé dans un tiroir au fin fond de mon cerveau depuis des années. Cela dit la goutte d’eau avait sûrement été l’arrivée de Reagan qui était une totale surprise et annonçait une catastrophe imminente. J’imaginais déjà la blonde m’arracher les ongles un par un, me torturant pour lui avoir fait un sale coup. C’est vrai qu’on aurait pu croire que c’était moi qui avait tout orchestré pour les réconcilier, mais la vérité c’est que j’en voulais toujours à Matt, et même si la veille j’avais été tout ce qu’il y a de plus cordial et amical, essayant d’arrondir les angles, je n’étais pas convaincu que tout était pardonné. Toutes ces images se bousculaient dans ma tête tandis que j’étais allongé dans mon lit, désespérément seul. Je n’arrivais pas à croire que ma lutte contre l’alcool et mon inquiétude pour mes deux amis m’avait fait complètement oublier mon envie de m’envoyer en l’air pour mon anniversaire. Il fallait vraiment que je les aime ces deux-là… D’ailleurs Reagan avait certainement passé la nuit dans une des chambres d’amis, je ne voulais pas qu’elle rentre toute seule si tard, et surtout après ses retrouvailles avec Matt elle devait avoir besoin de soutien. Depuis toujours nous avions pu compter l’un sur l’autre pour tout et n’importe quoi. Gardant malgré tout notre âme d’enfant, nous ne perdions jamais une occasion de nous chamailler, retrouvant en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire nos 10 ans.

Me redressant dans mon lit et passant mes mains sur mes yeux, je regardais autour de moi pour trouver des fringues décentes à me mettre sur le dos. Certes ce n’était pas la première fois qu’elle me voyait nu, mais je doutais que ce soit la vue à laquelle elle s’attende de bon matin. Sortant de la chambre sur la pointe des pieds, je descendis les escaliers pour faire un saut à l’épicerie du coin histoire d’acheter tout ce qu’il fallait pour un bon petit déjeuner. Pâtisseries, jus d’orange, bacon et j’en passe. Une fois de retour je réalisais à quel point mon salon et la cuisine étaient de vrais champs de bataille où le sol était jonché de tâches d’origine inconnue et les tables couvertes de gobelets contenant des substances plus que douteuses. Je laissais tout sur place, nettoyant simplement le bar de la cuisine afin de pouvoir y installer les assiettes. Je me décidais enfin à faire cuire le bacon et à nous faire quelques pancakes histoire de surprendre Reagan avec mes talents de cuisinier. Evidemment, les premiers étaient presque carbonisés et finirent à la poubelle mais les suivants étaient comestibles fort heureusement. J’entendis soudain du bruit venant de là-haut, c’était sûrement elle qui venait de se lever et de se rendre compte que j’avais réussi à la convaincre de rester ici avec moi, ce qui voulait dire participer au ménage de la maison. Après tout c’était elle la propriétaire, elle pouvait bien mettre la main à la patte, et puis c’était une fille… enfin argument qui s’il était sorti de ma bouche, m’aurait valu de me faire martyriser par la blonde. A taaaaaaable ! criais-je regardant vers le haut de l’escalier avant de revenir à ma tambouille. L’odeur du bacon me donnait l’eau à la bouche, j’espérais qu’elle n’allait pas mettre trois heures à descendre et m’obliger à résister à tout ça comme j’avais dû résister à l’envie de m’enfiler quelques verres de téquila hier soir. Lorsque je la vis pointer le bout de son nez à l’entrée de la cuisine je me dirigeais vers elle, pour venir l’installer. J’ai toujours su que j’aurais du ouvrir un restaurant, avec ma gueule d’ange j’aurais eu des pourboires à volonté. Dis-je heureux de pouvoir enfin passer un peu de temps avec elle seul à seul. Vas-y je t’en prie sers toi, je crois que j’ai vu un peu grand. Je regardais le plan de travail qui était plein de nourriture pour me rendre compte que nous n’étions que deux à manger et non une équipe entière de foot. Je finis enfin par m’asseoir en face d’elle, voyant qu’elle n’était pas très réveillée, je lui servis une grande tasse de café qui était encore tout chaud. Au fait, je suis désolé pour hier soir, j’espère que ce n’était pas trop dur avec Matt… mais je pensais vraiment que tu ne viendrais pas. Dis-je simplement comme pour m’excuser de quelque chose dont je n’étais absolument pas responsable. Je pris à mon tour une tasse de café, en prenant une bonne gorgée attendant la réaction de Reagan. Hier elle n’avait pas eu l’air plus atteinte que ça, et d’ailleurs Matt non plus, mais bon c’est comme demander à un bloc de pierre comment il va. Ils avaient cette facilité à cacher leurs émotions qui étaient incroyable. Si bien que s’ils ne me disaient rien j’aurai sans doute eu du mal à décrypter leur poker face.
Revenir en haut Aller en bas

Always remember that the most valuable antiques are dear old friends. [PV Reagan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» REMEMBER ME
» Robert Pattinson et Kristen Stewart : Première de Remember Me à New-York
» Clip controversé " Can't remember to Forget you "
» La flamme des jeux Olympiques de Pékin est allumée
» Liste des Héros Légendaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-