AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 cheap thrills. (sacha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bobbi Hales
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : lightwoods, jordane.
» date d'inscription : 29/02/2016
» nombre de messages : 638
» avatar : alicia vikander.

MessageSujet: cheap thrills. (sacha)   Sam 19 Mar - 19:26

Le quartier d'Adams Morgan présentait plusieurs avantages. Premièrement, il s'agissait de l'un des plus animés de la ville, ceux où jeunes et moins jeunes se côtoyaient chaque soir pour noyer leurs problèmes dans de l'alcool et de la musique. Deuxièmement, il regorgeait d'une foule d'anonymes, de visages oubliés sitôt croisés. Troisièmement, les prix restaient abordables pour les personnes qui, comme Reed Chamberlain, veillaient scrupuleusement sur leurs dépenses pour ne pas atteindre la fatidique zone rouge qui lui vaudrait un appel furieux de son banquier. Après tout, comme il le lui avait rappelé pas plus tard que la semaine précédente, elle avait un prêt sur les bras, quelques dizaines de milliers de dollars nécessaires pour s'établir au sein de la capitale américaine... ou bien s'établir tout court. Elle avait choisi cet endroit spécifiquement pour l'anonymat qu'il conférait. Pas tant qu'elle-même en eut besoin, puisqu'elle n'était après tout qu'une inconnue parmi des milliers, mais parce que la personne qu'elle rencontrait, à défaut d'être particulièrement connue, avait tout intérêt à ce que ses allées et venues restent cachées des regards indiscrets. Arrivée devant l'un des bars de la rue, elle s'arrêta quelques secondes, une boule au ventre, pour observer les lettres lumineuses annonçant le nom de l'endroit. A quel moment exactement avait-elle trouvé le moyen de se foutre dans une telle merde ? Non pas qu'elle n'ait pas été une experte en la matière, elle qui avait toujours eu une certaine propension à trouver les problèmes même sans les chercher, mais qu'était-il donc arrivé aux promesses qu'elle s'était faites en déménageant ici ? Washington devait lui offrir un nouveau départ, un endroit où personne ne la connaissait, ni elle, ni son bagage, où personne ne savait que son ex petit-ami avait eu la délicatesse de lui préférer son hôtel et son business, où personne ne se doutait qu'à des milliers de kilomètres d'ici sa fille grandissait sous l'oeil attentif de son premier amour, où personne n'avait été témoin de ses plus grands échecs. Ici, Reed n'était personne, tout était donc pour le mieux. Et puis elle avait déconné. Comme elle le faisait à chaque fois, en grande habituée des erreurs de parcours qui durent un peu trop longtemps. Cette fois-ci, comme les fois précédentes en réalité, l'erreur de parcours portait le prénom d'un homme, Sacha. Sacha Barnett, très exactement, qui en plus d'être interne en chirurgie, était accessoirement le fiancé d'une fille charmante qui l'avait prise sous son aile sitôt le premier pas posé à Washington. Sacha était donc fiancé à Elissa, cousine de son propre meilleur ami, et de fait intouchable. Mais un verre en ayant entraîné un autre, puis un autre, elle avait retrouvé ses vieux démons auprès de lui en lui offrant par la même occasion un goût amer de déjà vu. Une fois de plus, Reed se retrouvait dans une relation physique, très logiquement vouée à l'échec, mais qui avait cette fois la particularité de pouvoir faire du mal, et du tort, à une fille bien sous tous rapports. Comme toujours, elle tentait de se trouver des dizaines d'excuses : elle avait appris qu'ils étaient fiancés après leur première nuit ensemble, c'était lui qui avait fait le premier pas, il n'était pas un modèle de fidélité, et qu'y pouvait-elle si elle s'était trouvée assez vulnérable pour accepter l'inacceptable ? Mais bien vite, les excuses étaient balayées par des faits : elle savait qu'ils étaient ensemble avant de coucher avec Sacha, elle ne l'avait pas arrêté, et elle l'avait recontacté par la suite, animée du besoin familier de se sentir désirée et de ressentir la décharge d'adrénaline qui l'envahissait chaque fois qu'elle faisait quelque chose d'interdit. Sans savoir comment, Reed avait allongé la longue liste des femmes avec lesquelles Sacha trompait Elissa et n'avait plus su comment arrêter. Jusqu'à ce soir. Car cette fois, lasse de reproduire les mêmes erreurs, elle s'était jurée de ne plus recommencer et de mettre un terme à ce qui n'aurait du être que l'erreur d'une nuit. Son discours était soigneusement rôdé, et avait la saveur de ceux qu'elle servait à des futures recrues potentielles pour son label, comme s'il s'agissait d'un commerce. Elle entrerait dans le bar pour y trouver Sacha, commanderait un verre et lui lâcherait au détour de leur conversation la raison de sa présence : ce qu'ils faisaient était mal, terriblement mal, et la culpabilité devenait un peu trop lourde à porter chaque fois qu'elle croisait Lissa. Il pouvait bien se montrer infidèle si cela lui chantait, mais elle refusait de faire partie de ses mauvaises habitudes. Un discours rôdé donc, qu'elle répéta mentalement en entrant dans le bar. Comme prévu, Sacha s'y trouvait déjà, assis à une table et en grande conversation avec la serveuse. Rien que du très classique pour le coureur de jupons qu'il était. Elle l'observa quelques instants, réellement navrée du pathétique de la scène et songeant à cette pauvre Lissa qui ignorait probablement la tendance de son fiancé à la tromper avec tout ce qui possédait des seins (elle compris). Elle s'approcha finalement et se racla la gorge pour signaler sa présence. La serveuse inclina poliment la tête en sa direction puis s'éloigna. « Bonsoir Sacha » salua-t-elle calmement. Reed se sentit soudain mal à l'aise dans sa robe trop courte. Elle s'assit en face de lui et fit signe à un serveur. « Martini dry » commanda-t-elle avant de reporter son regard sur le jeune homme. « Je ne reste pas longtemps, je voulais juste parler avec toi de... » elle s'interrompit avant d'avoir pu prononcer le fatidique 'nous' qui scellerait définitivement leur liaison. « toi et moi » acheva-t-elle alors sans pouvoir le regarder dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Sacha Barnett
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : noémie
» date d'inscription : 11/03/2016
» nombre de messages : 450
» disponibilité rp : elissa, casey
» avatar : adam gallagher

MessageSujet: Re: cheap thrills. (sacha)   Mar 3 Mai - 15:05

The truth, and reality, hurts. So we lie…to everyone, but especially, to ourselves.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« Ne m'attends pas, je suis de garde ce soir. Je t'aime ». Message envoyé. Encore un mensonge. Un de ceux que sert Sacha à sa fiancée pratiquement un soir sur deux. La vérité, c'est qu'il passe plus de temps avec d'autres filles avec celle dont il est amoureux depuis des années. Avec qui il s'est engagé et à qui il est censé être fidèle depuis toujours et pour toujours. Ils pourraient être heureux, vivre un vrai conte de fée, mais dans la vraie vie, le prince charmant se tire toujours avec la mauvaise princesse. Le prince charmant ne s'appelle pas Sacha Barnett. Ce dernier voudrait pouvoir résister et offrir à Lissa tout l'amour et la belle vie dont elle rêve tant. Mais il en est incapable. Il préfère sa vie de débauche et de coucheries, à la relation douce et tendre qu'il possède avec sa fiancée. C'est plus fort que lui. Il ne peut pas résister à un décolleté, ni à un sourire enjôleur. Il a ce besoin irrationnel de plaire, toujours plus. Et c'est pour cela qu'il n'a pas hésité un seule instant à la proposition de Reed. Celle de la rejoindre dans un café qu'ils ont l'habitude de fréquenté ensemble. Où ils passent inaperçus. Même si c'est plus souvent un lit qu'ils fréquentent généralement tous les deux. Mais si ce soir, la jeune Chamberlain préfère d'abord boire un verre, ou deux, grand bien lui fasse. Après avoir quitté l'hôpital, Sacha se dirige directement vers le bar où il doit retrouver Reed. Reed, une de ses meilleures partenaires. Celle avec qui il remet le couvert très souvent, parce que non seulement elle sait s'y faire, mais en plus il apprécie de plus en plus passer des moments avec elle. Reed, c'est le genre de filles qui ne prend pas la tête, qui n'attend rien, qui profite juste d'une bonne partie de jambes en l'air. Elle n'est pas comme toutes celles qui attendent après Sacha monts et merveilles. Qui attendent qu'il quitte Elissa pour elles. Reed, elle sait dans quoi elle s'est embarquée avec lui et il n'a jamais caché son désir de juste vouloir du sexe avec elle. Et c'est ce qui rend leurs moments ensemble si intense. Et desquels le Barnett aurait vraiment du mal à se passer. C'est donc le coeur en joie – et pas seulement le coeur tititiii – que Sacha entre dans le bar avec un bon quart d'avance sur l'heure du rendez-vous et en profite donc pour discuter avec la charmante serveuse qui vient vers lui une fois installé. Elle est mignonne, mais un peu trop maigrichonne à son goût. Et puis surtout, elle est directement éclipsée par l'arrivée de Reed, et sa beauté naturelle qui le frappe à chaque fois qu'il l'a voit. « Bonsoir, carrément. Pourquoi ce besoin soudain d'être aussi formelle Reed ? » réplique-t-il, à la fois surpris et presque déçu d'un tel accueil. Il le sent, elle semble tracassée et ce n'est certainement pas de bon augure pour le reste de la soirée. Lui qui se voyait déjà lèvres contre lèvres et corps contre corps avec la jeune femme devinait que ses désirs ne seraient sans doute pas exaucés ce soir. Enfin, c'est sans compter sur la persévérance de Sacha à obtenir ce qu'il souhaite. « Mais bonsoir à toi aussi » dit-il poliment, en l'écoutant se commander son verre d'alcool. « Rien pour moi merci ». Parce qu'il ne compte pas s'éterniser ici. Et puis il est bien trop curieux de savoir pourquoi Reed n'ose même plus le regarder dans les yeux depuis qu'elle s'est assise en face de lui. Pourquoi met-elle soudainement une distance qui ne leur est pas familière ? Quelle mouche l'a piquée ? Sacha en soupire d'avance. Il ne va pas apprécier cette conversation, il en est certain. Et bingo. Elle reprend la parole et c'est la douche froide. « Me parler de toi et moi ? ». Le grand classique des femmes. Parler, toujours parler. Avec la grande phrase qu'elles aiment tant prononcer, il faut qu'on parle de toi et moi. Qui a-t-il à dire ? A part qu'ils prennent du bon temps ensemble et ça s'arrête là. Alors qu'est-ce qu'il y a à débattre dessus, Sacha n'en sait rien. « Tu préfères pas qu'on aille parler ailleurs ? » souffle-t-il, le ton enjôleur. Genre dans une chambre d'hôtel par exemple. Mais Reed n'est pas réceptive à sa tentative d'humour. Qui n'en était pas vraiment une mais soit. Il est prêt à l'écouter et à préparer sa défense. Et ses arguments. Parce qu'il en a toujours une tonne en bon homme infidèle qui se respecte. « Je plaisante, allez vas-y dis moi ce que tu veux me dire » rétorque-t-il en tournant la tête sur le côté, histoire de contempler un peu les alentours. Et les jolies filles qui boivent un verre et ricanent entre copines. Après s'être passé la main dans les cheveux, Sacha les croisent sur son torse et reporte toute son attention sur son interlocutrice, en l'incitant d'un regard à s'expliquer. C'est quand tu veux Chamberlain.
Revenir en haut Aller en bas
Ness Glaswell
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : noémie
» date d'inscription : 09/06/2014
» nombre de messages : 5111
» disponibilité rp : sebastian
» avatar : lily james

MessageSujet: Re: cheap thrills. (sacha)   Lun 23 Mai - 20:23

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: cheap thrills. (sacha)   

Revenir en haut Aller en bas
 

cheap thrills. (sacha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sacha Nikolic [Pour être libre]
» L'art de se sentir cheap/hypocrite
» l'équipe du nouveau ministre de la Défense
» Le plus beau couple
» Annette Vadim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: corbeille rp-