AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sisters walking and talking.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stana N. S. Dickens
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : alo.
» date d'inscription : 07/04/2013
» nombre de messages : 8100
» disponibilité rp : deux sur cinq (o p e n )
» avatar : aurora mohn.

MessageSujet: sisters walking and talking.   Lun 25 Jan - 21:26

La veille en rentrant au studio que m’avait prit Kevin, j’y avais retrouvé le flic, avec… ma sœur. Sur le coup, je fus très en colère. Je suis sortie aussi vite que j’ai pu arriver. Kevin m’a rattrapé, en essayant de m’expliquer qu’elle n’était pas là pour m’engueuler, ou me ramener. Ah bon ? Et elle était là pour quoi ? Pour voir New York sous la neige ? Je savais que je n’aurais pas du faire confiance en ce policier, encore moins lui parler de ma sœur. J’avais eu confiance en lui, et ce n’était pas pour rien. De ce fait, je décidais de lui laisser une dernière chance. Je rentrais avec lui, et j’avais pris la bonne décision. On avait passé une bonne soirée tous les trois. Ça faisait longtemps que je n’avais pas passé un tel moment avec ma grande sœur. Pour rester sur cette lancée, je lui avais proposé de faire une petite promenade dans Central Park le lendemain, malgré le temps. Il faisait froid, mais il avait neigé dans la nuit, et c’était l’occasion pour nous deux de voir Central Park sous la neige. A peine entrées dans le parc, je ne fus pas du tout déçue de ce qui nous fit face. Je commençais à bien connaitre ce grand parc, mais avec la neige il était totalement différent. « C’était cool hier soir. » Il fallait bien que je le lui dise à haute voix. Pour qu’elle sache que j’aimais ces moments de complicité. On avait l’habitude de l’être avant. Mais depuis quelques temps, tout s’est évaporé. Je ne saurais en dire la raison, ou plutôt les raisons. Car ce dont je suis sûr, c’est que plusieurs facteurs rentrent en jeu. « Ça doit te faire bizarre de voir cette neige, alors que chez nous, il fait beau… » Entre les deux villes, il doit bien y avoir dix degrés de différence, malgré la saison d’hiver dans laquelle nous sommes. Alors que nous marchions, je me mis à réfléchir à ce que je pouvais bien dire à ma sœur. Hier soir, comme me l’avait promis Kevin, elle ne m’avait pas fait la moral, ou même encore posé de questions. Pourtant je suis sûr qu’elle en a, des tonnes. « Je suis désolée de fuguer… » Si même tu l’as remarqué. Après tout, elle ne me l’avait jamais montré. Ou pensait-elle seulement que je passais ces journées chez des potes à San Francisco, sans donner de nouvelles. Ça devait être la même chose pour mon père. Pourtant, j’aurais apprécié qu’ils me demandent où je passais tous ces moments. A cause de ce silence, je me sentais délaissée, inexistante dans cette famille. J’avais l’impression que si je disparaissais pour de bon, ils ne le remarqueraient même pas. J’avais envie que Lysa le comprennent, mais comment le lui faire comprendre sans le lui dire de but en blanc. Auparavant, on se disait tout directement, or ce n’est plus le cas. Je ne me sens plus assez à l’aise en sa compagnie pour lui dévoiler aussi facilement mes sentiments. Et c’est bien dommage, car j’en aurais vraiment bien besoin en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sisters walking and talking.   Lun 22 Fév - 21:58

++++

Les histoires de famille n'ont jamais été simple pour les Dickens. Entre mensonges, trahisons et fierté mal placé il s'est passé bon nombres de conflits dons on ne connaitra jamais les véritables raisons. Toute son enfance, Lysa a vécu dans le mensonge. Elle n'était finalement pas élevée par son véritable père. Des années durant, elle a pensé passer les meilleurs instants de sa vie avec son géniteur, mais il n'était enfaîte que le dindon de la farce lui-même. Cette révélation, faites par sa grand-mère maternelle sur son lit de mort à chamboulé bien des équilibres dans cette famille. Ce qui s'est d'ailleurs soldé par une séparation plus ou moins officielle. Du moins, c'est ce dons on avait fait part à Lysa la dernière fois qu'elle avait pris des nouvelles. Il existe désormais un énorme fossé entre les deux parents et leur fille ainée. Mais la distance c'est également installé entre les deux sœurs et Lysa est bien loin d'être d'accord avec ce fait. Elle en veux à sa petite sœur d'avoir été élevée part ses deux parents, mais elle est bien loin de se douter que ce n'est en réalité pas le cas.  Tout ce que Lysa voit pour le moment, c'est le caractère et les fugues répétées de sa petite sœur. Telle une adolescente en pleines crise existentielle, Stana ne cesse de provoquer son paternel en fuyant de la sorte. Lysa n'avait aucune idée de l'endroit où elle pouvait passer son temps avant de ne faire la rencontre de Kevin un policier de New York qui connait personnellement la jeune demoiselle. Elle aurait voulue réussir à lui faire la leçon, mais Lysa sait que trop bien à quel point il était nécessaire pour la demoiselle de s'évader et de ne plus subir tans de pression.  C'est tout simplement afin de renouer contact avec sa petite sœur que la belle Lysa avait répondue à l'appelle du policier directement chez lui à New York. Un trajet assez long pour la demoiselle qui a pris le train afin de ne pas trop solliciter ses nerfs –à vif à cause des hormones- en conduisant elle-même.  Sa grossesse ne se passe pas réellement comme elle le devrait. Lysa se trouve extrêmement fatiguée et malade. Des symptômes qu'elle ne devrait pas connaitre au bout de si peu de temps de grossesse. 3 mois, c'est assez tôt en général, mais comme le dit son gynécologue : chaque grossesse est différente. Celle-ci n'a rien à voir avec celle qu'elle avait vécue quelques années plutôt alors qu'elle était encore à l'université. Le principal pour elle, c'est de ne pas revivre les blessures du passé.
Assise sur un des bancs en bois brut de central park, Lysa caresse les courbes grossissantes de son ventre, elle n'a même pas prévenue sa famille, encore moins ses amis pour cet heureux événement. Et par superstition, elle ne le fera pas avant le quatrième mois de grossesse ; mois fatidique où elle avait perdu son premier enfant.  Stana, de sa démarche sautillante arrive au loin et la jolie Lysa se lève aussitôt t'entant d'aborder une mine la plus naturelle possible. La veille, elle s'était enfin retrouvée bien que Stana n'avait pas forcément envie de retrouver un chaperon dans l'endroit même qu'elle avait choisi pour l'éviter.  Mais avec son caractère souple, elle avait réussi à regagner sa confiance et à ne pas la braquer. Elle sait comment agir avec sa petite sœur, qui est bien loin d'avoir le même caractère qu'elle. Stana c'est plutôt le feu et le tempérament impulsif alors que Lysa, c'est le calme et la patience incarnée.  « Oui c'était cool, merci à toi d'être resté. Ça m'a fait du bien de retrouver ma petite sœur » dit-elle tout en finissant de serrer dans ses bras. Il est vrai que de venir à New York n'as pas été simple pour elle, et savoir que la réaction de la dernière des Dickens n'as pas était mauvaise l'a vraiment rassurée et lui a donné envie de rester un peu plus longtemps. A mesure qu'elle marche sur les pavés enneigés du parc, elle ressert contre elle les pans de son blouson et de son écharpe. La différence de températures est notable entre New York et Los Angeles, heureusement qu'elle avait légèrement anticipé. Protéger son ventre, c'est une obsession désormais.  « Oui c'est étrange, hier il faisait beau et chaud à la maison. Et puis je n'en voit pas souvent de la neige. Je comprends pourquoi tu apprécies cette ville» elle lui lance un large sourire avant de lancer un regard circulaire sur le paysage et de rester admirative devant les flocons de neige qui tombent à leurs pieds, sur son nez, ses gants, les pointes de ses longs cheveux.  La danseuse écoute sa sœur avouer qu'elle regrette toutes ses fugues, Lysa ne peux qu'avoir un pincement au cœur. «  Tu as tes raisons et je ne te demande pas de te justifier. Mais si tu ne veux pas rassurer les parents, pense au moins à me tenir moi au courant. »
Revenir en haut Aller en bas
Stana N. S. Dickens
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : alo.
» date d'inscription : 07/04/2013
» nombre de messages : 8100
» disponibilité rp : deux sur cinq (o p e n )
» avatar : aurora mohn.

MessageSujet: Re: sisters walking and talking.   Jeu 10 Mar - 20:32

Moi-même je m’étais surprise à être restée chez moi, alors qu’en rentrant j’avais découvert Kevin avec ma grande sœur. Heureusement pour lui, j’avais passé une belle journée, ce qui avait fait que j’avais décidé de rester, et de savoir ce que me voulait ma grande sœur. Et à ma grande surprise, à aucun moment nous avons parlons de mes fugues. Je ne savais pas qui remercier : Kevin, ou Lysa. Ou encore les deux. J’avais remercié Kevin avant que celui-ci ne rentre chez lui, pour nous laisser entre sœurs. Quant à ma grande sœur, j’avais décidé de la remercier en lui faisant découvrir cette autre grande ville. Je savais qu’elle ne la connaissait pas, mais connaissant ses gouts je savais qu’elle l’apprécierait, malgré le grand froid qui y régnait. Je lui avais proposé de nous retrouver au Parc. Cet immense parc si réputé. Malheureusement à cause du froid, les écureuils ne montraient pas le bout de leur nez, pourtant je savais que ça aurait amusé ma sœur. « De rien. » Je voulais la remercier, mais c’était elle qui l’avait fait en première, et de ce fait, je ne savais plus comment amener la chose. Je ne voulais pas que ce soit trop répétitif. « Et encore tu n’as rien vu… » Je n’avais presque que connu San Francisco. J’avais toujours adoré cette grande ville, mais depuis que je viens à New York, je tombe de plus en plus amoureuse de cette ville. Si je n’étais pas encore au lycée, je pense bien que j’aurais déjà emménagée ici. Et je compte sérieusement venir ici pour mes études supérieures. Bien que ma sœur me manquerait. Malgré le fait que nous nous soyons éloignées depuis quelques mois maintenant, je l’ai toujours apprécié ma grande sœur. Elle a toujours été ma deuxième modèle dans la vie, après ma mère. « D’accord chef ! » lui répondis-je sur un ton humoristique. J’aurais pu lui dire que si je ne lui avais rien dit c’est parce que je souhaitais aussi lui faire peur, et lui montrer que j’existe. Seulement je sentais que si je lui disais cela maintenant, ça effacerait tout ce que nous avions vécu depuis hier soir. Et bizarrement, je ne le souhaitais pas. Elle m’avait rendue légèrement plus douce, et plus mature en une seule soirée. Je ne voulais plus me comporter comme la chieuse de petite sœur. « On fait tous ces erreurs quand on est jeune. Toi aussi t’en faisais… je ne pourrais pas te dire, j’étais trop petite, et occupée à jouer avec mes barbies. Je ne faisais pas attention à tes conneries, mais je suis sûre que tu en as faites. » Bien qu’au fond, je n’en étais pas si sûre. Elle a toujours été sage, douce, calme. Mais personne ne peut être parfait toute sa vie. Il faudra bien qu’un jour ma sœur fasse des conneries. Et le jour où elle en fera, je serais derrière pour me moquer. C’est surement méchant et mesquin, mais je rêve de la voir faire une connerie et en morfler. J’ai beau l’adoré, je déteste le fait qu’elle soit si parfaite. Tellement le contraire de ma personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sisters walking and talking.   Mer 27 Avr - 19:35

être la grande sœur modèle, celle que l’on admire, celle dons ont suit les pas ; cela n’a jamais été dans les habitudes ni envies de la jolie Lysa. À vrai dire, elle était habituée à vivre une vie assez solitaire étant plus jeune et elle a parfois du mal à accepter de partager son quotidien. Elle ne veut pas que Stana la suive à la trace. Elle veut qu’elle se forge sa propre vie, sa propre personnalité et non qu’elle suive un exemple qui lui semble parfait. Si seulement sa sœur cadette savait pour sa grossesse, sa première fausse couche et tous ses actes passés par réellement racontable…Stana perdrait sûrement l’envie de la suivre. On ne peut pas dire que Lysa n’a pas été une fille fréquentable durant son adolescence, d’autant plus qu’elle était très discrète, notamment à l’université. En revanche, il lui est arrivé assez de drame pour que cela en devienne mal vu de l’extérieur. Son histoire avec  Xavier a fait couler beaucoup d’encre, sa première grossesse soldée par une fausse couche, leur accident de voiture et cette nouvelle grossesse controversée… C’est parfois trop pour Lysa. Etre fiancé à un homme de famille assez coté, ce n’est pas toujours simple, il faut faire avec la pression qui accompagne cette popularité. C’est en partie à cause de cela que la tension de Lysa a considérablement baissé ces derniers temps et qu’elle doit donc limiter ses déplacements, faire attention à elle et ne pas se mettre dans des situations de stress trop intense. Elle n’a pourtant pas hésité une seule seconde à faire la route jusqu’à New York lorsque Kevin l’avait appelé. Lorsqu’elle a dû courir après sa petite sœur. Marchant ensemble dans central park, les deux blondes se parlent, se confient, rattrapent le temps perdu. Lysa cherche à rassurer sa soeur, à ce qu’elle arrive à lui faire confiance dans l’espoir qu’elle ferait appel à elle lorsqu’elle aura de nouveau l’envie ou le besoin de fuir.  « Je sais Stana, je comprends. Tes conflits avec les parents ne me regardent pas.  Je veux simplement que tu fasses attention. » elle lui sourit, puis s’assoit sur un des longs bancs du parc légèrement essoufflé par la marche et le froid. « Tu sais moi j’étais timide plus jeune alors les bêtises…J’en ai plus fait adulte qu’adolescente. Crois moi c’est pire. » Stana a la chance d’avoir encore son droit à l’erreur, son innocence. Une fois la majorité absolue, il n’y a plus tout cela. Il faut prendre ses responsabilités. « Puisqu’on est enfin toutes les deux. J’ai quelque chose à t’annoncer. » elle porte alors discrètement une main à son ventre. Il est temps.
Revenir en haut Aller en bas
Stana N. S. Dickens
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : alo.
» date d'inscription : 07/04/2013
» nombre de messages : 8100
» disponibilité rp : deux sur cinq (o p e n )
» avatar : aurora mohn.

MessageSujet: Re: sisters walking and talking.   Ven 29 Avr - 18:01

Il est normal que ma grande sœur soit mon modèle. Les grandes sœurs ou frères sont toujours les modèles. Ma mère l’était aussi, mais depuis qu’elle est partie, je ne peux plus la prendre comme modèle. Il ne me reste plus que Lysa. J’aurais pu prendre mon père comme model, mais je ne le veux plus depuis que j’ai appris qu’il n’était que mon beau-père. J’ai essayé de retrouver mon père biologique, pour avoir un autre genre de modèle, mais sans grand succès. C’est dur de retrouver quelqu’un en ayant juste un prénom et une ville. C’est peut-être pour le retrouver que je viens à New York. Il vit lui-même à Chicago, mais cette ville me fait trop peur pour y aller toute seule, comme je peux le faire à New York. Chicago c’est un peu la décadence là-bas. Ou du moins c’est l’idée que j’en fais. Hier soir en rentrant, je m’attendais à tout, sauf y retrouver ma demie-sœur. Celle avec qui j’avais perdu toute communication depuis un certain temps. Depuis la mort de notre mère, depuis qu’elle s’est trouvée ce fiancé. Elle m’a lâché pour un homme, et ça je n’arrive pas à m’y faire. Après tout, la famille ça passe toujours en premier. Mais apparemment pas pour ma grande sœur. Mais la voir venir à New York juste pour moi, prouvait bien qu’elle tenait à moi, et qu’elle est prête à beaucoup pour mon bien. Alors j’étais resté avec elle et Kevin. Et ce matin je lui avais proposé de faire une petite balade en plein Central Park. Ca ne peut que nous faire du bien. « Je fais attention, merci. Puis j’ai la chance de tomber sur de beaux policiers qui me prennent sous leurs ailes. » Lui répondis-je sur le ton de l’humour. Elle savait très bien que je n’aurais rien fait avec ce policier. J’aime les hommes, et surtout lorsqu’ils sont bien matures. Mais il y a une limite tout de même, lui il va sur la trentaine. Puis, je suis certaine qu’il m’aurait envoyé boulet. Trop sérieux dans son boulot de flic. Par contre, je l’aurais bien vu avec ma sœur, si elle n’avait pas ce fichu fiancé. Il n’a que le fric pour lui. « Toi timide ? … Ouais enfin de compte je te vois bien être celle dont personne ne connait l’existence. » Une fois assises sur un banc, je me rendis bien compte que nous étions bien différentes, Lysa et moi. J’ai beau la prendre comme modèle, je ne serais jamais comme elle. Nous sommes bien trop différentes pour que j’aille sur le même chemin qu’elle. Après un petit temps, elle m’annonça qu’elle devait me dire quelque chose. Et évidemment je remarquais qu’elle posait sa main sur son ventre. Tout de suite, je compris. Même si je ne voulais pas. Non, ma Lysa. Je ne veux pas être tatie. Je fis donc ma blonde. « Ouais, je sais que tu as grossis. Ca fait longtemps que tu n’es pas allée à la salle. A mon retour, on s’y remet, d’accord ? » Je lui dis cela, avec un petit sourire. Elle avait comprit que j’avais comprit. Elle savait aussi que je prenais tout dans l’humour. Mais étant donné qu’elle comptait se confier à moi, il serait peut-être temps que je me confie aussi. Que je lui explique mes fugues, et pourquoi est ce que je me sens aussi mal à San Francisco, chez son père. « A vrai dire, j’ai aussi quelque chose à te dire… » Mais comment lui dire que nous ne sommes que demies-sœurs ? Je l’ai très mal pris, et il m’a fallu du temps pour l’imprimer et vivre avec. Nous commençons tout juste à nous retrouver, je ne veux pas la reperdre tout de suite. Est-ce qu’il faut vraiment que je lui dise ? Oui, car plus j’attends, plus elle va mal le prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: sisters walking and talking.   Dim 3 Juil - 17:15

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: sisters walking and talking.   

Revenir en haut Aller en bas
 

sisters walking and talking.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maurice G. Dantec – Satellite Sisters
» The Walking Dead [série] Koh Lanta en Zombieland
» The Walking Dead
» Les Ross Sisters
» 3 Sisters of Nature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: corbeille rp-