AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

another love (nate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kira Fitzmartin
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : marina.
date d'inscription : 27/04/2015
nombre de messages : 1256
avatar : gabriella wilde.

MessageSujet: another love (nate) Mer 1 Juin - 14:49

I wanna take you somewhere so you know I care
But it's so cold and I don't know where
I brought you daffodils in a pretty string
But they won't flower like they did last spring
•••
Son regard se perd sur son reflet dans l'immense miroir de sa chambre d'hôtel tout aussi démesurée. Kira paraît troublée, un brin inquiète et surtout totalement perdue dans les suppositions de ses retrouvailles avec un Nate qui lui semble appartenir à un passé lointain. Autrefois dévastée par la grossesse de Reed, elle avait plus ou moins réussi à combler le trou béant que Nate avait creusé dans sa poitrine, rendu plus douloureux encore par la sincérité des excuses qu'il lui avait donné suite à cet incident. Un incident. Pouvait-on vraiment résumé la paternité de Nate à un vulgaire "incident" ? Elle aurait plus considéré ça comme un véritable tournant qui n'avait fait qu'éloigner un peu plus les deux anciens amants. Dans un coin enfoui mais bel et bien réel de ses pensées, Kira avait longtemps cru qu'elle verrait un jour Nate devenir le père de ses enfants, quand bien même ils n'étaient à l'époque que de simples étudiants encore un peu immatures. Pourtant le destin l'avait forcée à le voir assumer ce rôle avec l'enfant d'une autre, ce qui, en plus d'avoir brisé son coeur, avait également assombri ses rêves. « Oui ? » qu'elle souffle en réaction à la pression qu'on vient de lui donner sur son épaule. C'est à cet instant seulement qu'elle réalise qu'elle paraît en pleine contemplation de sa propre silhouette depuis plusieurs minutes. L'une de ses plus fidèles amies d'Angleterre lui adresse un hochement de tête entendu avant de l'encourager d'un sourire. L'heure du départ était annoncée, et de bonne éducation qu'elle était, il était impensable pour Kira d'arriver en retard. Elle offre pour la première fois un regard critique à sa tenue et a ainsi le loisir de s'admirer dans une robe rose pâle s'arrêtant au dessus de ses genoux agrémentée d'un dos nu plongeant. Perchée sur une paire d'escarpins blancs qui rallongent sa silhouette déjà parfaitement élancée, la jeune femme pousse un imperceptible soupir en guise d'encouragement avant de quitter la chambre d'hôtel que son amie et elle ont partagé pour la nuit. Profitant d'un trajet en taxi pour se rendre sur le lieu de rendez-vous, les anciennes amies de Cambridge se laissent aller à d'anciennes histoires et autres ragots concernant leur ami commun qui avait ce dimanche décidé de sauter le pas et de se lancer dans cette importante étape qu'était le mariage. Ongles vernis, cheveux relevés en un élégant chignon et apprêtée jusqu'à la moindre touche de maquillage, Kira n'a aucun mal à s'imaginer à la place des fiancés et à franchir ce pas un jour. Amour, mariage et famille étaient des choses auxquelles elle avait toujours aspiré et qui ne parviendraient pas à s'effondrer même face aux péripéties douloureuses de sa vie amoureuse. « Et Nate alors, ça va te faire quoi de le revoir ? » La question la prend de court et elle tourne la tête un peu trop vivement vers son amie qui regarde délibérément à travers la fenêtre, l'air faussement détaché. Kira n'est pas dupe et ne doute pas que la curiosité maladive qui la ronge n'a pas dépéri malgré les années. « Je ne sais pas. Plaisir, j'imagine. » réplique-t-elle d'une voix posée quoiqu'elle ne puisse être plus incertaine de sa réponse. Parce qu'elle redoute de le revoir, Kira, plus qu'elle ne le voudrait. Elle a peur de voir ressurgir toute la douleur qu'elle avait tâché d'enterrer au fond d'elle, sans pour autant jamais s'en débarrasser complètement. Peur de voir l'indifférence dans les prunelles de Nate, ou tout du moins pas plus qu'une brève surprise de la revoir. Peur de réaliser qu'elle n'a elle-même plus la moindre étoile dans les yeux en le regardant. Et bien plus encore, elle a peur du contraire. Que ses sentiments fanés menacent de ressurgir alors qu'elle retrouve enfin un brin de paix dans les bras de Nael. Une pointe de culpabilité la gagne en pensant au jeune homme qu'elle a laissé à New-York tandis qu'elle vient renouer avec ses vieux démons ici-même, à Londres. Elle glisse son portable hors de son sac à main et en profite pour lui envoyer un bref texto dans lequel elle ne se répand pas en détails, se contentant de lui faire savoir qu'elle pense à lui, à cinq milles kilomètres de là. Les voilà enfin arrivées sur place. Le temps est encore relativement clément et malgré une température légère, ils sont épargnés par la pluie et profitent même de quelques rayons de soleil. Kira descend du taxi et découvre bientôt une foule de personnes vagabondant joyeusement dans leurs plus coquettes tenues. Son amie la guide rapidement à travers toutes ces têtes, connues pour certaines qu'elle prend alors le temps de saluer chaleureusement. Puis elles s'arrêtent au niveau du marié, rayonnant de bonheur et d'entrain, et de Nate. Volontairement, Kira ne s'accorde qu'un bref regard envers l'anglais, offrant d'abord une étreinte amicale au marié. « Toutes mes félicitations. Je ne te cache pas que je suis étonnée de voir que tu as finalement réussi à te ranger, mais c'est une agréable surprise. » plaisante-t-elle en toute sincérité, consciente qu'il n'était pas le plus sage de ses compagnons d'université de l'époque. Puis elle se tourne finalement vers Nate, époustouflant d'élégance et de classe dans son costume. Les retrouvailles prennent un ton naturellement bien plus délicat lorsqu'elle en vient au jeune homme. Devant l'étreinte qu'elle a échangé avec son ancien ami, elle s'interroge un très bref instant sur la marche à suivre avec Nate. Mais spontanée comme elle était, il n'eut pas besoin de bien longtemps pour se décider à lui déposer un bref baiser sur la joue, empli de son habituelle candeur.  « Bonjour, Nate. Ca me fait plaisir de te voir. » le salue-t-elle d'un timbre doux. Son amie ne manque pas de lui jeter un regard appuyé en référence à la conversation qu'elles avaient eu un peu plus tôt dans le taxi, auquel Kira répond d'un regard fébrile. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle apprécie bel et bien de revoir Nate. Le reste, elle ne se sent pas capable d'y réfléchir sur le moment. « L'Angleterre m'avait manquée, je t'envie d'y vivre encore. » fait-elle remarquer dans un léger soupir emprunt de nostalgie. Parce que même si son histoire avec Nate n'avait pas connu une fin des plus heureuses à Cambridge, elle n'en gardait pas moins ses meilleurs souvenirs avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: another love (nate) Dim 12 Juin - 20:31

It was love at first sight, at last sight, at ever and ever sight.

Le col de sa chemise le démangeait, et tout en se massant subtilement la nuque, Nate lança une malédiction sur sa mère qui n'avait visiblement pas vérifié d'avoir enlevé toutes les étiquettes de son costume flambant neuf. Un complet noir, qu'il avait choisi de porter sans nœud, et sans cravate. Un choix délibéré, tout ça dans le simple but de paraître plus décontracté qu'il ne l'était réellement. Le marié, debout à sa droite, le somma de se détendre et d'arrêter de gesticuler dans tous les sens. Une exagération doublée d'une ironie, puisque Nate n'était pas celui qui se mariait aujourd'hui et n'était donc pas celui qui avait besoin de calme, qu'il trouva amusante au point de se relaxer, et de laisser de côté l'étiquette qui avait joué avec ses nerfs tout le trajet. Un coup d'oeil rapide à son téléphone lui indiqua qu'aucune catastrophe n'était encore arrivé à Arya, ou qu'elle n'avait provoqué aucun accident en son absence. Il l'avait confiée à la seule amie en qui il avait pleinement confiance, et qui avait indiscutablement besoin d'un moment avec une personne aussi innocente que son adorable petite fille, à savoir Ness. Et il l'avait fait avec l'assurance de récupérer l'une et l'autre riches d'une expérience extraordinaire. Les mains dans les poches, et droit au milieu des convives qui arrivaient, il se contenta de se faire l'allier de son vieux pote de chambré qu'ils mariaient aujourd'hui, face aux trop nombreuses salutations à dispenser, puis s'arrêta un instant pour savourer ces nombreuses retrouvailles, et les souvenirs plus ou moins innocents qu'elles suscitaient. Cambridge était aujourd'hui si loin qu'il était certains de ne plus se souvenir de la couleur exacte des mûrs, et du noms de certains de ses professeurs. Pourtant il y avait des choses, souvent les plus futiles, qu'il ne serait pas parvenu à oublier même s'il l'avait voulu. Les nombreux éclats de rire dont il ne se souvenait plus très pourquoi, les bêtises trop nombreuses pour être rapportées, et les histoires homériques que même son imagination débordante n'aurait pu espérer engendrer. Les amis, les ennemies, et les filles. Ou dans son cas, la fille. Le parfum de Kira, sa simplicité, son naturel, son rire mélodieux, les parenthèses qui se dessinaient autour de ses lèvres lorsqu'elle souriait, et tout un tas d'autres détails qu'il pourrait réciter jusqu'à épuisement. Noyé dans ses pensées, il ne remarqua pas tout de suite que c'était elle qu'il regardait. Qu'elle arrivait dans leur direction dans sa jolie robe rose, alors que lui tentait de ramasser sa dignité qui trainait par là en se tournant vers l'homme du jour, qu'il n'avait toujours pas gratifié de ses vœux les meilleurs. « .Mes félicitations grand fou. Honnêtement, je n'aurais pas parié sur toi, mais… que veux-tu. » dit-il, un sourire malicieux affiché, auquel le pote répondit d'un regard noir. L'équivalent politiquement correcte d'un '' va te faire voir, enfoiré '' qui fit rire Nate, et le détendit de façon assez spectaculaire. Paré à rencontrer Kira de nouveau, comme s'il s'agissait de la première fois, c'est les mains toujours dans les poches et en retrait qu'il laissa les vieilles connaissances se réunir de nouveau. L'intervention, et leur capacité à toujours être sur la même longueur d'onde, fit sourire Nate qui se contenta d'offrir à son pote un regard navré, mais pas trop. « .Vous perdez rien pour attendre tous les deux. Surtout sachant que nous pensions tous assister à votre mariage avant tous les autres. » Oh snap. L'amie qui accompagnait Kira, et s'apprêtait le prendre dans ses bras, lui fit l'honneur de lui exploser de rire dans les oreilles, avant de plaquer un baiser conciliant sur sa joue. Lui s'était à moitié étouffé dans la honte, le parfum un peu trop floral de l'amie, et peut-être un peu de regret. Pas encore assez honteux pour rougir, mais définitivement touché par une vérité qu'il n'était lui-même pas capable de contester, Nate se racla la gorge le temps de trouver quoi que ce soit de juste à répliquer. « .Génial. Merci. Un vrai pote. » se contenta-t-il de répondre, le tout accompagné d'un rire nerveux. Riposte parfaitement placée, et indiscutablement méritée, Nate le concéda volontiers.  S'il avait été réquisitionné pour faire le traditionnel speech, probablement aurait-il pris la liberté de balancer une ou plusieurs anecdotes bien croustillantes sur leur ami, volage à l'époque. Dieu merci, il n'avait pas à se prendre la tête avec un discours ni à composer avec le regard noir que la mariée lui lancerait face à trop d'honnêteté, mais se serait fait un malin plaisir à balancer pour le simple plaisir de se venger si ça avait été le cas. Son tour venu aux salutations d'usages, Nate conserva son sourire et ne sachant que faire de ses dix doigts, il se contenta de les garder confortablement installés dans les poches de son pantalon. Il se baissa au niveau de Kira, la joue tendue prête à recevoir son baiser son préféré parmi tous les baisers. « .Plaisir partagé. Tu es ravissante. » répondit-il, toujours avenant, complimentant sa tenue tant de sa voix suave que d'un regard épaté. Elle serait toujours la plus jolie à ses yeux, qu'importe les embûches, les problèmes et les désillusions. Qu'importe les tenues, l'heure de la journée, et l'humeur. Il y avait certaines choses qu'il ne pouvait, et ne voulait, pas changer. Comme un signe de clémence, l'Angleterre complimentait sa beauté toute naturelle d'un grand rayon de soleil que sa longue chevelure renvoyait à merveille. « .Plus pour longtemps, j'en ai bien peur. » répondit-il, repensant brièvement aux nombreux bagages qui l'attendaient chez lui, et à sa petite fille qui avait déjà fait le trajet, et l'attendait lui, et tous ses jouets. « .Je m'offre quelques mois sur le continent américain pour potasser mes petits exercices d'écriture. À la Nouvelle-Orléans, notamment. J'ai entendu dire qu'il faisait bon vivre dans ce coin-là de l'Amérique, donc pourquoi pas. » qu'il s'explique. La Nouvelle Orléans était la prochaine étape. Sur conseil de l'un de ses collaborateurs, un vieil ami de famille qui l'avait soutenu envers et contre tout comme le père que Nate n'avait jamais eu, et qui deviendrait un bras droit de choix plus tard. Une étape éphémère, mais probablement décisive pour la suite. Nate cherchait l'inspiration, et le calme, et ne pouvait espérer que du bien de Nola. Ce ne serait de toute façon jamais pire que San Francisco, où il refusait de remettre un pied à jour. « .Mais tu as manqué à l'Angleterre aussi, incontestablement. »  poursuivit-il, en référence au temps magnifique qui sublimait Londres plus qu'elle ne l'était déjà, mais pas que…
Revenir en haut Aller en bas
Kira Fitzmartin
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : marina.
date d'inscription : 27/04/2015
nombre de messages : 1256
avatar : gabriella wilde.

MessageSujet: Re: another love (nate) Lun 20 Juin - 15:18

Le contexte de leurs retrouvailles est particulier, cela va sans dire. Un peu comme une plaisanterie douteuse à propos de leur relation qui aurait, pour toute personne sensée, du se terminer en passant par la case mariage comme c'était le cas pour l'un de leurs proches amis aujourd'hui. Pourtant rien ne semblait s'être déroulé comme prévu puisque Kira s'était finalement autorisée une nouvelle histoire d'amour tandis que Nate vivait ses propres aventures loin d'elle et de sa petite vie américaine. Dieu savait ce qu'il pouvait bien faire de son côté, Nate. Probablement s'occuper de sa fille, naturellement. Mais avait-il trouvé quelqu'un pour l'épauler dans ce rôle parfois ingrat que pouvait être celui de père célibataire ? Peut-être partageait-il ses nuits avec une de ces femmes patientes et maternelles que Kira s'était imaginée devenir un jour. Une chose était certaine, il avait commencé une vie de famille dans laquelle elle ne trouverait probablement jamais sa place. Kira toise d'un regard intéressé leur ami que Nate se charge à son tour de féliciter avec une remarque railleuse en prime. Pas de quoi déstabiliser l'homme de la journée qui trouve bon de rendre la pareille à son vieil ami, englobant au passage Kira dans sa réflexion embarrassante. Si ses joues lactées auraient du se teinter de rose, elle ne rougit pas d'un centième. Elle ne parvient pas à éprouver la moindre honte à l'idée d'un mariage avec Nate, sachant qu'elle partageait l'exacte même pensée à une époque. Face à l'hilarité générale, la jeune femme esquisse un délicat sourire et coule un regard discret sur Nate qui semble nager dans l'embarras mais qui ne perd rien de son charme pour autant. Elle reporte son attention sur le futur marié qu'elle gratifie d'un regard indulgent. « Profite d'abord de ton mariage avant de penser au nôtre. » Ou plutôt aux nôtres, vu comme c'était parti. Est-ce que Kira viendrait gentiment assister au mariage de Nate comme une invitée parmi d'autres, si tant est qu'il franchisse le pas avant elle, et inversement ? L'idée lui paraît surréaliste mais encore une fois, rien ne s'était vraiment déroulé comme elle s'y était attendu en ce qui concernait sa vie amoureuse. Elle savoure le compliment du jeune homme avec un plaisir qui se lit parfaitement sur ses traits, un peu plus lumineux encore. « Ca n'a pas changé, tu es toujours aussi gentil. » fait-elle remarquer avec un brin d'humour, se demandant s'il parviendrait un jour à ne plus l'être. Il lui était juste impossible de l'imaginer devenir l'une de ces personnes un peu plus aigries à mesure que les années s'accumulaient. Non, pour sûr, Nate ne perdrait rien de sa politesse et de ses bonnes manières à toute épreuve. Elle s'amuse malgré tout du manque d'entrain qu'il met dans leurs salutations, gardant solidement ses mains ancrée dans ses poches, bien que cela les aide finalement à retrouver un certain naturel dans ce contact et à se défaire de cette appréhension mutuelle qu'ils avaient de se revoir. Kira fronce soudain à sourcil quand il lui annonce ne plus rester en Angleterre pour bien longtemps encore. Son coeur a un raté : comptait-il s'en aller plus loin encore ? Déjà que Londres lui semblait être le bout du monde, elle n'imaginait pas qu'il puisse s'en aller plus loin encore. Mais la suite la trouble bien davantage. Il comptait retourner sur le continent américain. Catastrophe, miracle ? Elle ne sait clairement pas où se positionner et se contente de fixer Nate avec des yeux ronds, la bouche légèrement entrouverte sous le coup de la surprise. Cela voulait indéniablement dire qu'elle aurait pu le laisser de nouveau entrer dans sa vie, alors même qu'elle avait appris à se faire à son absence. « C'est une bonne nouvelle. » qu'elle lâche après de longues secondes de silence, sans vraiment savoir ce qu'elle entend par là. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle doit bien dire quelque chose, auquel cas la situation pourrait très bientôt s'avérer gênante. Une bonne nouvelle pour qui, d'ailleurs ? Pour lui, probablement, qui devait sereinement mener sa vie pour pouvoir se permettre de déménager quelques mois à la Nouvelle Orléans pour se ressourcer. Mais pour elle, c'était un véritable ouragan qui menaçait de l'assiéger de nouveau. « Une très bonne nouvelle. qu'elle reprend en retrouvant enfin ses esprits et la totale maîtrise d'elle-même. J'espère d'ailleurs que tes projets avancent comme tu le souhaites, tu sais à quel point j'ai hâte de pouvoir acheter tes oeuvres. » souffle-t-elle avec un adorable sourire, non sans une référence pour la quête insensée qu'elle avait menée quelques années plus tôt afin d'acheter une légendaire édition de Peter Pan simplement parce qu'elle y raccrochait l'image si précieuse de Nate. Kira avait de plus en plus l'impression de voir son esprit incapable de se positionner. D'un côté il y avait Nael, la représentation même de son présent, de la vie qu'elle voulait vivre pleinement sans se poser de questions. De l'autre, Nate qui englobait à la fois son passé et le futur auquel elle ne s'était jamais vraiment résignée. Coupable de telles pensées tout en sachant que son petit ami l'attendait sagement sur un autre continent, la jeune femme s'intima mentalement au silence tout en tâchant de remettre les choses dans leur contexte : Nate ne faisait plus partie de sa vie, avait une fille, peut-être une petite-amie, et même si ce n'était pas le cas, Kira n'avait aucun droit de laisser une quelconque tentation la gagner. « J'imagine que tu emmènes ta fille avec toi ? » qu'elle questionne en toute innocence, du moins au premier abord. Si le sujet est douloureux à aborder pour elle, elle a depuis un moment accepté ce qu'elle n'aurait de toute façon pu changer : l'existence d'Arya. En lui demandant s'il avait l'intention de l'emmener avec lui à Nola, elle se renseignait aussi sur son statut et sur l'hypothétique rôle que Reed pouvait jouer dans l'éducation de sa fille. C'est à cet instant qu'elle réalise qu'ils ne savent plus grand chose de leur vie respective, à présent. Lui ne sait rien de son petit job à New-York ou de Nael, et elle ne peut qu'imaginer très brièvement ce à quoi peut ressembler son quotidien à Londres. Alors quand il lui dit de son habituel ton plaisant qu'elle a également manqué à l'Angleterre, Kira laisse échapper un doux rire. « Je devrais peut-être y rester, alors. » plaisante-t-elle dans un soupir. Ca ne fait aucun doute : ce serait la décision la plus simple comparée à celles qui l'attendaient.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: another love (nate)

Revenir en haut Aller en bas

another love (nate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-