AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

our dreams ≈ royale mckinley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: our dreams ≈ royale mckinley Lun 23 Mai - 16:03

erin Mckinley
ft. ashley benson
» Prénom(s) : erin hailee aria mckinley » Nom de famille : mckinley » Nom d'usage : erin mckinley » Surnom/pseudonyme : erin et c'est tout » Nationalité : américaine » Origines : américaines - russes » Date de naissance : 11 novembre 1990 » Lieu de naissance : new-york » Lieu de résidence actuel : la nouvelle orléans » Occupation actuelle : à la recherche de sa vocation, collectionne les petits boulots  » Statut civil : en contrat indéterminée avec sa liberté, célibataire.

god bless america (& its citizens)
ce qu'il faut savoir sur ton personnage


» La famille est un si grand mot, pour si peu de chose.. Un père pompier qui a donné sa vie, dans les horreurs du onze septembre. Un manque. Une sensation horrible et incontrôlable. Erin n'a jamais fait son deuil. Elle n'a jamais accepté ce départ précipité. Elle aurait tellement souhaiter en profiter, être comblée de son amour, assommée par ses revendications de père bien trop protecteur. Si seulement, elle avait eu un plus de temps. Si seulement, les choses avaient été différentes. Peut-être que Erin serait en meilleure entente avec sa mère. Car, la jeune femme n'a jamais su lui pardonner. Elle n'a jamais accepté les heures qu'accordaient cette dernière à son travail. Elle ne comprenait pas de quelle manière, elle pouvait laisser sa fille, livrée à son propre sort. Et quand elle a essayé de l'aider, il était trop tard. Erin ne pouvait plus être sauvée. Elle ne pouvait plus pardonnée. User par les promesses qu'elle n'avait pas tenue, par les soirées où elle se retrouvait avec son grand frère. Heureusement qu'il était là. Heureusement qu'ils étaient complémentaire. D'ailleurs si Erin devait résumer le mot famille, elle le résumerait à lui sans hésiter la moindre seconde. Il est là quoi qu'il arrive. Quand elle commet des erreurs, lorsqu'elle le repousse.. D'une manière ou d'une autre, il a ce don pour la ramener à la raison. Erin pourrait tuer pour garder son grand frère à son chevet. Leur relation est si fusionnelle, si magique. Souvent, ils se disputent parce qu'elle est jalouse. Erin ne supporte surtout pas d'être mise sur le côté. Elle craint d'être oubliée. Elle est contaminée par ce syndrome de l'abandon. Être laissée sur le bord de la route, par cet homme qui l'a élevée, conseillée et cela jusqu'à sécher ses larmes lorsqu'elle hurlait en plein cauchemar. Alors, ça doit être la personne la plus chère et la plus importante à son cœur. Son frère. Son oxygène. Sa bouée de sauvetage lorsqu'elle se noie sous les erreurs et les faux pas. Son bonheur. Sa moitié.

» Erin a tout perdu, le jour où il a disparu. Elle s’en souvient comme si c’était hier. Elle ressent toujours cette douleur profondément et jusqu'à ses entrailles. Les larmes ont recouverts son visage. Son cœur en a été meurtri. Cette annonce, cette absence a été le déclencheur de nombreuses mauvaises choses pour la jeune femme. Elle a perdu pied. Elle a perdu son repère, en perdant son père. Erin a donc suivi quelques séances de thérapie en famille, pour soi disant y trouver du soutien. Seulement, elle n’en avait guère envie. Elle ne souhaitait aucune aide. Se serrer les coudes pour tourner la page, Erin n’en avait pas envie. Elle craignait que les souvenirs disparaissent et que sa mémoire devienne défaillante. Erin souhaite plus que tout préserver ces instants magiques vécus avec lui. Cependant, elle s’est laissée emportée. Erin a connu une période très compliquée. Une crise de l’adolescence qui dure encore et encore. Elle fréquente les mauvaises personnes. Elle vit de nombreuses expériences. Allant jusqu’à entrer par effraction chez des inconnus, accompagnée de cette sacrée bande de copains. Elle y dérobe des objets de grandes valeurs. Bijoux. Vêtements. Ordinateurs. A ce moment là, elle se sent pousser des ailes. Elle ne songe guère à la suite. Erin se fera finalement prendre à son propre jeu et le propriétaire de l’habitation souhaitera donner une leçon à cette jeune femme. Il la conduira devant un tribunal. L'année de ses dix-sept ans, elle sera condamnée à neuf mois dans un centre spécialisé. Sa mère, grande avocate a bien essayé de la sortir de là. Mais, Erin ne souhaitait pas qu'elle s'en mêle directement. Elle n'attendait rien et ne voulait rien de sa part. Elle fera donc treize mois, prolongée pour son comportement difficilement contrôlable. Là-bas, Erin ne se calme pas. Elle ne change rien. Bien au contraire, tout ceci l'endurci et elle finira par sortir plus indépendante que jamais. Comme quoi, on peut quand même évoluer au fond du tunnel, au fond du trou.

» La moto. Le saut en parachute. Les montagnes russes. Erin aime sentir cette sensation contaminer chaque partie de son cœur. Avoir le souffle coupé. Avoir l'impression que la fin est arrivée. Elle n'a aucune limite. Elle ne craint que très peu de choses. En effet, c'est sa façon de se prouver que l'immortalité peut la toucher d'une manière ou d'une autre. Qui n'aimerait pas se sentir immortel ? Erin est en tout cas ce genre de personne. Elle vit comme bon lui semble. Elle boit jusqu'à que son corps ne supporte plus toutes ces vapeurs d'alcool. Elle fume. Elle danse jusqu'à faire saigner ses talons. Elle n'a pas peur des risques. Elle ne craint pas la chute lorsqu'elle se trouve au bord du gouffre. Elle ne souhaite pas y penser, parce qu'elle ne souhaite pas regretter. Sa façon de faire peut vous déplaire. Vous pouvez la juger mais, tellement peu peuvent dire qu'ils l'ont atteint et qu'ils l'ont touché. La jeune femme rencontre effectivement beaucoup de difficultés à s'attacher. Il n'y a jamais de juste milieu avec elle. Elle vous aime ou elle vous déteste. Elle vous respecte ou elle vous méprise. Mais, il y a une chose dont elle ne pourrait plus se passer. Sa passion. La danse. Erin en a toujours fait et elle en fait toujours. Dans son salon. Dans sa chambre. Dans la rue. Cachée du monde. A la vue de tous. La jeune femme est comme ça. Elle respire comme elle danse. Elle s'exprime à travers chacun de ses pas. Néanmoins, elle ne se prend pas assez au sérieux pour songer à ce succès, à ce monde dans lequel elle pourrait percer. Alors pour combler le reste, Erin se laisse guider par cette dangereuse folie. Ce besoin de savoir qu'elle peut être protégée. Besoin de croire en sa bonne étoile lorsqu'elle saute à l'élastique, lorsqu'elle traverse la rue sans regarder.

» Les relations. Amitié ou amour. Guerre ou paix. Tout est relatif comme tout est compliqué. Erin n'a jamais été très douée dans ce domaine. Elle se dit même poursuivie par une malédiction qui l'empêcherait de se laisser aller. La jeune femme n'a jamais connu ce grand frisson. Elle n'a jamais conjuguer le verbe aimer et ses amies se résument sur les doigts d'une seule main. Alors, on peut dire que souvent la solitude la mine. Elle la guette et lui saute au cou. Erin ne sait pas comment ses sentiments ont fini par se compliquer de cette manière. Elle a dû mal à se l'avouer mais, elle souhaiterait être également aimée, appréciée pour la personne qu'elle est. Elle se doute aussi que cette situation pourrait lui engendrer de grandes déceptions. Elle le sait. Cependant, elle n'en a pas peur. Si elle pouvait vivre une grande histoire, elle la garderait précieusement. Elle la préserverait, quoi qu'il arrive, quoi qu'il lui en coûte. Et même si, on l'abandonne. Même si la fin se pointe et sonne les douze coups de minuit comme une fatalité. Quel prix peut avoir cette sensation ? Aucun. Aucun prix ne peut réellement décrire cette émotion. Souvent racontée, l'amour sonne comme une révélation. Peut-être qu'au croisement d'une ruelle, son cœur pourrait s'emballer. Peut-être qu'elle pourrait avoir ce bonheur, cette facilité à être comprise sans devoir parler. Peut-être qu'elle rêve trop. Encore faudrait-il qu'elle baisse les armes, qu'elle détruise tous les murs autour de son cœur.. Laissant ainsi une minuscule chance à quelqu'un de l'atteindre, de la charmer et d'en faire une reine.

» A la Nouvelle Orléans, Erin espère à se reconstruire. Elle cherche surtout une voie, une trajectoire sur laquelle poursuivre et des objectifs à atteindre. Il est fort compliqué pour la jeune femme de se recadrer et d'arriver à se concentrer. Néanmoins, elle souhaite y croire. Loin de chez elle. Loin de tous ses problèmes. Erin se donne une seconde chance. Même si en pleine nuit, il pourrait vous arriver de la croiser. Au coin d'une rue, elle pourrait s'égarer ou se promener. Erin est une personne qui suit instinctivement ses envies et son instinct. Elle ne mesure que très rarement le danger. Enfin, c'est ce qu'elle préfère croire. S'imaginer qu'elle pourrait s'échapper. S'imaginer que le pire lui est déjà arrivé. Dans cette nouvelle ville, avec sa nouvelle vie, elle se cherche. La jeune femme compte se retrouver. Elle ne sait pas encore comment, ni dans combien de temps. Mais, elle sent cette force qui donne du rythme à ses pas. L’envie l’étonne. Sa propre motivation la surprend. Erin restera quand même sur ses gardes. Elle sait que certaines émotions ne lui sont pas toujours bénéfiques. Elle sait surtout que ces démons sont toujours là, dans un coin de sa tête, errant sur une partie de son âme. Elle sait que la vie ne tient qu’à un fil. Elle sait surtout qu’elle ne souhaite pas la laisser gagner. Erin se bat au quotidien, pour en profiter jusqu’à son dernier souffle. Elle est comme ça. Très lunatique, en vérité. D’un seul coup, elle pourrait soulever des montagnes et oser tenter toutes ses chances. Puis quelques secondes plus tard, elle pourrait se retrouver plus bas que terre. Elle pourrait perdre tous ses moyens et se tenir au bord d’une falaise. Erin a besoin de tester ses limites sans cesse. Elle a besoin de réaliser qu’elle tient éternellement le coup. Malgré les épreuves et les douleurs, elle veut se croire intouchable. Elle espère que ses proches la considèrent de cette façon. Une petite femme forte. Une petite personne qui cache derrière chacun de ses traits, une grande fragilité. Une faiblesse que Erin ne sait pas gérer. Alors, au lieu de trébucher, de s’y mêler les pieds, elle la transforme en son opposé. Quitte à devenir quelqu’un de totalement différent. Car l’être humain n’a pas encore appris à avoir un réel équilibre entre son cœur ou sa raison, entre ses forces et ses faiblesses.

public knowledge
mise en situation rp


Cet instant, elle l'avait attendu. Elle en avait rêvé pendant des années. Elle l'avait imaginé et puis refoulé mais, à nouveau imaginé et puis idéalisé. Noah revenait. Il ne rentrait guère à la maison. Cependant, il décidait de revenir de ses expéditions où les terres avaient été marquées par de nombreux combats. Elle se rappelait cet horrible choix qu'il avait fait et les nuits sombres qui avaient suivies. Erin n'avait donc pas accepté son absence. Elle l'avait très mal vécu. Seulement, elle arrivait à passer au-dessus. Aujourd'hui, la jeune femme décidait de le rendre fière. Elle décidait de prendre le premier vol en direction de la Nouvelle-Orléans. Erin n'avait jamais été dans cette ville. Elle ne savait pas ses atouts et tous ces détails qui avaient fait chavirer le cœur de son frère, de cet homme qui décidait d'y poser ses valises, qui décidait d'y reprendre le cours de sa vie. Sceptique, elle arrivait donc au point de rendez-vous. Elle était présente parmi toutes ses femmes, toutes ses familles. Erin se sentait de trop entourée de ses épouses et de ses enfants. Elle se demandait si Noah allait être heureux de la retrouver. En sachant au passage qu'elle ne lui avait pas confié cette idée. La jeune femme n'avait pas voulu gâcher cette parfaite surprise. Son cœur s'emballait au fur et à mesure que le temps s'écoulait. Leur avion allait arriver. Il allait atterrir et elle décidait aussi de ravaler ses larmes. Erin ne devait pas craquer. Elle ne souhaitait pas se placer en position de faiblesse. Cela devait faire cinq années qu'elle ne l'avait pas vu. Cinq années où elle avait souffert de ses silences. Erin reconnaissait totalement ses torts, dans chacune de ses mésaventures. Elle se connaissait imparfaite et incontrôlable. Elle ne niait guère les traits de sa personnalité et le fait qu'elle appréciait être comme ça. Elle appréciait son caractère compliqué et ses états d'âmes difficiles à gérer. Néanmoins pour une fois, elle souhaitait paraitre parfaite au regard de son frère, le seul homme qu'elle pouvait réellement aimer. Aimer au point de tuer pour le sauver, de tout faire pour qu'il soit éternellement épargné. Un vent venait ainsi balayer ses cheveux couleur or. Leur avion. Son frère. Le frisson. Erin attendait. A la fois figée et excitée, elle restait à sa place. Elle essayait de ne pas flancher. Observant ses femmes qui souriaient comme jamais. Les uns après les autres, ils avançaient sur le tarmac. Ils s'avançaient et elle le voyait. Instinctivement, elle le remarquait. Si beau. Si grand. Si fort. Noah était son repère depuis sa plus tendre enfance. Il était la main qu'elle retrouvait lorsqu'elle flanchait, lorsqu'elle trébuchait. Il était les conseils qu'elle écoutait. Il était le sourire qui illuminait aussitôt ses lèvres. Sans attendre plus longtemps, sans se contenir davantage, Erin s'avançait vers lui. Elle ne pouvait plus attendre qu'il s'approche. Elle commençait à accélérer le pas devant toutes ces femmes et ce groupe de militaires. Elle courait vers sa moitié. Elle courait et elle lui sautait au cou. Elle s'accrochait à son corps. Elle l'aimait.. « Tu es enfin là ! » lui murmurait-elle, tout en sentant à nouveau sa force et son étreinte. Contre lui, elle restait collée. Elle restait blottie dans ses bras qui n'avaient plus aucun secret pour elle. Cinq années et pas la moindre différence, pas la moindre distance. « Et toi, tu m'as fait cette surprise.. Cachotière. » déclarait-il à son tour, légèrement ému. Elle le ressentait et elle l'était également. Retenant à nouveau ce flot de larmes dans le fond de sa gorge, elle décidait de s'en détacher pour le regarder, pour l'admirer. Il était son modèle. Il était un exemple. Il était l'homme de sa vie. « Tu es devenu un homme, un vrai. On dirait. » avouait-elle cette fois-ci avec humour et toujours une grande affection. Lui attrapant le bras, Erin continuait de parler tout en marchant à nouveau vers le groupe. « Je crois que je vais rester un peu à la Nouvelle-Orléans, finalement.. Si tu veux bien de moi ou même si tu ne veux pas, tu sais que tu n'as pas le choix. Je suis ta seule et unique petite sœur. Frangin ! » Erin n'allait plus s'arrêter de parler. Elle qui d'habitude éprouvait du mal pour mener une discussion à bien, se sentait pousser des mots. En même temps, ils devaient rattraper toutes les confidences qu'ils n'avaient pas pu réellement partager. La jeune femme souhaitait tout savoir. Elle souhaitait connaître tous les détails, ses souvenirs comme ses plus grandes craintes. Plongeant à nouveau ses prunelles dans celles de Noah, Erin réalisait qu'il avait changé. Son frère avait évolué. Ce qu'il avait dû voir là-bas, ce qu'il avait dû gérer, tout cela ne devait pas être des plus agréables, ni des plus faciles. Alors, rien que pour ça et pour tout ce qu'il avait déjà fait pour elle. Erin devait être à ses côtés. Elle devait là pour l'aider à se retrouver, à reprendre cette route qu'on appelait la vie. Elle souhaitait surtout l'être. Être à la hauteur de Noah, pour toutes les fois où il avait été là.. « Tu es certain que tu vas bien ? » l'interrogeait-elle, tout en continuant de marcher. Légèrement inquiète, la jeune femme lui posait la fatidique question. « Oui, je vais bien. Tu es là. C'est tout ce que je souhaitais. » affirmait-il rapidement, tout en resserrant ses doigts contre ceux de sa petite sœur. Une sensation qu'elle prenait comme une confirmation. C'était toujours ainsi entre eux. Ils fonctionnaient avec énormément de confiance l'un envers l'autre. Erin ne voyait pas pour quelle raison, ça changerait. Songeant à ce qu'il avait pu vivre, à des kilomètres d'ici. Erin savait que s'il en avait besoin, il viendrait lui en parler. Elle espérait surtout qu'elle le fasse. Préservant et confirmant tout ce qu'ils avaient été et tout ce qu'ils pouvaient être encore. Réalisant au bout du compte, que les années étaient passées et que rien n'avaient changé. Ils étaient éternellement présents l'un pour l'autre. Ensemble et c'est tout.

who plays the part ?
ce qu'il faut savoir sur toi


» Prénom : elodie
» Pseudo :  elo, lodiie
» Âge : vingt-cinq ans
» Scénario ou personnage inventé : inventé
» Des multicomptes ?  la bande des miens
» Impression sur le forum : une perfection!
» Crédits : tumblr
» Le mot de la fin : ilovebcu, ilovetge  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: our dreams ≈ royale mckinley Lun 23 Mai - 16:21

la erin :mimi: :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Winnie Ferguson
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Fanny - starbucks crazy
date d'inscription : 14/05/2015
nombre de messages : 2300
disponibilité rp : closed (zack; will; malia; samuel)
avatar : Bella Hadid

MessageSujet: Re: our dreams ≈ royale mckinley Lun 23 Mai - 16:35

niiiiiiiiiiiiiiiiiiiiih erin le retour :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: our dreams ≈ royale mckinley Lun 23 Mai - 17:10

eeeeeh ouuuui
elle est là ! et elle est toujours aussi perturbée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: our dreams ≈ royale mckinley Lun 23 Mai - 18:16

elle est beeeeelle :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: our dreams ≈ royale mckinley Lun 23 Mai - 22:33

niaaaaaaaah Erin :mimi: :plop:
je reviens avec Andy tout à l'heure. :look:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: our dreams ≈ royale mckinley Mar 24 Mai - 8:12

Sam R. Lindley-Scofield a écrit:
elle est beeeeelle :plop:
je te retourne ce compliment !    

Parker Stewart a écrit:
niaaaaaaaah Erin :mimi: :plop:
je reviens avec Andy tout à l'heure. :look:
ouuui avec le andy aussi beau qu'agaçant. nahahaha !
d'ailleurs, tu pourras valider cette fiche avec celui-ci, si le coeur t'en dit. :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: our dreams ≈ royale mckinley Mer 25 Mai - 8:18

Traaaace :look: :plop:
Et je déplace ta fiche :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: our dreams ≈ royale mckinley

Revenir en haut Aller en bas

our dreams ≈ royale mckinley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» reportage sur la famille royale d'Angleterre
» marine royale 1860
» dupe stellite dreams
» Liste des batiments désarmés de la Royale
» [Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp :: Présentations et fiches de liens (++ scénarios)-