AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I love the sound you make when you shut up - andy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: I love the sound you make when you shut up - andy Dim 22 Mai - 22:20

andy gardner
ft. tyler blackburn
» Prénom(s) : Andy » Nom de famille : Gardner » Nom d'usage : Andy Gardner » Surnom/pseudonyme : Andy c'est déjà bien » Nationalité : Américaine » Origines : Américaine » Date de naissance : le 9 mars 1988 » Lieu de naissance : Chicago » Lieu de résidence actuel : New-Orleans » Occupation actuelle : musicien dans les bars ou ailleurs, là où le vent le mène » Statut civil : célibataire,et c'est très bien ainsi

god bless america (& its citizens)
ce qu'il faut savoir sur ton personnage

Bienvenue sur THE GREAT ESCAPE ! L'heure de passer à une étape cruciale est arrivée : la rédaction de la fiche !!


» La famille ; Il n'est pas ce que l'on peut appeler un grand sentimental au niveau familial parce qu'il n'a jamais été habitué à passer des dimanche entiers en repas de famille ou à se balader tranquillement avec ces derniers. Son père, a formé très tôt un groupe de musique avec des potes de lycée. Ils ont toujours cru qu'ils deviendraient des star et c'est pour cela qu'ils se sont produits là où ils le pouvaient. Emportant à chaque fois Andy dans son sillage, son père ne lui a jamais offert une vie bien rangé. Il n'a jamais connu la grande maison bien entretenue avec un superbe jardin et une pelouse bien verte sur laquelle il aurait eu une balançoire et un ballon de foot pour s'amuser avec ses copains. Non, son quotidien était plus terre à terre. Des hôtels pas forcément cinq étoiles et pas de chien avec lequel jouer le soir avant de s'endormir. C'est pour cette raison que la mère de Andy a terminé de partir du jour au lendemain. Elle pensait que son fils viendrait avec elle et qu'elle pourrait leur construire la vie dont elle rêvait mais le garçonnet qu'il était à l'époque, trouvait bien plus cool de rester avec son père et sa vie de nomade.

» Et les études dans toute cette pagaille ; Andy c'est un autodidacte. L'école, il y est allé parce que bon c'est obligatoire et même avec la meilleure volonté du monde, on ne peut pas y échapper. Toutefois, il n'est jamais resté plus de quelques mois dans la même cour de récréation. Tout simplement parce que son père en le trimbalant de droite à gauche, lui enlevait cette possibilité de se créer de fortes amitiés qui auraient pu durer dans le temps. Au bas mot, le jeune homme a dû connaître entre dix et quinze écoles différentes durant toute sa vie. Il ne s'est jamais plaint de quoi que ce soit parce qu'il était habitué et qu'il trouvait amusant de changer de professeur quand bon lui semblait. L'université, il ne connaît pas. Il n'a jamais mis les pieds dans une grande école. Pour s'instruire correctement de son côté, il a souvent demandé à son père de lui acheter des livres. Lorsque les finances ne le permettait pas, il s'inscrivait tout simplement à la bibliothèque municipale de la ville dans laquelle il résidait au moment même. Il n'a pas une instruction de fou, cependant il est loin d'être bête.

» Le bon gars, pas toujours super sympa ; Un peu dans le monde avec un côté légèrement hippie ou plutôt décalé dirons-nous, Andy est loin d'être un mauvais garçon qui roule des mécaniques pour se montrer. Le seul défaut majeur que l'on peut lui reprocher h24, c'est son franc parler. A cause de son instruction qui n'a pas été faite de manière conventionnelle, il ne sait pas trop ce qui est bon à dire et ce qui est bon à garder pour soi. Le jeune homme a tendance à toujours exprimer le fond de sa pensée et peu importe que ce soit en des termes élogieux ou pas. Il parle, il voit le visage de son interlocuteur se décomposer et après il comprend qu'il aurait mieux fait de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de l'ouvrir. On pourrait presque dire qu'il est un peu sans gêne. A côté de cela, il va très facilement vers les autres pour engager la conversation. En même temps, quand on veut gagner sa croûte, on n'a pas trop le choix, il faut bien faire sa pub pour se démarquer des autres. Bon vivant, il ne dira jamais non à un verre ou à un brin de fumette pour se détendre.

» Une carrière professionnelle pas toujours rose ; Forcément avec un père musicien qui vous fait assister à tous ses « concerts », il fallait bien se douter qu'au bout d'un moment, le jeune homme allait attraper le virus et vouloir à son tour prouver qu'il en est capable. Avec son paternel et son groupe, Andy a appris à jouer du saxophone et de la guitare. Il a les bases pour d'autres instruments mais il ne préfère pas s'en vanter. Dès qu'il eut atteint la majorité, il prit la poudre d'escampette. Il était temps pour lui de se créer un nom et de devenir quelqu'un dans le monde de la musique. Si tout était aussi simple, cela se saurait. La vie n'est pas aussi simple et ce n'est pas en claquant des doigts que l'on parvient à avoir tout ce que l'on veut. Il l'a appris à ses dépends.Il pensait se construire une carrière de fou et aujourd'hui, il est au point mort. Le brun s'est plus ou moins installé à la New-Orleans et il hante les différents bars pour se produire. Parfois, quand la chance lui sourit, un homme d'affaire ou juste un richard lui offre une soirée mondaine chez lui mais au final, ce n'est pas l'extase ni le gros pactole qu'il espérait toucher.

» Les petits plus que vous devez savoir sur lui ; Il ne fête pratiquement pas son anniversaire parce qu'il est généralement tout seul ; depuis que sa mère est partie, il n'a pas eu de ses nouvelles ; en amitié comme en amour, il ne s'attache pas parce qu'il n'a pas été habitué à construire des relations durables ; il préfère les plans culs, c'est moins chiant ; il adore vivre à la new-orleans pour les cultures qui se mélangent et s'associent ; la vie sédentaire lui fait un peu peur ; il n'a aucun diplôme ; dans son domaine professionnel, il excelle ; il n'a que trop rarement quelques sous d'avance, andy c'est un épicurien qui vit au jour le jour et qui ne se soucie pas des biens matériels ; il fume peut-être un peu trop ; grand lecteur, il est inscrit à la bibliothèque de son quartier, c'est ringard mais il s'en fout ; l'opinion des gens sur sa vie et son mode opératoire le laisse de marbre ; il aime bien parler, parfois pour ne rien dire mais ce n'est pas grave ; il parvient toujours à rebondir et à s'adapter à n'importe quelle situation ; son côté baroudeur plaît aux filles … allez savoir pourquoi ; En revanche son côté sans attache plaît beaucoup moins ; bars miteux ou hôtels ultras chics et huppés, il joue partout ; ...

public knowledge
mise en situation rp

Il s'agit ici de nous montrer ce dont vous êtes capable en rp. Pour ce faire, nous vous demandons de participer à cette mise en situation en écrivant un rp du point de vu de votre personnage. Cette partie doit être rédigée en un minimum de 1000 mots

Ses dix ans devraient être célébrés d'ici quelques semaines et pourtant, du haut de ses neuf ans trois quart, Andy comprend bien qu'il se trame quelque chose. Depuis plusieurs jours, sa mère ne cesse de ranger ses affaires personnelles dans de grands sacs ou des cartons qu'elle entrepose dans un coin de la bicoque miteuse dans laquelle ils vivent depuis trois mois. D'habitude quand les valises se font, c'est pour toute la famille, pas seulement elle. Naïvement, il pense tout d'abord qu'elle part en voyage. Peut-être qu'elle a besoin de se reposer ailleurs. Ou alors il se dit qu'elle va aussi faire les valises de son père et les siennes. Parce que sa maman ne les laisserait pas tous seuls, n'est-ce pas. Cette même journée, Andy découvre pour la première fois de sa vie, son paternel avec les larmes aux yeux. Lui, d'ordinaire si joyeux et extraverti, semble s'être éteint. Triste et vide comme s'il venait de perdre quelque chose. Ou quelqu'un. C'est là que le garçonnet voit sa mère avec son manteau sur le dos et son sac à la main. Il en est certain : il se trame une mauvaise nouvelle et personne ne veut rien lui dire. Ses parents le prennent chacun par une main pour l'emmener sur l'espèce de canapé. Là, ils lui expliquent que parfois la vie réserve de mauvais tours. Que tout ne peut pas être rose, que des choix sont à prendre et des sacrifices sont à faire. On lui apprend que désormais maman va prendre une chambre dans un hôtel pas loin de la maison et qu'ensuite elle partira vivre ailleurs. Elle lui demande de le suivre. Elle veut l'emmener avec elle. Elle lui parle école, avec des copains qu'il pourra voir tous les jours, qu'il pourra inviter à la maison et chez qui il ira quand il sera invité. Andy, lui, demande quand il sera avec son père et son groupe. Parce que la musique, il trouve ça cool et qu'il adore dodeliner de la tête au rythme de la guitare de John. C'est à ce moment que le choix doit s'effectuer. C'est à ce moment qu'il discerne enfin le problème : maintenant, c'est papa ou maman mais pas les deux à la fois. Peut-être que les copains c'est bien mais vivre sans se soucier de rien et ne pas aller à l'école tous les jours où il s'ennuie à rester assis des heures sur une chaise, c'est mieux. Le choix est vite fait. Il veut rester avec son père. Et il le dit. Haut et fort. Il voit bien que sa mère ne comprend pas les raisons qui le pousse à ne pas la choisir mais à vrai dire, il s'en fiche un peu. C'est elle qui ne veut plus rester avec eux donc c'est à elle de faire un effort si elle veut continuer à le voir. Sans un mot de plus, elle se lève et part définitivement de leurs vies. Depuis ce fameux qui reste ancré dans sa mémoire, il ne l'a plus revu. A vrai dire, il n'a même pas eu de ses nouvelles. Pas un coup de fil, ni une lettre. En même temps, c'est logique. Avec la vie de saltimbanque qu'il mène avec toute la troupe, il n'a pas d'adresse fixe. Mais son père lui a toujours eu son téléphone et il n'a jamais changé de numéro. Donc au final, c'est qu'elle a tiré un trait sur son fils. Quand le constat éclate au visage, cela fait mal mais après on s'y fait.

Ce soir, il a de la chance. Il a pu se joindre à un groupe de jazz qui se produit dans l'un des ( nombreux )  bars qui se situe dans le quartier français de la new-orleans. A la fin de leur concert, les applaudissements qui résonnent dans toute la salle donne le sourire au jeune homme. Bon public qui a visiblement apprécié leur talent. Les cinq hommes se congratulent mutuellement avant de commencer à ranger leurs instruments pour ensuite s'en aller vers le bar. Le patron leur a assuré que s'ils parvenaient à mettre de l'ambiance, c'était lui qui payerait les verres pour la soirée/nuit à venir. Pari tenu et relevé haut la main. Le proprio n'a plus qu'à tenir sa promesse. Le musicien finit par boucler les sangles de l'étui de son saxophone et il se dirige à la suite des autres gars vers le bar. Toutefois, il est alpagué par une main manucuré à outrance sur son avant bras et par une bouille de poupée un peu trop peinturlurée. Encore une qui pense que pour être elle, il faut en avoir trois tonnes sur la tronche. Néanmoins, poli, Andy s'arrête devant la brune et la dévisage sérieusement en attendant qu'elle daigne ouvrir la bouche pour lui expliquer pourquoi elle l'a arrêté en si bon élan. Ce n'est pas qu'il ait envie de se payer une bonne bière … mais si un peu quand même. Elle se présente d'une voix qui se veut sensuel mais Andy n'est pas dupe et sait pertinemment qu'elle veut quelque chose de bien particulier. Elle lui désigne ses amies qui lui font des signes de la main tout en gloussant comme des pintades et il lève un sourcil moqueur devant cette bande de poules en chaleur. Comme il s'y attendait depuis le début, mademoiselle est la fille de untel qui est un gros promoteur dans la région et qui se fait des couilles en or sur le dos des pauvres gens qui travaillent dur pour manger tous les jours. Son soi-disant talent l'a subjugué et elle veut qu'il vienne immédiatement chez elle pour un concert privé. Pour elle et ses copines qui l'adoooorent aussi à ce qu'il paraît. En temps normal, peut-être que le jeune homme aurait dit oui. Sans scrupules et sans remords, il lui aurait annoncé un prix faramineux dans le but de l’extorquer un max avant de lui chanter deux – trois chansons et de se casser direct avec le pognon. Sauf que là, il devine qu'elle veut plus que de la musique et même s'il a des plans culs réguliers, il ne mange pas de ce pain là. Il lui signale donc sans délicatesse aucune qu'il n'est pas une pute et que si elle a la fouffe qui la démande, elle n'a qu'à aller voir ailleurs parce qu'il ne sera certainement pas celui qui le fera grimper aux rideaux ce soir en la faisant crier comme une folle. La demoiselle n'est pas habituée à ce qu'on lui parle de la sorte et c'est avec une mine choquée qu'elle tourne les talons et se casse sans demander son reste. Parfait, maintenant, place à la boisson.


who plays the part ?
ce qu'il faut savoir sur toi


» Prénom : Stéph'
» Pseudo : Velvet Underground
» Âge : tutututu
» Scénario ou personnage inventé : personnage inventé
» Des multicomptes ? Augusto, Catahleen, Caleb, Parker, Lincoln, Hamilton
» Impression sur le forum : Impression positive +++
» Crédits : tumblr
» Le mot de la fin : fin.
Revenir en haut Aller en bas
Wren Rosenbach
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Fanny (nanouche)
date d'inscription : 28/12/2011
nombre de messages : 14120
avatar : Max Irons

MessageSujet: Re: I love the sound you make when you shut up - andy Dim 22 Mai - 22:54

ça me perturbe le gif de fin laugh avec ses cheveux longs ça fait des lustres
andy le retour nahahaha ! :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I love the sound you make when you shut up - andy Dim 22 Mai - 22:57

bonne fiche ma steph :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I love the sound you make when you shut up - andy Dim 22 Mai - 23:25

comme ils ont l'air de s'apprécier, tiens :plop: :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I love the sound you make when you shut up - andy Dim 22 Mai - 23:49

:plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I love the sound you make when you shut up - andy Lun 23 Mai - 0:40

ouh l'ancien coloc :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I love the sound you make when you shut up - andy Lun 23 Mai - 18:09

bon retour again avec ton énième homme :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I love the sound you make when you shut up - andy

Revenir en haut Aller en bas

I love the sound you make when you shut up - andy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» Make Up For Ever
» Rouge Artist Intense Make Up For Ever
» Palettes Make up For ever
» Commander chez Make up Atelier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp :: Présentations et fiches de liens (++ scénarios)-