AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

what you came for.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: what you came for. Ven 17 Juin - 13:24

stories are as unique as the people who tell them,
and the best stories are in which the ending is a surprise.


Jake voulait la voir. Et visiblement, il ne voulait pas la voir pour discuter autour d'un café, comme il le faisait en ce moment même avec l'équipe de production, mais bien dans un cadre plus privé, plus guindé – aussi guindé puisse-t-il être, ce type était tout ce qu'on pouvait trouver de plus décontracté dans la race humaine. Il avait fait passer le mot à la pause goûter, lorsque Anita avait déclaré en avoir assez de marcher sous un faux plafond étoilé. 'J'aime pas, ça fait style il fait nuit alors que c'est le jour, ça me perturbe'. Quelle diva, avait-elle pensé, exaspérée au possible. En même temps, le principe du plafond étoilé était de recréer une nuit scintillante, et Harley, les bras chargés de toute sa logique, s'était abstenue de l'expliquer à l'actrice. Probablement l'aurait-elle fait de façon particulièrement animée. Probablement d'un ton qui n'aurait pas convenu, à elle, comme à d'autres. Mais elle en avait assez des caprices, et des jérémiades, et du fait qu'elle soit obligée d'apporter le café à mademoiselle, alors qu'elle s'occupait des costumes. Mais elle avait laissée de côté son envie de tarter cette innommable peste, et jugea donc que Jake ne pourrait rien trouver à lui reprocher aujourd'hui. Il trouverait, ça ne faisait aucun doute, mais il le ferait pour le sport et pour jouir du simple bonheur de l'emmerder, et de sourire en la voyant s'énerver pour sensiblement que dalle.   « .Super. Il va encore me gaver avec sa bonne humeur, et son humour à la con, et son sourire làààà. » grogna-t-elle, saoulé par avance. Arthur, qui bossait avec elle, lui jeta un regard amusé furtif avant de retourner à son œuvre. Anita avait déchiré l'une de ses robes à la base pour la millième fois consécutive, et Harley, contrairement à Arthur, n'avait plus la force de faire semblant chaque maudite journée d'être ravie de raccommoder cette robe qu'elle ne pouvait plus s'encadrer à force d'y planter ses aiguilles. Evidemment, Jake tomba pile au bon moment pour écouter le portrait tout sauf flatteur qu'elle dressait de lui. Jake et Harley, une histoire de timing. En l'avisant d'un regard affolé, elle se rendit compte que, par un procédé miraculeux qu'elle ne parvenait pas à expliquer, ce type trouvait le moyen d'être là dès qu'une connerie sortait de sa bouche.   « .Bonjour !. » bafouilla-t-elle, faussement enjouée. Trop pour être crédible, assurément. S'il n'avait pas de raison particulière de l'enguirlander aujourd'hui, elle venait de lui en fournir une sans qu'il ait même besoin de demander, ou de chercher. Rien à foutre, pensa-t-elle, prête à ramasser sa dignité qui trainait dans un coin si besoin était d'en découdre. Pourtant, Jake avait cet air sympathique qui lui donnait envie de lui rendre ce sourire stupide qu'il était en train de lui servir, et qui ne présageait rien de bon.   « .Besoin de quelque chose ? Oui ? Non ? Non ?! Bon, bah je m'en vais. Bonne soirée. » qu'elle se met à marmonner à la va-vite, tout en ramassant ses affaires. Jake voulait la voir ? Demain peut-être, si l'humeur était au rendez-vous. À la recherche de sa veste et de son sac à main, Harley fit une embardée vers le fond de la costumerie, et manqua de peu de se fracasser tête la première dans une boite pleine de toutes sortes d'aiguilles. Sans signifier à qui que ce soit qu'elle allait bien, who cares, Arthur et Jake étaient probablement trop occupé à se foutre royalement de sa gueule Harley se prépara à partir avant de réaliser qu'Arthur avait filé, et venait de claquer la porte derrière lui.   « .Arthur ?. » qu'elle demande en se précipitant vers la porte, interloquée.   « .Bonne nuit les tourtereaux ! » Plait-il. En s'acharnant sur une porte qui ne voulait plus s'ouvrir, elle réalisa qu'elle était au centre d'un parfait complot, fomenté par une bonne partie de l'équipe lassée des disputes incessantes, et finalement sans but si ce n'est celui d'emmerder l'autre. « .Les quoi ? Salopard ! Tu vas m'le payer tellement cher Arthur, putain !. » Elle s'était mise à hurler, d'un coup d'un seul, avec autant de voix que si on lui avait filé un mégaphone. Puis, là encore d'un seul coup, se mit à frapper de ses deux poings contre la porte, comme si ça allait changer quoi que ce soit. Après bien cinq minutes à s'égosiller, elle réalisa que Jake n'avait pas bougé, et ne faisait rien pour faciliter leur fuite.   « .Quoi ?. » grogna-t-elle, renfrognée et certainement pas d'accord avec l'idée de passer la nuit ici, avec lui de surcroit. Consciente que s'épuiser sur une porte ne servirait à rien, et que la formule d'ali baba ne lui serait d'aucune aide, Harley grogna un coup avant de se poser sur un fauteuil.   « .Je me suis disputée avec personne aujourd'hui, t'as rien à me dire. » précisa-t-elle, toujours d'excellente humeur. Elle s'était disputée avec personne, mais y avait de grandes pour que ça vienne assez rapidement avec lui. Surtout maintenant qu'ils étaient enfermés dans la caravane qui servait de costumerie, avec rien d'autres que du café et pas assez de sucre pour passer la nuit entière.   « .On va crever de faim en plus. » et elle mourrait d'envie de manger un burger depuis le repas du midi, qui s'était composé d'une triste salade et d'un soda light.
Revenir en haut Aller en bas

what you came for.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-