AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

we smile, we live (aurore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jake Fitzgerald
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : elo, lodiie
date d'inscription : 22/10/2009
nombre de messages : 37026
avatar : sam claflin

MessageSujet: we smile, we live (aurore) Mar 28 Juin - 11:41

Parfois l'affection est une fleur timide qui n'éclot qu'avec le temps.
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Les recherches avaient été fructueuses. Jake n'avait pas négligé les moyens nécessaires pour les mener. Il voulait en être certain. Il voulait surprendre Aurore au moment où elle s'y attendait le moins. Après quelques confirmations, il connaissait donc l'endroit où elle travaillait. En secret, il n'avait jamais réussi à se détacher de la jeune femme, à l'oublier complétement. Aurore était la lueur d'espoir au beau milieu de la nuit. Il se souvenait de leurs soirées improvisées et souvent trop arrosées. Il s'en souvenait et ne pouvait s'empêcher de ressentir cette envie de les renouveler. De s'oublier comme ils le faisaient par le passé. De s'égarer tout en étant toujours liés. Alors décidé de rester à San Francisco, le jeune homme songeait à sortir de l'ombre. Il songeait à cette jeune femme et il ne pouvait pas contenir cette joie. Aux lendemains meilleurs, c'était leur vieille devise. Leur façon commune de voir la vie. C'était quelque chose qu'il lui manquait sans pouvoir l'exprimer. Jake était un homme au grand cœur et bien souvent, beaucoup, beaucoup trop grand. Il vivait comme il aimait.. Sans compter. Il avançait sans se tracasser. Il se battait avant d'être achevé. Il n'y avait aucune limite pour lui. Pas même le temps, les mois où les années ne l'avaient changé. Rien n'y personne ne pouvait modifier, négocier, sa vraie nature. Celle d'un homme pur. Par conséquent et toujours plus déterminé que jamais, de bonne heure, il avait quitté le plateau de tournage. Il avait pris sa voiture de fonction pour s'arrêter dans une boutique. Pas de champagne. Pas de téquila. Cette fois-ci, Jake optait pour quelque chose de plus classe. Il choisissait l'un de ses grands crus pour épater la belle Aurore. Connaissant ses quelques faiblesses pour le bon vin blanc, il n'avait guère résister. La nuit, quant à elle, était tombée. Le ciel était dégagé et le jeune homme respirait le grand air. Devant l'entrée du parc, il constatait le calme qui y régnait. C'était bon d'être là. Même plus qu'il ne l'avait envisagé. Loin du bruit des taxis. Loin des cris des plateaux de tournages. Loin de ses regards affutés, attendant la première erreur de sa part. Tant de choses, qu'il constatait à peine, à cet instant précis. Simplement et comme la légère brise qui soufflait sur son visage. Un pas après l'autre, Jake décidait donc de la retrouver, de la surprendre. Il y avait de fortes chances pour qu'elle finisse quand même par le détester. C'était humain, nous ne pouvions pas tous être adeptes à ce sentiment de surprise. Ce sursaut que l'on effectue quand on ne s'y attendait pas. Arpentant les allées du parc, Jake pouvait remarquer que le celui-ci allait bientôt fermer ses portes. Peut-être qu'il l'était déjà, en fait. Seulement, il n'avait pas pris le soin de se renseigner, ni même de lire l'écriteau qui se trouvait à l'entrée. Puis, il la voyait. De dos, Aurore se trouvait à quelques mètres tout juste. Il était donc trop tard pour revenir sur ses pas, pour faire marche arrière. La tentation était trop grande. Il continuait ainsi de s'avancer jusqu'à venir positionner ses mains sur ses yeux. Lui ôtant la vue, il décidait de faire confiance au son de sa propre voix. « Devine, qui est là ? » la questionnait-il presque innocemment. Combien d'homme était assez perturbé pour encore agir de la sorte ? Certainement peu. Mais, Jake ne s'en tracassait guère. Il était lui-même. Il était le grand enfant qu'elle avait côtoyé également à l'université. Il était cet homme qui se satisfaisait de peu, en vérité. Une question. Une bouteille qu'il avait pris l'intention de déposer avant de se lancer. Un sourire intense. Un paquet de souvenirs et d'envies. « Ne me dit pas que tu as besoin d'indice.. Je connais ton sixième sens. Petit génie. » Sur ces quelques notes, il montrait l'intérêt qu'il lui portait. Jake avait appris qu'elle avait terminée ses études d'anthropologie avec brio. Cependant, les débouchés pouvaient se faire rares et les grandes opportunités avec. C'était ce qui expliquait tout. Pourquoi elle était là ? Pourquoi, on n'entendait pas encore parlé d'elle ? Elle n'avait pas encore eu cette chance, celle qui ouvre les portes sur une autre vie. Comme celle que menait dès à présent le jeune homme. Vivant de sa passion jour après jour. S'oubliant de nombreuses heures entre deux tournages. Jake avait trouvé cette braise. Celle qui avait rallumé le feu de sa propre existence. Et ce soir, il décidait de la retrouver. Comme une pièce qui manquait à son puzzle. Comme si elle lui avait toujours manquée par ses fous rires et son innocence. De nombreux points communs et quelques désaccords pour leur plus grand bonheur. Jake en avait envie. Il désirait être là. Il souhaitait la retrouver. S'accorder un peu de bon temps. S'autoriser à vivre au de-là de son train train quotidien, de ses grandes obligations. « Je te dirai juste que.. C'est l'homme le plus merveilleux que tu aies eu l'occasion de rencontrer. » ajoutait-il, tout en décidant de la libérer de son emprise. Ôtant ses mains de ses doux traits, possédant éternellement cette expression au bout des lèvres. Heureux. Satisfait.
Revenir en haut Aller en bas

we smile, we live (aurore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» rimouski csn Aurore Boréale
» Live chat MAC
» LIVE CHAT sur le site de MAC le 11 mai de 16h à 20h
» Oeufs durs sauce Aurore
» Assister "en live" à vos émissions préférées.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-