AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Some infinities are bigger than other infinities

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Winnie Ferguson
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : Fanny - starbucks crazy
» date d'inscription : 14/05/2015
» nombre de messages : 2300
» disponibilité rp : closed (zack; will; malia; samuel)
» avatar : Bella Hadid

MessageSujet: Some infinities are bigger than other infinities   Lun 23 Mai - 15:45

La rencontre avec Samuel l'avait chamboulée plus qu'elle ne l'aurait souhaité. Elle s'attendait à ce que les choses ne se fassent pas en douceur entre eux, et bien sur à ce que la rencontre l'ébranle quelques instants, mais Winnie n'en était toujours pas remise. Elle s'en voulait de l'avoir laissé s'immiscer encore une fois dans sa vie, pour la détruire à nouveau. Il était le seul capable de cet exploit, de la faire replonger dans ses pires démons. C'était lui qui l'avait aidé à s'en sortir quand ils s'étaient mis ensemble. Sa mère l'avait rabaissé tellement de fois que même Zack ne parvenait pas à lui redonner confiance en elle. Et le fait que son meilleur ami ne veuille pas être vu en public avec elle n'aidait absolument en rien. Et Samuel était arrivé, était parvenu à réaliser l'exploit de lui redonner confiance en elle, foi en la vie. Leur rupture l'avait replongé littéralement dans ses retranchements, lui reprenant ce goût  de la vie, lui reprenant cette envie de vivre et de s'épanouir. Il lui avait fallu du temps, beaucoup de temps pour reprendre confiance après toute cette histoire, après cette tentative de suicide, après le coma prolongé de son frère. Et Winnie s'en sortait mieux grâce à Zack. C'était lui qui lui avait offert ce sourire qui lui avait désespérément fait défaut ces derniers mois. Zack avait été son tout, son essentiel, le meilleur ami dont on pouvait rêver, même si encore une fois, il lui était compliqué de la rencontrer en public. Cela pesait énormément à Winnie mais Zack avait déjà tellement fait pour elle, qu'elle ne se sentait pas de lui faire la moindre réflexion.  Et aujourd'hui, la Ferguson, née Corey avait véritablement besoin d'un moment avec son meilleur ami. Alors elle lui avait envoyé un message, lui disant qu'elle le retrouverait chez lui. Elle n'avait pas eu de réponses immédiates alors Winnie avait simplement débarqué chez lui et s'était emparée de la clé de secours, cachée dans un coin. Elle s'était installée sur le canapé, la bouteille de rhum sur la table basse attendant désespéramment le retour de Zack. Ce dernier devait vraisemblablement avoir une journée plus que compliquée, et Winnie s'était alors endormie sur son canapé en l'attendant. Rien de bien embêtant et surtout rien d'inhabituel les concernant. Finalement, après deux heures de sieste, Zack avait pénétré dans son appartement pour tomber nez à nez avec une Winnie sleeping beauty. Cette dernière se réveille doucement et sourit lorsque le visage de son meilleur ami apparait dans son champ de vision. "Salut toi. Tu avais beaucoup de travail?" Vu l'air éreinté de Zack,nul doute qu'il s'était asséné une énorme quantité de travail tout seul. La délégation est loin d'être le point fort de ce dernier et même si cela lui permet d'être sur et certaine de la qualité du travail réalisé, cela ne l'empêche pas d'être particulièrement fatigué par son travail. "T'as l'air épuisé. Tu sais qu'un jour tu vas te tuer à la tâche? Littéralement hein ! " qu'elle balance en se redressant sur le canapé. Mais son geste est arrêté dans son élan, puisqu'elle décide de se lever et d'aller chercher deux verres et une bouteille de jus d'orange. "J'avais envie de boire un verre mais pas l'envie de me retrouver au boulot entourée de tous ses abrutis, donc j'ai fait venir le verre à nous !" Elle n'aime pas son travail, le déteste presque même et déteste comment les clients la traitent. Mais elle a besoin d'argent pour finir ses études et devenir une grande avocate pour se retrouver de l'autre côté du bar, côté cliente, côté emmerdeur. Salem est sa maison, tout ce qu'elle a toujours connu, mais l'envie de prendre son envol est plus forte que tout. Et maintenant que son frère est sorti du coma, Winnie peut envisager sereinement quitter Salem pour une ville où ses ambitions professionnelles pourront s'envoler correctement et comme elle le souhaite.
Revenir en haut Aller en bas
Zack Hazelgrave
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : noémie
» date d'inscription : 21/05/2016
» nombre de messages : 80
» disponibilité rp : winnie
» avatar : jack falahee

MessageSujet: Re: Some infinities are bigger than other infinities   Lun 30 Mai - 15:19

On dirait qu’à chaque fois qu’on commence à faire un pas en avant,
quelqu’un ou quelque chose se met sur notre chemin.

------------------------------------------------------------------
De la paperasse. Encore et toujours plus de paperasse. Zack lâche un soupir de lassitude face à ces dossiers qui s'accumulent et qui demandent à être traiter de toute urgence. Le problème, c'est qu'entre ces papiers et ses chantiers en cours, qu'il doit superviser tout seul, ses journées de boulot n'en finissent plus. Le Hazelgrave se masse les temps en signant ces derniers papiers, avant de fermer le dossier et de le classer. Un en moins pense-t-il, avant de jeter un coup d'oeil à sa montre. Vingt-deux heures passées. Et il n'a même pas encore dîner. Un coup de pression sur son téléphone et son écran s'illumine sur un message de Winnie. Sa meilleure amie. Qui l'attend visiblement depuis quelques heures chez lui. Zack se lève, attrape sa veste et quitte son cabinet, après l'avoir fermé à double tour. L'air est frais ce soir, et avant de rentrer chez lui, il fait un petit détour par le cimetière. Il reste quelques minutes devant la tombe de son meilleur ami décédé. « Tu me manques Lenny » dit-il, avant de quitter les lieux. Il reviendra plus longtemps un autre jour. Où il pourra discuter avec lui et lui raconter comme la vie sans lui craint. Mais ce soir, Winnie l'attend. Et on ne fait pas attendre ses amis. Ses meilleurs amis. « Oh, mon rayon de soleil. » claironne-t-il à l'encontre de Winnie, après avoir mis un pied dans son appartement. Zack lui offre un sourire. Un vrai sourire qu'il ne fait pas à beaucoup de gens. Zack n'aime pas sourire. Il est du genre renfrogné, bougon, râleur. Il est dur avec lui-même, et avec les autres. Il ne pardonne rien. Et ne laisse rien paraître. Mais avec la Ferguson, il n'est pas le même. Plus doux. Plus gentil. Comme il était à l'époque avec Lila. Avant que Lenny ne meurt. Et avant qu'il éjecte Lila de sa vie. « Beaucoup est un euphémisme. Depuis que David s'est barré, je dois tout me taper tout seul et je n'ai pas le temps de recruter » lâche-t-il, en se laissant tomber sur le canapé comme une grosse loque. Zack en profite pour quitter ses chaussures et ouvrir quelques boutons de sa chemise. Zack avait embauché un employé, plutôt qualifié et bosseur, à qui il faisait la misère sans jamais le rabaisser ou l'humilier. Il était dur avec lui mais toujours droit et juste. Toujours exigeant. Parce que c'est ce qu'il est Zack, Exigeant. Encore plus avec lui-même. Il ne supporte pas l'échec. Et voir David quitter son poste et son cabinet est un échec pour le Hazelgrave. Bien que le jeune homme lui ait assuré qu'il avait été un patron exemplaire et qu'il partait seulement parce que sa fiancée avait exigé qu'ils partent s'installer dans un autre trou paumé que Salem. « Mais bon, ça me plaît de bosser, au moins, je suis occupé et je ne pense à rien d'autre ». Sous entendu, ni à Lenny, et surtout pas à Lila. Qu'il a revu il y a quelques semaines, lui crachant au visage toute sa peine, son amertume et sa rancoeur, avant de tourner les talons, fièrement. Mais Zack n'en a pas été plus apaisé. Pourtant il pensait naïvement qu'en remettant toute la faute sur Lila, il pourrait arriver à faire son deuil et à passer à autre chose mais revoir la jeune femme n'a fait qu'ouvrir la plaie un peu plus. Lila, c'est comme le sel qu'on met sur une coupure. Ca ne soulage pas, ça pique encore plus. « C'est une excellente idée. » s'exclame Zack en se frottant les mains, déjà assoiffé de ce fabuleux rhum qui n'attend qu'une chose, être dégusté. C'est exactement ce qu'il lui fallait ce soir, après cette journée éreintante. Zack suit du regard sa meilleure amie qui leur ramène deux verres. « Pourquoi cette soudaine envie de boire un verre avec moi ? » demande-t-il en ouvrant le bouteille et en leur servant généreusement de ce savoureux beuvrage. « Tu as des problèmes Winnie? ». Le Hazelgrave commence à connaître sa meilleure amie. Surement plus qu'elle ne l'imagine. Il sait déceler ses faiblesses et elle a l'air chamboulée. Il le voit bien. « Attends deux secondes, je vais juste me changer ». Zack retire déjà sa chemise au milieu du salon, puis pénètre dans sa chambre et enfile un pantalon de survêtement et un tee-shirt blanc banal. « Alors, dis moi tout ». Zack se rassoit aux côtés de Winnie et prend une première gorgée. Assis en tailleur sur son canapé, il lance un regard à la jolie brune assise à ses cotés, pour l'inciter à se confier. Tell me.
Revenir en haut Aller en bas
Winnie Ferguson
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : Fanny - starbucks crazy
» date d'inscription : 14/05/2015
» nombre de messages : 2300
» disponibilité rp : closed (zack; will; malia; samuel)
» avatar : Bella Hadid

MessageSujet: Re: Some infinities are bigger than other infinities   Sam 4 Juin - 23:38

Son meilleur ami est le seul à la comprendre totalement. Qu’importent ses maux, qu’importent les difficultés qu’elle peut rencontrer il est toujours là, fidèle au poste. Et le pire et le plus tragique, c’est qu’il la comprend parce qu’il a vécu des choses aussi terribles qu’elle. Dans leur malheur, ils se sont bien trouvés, se complètent à la perfection et c’est grâce à ça que leur amitié fonctionne si bien. Même si tout n’est pas parfait et que certaines choses sont compliquées entre eux, cela n’enlève en rien sur ce qui les lie et sur la force qui les unie. Alors forcément, si elle a besoin de réconfort, c'est vers lui qu'elle se tourne, vers lui qu'elle vient chercher le sourire dont elle a besoin pour se raccrocher à un peu d'espoir. Et visiblement, il en est de même pour lui puisque dès qu'il voit la jeune femme, c'est aussi sur son visage qu'un sourire s'affiche pour son plus grand sourire. C'est son roc, sa moitié, celui qui la retient contre vents et marées. Et l'accueil qu'il lui réserve lorsqu'il s'aperçoit de sa présence est à la hauteur de ses espérances. Qui n'aimerait pas se faire accueillir de la sorte après tout? Personne, c'est bien trop agréable. Déposant un baiser sur sa joue, Winnie affiche un sourire sur ses traits fatigués et à peine réveillés. "Pourquoi tu ne prends pas quelqu'un pour le remplacer? Même si tu n'as pas le temps de recruter, tu dois prendre le temps ! Si tu ne le fais pas, je te jure que je recruterais pour toi !" Et c'est loin d'être des paroles en l'air, si elle devait recruter quelqu'un pour le soulager, elle le ferait ! Quitte à venir elle même bosser pour lui durant ses temps morts à l'université, mais hors de question de voir son meilleur ami se tuer à la tâche comme ça, sans avoir la possibilité de s'accorder un petit répit. Même si en lisant entre les lignes, on comprend rapidement que finalement, n'avoir aucun répit, c'est ce qu'il cherche avant toute chose. Parce que ça lui évite de penser, à tout ce passé, à tous ces souvenirs qui le blessent et qui le hantent même. Et au fond, Winnie a la ferme impression qu'il ne s'agit pas seulement de Lenny son meilleur ami, mort il y a de ça quelques temps maintenant. Non, même si cette mort le hante toujours, ce qui le perturbe réellement semble être son engueulade et sa relation tumultueuse avec Lila, qui semble avoir littéralement désertée Salem et la vie de Zack. C'est pas plus mal toute façon qu'elle pense la Winnie, c'est des soucis en moins pour lui du coup. Et des soucis il en a quand même suffisamment. « Ouais, bah c'est pas sain quand même Zack. Tu vas finir par te tuer à la tâche et merde, il est hors de question que ça arrive. » Et que tu finisses comme Lenny, qu'elle pense intérieurement sans oser le dire à haute voix. Elle n'a pas envie de brusquer son ami et surtout de le braquer en mentionnant Lenny, mais elle est sur que Zack aura compris l'allusion qu'elle est entrain de faire. Et puis finalement elle lui explique son envie subite de venir boire un verre, de ne pas vouloir se coltiner ses connards de clients, qui l'emmerdent à chaque fois qu'ils respirent. Et si au départ il voit ça comme une proposition totalement anodine, Zack comprend rapidement que c'est loin d'être sorti de nulle part. Parce que même si elle débarque très souvent chez lui sans prévenir, c'est rarement pour picoler. « Mais non ! Pourquoi faudrait-il que j'ai des problèmes pour venir te rendre visite et boire un coup avec toi? » Pourquoi diable s'amusait-il à retirer son tee-shirt de la sorte devant elle? Putain même si elle était sa meilleure amie, elle n'en restait pas moins une fille qui face à ce genre de corps de dieu dessiné sous ses yeux, avait des idées folles lui passant par la tête. Lorsqu'il revient un peu plus apprêté qu'auparavant, Winnie se rallonge dans le canapé et allonge ses jambes sur ses genoux. « Une fille ne peut pas rendre visite à son meilleur ami juste pour le plaisir? » Mensonge, mensonge. Les filles ont toujours une idée derrière la tête, calculent tout, toujours, jusque dans le moindre détail. Chaque chose est millimétrée, pensée et réfléchie, et Zack a parfaitement conscience du fait que Winnie n'échappe pas à la règle. Elle avale son verre cul sec et le repose sur la table, comme pour se donner un peu de courage. « J'ai revu Samuel. Je l'ai croisé simplement mais je n'ai pas pu m'en empêcher, j'ai été obligé de lui parler. Je pensais que ça me libérerait, que ça me ferait du bien mais je me suis plantée comme une merde. » Pas une phrase ne sort de sa bouche sans sa touche de grossièreté, sans un gros mot, c'est un peu sa marque de fabrique, parce que Winnie, elle ne dit que des grossièreté, jure comme un Chartier, depuis toujours et à jamais. Et nul doute que la conversation qui va suivre va lui donner matière à sortir une ou deux conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Eynsford
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : noémie
» date d'inscription : 20/04/2014
» nombre de messages : 5713
» disponibilité rp : cameagan
» avatar : julian schratter

MessageSujet: Re: Some infinities are bigger than other infinities   Mar 1 Nov - 15:17

:plop:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Some infinities are bigger than other infinities   

Revenir en haut Aller en bas
 

Some infinities are bigger than other infinities

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: corbeille rp-