AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

j'espère. ce qui m'est interdit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: j'espère. ce qui m'est interdit Sam 12 Mar - 0:18

Lize Gallagher
ft. dianna agron
» Prénom(s) : elize enora de sa mère et de ses choix.  » Nom de famille : gallagher de son père. de cet honneur qu'il lui fait et sur lequel il ne peut s'empêcher de revenir. elle doit être fière de son nom. elle doit être fière de cet empire qu'il a construit de rien. un nom dans la politique. une vocation qui lui semble déjà toute tracée et des complications confirmées. » Nom d'usage : lize gallagher » Surnom/pseudonyme : elle préfère également qu'on l'appelle lize tout court, lize seulement. car c'est comme ça, c'est largement elle. sans devoir en faire trop. éternelle terre à terre. » Nationalité : née sur l'un des plus grands continents, elle est forcément américaine. » Origines : de ses cheveux blonds à la légèreté de ses traits, lize remercie sa mère de ses quelques racines de l'est. de cette Russie où elle adore s'évader. de cette origine russe qu'elle ne peut oublier. » Date de naissance : vingt-cinq ans, le trois juillet dernier. une date butoir et sans échappatoire, face à cette vie qui défile et lui rappelle qu'elle lui glisse entre les doigts, jour après jour. sans possibilité d'y revenir. » Lieu de naissance :  à Washington, dans l'un des plus grands et réputés établissements de la ville. » Lieu de résidence actuel : à Washington également. même si lize adore voyager, elle a décidé de rester là où ses racines ont été plantées. » Occupation actuelle : quelques années à l'université, avant de tout arrêter. les sciences politiques, un chemin tracé par son père pour celle qui a le plus de capacités à y arriver et à s'y tenir. un détail qu'il a pris en compte. un premier échec sur lequel, il ne souhaite pas non plus s'arrêter. et pourtant pour elle a déjà tout décidé. cette page est tournée. » Statut civil : célibataire et libre comme l'air. à contre courant, la place reste inoccupée et difficile à combler.

god bless america (& its citizens)
ce qu'il faut savoir sur ton personnage

» à chacun son commencement. ; Père. Mère. Frère. Lize avait l’entourage parfait pour se sentir accompagnée, pour démarrer la vie du bon pied. Seulement, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent être. L’image qu’essaie de véhiculer le père Gallagher ne colle pas vraiment à leur réalité. Valeur. Honneur. Compréhension. Chaque mot n’est que façade pour masquer le mal être qui règne entre les tiers. Pour masquer leurs différences sur de nombreux points de vue. Lize a été élevée dans un milieu aisé. Cependant, elle ne peut partager son vécu sur ses sentiments où les relations qu’elle aurait pu entretenir avec son géniteur. Ces dernières sont très limitées et les rancœurs se sont additionnées au fil des années. Mensonge. Tromperie. Borné. Voici les trois mots qui pourraient parfaitement le résumer. Une image qui ne convient pas vraiment à son statut. Un sénateur qui jonglent surtout entre ses deux personnalités. En ce qui concerne sa mère, Lize s’est surprise à ressentir une véritable empathie. Les dialogues sont devenus de plus en plus courts et du plus en plus limités. Car cette dernière ne pouvait pas s’empêcher de les dévoiler. Une confiance qui lui a souvent manquée. Et ce n’est pas non plus sur son ainé que Lize aurait pu se reposer. Pas depuis qu’elle lui a volé son meilleur ami. Pas depuis qu’il s’est senti trahi. Non, la seule et unique personne que la jeune femme considère comme de son sang, c’est sa cousine. Leen. Leen est vraiment son repère depuis toutes ces années. Elles ont ce lien très particulier. Un sentiment que rien ne pourrait jamais les séparer. Et si Lize n’avait pas eu son soutien, son réconfort et parfois sa franchise, elle l’aurait dû l’inventer.

» les conséquences de nos plus grands sentiments. ; Si quelqu’un en a payé le prix fort, c’est bien Lize. Tombant amoureuse du meilleur ami de son frère, elle s’est mise dans une situation plus que délicate. Ce qu’elle croyait n’être qu’une passade, c’est avéré être sa plus grande histoire sentimentale. Menant leur relation loin des autres, ils se sont attachés et si rapidement aimés. Comme une évidence presque, ils s’étaient trouvés et pour la première fois, la jeune femme se sentait respectée à sa juste valeur. Une romance. Une période ancrée dans sa chair, dans ses veines. Une fin qu’elle avait déjà envisagée du bon pied. S’imaginant un jour que cette annonce pourrait être comprise et acceptée. Lize s’était trompée. Le fruit de leurs sentiments amena un évènement. Une réalité qu’elle ne pouvait plus cacher. La jeune femme était enceinte de Matthew. Elle portait la vie et son père n’était pas de cet avis. En plus de perdre son frère, Lize a été forcée d’avorter. Il n’y avait pas d’autres possibilités. Pas de négociations. Pas de discussion. Elle ne pouvait pas en parler au principal concerné. Elle ne pouvait pas se retrouver au creux de ses lèvres, ni au bord de ses yeux. Ayant eu vent de cela, monsieur Gallagher ne lui laissa pas d'autre choix. Dictateur jusqu’au bout. Il a poussé sa fille, dans ses propres retranchements. Une finalité qu’elle n’avait jamais envisagée. D’ailleurs, Matthew n'en sait rien. Car le dernier souvenir est ce message laissé sur son répondeur. Des sanglots aux interrogations. L’annonce de son départ pour l’Europe avant son entrée à l’université de Columbia.

» le calme avant la tempête, la vie d’universitaire.
; Après un voyage de quelques mois, Lize quitte le vieux continent. A contre cœur, elle suit les conseils avisés de ce chef de famille.. Sénateur et homme endurci pour qui elle ne peut ressentir que du mépris. C’est donc dans ses tensions qu’elle débute ses études en sciences politiques à l’université de Columbia. Loin de chez elle. Loin de lui. Elle essaye de se reconstruire petit à petit et cette période de sa vie est peut-être même la plus enrichissante. Elle rencontre de nombreuses personnes et on lui rappelle que même dans l’ombre de ses sentiments, pouvait demeurer quelques lueurs. Une vraie bouffée d’air frais. Une vraie reconstruction de son être, de son cœur. Malgré tout, entaillé et quelque peu cicatrisé, Lize se relève à travers son nouvel entourage, à travers de nouvelles histoires. Elle s’attache. Elle se lie et parfois, il lui arrive d’oublier. Une fraction de seconde, elle laisse la page tournée. Elle avance et elle se bat. Même si ses vieux démons ne sont jamais bien loin, jamais découragés par la réalité et le bonheur qu’il lui arrive parfois de côtoyer. C’est une période vraiment importante pour la jeune femme qui s’affirme et se confirme. D’ailleurs, elle n’arrivera pas au bout de ses études. A quelques mois de la fin, elle décide de retrousser chemin. Lize annonce son retour chez elle mais, également l’échec de ces années où elle a pourtant tout donné. Réalisant que l’aboutissement de cette étape serait encore un réconfort pour l’homme qui ne se soucie guère de ses états d’âme. Elle prend un malin plaisir à y revenir et à lui rendre en partie, la monnaie de sa pièce. De toutes ces fois où il l’a poussée outre ses limites et où il ne lui a laissé aucun choix. Lize profite de cette porte de sortie pour marquer le coup, pour lui rappeler qu’il ne sera pas toujours le dernier à décider, que désormais sa fille se réveille. Elle lui fait face en tant que femme. Elle n’est plus l’enfant qu’il a toujours dirigé d’une main de maitre. A partir de ce jour, elle espère éveiller le doute dans son esprit. Ne serait ce même qu’un léger sentiment d’insécurité..

» une fois, la nuit tombée. ; Lize a décidé de s’abandonner. En secret, elle se rend souvent dans ce club pour hommes. Elle porte cette perruque et se dévoile sous de nouvelles formes. La jeune femme agit de cette façon uniquement et seulement dans l’espoir, un jour, de lui faire payer. Faire payer ce père qui l’a confrontée à tous ses choix. Un comportement de force. Des décisions où elle n’a pas réellement eu son mot à dire. Pas le moindre souffle d’espoir. Dans chaque question se trouvait déjà la réponse. Une situation qu’elle sait compliquée à gérer mais qu’elle décide malgré tout de mener. Le mystère. Cette impression d’être quelqu’un d’autre. Cette sensation de vivre une vie qui n’est pas la sienne et qui en aucun cas ne lui sera autorisée. Braver les interdits, indirectement mais surement. Soir après soir, elle décide donc de se faire appeler Rosy. D’écrire les nouvelles pages de cette autre vie, les nouvelles lignes de cette existence. Dans l’espoir certain et sans aucun doute inavoué, de se retrouver. Retrouver chaque partie de son être, chaque morceau de son cœur.. Organe précieux que son père a pourtant explosé, coup après coup.

» sa façon d'être, sa façon de faire
; Elle adore la musique, toutes les musiques. Lize se laisse facilement emporter par ces mélodies et ces pas s’enchainent presque machinalement. Comme une drogue, elle est accrochée à ses écouteurs et à ses sons qui guident ses humeurs. Lize est également une jeune fille qui adore prendre soin d’elle mais, toujours et éternellement de façon naturelle. De ses nombreuses robes à ses paires d’escarpins. De ses sacs à main à ses différents chapeaux. Lize est le genre de jeune fille qui s’apprête au gré de ses envies. Egalement, elle éprouve beaucoup de difficultés à refuser quelque chose. Habituée à accepter les choix généralement imposés de son père, la jeune femme a perdu une certaine confiance. Et là où on raconte que l’argent fait le bonheur, Lize crie le contraire. Etant certainement l’une des rares personnes à l’admettre. Peut-être même une des exceptions qui donnerait toutes ses ressources financières pour être une autre. Voyager est aussi devenu une habitude pour cette dernière. C’est peut-être une des rares façons qu’elle a trouvé pour s’évader et s’éloigner de son père. De chez elle, à Sydney. De New-York à Rome. La demoiselle s’invente d’autres vies. Elle laisse libre choix à son imagination. Elle rêve beaucoup trop. Lize est une personne entière. Il n’y a pas de demi-mesure avec cette dernière. Il ne demeure que deux possibilités, soit elle aime ou soit elle déteste. Alors, même si elle vous semble incarner une extrême douceur, il faut vous en méfier. Il ne faut surtout pas vous la mettre à dos. Car quand elle perd toute confiance, elle use de tous les moyens pour vous le faire regretter. D’ailleurs, si vous cherchez directement à la mettre de mauvaise humeur, n’hésitez pas à la harceler, à sortir votre plus beau baratin. Lize déteste qu’on empiète son espace de vie. Elle aime cette étrange solitude et ce silence qui demeure dans les profondeurs de son esprit. Elle apprécie cette façon de se retrouver, cette compréhension avec sa conscience. Toujours en accord, Lize reste une personne polie et dont l’éducation se fait directement remarquer. Elle évite à tout prix de commettre des erreurs et décide depuis deux années, de suivre le chemin qui lui semble être le meilleur. Aujourd’hui, elle ne laisse plus de place à cette petite fille presque effrayée par la déception qu’elle pourrait faire naitre chez son père. Peut-être même qu’elle pourrait prendre un certain plaisir à commettre des erreurs, à tester ses limites. Lize est aussi une personne influençable. Elle a cette facilité de se laisser emporter. Elle a cette innocence de croire que l’homme est bon, tant que l’inverse ne lui a pas été prouvé. Lize ne sait pas encore de quoi est fait demain. Mais, il y a une chose dont elle est persuadé, elle fera tout pour ne rien regretter. Sachant que l’erreur reste une faiblesse de l’être sur cette terre, elle essaye de se lever avec tout l’optimiste du monde. En d’autre mot, Lize est experte quand il s’agit de dissimuler ses réelles intentions ou réels sentiments. Ne souhaitant guère dévoiler aux yeux du monde ses plus grandes faiblesses et ses plus grandes craintes, de ces nuits où l’orage gronde à ces insomnies confirmées.

public knowledge
mise en situation rp

fille de glace donne-moi..
confiance en moi.
- paul eluard

« Papa, tu ne peux pas faire ce choix ! Tu ne peux pas être moi ! »
confie-t-elle dans un sanglot, les larmes recouvrant chacun de ses traits et surtout la peur au ventre. Qui aurait cru que cet été la conduirait dans ses retranchements. Qui aurait cru qu'il causerait sa perte. Enceinte de dix semaines, Lize fait face à son père. A cet homme qui a essayé en vain de dicter ses choix et sa vie. A cet instant précis, elle lui tient tête. Elle essaye de ne pas flancher. Même si elle sait également qu'elle part perdante. Cependant, rien ne lui coûtait d'essayer. Changer d'avis. Confronter son père à cet horrible choix, parce qu'elle l'aime. L'homme dont elle porte l'enfant. Ce proche de la famille. Le meilleur ami de son frère. Rien n'avait été planifié, ni leur rapprochement et encore moins leurs sentiments. Mais, Lize s'en souvenait comme si c'était hier. Quand Matthew a pris sa défense contre ses abrutis. Quand il s'est imposé avant même que cet inconnu n'ose la toucher. D'un seul coup, elle réalisait son importance et toutes les fois où il avait été là, sans réellement devoir crier pour se montrer. Elle se souvenait de ce premier baiser volé. Elle se souvenait de leurs premières confidences et leurs nombreux rendez-vous cachés. Dans le plus grand des secrets, elle avait souhaité se préserver. Sauf que cet été, ils n'avaient pas été prudents et elle en payait directement le prix. Onze mois où ils avaient joué le jeu, sans dévoiler leur attachement et l'évidence qui faisait battre leurs cœurs. Dans ces vacances que finalement son père avait financées suite à la demande de l'ainé. La cadette avait su également en profiter. Savourer chaque seconde, avant ces cris et cette évidente remise en question. « Tu es complétement folle. Cet homme va s'enfuir dès qu'il l'apprendra. C'est ce que tu veux ? Tu veux qu'on l'appelle Elize, qu'on vérifie cela de suite. » évoque-t-il avec cette pointe de sarcasme qui l'agace. Après tout, qui est-il pour comprendre ? Son père n'a guère le temps de regarder sa mère. Il ne sait pas ce que veut dire le verbe aimer, parce qu'il ne l'a jamais vraiment conjugué. Il ne l'a qu’effleurer. Il ne peut donc pas savoir. Il ne peut pas ressentir les battements de son cœur, quand Matthew est là. Alors, sans pouvoir retenir sa rage et ses réponses qu'elle pense parfaites pour le faire taire. Lize le reprend sans crainte. « Matthew n'est pas comme ça ! » hurlant, comme si sa vie en dépendait. Et au moment même où il l'entend, où il le réalise, son regard change. Le père Gallagher prend conscience de tout ce qu'il a manqué. Les évènements se sont déroulés sous ses yeux, sans qu'il ne puisse réellement les voir. Il a perdu son pouvoir. Il a été berné et cela, il ne peut pas l'accepter. Se levant de ce siège dans lequel il s'était pourtant enfoncé. Lize constate l'incompréhension qui le gagne. Elle pense reprendre le dessus. Elle est poussée par ses sentiments et cette conviction inévitable qu'ils sont plus forts que tout. Ensemble, elle sait qu'ils pourront se préparer et accueillir cette vie. Ensemble, tout peut leur arriver. Alors, en présence de la famille au complet, la jeune femme revient sur son frère. Déçu et se retenant de la secouer, parce qu'elle venait de voler son meilleur ami. A sa mère peu étonnée, parce qu'elle s'en était étrangement douté et surtout parce qu'elles partageaient depuis toujours une grande complicité. Lize se perd dans le silence pesant de son père. De cet homme qui médite et s'apprête à détruire un peu plus chaque jour son existence sur cette terre. Plaçant presque volontairement des embuches sur sa route, espérant en vain qu'elles pourront la ramener à lui. « Tu as gagné.. prononce-t-il trop légèrement et n'osant guère la regarder. Ce soir, tu pars. On va t'enlever ça ! Tu comprends ?! Est-ce que tu m'as compris jeune fille ? Tu n'as pas le choix. Tu es encore sous ma responsabilité. Et tu n'auras pas à en parler à Matthew. A personne. Tu as compris. » confie-t-il d'un ton plus important et surtout avec cette victoire dans la voix. Désarmée comme elle ne l'a jamais été, Lize vient à s’effondrer. Le poids est trop lourd à porter et il ne lui laisse aucune autre possibilité. Passant directement le premier coup de fil à son associé, il confirme son idée. Il va devoir s'absenter, une urgence à régler. Ses mots résonnent dans sa tête et elle n'arrive pas à les accepter. Envoyant son épouse à prendre quelques affaires dans la chambre de la cadette, il continue sur sa lancée. Lize n'arrive pas à y croire. En vérité, elle n'arrive pas à se relever et elle sait d'avance que Matthew va la détester. Maintenant, va-t-il la détester pour lui avoir caché cette possibilité ou pour lui avoir gâché la vie ? Après tout, c'est vrai, ils sont jeunes et rien n'est encore concret pour leur suite. Pas de travail. Pas de revenu. Désormais tourmentée par le doute, Lize ne sait pas si elle doit s'enfuir pour essayer de sauver ce bébé. Comme cette partie d'elle-même qui lui rappelle les principes de Matthew et cette volonté qu'il a exprimé d'être à ses côtés pendant ses onze derniers mois. D'autre part, la jeune femme reste rationnelle. Ils ne sont personnes. Ils n'ont rien. Et ce dernier pourrait aussi lui en vouloir d'entraver sa route, de se mettre sur ce destin qu'il a peut-être aussi tout tracé et qu'il ne pourra peut-être pas atteindre avec la venue de ce nouveau né. Elle est donc totalement perdue. Sa vue est troublée par ce flot de larmes et de désespoir. « Je ne te le pardonnerai jamais. » cherche-t-elle à lui confirmer à quelques centimètres à peine de lui. Le regardant droit dans les yeux, Lize abdique. Son père a encore gagné. Il ne la laisserait jamais respirer, avancer et guider par ses plus profondes envies. Une nuit horrible. Un cauchemar qu'elle vit éveillée. Le souffle coupé, elle sait déjà qu'elle finira par regretter. Un jour ou l'autre, ça lui reviendra en plein visage. La réalité finira d'une manière ou d'une autre par la rattraper. Balayant le reste et ce courage dont elle a malgré tout fait preuve. Avouant à voix haute qu'elle était amoureuse. Plus amoureuse qu'il ne le sera jamais.


who plays the part ?
ce qu'il faut savoir sur toi


» Prénom : Elo'
» Pseudo : lodiie
» Âge : vingt-cinq et toutes mes dents
» Scénario ou personnage inventé : personnage inventé
» Des multicomptes ? will anderson
» Impression sur le forum : toujours là pour combler nos attentes
» Crédits : olgakurylenko + raven-griffin (gifs) pullmysoul (sign)
» Le mot de la fin : on finit toujours par craquer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: j'espère. ce qui m'est interdit Sam 12 Mar - 0:24

bon courage avec le reste de ta fiche élo :mimi:
ta lize a l'air très prometteuse en tout cas :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Eynsford-Baxter
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : julia.
date d'inscription : 20/02/2011
nombre de messages : 19702
avatar : francisco lachowski.

MessageSujet: Re: j'espère. ce qui m'est interdit Sam 12 Mar - 0:27

MEHEHEHEHEHEH TRACE DU PLUS BEAU nahahaha ! nahahaha ! :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: j'espère. ce qui m'est interdit Sam 12 Mar - 0:30

qu'elle est belle fiou.
cette fiche + ce lien. trop de perfection. :plop: :plop:
Revenir en haut Aller en bas
June D. J. Martin
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Fanny, Fannence, la plus mignonne des mignonnes, Fannou
date d'inscription : 19/06/2011
nombre de messages : 20204
avatar : Selena Gomez

MessageSujet: Re: j'espère. ce qui m'est interdit Sam 12 Mar - 0:52

mon nut et sa belle lize :mimi: :mimi: hâte de voir ce qu'elle va donner :plop: mais je ne m'inquiète pas, tes persos sont toujours parfaits nahahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: j'espère. ce qui m'est interdit Sam 12 Mar - 0:57

Ella Marshall a écrit:
bon courage avec le reste de ta fiche élo :mimi:
ta lize a l'air très prometteuse en tout cas :plop:
merci beaucoup clem :plop:


Finn Hazelgrave a écrit:
MEHEHEHEHEHEH TRACE DU PLUS BEAU nahahaha ! nahahaha ! :plop:
sacréééééééée trace    :plop:
viens par ici que je t'embrasse, que je t'étrangle  nahahaha !


Rylan Rhodes a écrit:
qu'elle est belle fiou.
cette fiche + ce lien. trop de perfection. :plop: :plop:
merci merci  en plus venant du parfait rylan !
que demander de plus.


June D. J. Martin a écrit:
mon nut et sa belle lize :mimi: :mimi: hâte de voir ce qu'elle va donner :plop: mais je ne m'inquiète pas, tes persos sont toujours parfaits nahahaha !
mon nut' :plop: merci pour tout !
merci tout court.
Revenir en haut Aller en bas
James Carmichael
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : marina.
date d'inscription : 08/09/2015
nombre de messages : 600
avatar : ben barnes.

MessageSujet: Re: j'espère. ce qui m'est interdit Sam 12 Mar - 8:27

petite trace de james au passage, puis surtout amuse-toi bien avec elle elodie :mimi: :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: j'espère. ce qui m'est interdit Sam 12 Mar - 9:54

Elle vient de Russie, elle aurait pu être une copine de Zachariah. nahahaha ! :out:
trace dans cette jolie fiche, lize est au top. :plop: :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: j'espère. ce qui m'est interdit Sam 12 Mar - 11:10

James Carmichael a écrit:
petite trace de james au passage, puis surtout amuse-toi bien avec elle elodie :mimi: :plop:
une belle petite trace :plop: merci beaucoup marina !


Hamilton Everard a écrit:
Elle vient de Russie, elle aurait pu être une copine de Zachariah. nahahaha ! :out:
trace dans cette jolie fiche, lize est au top. :plop: :plop:
oui oui, le beau et grand Zachariah !
merci beaucoup pour les compliments steph. :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: j'espère. ce qui m'est interdit

Revenir en haut Aller en bas

j'espère. ce qui m'est interdit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» L’interdit du Purin d’Ortie a la peau dure..
» Algérie: Interdit de fumer au travail?
» OGM : L'Allemagne interdit à son tour le maïs transgénique de Monsanto
» Le tabac, desormais interdit aux moins de 18 ans .
» Argent des syndicats : le rapport interdit du député Nicolas Perruchot est en ligne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp :: Présentations et fiches de liens (++ scénarios)-