AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Holia & Ivan | On rencontre quelques fois son destin sur la route qu’on a pris pour l’éviter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Holia & Ivan | On rencontre quelques fois son destin sur la route qu’on a pris pour l’éviter. Jeu 14 Avr - 19:15

Cause if you like the way you look that much. Oh baby you should go and love yourself. And if you think that I'm still holdin' on to somethin'. You should go and love yourself.     Ses lunettes de vue sur le nez, Ivan explore minutieusement les pages internet défilant sous ses yeux.  Des dizaines de textes plus ou moins loin défilent à mesure qu’il glisse son doigt sur le pavé tactile de la souris. Il gribouille quelques notes sur un papier non loin de là puis continue son inspection sans même voir le temps défiler. Déjà plusieurs heures maintenant qu’il explore les documents, espérant y trouver des informations capitales sur ce qu’il cherche vraiment : des informations politiques. Ivan est obsédé par ce monde. Son plus grand rêve et de loin serait d’intégrer un beau jour les bureaux de la maison blanche. C’est une véritable obsession pour lui. Une obsession qu’il pousse jusqu’à l’endroit où il vit. En effet, son appartement dans le quartier huppé de Washington est à quelques mètres à peine de la célèbre bâtisse. Souvent le matin en allant courir, il prend les petits sentiers menant par les derrières espérant désespérément de voir quelqu’un en sortir pour pouvoir faire son discours habituel. Se renseigner, suivre au jour le jour les nouvelles actualités s’est important pour lui et surtout, si un jour il croise quelqu’un d’imposant dans les bureaux, il sera quoi dire pour se vendre. Oui, c’est un déterminé et il n’a pas peur de provoquer sa chance. Lorsque l'on a un rêve, le but d’une vie, c’est de tout faire pour le réaliser non ?! et bien en tous les cas, c’est la devise du beau brin. Les heures défilent alors, il est pratiquement quatorze heures lorsqu’il se rend compte qu’il est toujours dans son lit, pratiquement nu et sans s’être lavé. C’est une mauvaise manie chez Ivan, les jours où il ne travaille pas et n’a pas besoin de se lever tôt pour les études, il a tendance à se laisser aller à la paresse zonant dans son lit ou le canapé du salon dans le plus simple appareil. Son colocataire Hamilton est rarement là et ne rentre que le soir généralement, ce qui laisse beaucoup de liberté à Ivan pour gérer comme il le souhaite son « emploie du temps ». L’entente est assez cool entre eux, à vrai dire ils sont meilleurs amis de base, ce qui facilite la colocation. La touche féminine de cette colocation, apportée par la personne de Shade n’est pas des plus harmonieuses. Si la demoiselle et Hamilton s’entendent bien, ce n’est pas le cas avec Ivan. En effet, les deux jeunes gens sont en conflits perpétuels. Ce qui n’est pas pour rendre l’ambiance des plus calmes. Mais ils n’ont pas réellement à se plaindre l’un de l’autre, Ivan étant bordélique et Shade étant droite dans ses bottes, ils ne peuvent s’entendre sur certains points, en revanchent, ils ne se croisent pas assez régulièrement pour ne pas se supporter.  Aujourd’hui, les deux colocataires d’Ivan avaient pris congé pour la journée. Il ne sait pas où ils sont, mais savent qu’ils ne reviendront pas avant ce soir et qu’il devra se débrouiller seul avec les tâches de ménage habituellement divisé en trois. C’est le souci de ne pas avoir de boulot fixe ; on est plus apte à s’occuper de l’appartement puisque l'on y traie à longueur de journée. Lâchant enfin l’ordinateur portable trainant sur son lit, Ivan repasse sur le dos et s’étire longuement. Une fois. Puis une deuxième fois, faisant attention de ne pas se faire mal. Il est comme cela Ivan quand il se retrouve avec une flemme monstre comme aujourd’hui : doucement le matin et pas trop vite l’après-midi. À mesure qu’il s’étire, il sent les muscles de son épaule le tiré et le brûler. L’inflammation faite, il y a quelques jours de cela en faisant du sport, ne semble pas être passé. Au contraire, même, plus les jours passent et plus la douleur se fait vive. Il  lui faudra sans doute envisager d’aller consulter incessamment sous peu. […] Fraîchement sorti de la douche, il enroule la première serviette blanche autour de sa taille et se sert de la seconde pour sécher son épaisse chevelure brune. Il a les cheveux un peu plus longs que d’ordinaire, mais c’est un style qu’il apprécie assez. Il dénote avec son côté premier de la classe.  Quelques mèches viennent se poser devant ses yeux et ils les écartent d’un bref geste de la tête tout en se séchant activement les jambes, puis le torse. La sonnette retenti. Il s’interrompt, se demandant brièvement que cela peut bien être et enroule de nouveau la serviette autour de sa taille avant de ne se diriger vers la porte en ronchonnant. « La prochaine fois pense à tes clefs, c’est réellement gonflant de t’ouvrir à chaque fois » commence-t-il à crier à mesure qu’il arrive près de la porte à l’intention de la personne se trouvant derrière et pensant qu’il s’agit encore de Shade qui lui réserve un nouveau tour pour l’emmerder. Quelle fut sa surprise lorsqu’en ouvrant il découvre le visage choqué d’Holia, son ex petite amie. Il faudrait être fous pour ne pas penser à quel point elle est magnifique, comme toujours. C’est une très belle femme et souvent Ivan regrette que les choses ne se soient pas correctement passées entre eux, qu’ils ne peuvent pas avoir d’avenir l’un avec l’autre.  Tous deux ne se sont plus revu depuis des mois, mais il sait qu’Hamilton et elle s’entendent très bien puisqu'ils sont de bons amis. Avec Ivan, ils entretiennent une relation correcte et polie, ce n’est pas pour autant qu’il envisage une nouvelle histoire avec elle. Bien qu’il ne puisse s’empêcher de la trouver attirante dans sa jupe en tailleur, ses longues jambes couleur caramel ressortent sous la couleur sombre de ses vêtements. Sous l’effet de surprise, il en lâche la serviette, dévoilant ainsi ses parties intimes devant les yeux ébahit de Holia. Bien évidemment il n’y a rien qu’elle ne soit pas déjà vue, mais la situation en devient d’autant plus gênante. « Je…heu…Excuse-moi ». Ivan se confond en excuse  tout en ramassant rapidement le bout de tissu servant à couvrir sa nudité. Gêné, il se passe une main dans les cheveux comme il aime le faire afin de gagner du temps et comme Holia aime qui le fasse. « J’imagine que tu es venu pour. Hamilton. Il ne va pas tarder. Entre » cette politesse n’est pas désintéressée. Hamilton n’a pas prévu de revenir avant ce soir, mais il voit là l’occasion ultime de se remettre Holia dans la poche et d’ainsi pouvoir espérer rentrer au sein de la maison blanche, puisqu’elle y travaille elle-même. « je vais simplement avoir besoin de quelques secondes pour me changer. Fait comme chez toi » dit-il avec un large sourire loin d’être innocent tout en lui faisant signe de le suivre dans le salon. Ivan est un éternel manipulateur, même avec ses proches et cela ne changera visiblement jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Holia & Ivan | On rencontre quelques fois son destin sur la route qu’on a pris pour l’éviter. Jeu 14 Avr - 21:42

"Avant même qu'elle réalise qu'elle était amoureuse de lui, elle le désirait. ll existait
entre eux une alchimie puissante et la moindre étincelle suffisait à attiser leur passion"

Les photos défilaient devant ses yeux depuis plusieurs heures déjà. Holia laissait glisser son doigt sur l’écran tactile de son ordinateur passant les photos de son séjour à New York les unes après les autres. Alors que l’on penserait à des photos de building, de Times Square, de Central Park et autre endroit typique de la grande Pomme il n’en était rien. Devant ses yeux seulement des hommes politiques, des réunions, le chef d’état qui sert la main à tel chef d’entreprise, tel député. Holia devrait être à la Maison-Blanche car ces photos sont confidentielles tant qu’elles n’ont pas été approuvées mais la jeune femme avait réussi à négocier avec son supérieure pour pouvoir travailler chez elle aujourd’hui. Est-ce dû au fait qu’elle avait couché avec lui le mois dernier ? C’est fort probable mais le pourquoi l’intéresse peu. Elle est donc allongée sur le canapé du salon, son écran d’ordinateur bien trop près de ses yeux, la lumière lui brulant la routine et continue à faire défiler les photos, supprimant toutes celle qui lui semble inutile. Soudain elle tombe sur une photo de Times Square. Malgré le cadre très mauvais de la photo elle reconnait l’endroit. Comment ne pas reconnaître Times Square. Mais sur cette photo ni le président ni aucun homme politique n’apparaît. La brunette met quelques secondes avant de se rappeler quand est-ce qu’elle a pris cette photo. C’était quelques minutes avant de bousculer Kévin. En y repensant ses émotions la submerge et elle sent une larme perler au coin de son œil. Ces retrouvailles avec Kévin l’ont chamboulé. Elle doit en parler, elle a besoin d’en parler et Hamilton était la personne qui serait la plus a même de l’écouter sans la juger. Ou plutôt il sera capable de l’écouter jusqu’au bout sans la couper avant de finalement lui faire des reproches. Seulement cette fois-ci des reproches elle n’en voulait pas, elle ne pourrait pas en supporter un seul de plus concernant cette situation. Elle s’en était déjà assez fait elle-même et Kévin ne c’était pas fait prier pour en rajouter une. Je dirais même qu’il a rajouté une couche, de la garniture, encore une couche et un peu de glaçage sur le dessus histoire de bien l’enfoncer. Quoi qu’il en soit Holia avait besoin de voir Hamilton. Elle ferma donc son ordinateur, s’attacha les cheveux en une queue de cheval haute et partit direction l’appartement de son meilleur ami. C’est seulement lorsqu’elle arriva devant la porte d’entrée, prête à sonner qu’elle se rendit compte qu’il pourrait ne pas être là. Elle espérait ne pas avoir fait le chemin pour rien. Lorsqu’elle eu appuyé sur la sonnette une voix se fit entendre. Une voix qu’elle ne connaissait que trop bien mais qui n’était en aucun cas celle de son meilleure amie mais plutôt celle de son ex petit ami. Cela semble logique puisqu’ils vivent ensemble et pourtant Holia ne c’était pas préparé à l’éventualité qu’il pourrait être là. Elle s’apprête déjà à faire demi-tour, ne voulant pas lui faire face quand il ouvre la porte, bien trop vite pour qu’elle ai eu le temps de s’enfuir. La jeune femme ne peut s’empêcher de regarder chaque partie de son corps d’un seul coup d’œil quand la serviette se trouvant autour de la taille de Ivan tombe au sol. Plus par réflexe qu’autre chose la jeune femme détourne la tête le temps qu’il veuille bien cachée son intimité. Elle l’a déjà vu nu, plus d’une fois même et pourtant le voir dans cette tenue la met plutôt mal à l’aise. Elle tourne à nouveau la tête vers lui et le voit passer sa main dans ses cheveux ce qui la rend presque autant mal à l’aise car elle a toujours adoré lorsqu’il fait ça. « Oui non mais c’est pas grave je… » Repasserai aurait-elle voulu ajouter, coupé dans son élan par le dos musclé de Ivan qui lui faisait face, s’éloignant vers sa chambre. Pourquoi diable fallait-il que son meilleur ami soit également le meilleur ami de son ex petit ami pensa-t-elle en s’asseyant sur le canapé du salon. Alors qu’elle est là en train d’observer l’appartement elle se rend compte qu’elle n’y vient que très rarement, à vrai dire d’habitude l’idée même de pouvoir y croiser Ivan la dissuade. « Il rentre dans combien de temps à peu près ? » Cria-t-elle pour qu’Ivan l’entende. Bon sang et puis qu’est-ce qu’il fiche il ne faut pas trois ans pour enfiler un pantalon. Holia hésite à envoyer un message à Hamilton mais ne veux pas le déranger. L’idée d’être coincée ici avec Ivan la met plus que mal à l’aise. Elle n’a rien à lui dire et ne veut pas lui parler. Ce qu’elle veut c’est Hamilton et la jeune femme est plutôt habituée à avoir ce qu’elle veut lorsqu’elle le veut. Une fois de plus elle ne contrôle pas cette situation et sa l’angoisse. Ivan est surement l’une des personnes qui la déstabilise le plus sur cette planète alors elle doit prendre sur elle. Elle souffle un grand coup quand il apparaît soudain dans le salon. Elle ne peut s’empêcher de regretter son torse nu maintenant que cette chemise le recouvre et le lui cache. Elle n’espère qu’une chose c’est qu’il s’enferme dans sa chambre et la laisse attendre tranquillement, toute seule. « Tu peux faire ce que t’as à faire, je vais m’occuper toute seule » Depuis leur rupture ils n’avaient jamais réellement reparlé, tout du moins les quelquefois où ils avaient eu de réelle conversation cela c’était transformé en dispute, comme souvent lorsqu’ils étaient encore ensemble. Ils se contentent de simple bonjour et au revoir lorsqu’ils y sont obligés. Cette rupture l’avait tellement détruite que pour être franche peu importe l’amitié entre Hamilton et Ivan elle n’était pas sûr de pouvoir un jour entretenir une relation normale avec le jeune homme. Holia entortille le bout de sa queue de cheval entre ses doigts avant de se rappeler que Ivan l’a toujours préféré avec les cheveux détachés. Lui rappelant une fois de plus que tant de fois elle a agi seulement pour lui, pour lui plaire. Persuadé qu’il était l’homme de sa vie elle aurait été capable de se couper une main pour peu que Ivan le lui ai demandé. Aujourd’hui elle avait changé et pourtant face à lui elle se sentait toujours aussi faible et aussi naïve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Holia & Ivan | On rencontre quelques fois son destin sur la route qu’on a pris pour l’éviter. Ven 29 Avr - 16:47

Cause if you like the way you look that much. Oh baby you should go and love yourself. And if you think that I'm still holdin' on to somethin'. You should go and love yourself..  Tout au long de sa vie, Ivan a connu bon nombre de situations gênantes. Son impulsivité mélangée à sa maladie a rarement fait bon ménage et il lui est souvent arrivé de se mettre tout seul dans des situations gênantes ou blessantes. Il a ce côté légèrement enfantin qui fait qu’il ne se rend pas toujours  compte des risques qu’il peut prendre pour arriver à ses fins. Du moins, il fait mine de les ignorer pour certaines choses. Accueillir. Holia chez lui est définitivement une situation dangereuse. Il souffre rien qu’à la voir. Rien qu’à sentir l’odeur de son parfum, de ses cheveux. Il n'a mal rien qu’en entendant la froideur de sa voix, cette distance qu’elle impose. Tous deux ont extrêmement souffert de leur rupture. Peu de personnes le savent, mais Ivan a vraiment eu du mal à s’en remettre, à sortir la tête de l’eau sans elle. Ils faisaient tous ensemble, avaient une relation plus que passionnelle et fusionnelle. Lorsqu’ils se sont quittés, il manquait quelque chose dans la vie d’Ivan, dans son cours. Il se sentait vide. Elle était sa vie, elle représentait beaucoup pour lui et l’amour qu’il éprouvait pour, elle n’a pas disparu en quelques jours….Encore aujourd’hui il a la preuve qu’il ressentira toujours quelque chose pour cette fille. Ce n’est pas comme s’ils étaient restés ensemble quelques mois. Non, eux leur amour s’est compté en années, en projets. La suivante devra se battre corps et âme pour réussir à conquérir Ivan et égaler Holia.. Tout comme il reste persuadé qu’un homme aura du mal à le remplacer dans le corps de la brune, malgré ses nombreux défauts et ses erreurs. « Tu veux peut-être boire quelque chose ? » demande-t-il, en sortant de sa chambre des vêtements enfin enfilés sur le dos. Il sait pertinemment ce qu’il doit porter pour faire craquer la jolie brune. Encore une fois bien que cela soit dangereux pour sa santé en vue de ses humeurs assez excessives, il se moque des représailles et veut simplement jouer, essayer de la faire craquer. De plus, guidé par sa volonté de recueillir des informations sur la maison blanche, il ne reculera devant rien. Pas une seule seconde, il se dit avoir fait suffisamment de mal à. Holia comme cela. A vrai dire, dans ce genre de solution, il ne pense à rien ni personne d'autre que lui-même. Debout derrière le canapé, il glisse ses mains dans les poches avant de son pantalon en toile attendant une réponse de son ex. Il incline légèrement-la tête sur le côté et s’arme de son sourire coquin auquel Holia ne savait pas résister auparavant.  C’est toujours impressionnant, pour ceux qui ne connaissent pas Ivan personnellement, de voir à quel point il peut changer d’humeur du tout au tout en seulement quelques secondes. Il lui a suffi d’aller enfiler une chemise pour passer de mal à l’aise à manipulateur.. Il ne doute pas une seule seconde qu’Holia verrait claire dans son petit jeu, mais il compte sur sa diplomatie, son sang-froid est surtout sûr Hamilton pour faire en sorte qu’elle reste le plus longtemps possible.    « Il ne devrait pas traîner à rentrer. Tu le connais, il aime son petit confort ici » mentir à son entourage c’est devenu presque habituel pour Ivan. À vrai dire, il se moque de ce que l'on pensera en découvrant des vérités. Il se moque de pratiquement tout ce qui englobe ce « fucking monde » comme il dit si bien. Toujours posté derrière le canapé, il observe Holia du coin de l’œil. Elle est mal à l’aise et joue nerveusement avec les mèches de cheveux pendant de sa longue queux de cheval. Il l’a toujours préférer les cheveux lâchés. Les tirer en arrière cela lui donne un air froid et mal aimable, ce qu’elle n’est absolument pas. « Je sais que ce n’est pas facile d’être ici. T’inquiète pas je ne vais pas te manger. Je te tiens compagnie jusqu’à ce qu’il arrive. On arrivera à se supporter quelques minutes je pense. » Dit-il en s’asseyant à ses côtés tout n déposant le verre d’eau qu’elle lui avait demandé sur la table en verre devant eux. Ils n’ont jamais discuté d’autres choses que de leur histoire depuis leur rupture et cela devrait leur faire du bien d’avoir un nouveau sujet de discussion. Ceci dit, il sait qu’il ne devrait pas l’attaquer de front avec le boulot, cela reviendrais à grillé ses cartouches assez rapidement. Alors, il plonge son regard sur la main tremblante de la brune posé sur le bord du canapé. Il ne dit rien, se contentant juste de fixé cette main qu’il a tant de fois tenues.


[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Holia & Ivan | On rencontre quelques fois son destin sur la route qu’on a pris pour l’éviter. Sam 4 Juin - 15:37

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Holia & Ivan | On rencontre quelques fois son destin sur la route qu’on a pris pour l’éviter.

Revenir en haut Aller en bas

Holia & Ivan | On rencontre quelques fois son destin sur la route qu’on a pris pour l’éviter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» énigmes du pere fouras
» Infusion de persil contre la rétention d'eau et les pipis la nuit
» Je vous mes quelques photos que j'ai pris pour les portes ouvertes du 21eRIMA
» l'étrange destin de Benjamin Button
» Se bricoler un composteur avec trois fois rien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-