AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

doubts and hopes ≈ m. caldwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: doubts and hopes ≈ m. caldwell Mar 24 Mai - 11:38

maxim caldwell
ft. nathaniel buzolic
» Prénom(s) : maximilian anton grant » Nom de famille : caldwell » Nom d'usage : maxim caldwell » Surnom/pseudonyme : max » Nationalité : anglaise » Origines : anglaises » Date de naissance : dix-sept mai 1990 » Lieu de naissance : birmingham, au royaume-uni » Lieu de résidence actuel : san francisco » Occupation actuelle : grand chirurgien à en devenir, spécialisation neurochirurgie » Statut civil : en couple avec sa grimaldi, son ellie

god bless america (& its citizens)
ce qu'il faut savoir sur ton personnage


» Les petites filles sont protectrices avec leurs papas. Les petits garçons se sentent grands à côté de leurs mamans. Et la vérité finit toujours par les rattraper, malheureusement. Maxim n'a cependant jamais manqué de rien, parlons financièrement. Car, au niveau de la stabilité, il avait droit à une toute autre version. La solitude d'une mère qui attend son homme. Les pleures de cette femme amoureuse qui peine à trouver, à nouveau sa moitié, celle avec qui elle s'était engagée pour le pire et pour le meilleur. Père Caldwell n'avait guère le temps à s'attarder chez lui. Le temps c'est de l'argent, c'est ce qu'il voulait leur faire croire. Car, âgé à peine de quatre ans, il comprend. Le temps file et sa mère n'arrive pas à préserver sa beauté. L'anxiété la gagne et le doute se marque sur les traits de son visage. Quotidiennement, à la recherche de cette vérité qu'elle connait et surtout qu'elle redoute. Car, elle a peur. Le père de Maxim lui a tout donné et il peut également tout lui reprendre. Avec son emploi d'enseignante, elle n'aurait pas pu obtenir toutes ces merveilleuses choses. Elle n'aurait pas pu donner autant à cet unique enfant. Parce qu'il est clair pour le couple qu'il n'y aura pas de seconde erreur, loin de cet amour que doit rassembler deux coeurs. Maxim peut uniquement compter sur celui de sa mère pour grandir. Il ne peut compter que sur elle pour essuyer ses larmes quand, en pleine nuit, il hurle de peur. Souvent, on lui demandait où on était son papa. Souvent, il mentait. C'est d'ailleurs, la première source de ses mensonges. Maxim n'arrivait pas à le faire comprendre, parce que lui même avait encore du mal. Il n'arrivait pas à l'accepter. Sa seule excuse pour se protéger était donc d'expliquer qu'il travaillait beaucoup pour lui acheter des cadeaux. Ainsi, le jeune homme utilisait le bon côté des choses pour masquer la difficulté dans laquelle il vivait. Si petit et si détruit. Brisé par cette histoire qui n'est pas la sienne mais, celle de ses géniteurs. Parce que nous sommes parfois les conséquences d'une situation qui nous dépasse et que malheureusement, nous n'avons aucun pouvoir pour changer les choses. Seule notre imagination peut nous aveugler, nous faire croire que ça finira par changer, qu'on pourrait former ensemble, le mot famille.

» Avec le poids des années, Maxim a arrêté d'y croire. Il ne pouvait pas être cet enfant encadré. Il ne pouvait pas avoir un père comme modèle. Monsieur Caldwell s'était grillé sur toute la ligne. Il avait usé toutes ses chances, toutes ces fois où son fils l'avait attendu. Pour l'école. Pour les devoirs. Pour lui montrer sa façon de jouer du piano. Maxim avait tellement été fière de ce moment. Celui où il avait posé ses mains sur cet instrument. Un objet qui l'intriguait et qu'il finit par étudier. Il a envie d'en savoir davantage et il va s'en donner les possibilités. Quelques mois après sa quatrième année, il l'avouera à sa mère. Assis sur ce siège qui auparavant prenait la poussière, Maxim pose ses mains et joue de la magie. Il confie à sa mère ce don, celui qu'il a entretenu pour attirer l'attention d'un père absent, inexistant. A ce moment précis, l'enfant grandit à vue d'oeil. Il comprend tout. Il raisonne beaucoup. Maxim perd cette insouciance dans laquelle, il aurait dû être bercée, au moins encore pendant une dizaine d'années. Néanmoins, cette peine que fait naitre son père, ne tue pas le sourire qu'il voit sur le visage de sa mère. Elle est si fière de lui. Il est si intelligent, c'est impressionnant. A croire que rien n'arrive sans raison. Que la vie ne nous prend pas tout. Il faut garder un minimum d'espoir. Il faut toujours y croire, tant que notre coeur n'a pas cessé de battre. Tout est possible, il suffit de le vouloir, de s'en donner la possibilité. Et parfois, une surprise arrive. On remercie le ciel de ce que l'on a et on prie pour le garder. Maxim a ensuite développer une grande passion pour la musique et pour le piano principalement. Même s'il se garde bien de le partager. En effet, il ne joue que pour sa mère ou que pour lui, personnellement. Pour faire le vide. Maxim éprouve toujours beaucoup d'ondes positives quand il se retrouve à ses côtés. Quand il entend cette douce mélodie le réconforter. Quand il se sent vivre à travers quelques notes, à travers cette magie.

» L'adolescence est arrivée comme un coup de fouet. Sans prévenir. Sans le protéger. Maxim était un jeune adolescent posé et sérieux. Il ne se démarquait pas par sa personnalité mais, davantage par sa retenue et ce charme qu'il dégageait. Il ne criait jamais dans la rue. Il n'avait jamais un geste contraire. C'était le bon ami, celui à qui on pouvait confier sa vie.. ou presque. Car, tout a basculé ce soir-là. Maxim avait besoin d'évacuer. Il voulait se libérer. Il voulait être comme tout le monde. Dans ce bar anglais, il accompagnait ses amis. D'habitude, Maxim se désignait comme le conducteur du groupe. Il ne buvait jamais. Sauf, qu'on ne peut jamais dire jamais. Personne n'est infaillible. Les verres se remplissaient devant lui, sans qu'il ait le besoin de le réclamer. Il en oubliait son prénom. Il se sentait plus léger. Il se sentait également plus fort. Rien ne pouvait l'arrêter. Maxim perdait toute notion. Il ne savait plus où il était. Il ne savait plus de quelle manière, il était arrivé  ici. Cependant, lorsqu'on lui rappelait qu'il devait reprendre le volant. Le jeune homme essayait de garder son naturel. Il voulait paraître normal et ne pas éveiller le moindre doute. Attrapant les clés du véhicule de Tomas, il essayait de revenir à lui. Chose complètement impossible. Les yeux grands ouverts. Une bonne respiration. Aucune discussion. Au volant du véhicule, le jeune homme conduisait lentement. Même si à l'intérieur de l'habitacle se vit l'after. Fumée, cris, musique. Il doit supporter l'ambiance et surtout sans vouloir y participer. A cet instant précis, Maxim est partagé entre sa raison et ses démons. Il ne sait pas comment tenir. Surtout quand une demoiselle qu'il ne connaît pas s'approche de lui. Elle est très belle et elle lui propose cette bouteille. Il essayait de refuser gentiment, en un regard. Seulement, ce n'est pas assez, elle est persévérante. Elle s'approche et lui fait découvrir tous ses atouts. Que faut-il de plus ? Il cède et il percute un objet. Sortant du véhicule pour dégager la route. Ses amis et lui réalisent l'ampleur de leur erreur. C'est un corps. Un humain. D'un seul coup, Maxim finit par perdre toutes les vapeurs d'alcools qui envahissaient son corps. Il ne sait pas quoi faire. Il ne sait pas quoi dire. Puis, l’impensable nous traverse l'esprit. Une vie contre vie, ça aurait dû être le pris. Ils sont jeunes. Ils ont une mort sur la conscience. Mais sont-ils assez honnêtes pour se dénoncer ? Maxim y songe et il n'a pas le temps d'y réfléchir que la majorité du groupe attrape le corps pour le dégager de la route. Il agit avec eux. Il accepte leur choix et il sait que c'est la meilleure chose à faire, même si ce n'est pas la plus humaine. Parfois, on préfère choisir la voix de la majorité. Parfois, on décide de se taire pour se sauver.

» Première année à Cambridge. Il décide de repartir du bon pied après l'été mouvementé qu'il a passé. Maxim décide de s'inscrire en première année en matière scientifique avec une spécialisation en chimie. Mais cela se complique quand un homme vêtu de noir frappe un dimanche à leur porte. On vient leur annoncer la perte tragique - ou presque - du père Caldwell. A ce moment précis, où l'annonce fait encore écho dans la maison, la mère de Maxim s'écroule. La nouvelle n'est pas sans conséquence. Il sait que se sera dur pour elle et il avait raison. Elle développera dans les quelques mois qui suivirent le décès, une perte momentanée de connaissance. Elle peut le vivre une à deux fois par semaine. Puis, elles se font de plus en plus souvent et de plus en plus longue. Elle ne sait plus où elle est. Elle ne sait plus qui elle est. C'est assez perturbant pour Maxim et davantage quand on l'appeler à l'université car, elle a agressé un inconnu dans un supermarché. Sans plus attendre, il rentre. Il réalise l'ampleur et comprend momentanément. La perte de son mari a déclenché ce problème, ce léger trou noir. Un trou qui se fait de plus en plus grand avec le temps. A ce moment précis, où il réalise la difficulté de cette maladie. Maxim décide de rentrer en première année de médecine. Il décide ainsi de provoquer le destin pour la seule femme qui a toujours été là. Il décide de choisir cette voix pour faire naître en secret l'espoir.. Au lendemain meilleur.

» Berkeley Californian University. Un établissement de renom. Une nouvelle page qui s'écrit. Il semblerait aussi qu'à San Francisco, se trouve un établissement connu et reconnu pour son encadrement, pour les traitements qu'ils accorderaient aux personnes atteintes de l’Alzheimer. Sans hésiter une seconde de plus, il a choisi cette destination. En prenant en compte que les hôpitaux du pays sont plus novateurs. Peut-être que quelqu'un lui laissera sa chance. Peut-être que quelqu'un l'écouterait et l'aiderait pour cet essai qu'il construit, qu'il met en place depuis quelques années. Depuis qu'il a décidé d'étudier la médecine en se spécialisant pour la neurochirurgie, il n'a jamais laissé ce projet de côté. Pas la moindre seconde. Valise en main et coeur lourd, Maxim est arrivé sur le territoire américain. Il sait d'avance qu'il rencontrera beaucoup de difficultés. Rien n'arrive sans effort. Parfois, il faut faire des choix qui nous pèsent, prendre des directions qui n'avaient jamais été envisagées. Maxim ne pourrait rien négliger, de toute façon, lorsqu'il s'agit de sa mère. Elle a tellement fait pour lui. Elle a tellement supportée.

public knowledge
mise en situation rp


Quand sa main effleurait le visage de Maxim, il comprit. Son choix était le meilleur. Etre avec elle. Parcourir le continent pour la retrouver et la regarder. Ellie trouvait toujours les mots parfaits pour canaliser sa douleur. Elle était sa perfection. Au delà des épreuves qu'ils avaient affrontés ensemble ou séparément, il le savait. Inévitablement, leurs chemins se retrouvaient. Ils se croisaient. Et surtout ils s'aimaient. Alors, il la laissait parler. Pour la première fois depuis des années, le jeune homme décidait de se taire. Il restait muet. Il décidait ainsi de l'écouter sans broncher. Juste une poignée de mots pour soigner la tristesse et la perte qui venaient d'être réveillées. Livré à lui-même, Maxim se révélait au grand jour. Il se révélait à elle. Il se livrait sans exception, sans contrôler la portée de ses mots. « J'ai si mal, Ellie. Comme si on venait de me retirer l'un des mes organes les plus vitaux. J'ai dû mal à respirer.. Depuis qu'elle n'est plus ici. » Depuis que tu n'es plus à la maison, aussi. Un détail qu'il se retenait de confier. Il pensait que ce n'était pas le moment pour ça. L'instant pour lui dire ce que son cœur retenait en otage. Des sentiments. Des émotions. Une évidence. Un besoin d'être avec elle. Il paraît que c'est l'amour. Cette sensation qu'on ressent lorsqu'on est à côté de la bonne personne. Cette sécurité et surtout cette assurance que rien ne pouvait nous arriver. Il le ressentait. Là lorsque leurs mains se touchaient avec retenue. Lorsque le regard d'Ellie cherchait une porte de sortie, une façon de le sauver de cette vie. Elle avait cette humanité que peu connaisse encore à l'heure actuelle. Elle était une bonne personne. La jeune femme voyait toujours le meilleur en chacun et à chaque fois. Il le savait.. Quand Roman l'avait blessée, elle avait été meurtrie mais, il savait qu'un jour, elle lui pardonnerait. Elle effacerait les erreurs de ce passé. Des choix conséquents que chacun d'entre nous pouvait prendre sans réellement en mesurer la finalité. Par conséquent, Maxim savait qu'un jour, elle lui pardonnerait.. De ne pas avoir été à la hauteur, d'avoir eu peur. Du moins, quand il admettrait son erreur. La plus grande. Peut-être qu'il était trop tard pour cela, peut-être que ce n'était pas le bon moment. Mais y avait-il un moment parfait pour tomber amoureux ? Aucun et pour cette unique raison, il fonçait. Il n'y allait plus par quatre chemins. Décidé à partager ses craintes tout autant que ses plus grands désirs, Maxim s'engageait avec ses mots. Un discours qui la laissait rapidement sans voix. Une peur inconditionnelle qu'elle faisait naitre dans chaque partie de son être. L'évitant du regard, Ellie reprenait la parole de plus belle. Du moins, c'était la réalité car ses impressions étaient tout autres. Il avait la sensation que chaque respiration était aussi longue que cette fichue éternité. Une éternité qui semblait également avoir un goût amer lorsque Ellie évoquait l'existence de Laureen dans la vie du beau Maxim. Et les ruines de son monde tremblaient. Se levant, la jeune femme s'en éloignait. Elle lui montrait son désarroi, la confiance qu'il avait gaspillé en décidant d'y renoncer l'été passé. « Laureen, elle fait partie de mon passé et s'il le faut, je peux tout te raconter. Je peux répondre à toutes tes questions sans la moindre exception. Néanmoins, je ne peux pas réfuter le fait qu'elle reste une personne importante dans ma vie. » confirmait-il sincèrement et toujours en maintenant cette distance instaurée par sa meilleure amie. « Et.. Et ce que je ressens pour toi est bien différent. Sinon, je ne serai pas là. » Sur ces quelques mots, Maxim ne pouvait plus supporter de la sentir si loin de son être. Il se levait à son tour. Il s'avançait sans vouloir la forcer à quoi que se soit. Il s'avançait surtout pour plonger ses prunelles dans les siennes. Il voulait la voir. Il voulait qu'elle le voit lorsqu'il lui dirait tout ça. Tous ces sentiments qu'il s'était jusqu'à aujourd'hui refusé de ressentir. Car Maxim n'aimait pas commettre des erreurs. Il n'appréciait guère l’échec. Mais plus que tout, il craignait de la perdre. Alors lui avouer qu'il l'aimait ou se taire jusqu'à la nuit des temps et finalement, la perdre.. Autant prendre le risque. Autant s'ouvrir à elle comme Ellie l'avait fait avec lui. Brisant donc ce court silence qui s'était installé et sans même la toucher, parce que ce n'était pas l'envie qui lui manquait.. Maxim reprenait la parole. Il décidait de lui tendre toutes les cartes, de ce jeu idiot dans lequel ils risquaient de se perdre. « Je ne suis pas là pour te poser un ultimatum. Ensemble ou séparément.. Je suis prêt à changer avec toi. Je suis prêt à tout laisser tomber. Plus aucune armure. Plus aucun doute. » Il la regardait donc. Il l'admirait et ne regrettait pas. Tout ce chemin, tout ce qu'il avait enduré. Si c'était pour revenir à Ellie, il était prêt à encore et toujours en payer le prix. Quand on aime, on ne compte pas. Quand on sait que c'est la bonne personne et que la certitude a tout balayé sur son passage, on ne doit pas y renoncer. Et si ces sentiments vont à sens unique et s'il faut se faire patience, Maxim y était apprêté. Ses prunelles toujours plongées dans celles de la jeune femme, il lui prouvait. Il était franc, sincère et amoureux d'elle. Assez fou pour respecter toutes ses décisions et à attendre toute cette vie, s'il le fallait. Aucun tremblement ne se faisait entendre dans sa voix. Aucune crainte ne pouvait s'animer dans son regard. Il l'aimait et c'était tout ce qu'il lui suffisait.

who plays the part ?
ce qu'il faut savoir sur toi


» Prénom : elodie
» Pseudo : elo, lodiie
» Âge : vingt-cinq ans
» Scénario ou personnage inventé : invité avec simplicité
» Des multicomptes ? les meilleurs, ahaha
» Impression sur le forum : is beautifuuull
» Crédits : tumblr
» Le mot de la fin : il reste canon dans toutes circonstances le maxim

Revenir en haut Aller en bas
Constance La Tour Dubois
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : julia.
date d'inscription : 15/04/2010
nombre de messages : 36867
avatar : nina dobrev.

MessageSujet: Re: doubts and hopes ≈ m. caldwell Mar 24 Mai - 11:53

bonne reprise avec ton maxim, ma chash' :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: doubts and hopes ≈ m. caldwell Mar 24 Mai - 12:35

le maxim :plop: je te souhaite pas bon courage mon nut :mimi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: doubts and hopes ≈ m. caldwell Mar 24 Mai - 12:40

amuse-toi bien avec ton maxim :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: doubts and hopes ≈ m. caldwell Mar 24 Mai - 12:42

merci les filles :plop: :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: doubts and hopes ≈ m. caldwell Mar 24 Mai - 13:10

Have fun avec ton bébé :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Mila Caldwell
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : marina.
date d'inscription : 11/03/2016
nombre de messages : 292
avatar : alycia debnam-carey.

MessageSujet: Re: doubts and hopes ≈ m. caldwell Mar 24 Mai - 20:59

bon retour avec ton maxim
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: doubts and hopes ≈ m. caldwell Dim 29 Mai - 13:52

rebienvenue avec ton maxim :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: doubts and hopes ≈ m. caldwell

Revenir en haut Aller en bas

doubts and hopes ≈ m. caldwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Christopher Caldwell: l’islam et l’Europe, une revolution sous nos yeux
» Gal Cadwell : le gendarme français à des qualités que les autres n'ont pas !
» 03 — EVENT#2 ? La fureur de Caldwell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp :: Présentations et fiches de liens (++ scénarios)-