AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

"A friend is someone who knows all about you and still loves you."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
June D. J. Martin
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Fanny, Fannence, la plus mignonne des mignonnes, Fannou
date d'inscription : 19/06/2011
nombre de messages : 20204
avatar : Selena Gomez

MessageSujet: "A friend is someone who knows all about you and still loves you." Dim 29 Mai - 22:30

20 000 pour nos loulous qui ont encore un long chemin devant eux :look: :plop:
Son visage est couvert de sueur et son corps tremble encore de ce cauchemar atroce qu'elle vient de vivre. Ces derniers temps, June est en proie à ces rêves étranges, mettant en scène encore et encore Seth et Savannah, leur mort à tous les deux dans d'horribles souffrances. Pourquoi fait-elle ce genre de cauchemar? Elle se le demande encore, après tout, elle n'a aucune raison de cauchemarder. Rien ne semblait prédire une mort imminente de l'homme qu'elle aime et de sa fille. D'autant qu'elle n'avait plus de nouvelles de Seth depuis des semaines, depuis qu'ils s'étaient mis d'accord sur le fait que ce n'était pas le bon moment pour eux. June avait commencé une psychanalyse peu de temps auparavant et cherchait à comprendre pourquoi elle avait fui lors de leur mariage, pourquoi elle avait refusé de l'épouser et s'était barrée, sans regarder derrière elle. Pour l'instant, aucune réponse n'avait été apporté et June ne sait toujours pas pourquoi elle a agi de la sorte. Mais elle n'en est qu'aux débuts, alors June entend bien parler de ce rêve à son psy afin d'en savoir plus sur tout ça. Qu'importe, ce matin elle ne veut pas penser un instant à toutes ces choses qui la tracassent. Tout ce qui lui importe, c'est la journée qui va se dérouler et qu'elle entend bien passer en compagnie de son meilleur ami. Elle n'a pas vu Caleb depuis quelques semaines maintenant, totalement pris par le tournage de son nouveau film. Et hier, elle a décidé qu'il était temps de rattraper le temps perdu et d'aller le déloger de sa librairie. Parce que mine de rien, Caleb n'était pas du genre à s'apitoyer sur son sort et à s'étendre sur ses problèmes, bien au contraire. Il fallait lui tirer les vers du nez ou alors deviner ce qui se cachait au travers de ses expressions. Et June a bien compris que même si le métier de libraire plaisait à Caleb, cela n'enlevait absolument pas la déception de ne pouvoir devenir professeur. Savannah étant à l'école pour la journée, la brunette se met en tête de consacrer sa journée à son meilleur ami, et ce, même s'il travaille. Quand June veut quelque chose, elle l'obtient, toujours. Alors c'est sans inquiétude aucune qu'elle se dirige vers la librairie où travaille le jeune homme. De l'extérieur de la vitrine, June le voit conseiller un client, ce qui la fait sourire. Même si Caleb n'a pu obtenir le travail de ses rêves, une petite étincelle luit au creux de ses yeux. Visiblement, être libraire est loin d'être déplaisant. La jeune femme pousse la porte de la librairie et fonce vers ce qui semble être, le propriétaire des lieux. Elle se présente brièvement et explique avoir besoin de Caleb pour la journée. Inventant un prétexte bidon, June mentionne le tournage d'un nouveau film sur un libraire et Caleb lui ayant mentionné sa librairie, June voulait voir certaines choses avec lui. Afin d'assurer le coup, la jeune femme sort un billet de cent dollars qu'elle tend au libraire. « J'imagine que ça compense largement l'absence de Mr Hasting-Fields n'est-ce pas? » Ce dernier esquisse un sourire avant d'acquiescer. C'est ainsi que la jeune franco-suédoise se dirige vers son meilleur ami, qui se trouve dos à elle. Prenant un livre au hasard, June s'approche du jeune homme. « Vous auriez quelques renseignements à me donner au sujet de ce bouquin? » Elle s'attend à ce qu'il grogne de n'avoir entendu ni bonjour, ni s'il vous plait mais son visage se change lorsqu'il s'aperçoit de la présence de June. « Ok, je m'en fou du livre… Toute façon je l'ai déjà lu, il n'est même pas si bien que ça ! T'es plus intéressant que le livre quand même. » que la jeune maman déclare avant de poser un baiser sur la joue de son ami. Sachant qu'il n'aime pas forcément le contact humain, la jeune femme ne s'attarde pas trop dans des effusions. « Tu prends tes affaires? J'ai tout arrangé avec ton patron, tu as ta journée de libre, tu seras payé à te balader avec moi. Si c'est pas cool comme journée de travail ça ! » Affichant un sourire fier sur le visage, June attend docilement que son meilleur ami réalise ce qu'il est entrain de se passer et parte chercher ses affaires. La suédoise entend bien lui faire passer une journée géniale et lui changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: "A friend is someone who knows all about you and still loves you." Mer 1 Juin - 14:06


Il éteint son téléphone dans un soupir avant de le ranger dans sa veste. Un message d'Ellie. Le énième depuis une grosse semaine. Ça fait un moment qu'il l'évite et qu'il n'a pas forcément une grande envie de lui parler. Forcément, elle doit s'en rendre compte Pour le moment, il n'a pas le temps d'y penser. Son travail dans la librairie dans laquelle il a été embauché il y a peu, l'attend. L'ancien étudiant en histoire prend son service et très vite, un retraité vient le voir pour lui demander quelques conseils au sujet d'un livre historique à offrir à un ami pour son anniversaire. Ravi de pouvoir parler de son sujet préféré, Caleb se lance dans des explications titanesques en lui proposant divers ouvrages. De base, il a pris ce boulot par dépit. Au final, il doit bien admettre qu'il se plaît de plus en plus et qu'il se verrait bien à la tête d'une petite boutique de la sorte. Intimiste et conviviale qui donnerait envie aux client de venir régulièrement. Le client le remercie chaleureusement avant de le quitter, les bras chargés d'oeuvre. Au moins son patron ne peut que le remercier pour le bond que font les ventes dans le domaine de l'ancienne époque. Une féminine l'interrompt pendant qu'il range des livres. Caleb n'aime pas qu'on vienne le voir pendant qu'il fait une tâche particulière et de plus, elle l'accoste sans aucune civilité. Bonjour, pardon de vous déranger, s'il vous plaît … Non cette fille n'a pas l'air de connaître le respect sous toutes les formes. Prêt à lui dire d'aller se renseigner auprès d'un autre employé, le jeune homme se retourne, la bouche ouverte sur le point de prendre la parole … Quand il s'aperçoit qu'il s'agit en réalité de sa meilleure amie. Les traits de son faciès se détendent immédiatement et un léger sourire étire ses lèvres. June sait comment le titiller pour le faire vriller en moins de deux secondes et elle en a joué à merveille. « Tu as de la chance June, j'étais sur le point de t'envoyer balader. » Et sans y mettre le moindre grain de gentillesse. Quand elle avance vers lui, il se prépare mentalement à subir une attaque physique. Sa mâchoire carré se serre et c'est sans bouger qu'il reçoit un bref bisou sur sa joue. Il ne le rend pas en retour à June parce que Caleb ne supporte pas que l'on soit trop près de lui ou qu'on le touche trop souvent. Néanmoins, il ne s'est pas dérobé comme il le faisait plus jeune. Mine de rien, il en fait des progrès. Minimes certes mais tout de même. « Mes affaires ? » Demande-t-il, les sourcils froncés, soucieux à l'idée que son patron lui reproche quelque chose et qu'il soit viré dans la minute. Caleb, c'est le genre de mec qui vit dans une peur permanente de faire une connerie plus grosse que lui et de se retrouver seul. Toutefois la suite de la tirade le rassure. Un peu seulement. Connaissant June, elle a dû faire pression d'une quelconque manière pour parvenir à ses fins. « Qu'est-ce que tu as fait ? » D'un air suspicieux, il dévisage sa meilleure amie qui garde, bien évidemment, un sourire d'ange. Panoplie parfaite pour passer pour une ange mais Caleb n'est pas dupe. Il ne rechigne que pour la forme car il va bien vite récupérer sa veste en jean dans l'arrière boutique qui sert de vestiaires avant de rejoindre la brune qui l'attend de pied ferme. Lorsqu'ils passent devant le propriétaire de la librairie, ce dernier se contente de les saluer et de leur souhaiter une bonne journée. Totalement éberlué par un tel comportement, le jeune homme se tourne à nouveau vers June. « Tu l'as envoûté ? D'habitude, il est moins souriant et plus ronchon. » Comme tous les patrons en somme. June doit posséder quelques pouvoirs magiques qui lui permettent de manipuler qui elle veut, à sa guise. Les rayons du soleil printaniers réchauffent doucement le visage de Caleb qui déambulent dans le quartier avec sa meilleure amie. Il est sur le point de lui demander où ses trouve Savannah avant de se rappeler qu'en semaine, elle est à l'école. Il a beau la considérer comme un bébé, elle a grandi trop vite. « Alors ? » L'interroge-t-il bien décidé à connaître le fin mot de l'histoire. « Pourquoi tu m'as kidnappé ? » La phrase peut paraître sèche mais jamais, ô grand jamais, il ne pourrait l'être avec June. Sauf quand on parle de Seth. Pour la première fois de la journée, Caleb se déride et ose un sourire franc. « Tu t'ennuies sur les plateaux et tu as besoin de la compagnie de ce bon vieux Caleb, le temps d'une journée. » Voilà, il a osé. Une mini taquinerie sur sa carrière de super star de la télévision. Il ne compte plus le nombre de fois où ils ont été arrêtés dans la rue, le temps que June signe un autographe ou prenne une photo. Souvent, il se met en retrait pour ne pas être assailli. Il adore regarder sa meilleure amie sur écran. Mais certains aspects de sa célébrité, beaucoup moins.

Revenir en haut Aller en bas
June D. J. Martin
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Fanny, Fannence, la plus mignonne des mignonnes, Fannou
date d'inscription : 19/06/2011
nombre de messages : 20204
avatar : Selena Gomez

MessageSujet: Re: "A friend is someone who knows all about you and still loves you." Dim 12 Juin - 15:26

Son meilleur ami n'est pas quelqu'un à emmerder, ou à prendre à la rigolade. Quand on connait Caleb, on sait qu'il y a quelques règles à respecter, certaines choses à ne pas faire et d'autres à éviter. Quand on est la meilleure amie d'une personne bordeline, il faut s'attendre à beaucoup de choses et être préparée à tout. Si au départ cela peut en effrayer certains, June n'en a jamais rien à faire. Caleb était son coup de coeur amical, son coup de foudre même, et la française s'était juste habituée à toutes ces petites particularités de son ami. Elle n'aime pas beaucoup de personnes, elle est loin de la fille sociable et caline que beaucoup de gens imaginent. Mais les rares personnes qu'elle apprécie, June leur montre un amour démesuré. Et Caleb fait parti de ces rares chanceux. Alors forcément, aux débuts de leur amitié, elle s'était renseignée et documentée sur la maladie de Caleb, savoir quelle chose faire et ne pas faire, comment aborder telle ou telle choses, et elle avait fini par en parler avec Caleb, directement. Parce que c'est une chose de connaître la généralité de la maladie, mais s'en est une autre de savoir comment la personne en question la vit. Alors évidemment, quand June aperçoit Caleb de dos, elle en profite pour faire tout ce qu'il n'aime pas. Le manque de politesse, le peu de respect dans la voix, Elle savait pertinemment que la réaction de Caleb ne se ferait pas attendre. "Je sais, c'était fait exprès penses-tu. Se dire bonjour simplement c'est un peu surfait. Je préfère les salutations avec panache." Qu'elle rigole avant de le prendre brièvement dans ses bras. C'est une embrassade éclair, June ne sait que trop bien à quel point le contact est compliqué pour le jeune homme. Alors pour éviter de perdre leur temps à des futilités de la sorte, June prend les devants et lui propose de partir d'ici. L'air incrédule du jeune homme montre à quel point il est étonné de la voir et ne comprend pas sa proposition. June, toujours dans les bons coups. "Ton manteau, ta veste, enfin ce avec quoi t'es venu." réplique-t-elle face à sa surprise. Il ne comprend toujours pas et semble totalement incrédule face à la proposition, ou plutôt de son quasi-ordre. "Moi? pourquoi penses-tu que j'ai fait quelque chose? Je suis blanche comme une colombe aujourd'hui." Sourit-elle en lui dévoilant cette information. June est rarement blanche dans chaque histoire où elle a une implication. Tout est soumis à réflexion, tout est réfléchi, rien n'est laissé au hasard. Dans son métier, les choses se passent ainsi, il est impossible de se laisser aller à la folie, au pétage de plomb ou à l'impulsion. Et c'est un art que June maîtrise à la perfection. Caleb s'en va chercher ses affaires, pendant que June l'attend sagement. Le regard de son ami est toujours aussi suspicieux mais il ne cherche pas à en savoir plus, il sait que June parvient toujours à ses fins. "Les billets ça envoûtent généralement très bien. Alors penses-tu, un joli billet sous le nez et il est tombé raide dans mes filets. " rajoute-t-elle face à la perplexité de son ami. C'est évident qu'entre le moment où June est rentrée dans la boutique et celui où elle en est sortie, que le patron n'affiche pas la même temps et n'a pas la même excitation qu'auparavant. Tant mieux, peut-être qu'il lâchera la grappe à Caleb au travail et sera plus agréable avec lui. Les deux amis avancent dans la rue, profitant des premiers rayons du soleil du mois de mai. "Une fille n'a pas le droit de voir son meilleur ami?" réplique-t-elle un peu surprise que Caleb ne comprenne pas son envie de le voir. "Tu me connais, j'aime bien suivre l'impulsion du moment. J'avais envie de passer un moment avec toi, alors je me suis dit que j'allais te délivrer de ton horrible patron pour l'après midi." Il lui offre un sublime sourire, le genre de sourires qu'il n'offre à personne d'autre qu'elle et Savannah, les sourires les plus sincères qui puissent exister et ceux qui réchauffent le coeur de June. "Tu déconnes, mais j'avais vraiment besoin d'un moment de retour à la réalité. C'est bien de tourner une série ou un film, mais ça fait encore plus de bien de retrouver des personnes vraies et entières, surtout quand c'est toi. " La jeune femme n'est pas du genre à étaler ses sentiments en temps normal, mais lorsqu'il s'agit de Caleb ou Nael par exemple, elle fait une exception pour eux. Et qui de mieux que Caleb pour la faire revenir les pieds sur terre? La jeune femme l'attire vers un café sur leur gauche et s'installe à une table en terrasse, bien qu'elle réflechisse un instant à cette décision. Rester en terrasse c'est prendre le risque de se faire reconnaître et embêter par des fans. Mais rentrer à l'intérieur pour éviter cette situation, c'est se priver du soleil de Californie. Alors June préfère tenter le diable, et advienne que pourra. "Alors comment se passe ce nouveau travail? Le patron ne te fait pas trop de misère? Et comment vont tes parents??" Elle s'abstient de demander comment va Jules puisque les deux jeunes femmes se détestent cordialement depuis toujours, et leur temps ensemble à berkeley n'a guère arrangé les choses. Les choses sont simplement restées cordiales entre elles, pour le bien-être de Caleb et les choses s'arrêtaient là.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "A friend is someone who knows all about you and still loves you."

Revenir en haut Aller en bas

"A friend is someone who knows all about you and still loves you."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fan Plus Friend
» Et plus si affinités (Friends with Benefits)
» Ayrton Senna
» Aka's doll : Capucine's new friend (Enyo Irrealdoll) 17/09
» Vos Bisounours.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-