AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

original bastard (edward)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: original bastard (edward) Lun 30 Mai - 19:51

Edward Hildebrand
ft. benjamin eidem
» Prénom(s) : Edward, Luke » Nom de famille : Hildebrand » Nom d'usage : Edward Hildebrand » Surnom/pseudonyme : Ed, Eddy » Nationalité : Américaine » Origines : aucune » Date de naissance : 9 juillet » Lieu de naissance : New York City » Lieu de résidence actuel : New York City » Occupation actuelle : ancien directeur de campagne du tout nouveau maire de new york, désormais à la recherche d'un nouveau challenge politique » Statut civil : i've got 99 problems but a bitch ain't one.

god bless america (& its citizens)
ce qu'il faut savoir sur ton personnage



» Issu d’une des familles les plus influentes et les plus riches de New York, Edward n’a jamais eu à s’en faire pour son avenir. Depuis tout petit, on lui prédit un futur radieux, quelque soit la voie qu’il choisisse. Pas forcé de reprendre les affaires de son père, il a toujours eu le choix de faire ce qu’il voulait. Un compte en banque bien garni, un nom ronflant et des bonnes notes à l’école année après année, le jeune Hildebrand voyait toutes les porters qui s’ouvraient à lui. Néanmoins, l’environnement dans lequel il a grandi n’était pas des plus stables. En effet, Rupert et Elizabeth Hildebrand ne sont plus amoureux depuis bien longtemps, et avant même qu’Edward ne souffle sa cinquième bougie, sa mère demanda le divorce, las des nombreuses infidélités de son père. Contrairement à sa grande soeur, Edward ne fût pas vraiment bouleversé par cette décision, il allait juste voir sa mère une semaine sur deux désormais, c’était l’unique changement. Ca, et les disputes qui allaient enfin cesser, après tout, c’était peut-être mieux comme ça. Il avait beau être plus jeune, c’est lui consola sa soeur, qui lui promettait que tout allait bien se passer. Déjà, tout petit, il était extrêmement mature pour son âge. Mais au fil du temps, les changements au sein du foyer Hildebrand furent de plus en plus nombreux, les nouvelles belles-mères se succédaient, tout comme les nouveaux demi-frères et demi-soeurs. Mais ça ne durait jamais bien longtemps, son père se lassait très vite de ses conquêtes, toujours à la recherche de plus, toujours à la recherche d’un amour perdu lorsqu’il avait commencé à tromper son ex-femme. Cette dernière avait finalement refait sa vie, elle aussi. Elle avait mis beaucoup plus de temps pour se remettre de ce divorce, de ces séparation, celle avec son mari, et celle avec ses enfants, mais elle avait finir par trouver le bonheur à nouveau.

» Il pouvait tout faire, il pouvait tout avoir, et la politique est le chemin qu’Edward a choisi dans sa quête de pouvoir. Après des études de politique et d’économie à l’université californienne de Berkeley, il a pendant de nombreux mois gravité autour des hautes sphères de la politique, apprenant les rouages essentiels de ce monde, se tissant un réseau de connaissances vaste, puis il a finalement décidé de faire le grand saut. Après l’avoir séduit de par son charisme et sa prestance, il a été nommé pour être le directeur de la campagne d’élection d’un des candidats à la mairie de New York. Un gros poste dès le départ, un poste à responsabilités qui peut ruiner sa carrière dès les prémices en cas d’échec, ou bien un poste qui peut le propulser sur le devant de la scène en cas de victoire, lui assurant une grosse réputation dans ce monde si particulier. Se présenter ? Non, il estime qu’il est beaucoup trop tôt pour briguer des postes de représentant du peuple. A son âge, il ne ferait pas un candidat crédible pour gérer toute une communauté. Il le sait pertinemment. Il ne veut pas devenir candidat à quoique ce soit avant d’être sûr de gagner. Car c’est bien de cela qu’il s’agit après tout, gagner, encore et toujours, c’est ce qu’il aime, c’est sa passion, la victoire.

» Et pour gagner, Edward ne laisse jamais rien au hasard, dans tous les aspects de sa vie. Il ressent toujours le besoin de tout contrôler, à chaque instant. Que ce soit les tâches qu’il doit effectuer, son agenda, les activités personnelles auxquelles il participe, ou bien certaines personnes autour de lui. Car c’est probablement son passe-temps favori, avoir des marionnettes grandeur nature, être capable de manipuler l’esprit d’une personne pour la faire agir dans ses propres intérêts. Après coup, les gens lui en veulent souvent, mais les critiques ne l’atteignent pas. Les gens dont il se sert, ceux qu’il manipule, ne sont pas des gens qu’il estime comme important dans sa vie, des connaissances, des amis facultatifs, des personnes dont il peut se séparer à tout moment, sans le moindre remord. Très charismatique, il sait qu’il a un effet sur les gens et ne se prive pas pour l’utiliser afin de combler le moindre de ses désirs.

» Même avec les filles, il en joue. Il est très loin du parfait gentleman, ne croit certainement pas au coup de foudre ou autre connerie comme l’amour éternel, non, il croit au plaisir, au bon temps, mais cela s’arrête là. Néanmoins, il y a tout de même certaines filles qui ont marqué sa vie, des histoires intenses, même si relativement brèves. La première fut Constance, et aujourd’hui, elle est la seule qui partage son quotidien. Ils se sont connus alors qu’ils n’étaient encore que des adolescents. Edward partait chaque été en Europe, et chaque été, il revoyait la jeune française. Elle est la première fille avec qui Edward a eu une relation sexuelle, sa première fois. Néanmoins, quand ils se sont revus quelques années plus tard, il n’y avait aucune ambiguité entre eux, si bien qu’aujourd’hui, Constance est sa meilleure amie. Puis vint Laureen, une histoire relativement brève, mais une des rares dont Edward garde un souvenir intact aujourd’hui. Ils ne sont même pas sortis ensemble, ils n’ont même pas couché ensemble, ils se sont juste embrassés, une fois, le dernier soir. Mais Edward a rarement rencontré une personne avec qui il avait une telle alchimie, avec qui il pouvait passer des heures sans jamais s’ennuyer. Elle est l’une des personnes les plus incroyables qu’il ait rencontré. Des années ont passé depuis ce baiser, mais aujourd’hui encore, il s’en souvient comme si c’était hier, même s’il ne l’a pas revu une seule fois depuis. Mais la relation qui l’a fait le plus vibré est sans conteste cette relation qu’il a eu avec Catahleen. Après des mois de séduction, elle a fini par craquer et tomber dans ses filets. Il l’a aimé, lui qui craignait l’amour. Il l’a aimé et a paniqué. Edward se connaissait, il savait qui il était, il était le même homme que son père, un homme brillant, mais un homme qui ne pouvait pas se contenter d’une seule femme. Il savait qu’il allait la faire souffrir, mais ne trouvait pas le courage pour rompre. Alors, il a été voir ailleurs et a fait en sorte que cela arrive aux oreilles de Catahleen pour ne pas avoir à être celui qui mettait fin à cette relation. Il en avait chié, mais il savait qu’il avait pris la bonne décision, les relations sérieuses, ce n’était pas son truc. Aujourd’hui Edward est toujours le même être volage, il batifole à gauche à droite, toujours à la recherche d’avoir un point d’attache dans chaque ville qu’il visite, au cas où.

» vrac : est relativement cool en apparence, mais peut vous planter un couteau dans le dos à tout moment s’il ne vous tient pas en haute estime - obtient généralement ce qu’il désire assez facilement - tolérant, malgré son statut social il ne prend pas en considération celui de ses connaissances, il y a des gens intéressants chez les riches comme chez les pauvres - vit à new york mais voyage aux quatre coins du pays dans le cadre de son travail - rancunier, il n’hésitera pas à vous le faire payer au centuple si vous l’avez emmerdé - (trop) sûr de soi, à la limite de l’arrogance - protecteur avec les gens qu’il apprécie, courageux, il a néanmoins tendance à être trop impulsif et s’emporter pour des choses qui n’en valent pas la peine. desservi par son physique  assez frêle, il s’est fait remettre à sa place plusieurs fois lors de bar fights - il est très jaloux lorsqu’il est en relation avec une fille, mais ne se dérange pas de son côté pour flirter avec d’autres jeunes femmes, ou bien même de coucher avec elles - il estime être trop jeune pour se caser, veut profiter de ce que la vie a à offrir et a pour objectif d’avoir une conquête dans chaque port - avait l’habitude de fumer comme un pompier mais a arrêté car il ne supportait pas l’odeur de la cendre froide sur ses vêtements - parle anglais et français exclusivement - il n’aime pas la danse, il estime que c’est juste un moyen de séduire pour les moches, lui n’a pas besoin de ça - par contre, il adore la musique et a commencé secrètement à composer chez lui depuis plusieurs années, pour le plaisir - n’ayant pas le temps pour le sport la semaine, il en fait 6h chaque week end, trois chaque matin - raffole des soirées mondaines, c’est son terrain de jeu favori pour séduire



who plays the part ?
ce qu'il faut savoir sur toi


» Prénom : Clément
» Pseudo : so high
» Âge : vingt-quatre ans
» Scénario ou personnage inventé : inventé (plus ou moins)
» Des multicomptes ? écrit dans le profil
» Impression sur le forum : thumbs up
» Crédits : tumblr
» Le mot de la fin : nahahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: original bastard (edward) Lun 30 Mai - 19:52

ça y'est, tu t'es décidé :look: je te dis pas bonne chance hein
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Eynsford-Baxter
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : julia.
date d'inscription : 20/02/2011
nombre de messages : 19702
avatar : francisco lachowski.

MessageSujet: Re: original bastard (edward) Lun 30 Mai - 20:04



mehehehe nahahaha ! nahahaha ! nahahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: original bastard (edward) Lun 30 Mai - 20:26

qu'est ce que c'est que ce langage ? grr

:plop: :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: original bastard (edward) Lun 30 Mai - 21:09

Putain, enfin tu reprends Edward, je n'y croyais plus.
Le Gusto en moi est ravi, enfin un pote. nahahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: original bastard (edward) Lun 30 Mai - 21:24

suffisait de demander

et pas la catahleen en toi ? nahahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: original bastard (edward) Lun 30 Mai - 21:32

C'est plus mitigé de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: original bastard (edward) Lun 30 Mai - 21:44

Edwaaaaard
tu vas pouvoir me réserver un lien avec Minie, comme ça c'est fait
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: original bastard (edward) Lun 30 Mai - 22:03

Parker Stewart a écrit:
C'est plus mitigé de son côté.

étonnant

Seth Vartham a écrit:
Edwaaaaard
tu vas pouvoir me réserver un lien avec Minie, comme ça c'est fait

il revient juste pour vanvan
avec plaisir beh dis-moi quand t'es dispo pour parler, qu'on fixe les nombreux liens qu'on doit fixer laugh
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: original bastard (edward)

Revenir en haut Aller en bas

original bastard (edward)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Swatchs SLEEK (Original, Storm, Sunset et Graphite) +MAJ (Acid)
» Les photos original de torpilleurs marins
» Rouge à lèvres " original " et crayon à lèvres ?
» Bonjour (super original)
» viva glam original

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp :: Présentations et fiches de liens (++ scénarios)-