AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod Jeu 12 Nov - 20:35

Voilà un mois que j'étais rentrée de l'hôpital mais deux moi que je ne parlais plus. Deux mois étaient passés depuis qu'on m'avait retiré mon rôle de mère. On m'avait volé ma Rosie. Pour une seule seconde d'inattention. J'étais brisée de l'intérieur. Je ne voulais plus vivre et pourtant il fallait avancer. Avec Jarod on ne se parlait plus, et certainement pas du bébé. La chambre de Rose était restée intacte et je n'avais sans doute pas le courage d'y mettre un pied. Je me croyais invincible, je pensais sincèrement avoir ce bébé, et avoir enfin la famille que j'avais toujours voulu avoir avec mon mari mais ce rêve était parti en fumée par ma faute. Quelle tristesse. Je n'avais pas pleuré depuis mon retour et pourtant j'aurais préféré mourir dans l'accident pour ne pas empêcher Jarod d'être papa. Tout était de ma faute et je m'en voudrais toute ma vie. Comment n'avait-elle pas pu survivre.. Monsieur Haldane avait eu la chance de tenir le corps chaud, d'entendre les pleurs et d'avoir pu serrer fort notre Rosie. Je ne lui reprochais pas intentionnellement mais l'avoir porté huit mois et l'avoir vu morte était juste quelque chose d'impossible à vivre pour une maman. Sans doute que notre couple en avait prit un coup. Il n'y avait plus vraiment de communication. Nous nous étions chacun à notre façon renfermé sur nous même. Je n'avais pas envie de discuter avec Jarod en sachant que c'était entièrement de ma faute. Je ne voulais pas recevoir de reproches de sa part ou de la pitié en vue demon état. Mais aujourd'hui, j'avais craqué. Je n'étais pas descendue de la journée manger, j'avais juste fait un aller retour à la salle de bain pour me laver. Mais mon lit était mon seul refuge.  Mais ce soir c'était différent, j'avais baissé ma garde, j'avais besoin de pleurer. Un oreiller comme seule compagnie, je sers cet objet autant que je le peux. J'ai mal. J'aimerais m'arracher le coeur. J'aimerais revenir en arrière. Mais je vais devoir rebondir un jour ou l'autre. La nouvelle Orléans m'attends. Mes auditeurs, la chaîne... Mon mari a sans doute besoin de moi.. Mais surtout j'avais besoin de lui. Il était mon repère, ma raison de vivre sur cette Terre. Sans Jarod j'allais sombrer rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod Dim 15 Nov - 21:04

    Lucy n’était pas descendue ce matin là. Ni même plus tard dans la journée. Il l’avait entendue se lever pour aller prendre une douche, mais elle était ensuite retournée se coucher. Elle avait terriblement maigri, perdant en une semaine de coma les kilos d’une grossesse que la plupart des femmes perdaient en plusieurs semaines, voire mois. Mais ce n’était pas cela qui inquiétait le plus Jarod. Lucy se laissait aller, elle ne se battait pas. Il était responsable, il le savait pertinemment. Il avait tenu leur enfant mais pas elle, alors qu’elle l’avait sentie grandir en elle pendant huit mois. Il était perdu. Il ne savait que faire. Certes, ils traversaient sans doute le pire moment de leur vie, mais ça ne changeait rien au fait qu’il l’aimait plus que tout au monde, et qu’il sentait qu’il la perdait peu à peu. Et il en était terrorisé. Il ne savait pas quoi faire pour l’aider. Elle ne lui parlait que si elle y était forcée, et il en allait de même pour lui. Se comporter quasi normalement lui était inconcevable, et clairement il en était de même pour la jeune femme. Mais parler de Rose ne leur était visiblement pas plus aisé. Jarod regarda le plan de travail devant lui. Il y avait un plat de mac and cheese. Lucy adorait ça, mais il n’était pas persuadé qu’elle allait vouloir manger. Ou vouloir lui parler. Mais il devait essayer. Cela durait depuis trop longtemps. Il avait longuement discuté avec l’une de ses sœurs et elle lui avait conseille, ordonné plus exactement, de se secouer pour se rapprocher de sa femme. Certes, ils ne se remettraient jamais de cette immense perte, mais ils devaient restés unis. C’était précisément ça qui l’avait poussé à cuisiner pour son épouse. Ils avaient besoin de faire leur deuil ensemble ou ils allaient perdre pied et ce serait la fin de leur mariage. Et c’était la dernière chose qu’il souhaitait, car il n’imaginait pas un seul instant sa vie sans Lucy. Il sortit par la porte de derrière et jeta un œil critique au jardin. Il n’en avait plus pris soin depuis l’accident, et cela commençait déjà à ressembler à un jardin abandonné. Et pour l’heure, ça lui était égal. Il repéra rapidement les lys et en coupa un, qui avait une couleur bleu pâle, comme Lucy les aimait. Retournant à l’intérieur, il déposa la fleur sur le plateau, pas très sûr de lui. Allait elle lui pardonner d’être resté loin aussi longtemps, allait elle lui pardonner d’avoir tenu leur fille quand elle-même n’en avait pas eu la chance ? Jarod attrapa le plateau et se dirigea vers la chambre conjugale, tapant doucement à la porte avant de pénétrer dans la pièce. Les stores étaient à demi ouverts, laissant entrer une lumière douce et quelque peu tamisée, malgré le soleil éclatant de Louisiane. Il ne lui fallut qu’un instant pour s’y habituer, et lorsque ses yeux clairs se posèrent sur sa femme, il sentit son cœur se briser à nouveau. Lucy était couchée sur le côté, enroulée dans la couette. Il se levait tôt et se couchait tard, réalisant qu’il avait fait cela pour ne pas la voir ainsi. Jarod se détesta, et se sentit terriblement égoïste, ce qu’il était. « Lucy... » murmura t’il en déposant le plateau au sol, pour s’allonger sur le lit, se collant au dos de la jeune femme, ses bras puissants l’enlaçant et la serrant contre lui. « Mon amour, je suis tellement désolé. » murmura t’il en enfouissant son visage dans le cou de Lucy.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod Dim 15 Nov - 21:32

Qu'est ce que je m'en fichais d'avoir maigri. Je n'avais plus faim. Pendant ma grossesse je mangeais pour deux. Je dévorais n'importe quoi et Jarod se pliait très souvent à mes quatre volontés. C'était amusant. Aujourd'hui je ne mangeais plus parce que je n'y trouvais aucun plaisir. J'avais perdu l'appétit. Je me laissais mourir à petits feux, j'en étais consciente. J'avais terminé mon combat. J'avais perdu. Nous avions perdu Jarod et moi par ma faute, l'être que nous aimions le plus au monde. Ce petit être sous ma protection. J'étais indigne de Rose. Je n'aurais jamais été une bonne mère. La preuve, je n'aurais jamais du prendre le volant à huit mois ni continuer de travailler. J'avais été ridiculement immature me pensant tout bêtement plus forte que je ne pouvais l'être. J'aurais tant voulu tenir mon enfant dans mes bras, si Jarod a pu le faire, ce n'est pas sa faute, mais uniquement de la mienne, si j'avais été une bonne maman, Rose aurait été encore dans mon ventre à ce moment là. Mai inconsciemment il l'avait vu en vie, pas moi. C'était plus de la jalousie que de la haine. Je ne pourrais jamais en vouloir à mon mari que je chérissais depuis toujours. Je ne voulais pas que les choses aillent mal entre nous et pourtant cet accident avait tout changé entre nous. Nous n'étions plus aussi complices qu'avant. Je le repoussais quelque part, sans le vouloir vraiment. Mais la Lucy pleine de vie qu'il aimait tant s'était envolée. Je n'étais pas un phoenix. A l'heure actuelle je n'allais pas renaître de mes cendres. Depuis la douche, je n'avais pas bougé. J'en étais incapable, positionnée sur le côté comme un boudin, ensaucissonée dans la couette face au mur je ne bouges pas. La porte s'ouvre. J'entends les pas derrière moi. je sais que Jarod est dans la pièce. Je sens l'odeur de la nourriture, mais n'y prête pas attention. S'il compte que je mange, il a raté son coup. Je n'ai pas faim. Mais très vite il se blottit contre moi et m'entoure de ses bras qui m'ont tant manqué. Ceux dont j'avais besoin. Ceux qui me permettent de me sentir en sécurité. Ceux qui me protègent. Je sers ses bras et ses mains si forts que j'éclate. Je ne l'ai pas fait depuis tellement de temps. Je n'avais pas pleuré, pas même seule aussi fort. Je me vidais dans les bras de l'homme que j'aime. J'avais mal. Chaque larme était difficile à porter. Je me blotissais davantage contre Jarod. Je m'en voulais tellement. j'avais envie de mourir pour lui avoir ôter le rôle de père.

Je suis désolée. Tout est de ma faute Jarod.

Je me retourne pour regarder mon mari dans les yeux. Les miens étaient rouges, larmoyants, je pleurais encore. J'avais les joues et le nez mouillé. Les cheveux sans doute en bataille. Je pose une main sur la joue mal rasé de l'ouvrier. Puis mets mon visage contre son torse. C'est un cauchemar. Je vais me réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod Mer 18 Nov - 20:58


    Son cœur se brisa à nouveau lorsqu’il la sentit s’effondrer contre lui. C’était trop, beaucoup trop. Lucy avait déjà suffisamment souffert, qu’elle souffre plus encore à cause de lui était insoutenable pour le jeune homme. Il la serra plus fort contre lui, bien que n’ayant même pas le fol espoir que cela suffirait à calmer ses larmes. Elle s’était retournée et s’excusait à présent. « Non, mon ange, ne dis pas n’importe quoi... » murmura t’il en essuyant ses joues, son cœur se brisant à nouveau à la vue des yeux rougis et gonflés, entourés de cernes noirâtres. Les cheveux de Lucy était en bataille, elle qui était toujours si coquette. Il l’aimait telle qu’elle était, et ça lui était parfaitement égal, mais ce laisser aller lui démontrait à quel point elle était malheureuse. Et même plus. Jarod n’était même pas certain qu’il existe un mot suffisant pour décrire l’état de souffrance de son épouse. Elle lui caressa doucement la joue avant de se blottir contre lui. « Lucy, je t’aime. » lâcha t’il en l’entourant de ses bras puissants. « Mon amour, il faut que... Qu’on en parle. De Rose. » Il n’en avait aucune envie. Mettre un doigt dans une plaie béante n’était pas agréable, et il savait exactement l’effet que cela faisait. Il eut l’impression qu’elle s’était raidie dans ses bras, mais il n’en avait aucune certitude. Aussi la serra t’il encore plus fort, l’empêchant de quitter son étreinte, et se mit à déposer de petits baisers dans les cheveux de Lucy. « Je pense à elle tout le temps. Elle me manque terriblement. Je t’en prie, ne t’en veux pas, ce n’était qu’un accident. Ça aurait pu être quelqu’un d’autre, ou toi à un autre moment, un autre endroit... Je ne veux même pas imaginer si je t’avais perdue toi aussi... » murmura t’il en fermant les yeux, s’autorisant à pleurer pour la première fois depuis longtemps. « J’aurais dû être là pour toi, je n’aurais pas dû te laisser seule comme je l’ai fait. Je ne me le pardonnerais jamais. Je n’ai pas été là pour toi au moment où tu en avais le plus besoin. Mais c’est terminé désormais, je suis là et je te soutiendrais, on s’en sortira ensemble. » Jarod le pensait et le voulait, car une vie sans Lucy n’était pas envisageable pour lui, et depuis la mort de leur petite fille, on ne pouvait pas exactement dire que c’était une vie qu’ils avaient. Ils ne se parlaient pas, se touchaient à peine, uniquement par accident, si l’on voulait être honnête. Oui, ils avaient perdu leur enfant, et ce n’était pas le genre de perte dont on se remettait. Mais ils apprendraient à vivre avec, et leur couple en sortirait plus fort. Il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod Dim 22 Nov - 21:08

J'avais besoin de m'effondrer contre mon mari. Tout simplement parce que Jarod était mon pilier. J'aurais déjà trouvé un moyen de me donner la mort s'il n'avait pas été présent. Mais chose que j'oubliais souvent, nous étions deux dans ce malheur et ce n'était sans doute pas évident non plus pour lui de vivre la mort de Rose. Et surtout de me voir faire semblant de vivre. C'était éprouvant et je m'en voulais de lui faire subir ça.

Je t'aime aussi...

Je l'aimais bien plus qu'il pouvait le penser en ce moment même. N'importe qui m'aurait laissée tomber, m'aurait secouée comme un prunier pour me faire réagir mais Jarod lui avait opté pour une manière douce. Il avait été patient. Il savait vraiment y faire. Nous nous connaissions tellement par coeur, je ne savais pas ce que deviendrait ma vie sans lui c'est certain. Rien que de penser à cela me fit des frissons qui parcoururent tout mon corps. Lorsqu'il prononça SON prénom, j'avais envie de vomir. Je me raidis en le regardant pleine d'effroi.

Non. Jarod, je refuse d'en reparler. Tout est de ma faute, si elle n'est pas là auprès de nous c'est de ma faute ! J'aurais préféré ne pas te priver d'elle tu sais. Je suis terriblement désolée d'avoir eu un moment d'inattention qui lui a coûté la vie.

Je me mets assise en tailleur dans le lit, face à mon mari alors que je soupire essuyant quelques larmes sur mon visage.

Non ça n'aurait pas pu être quelqu'un d'autre. C'est MOI. J'ai tué notre petite fille. TU comprends pas Jarod. Tu n'as pas tué ta fille. Je suis une meurtrière.

Je pleure et me jette en arrière sur l'oreiller. J'étais perdue, épuisée et je ne savais pas où donner de la tête. Mais Jarod me redonna espoir. Il n'avait pas l'air en colère, il était seulement malheureux de m'avoir perdue aussi dans l'accident quelque part car depuis mon réveil c'était une tout autre Lucy qui partageait son quotidien. Je tourne la tête vers lui en plissant les sourcils.

Oh mon amour. Je suis désolée. J'aimerai remonter le temps et t'offrir la chance d'être papa. Et d'avoir une vie meilleure. J'ai pensé qu'à moi et à mon boulot. j'aurais du m'arrêter depuis longtemps et me reposer jusqu'au terme de ma grossesse. Je suis vraiment la pire des femmes. Je t'aime Jarod. Et même si je comprends pas pourquoi tu es resté auprès de moi malgré ce que j'ai fait et comment je suis maintenant, merci d'être là près de moi. Tu es ma force. Sans toi je ne suis plus rien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod Mar 24 Nov - 18:53


    Lucy s’installa en tailleur sur le lit, quittant les bras de Jarod, donnant au jeune homme une désagréable sensation d’abandon, de perte. Et qui le mit à nouveau mal à l’aise, lui qui s’était enfin senti mieux en ayant son épouse tout contre lui, mais sans s’en être rendu compte avant que cela ne soit terminé. Il la regarda, l’écoutant lorsqu’elle s’accusa d’avoir tué leur petite fille. « Arrête, je t’en prie. Je ne te reproche, ça aurait pu être mon moment d’inattention si j’avais conduit la voiture comme j’aurais du le faire. Et si tel avait été le cas, elle serait encore vivante, et ce serait moi qui serais mort... » Jarod lui caressa la joue avec douceur. Mais rapidement, Lucy se remit à s’accuser elle-même de la mort de leur enfant, n’écoutant même pas les mots de son époux. La voir ainsi lui faisait si mal... Jarod ne savait pas comment lui faire comprendre. Il ne voulait pas qu’elle fasse cela, qu’elle voit les choses de cette façon. En se punissant, elle le punissait lui aussi, quelque part. Et il en était responsable, car jamais il n’aurait du laisser les choses aller aussi loin. Elle se rallongea, et il la regarda, n’arrivant pas à penser à quoi que ce soit. « Je suis papa, et tu es maman. Prétendre le contraire serait nier que nous avons eu un enfant, et jamais je ne ferais ça à Rose. Nous l’avons perdue, et aucun parent ne devrait subir une telle perte. » Il la regarda se rallonger, pour ensuite le regarder avec ses adorables petits yeux de biche. Il mourait d’envie de l’attraper pour la coller à lui et l’embrasser longuement, avec passion. « Te quitter n’est pas une option envisageable pour moi. Ce n’est pas une option du tout. » Il se rallongea près d’elle, laissant sa main errer sur son visage, ses cheveux, sur son épaule puis le long de son bras, pour enfin entremêler ses doigts avec les siens. « Qu’est ce que tu dirais de quitter ton lit, histoire qu’on aille faire un tour tous les deux ? » Cela faisait trop longtemps qu’ils n’avaient pas passé du temps ensemble, en amoureux, trop longtemps qu’ils se renfermaient sur eux même, chacun de leur côté, à laisser leur douleur respective les dominer. Lucy n’avait pas l’air très convaincue mais il lui fit le regard auquel elle n’avait jamais pu résister. Puis il se rapprocha d’elle, enfouissant son visage dans les cheveux blonds qui sentaient bon la noix de coco. Pensait il, il n’avait jamais été très doué en parfum, et ça lui était égal, car pour lui, Lucy sentait toujours bon. « Je t’aime, tu sais ? » lâcha t’il avec un petit sourire. « Allez, femme, debout ! » rajouta t’il en se levant en riant, embarquant la couette avec lui. Il avait tellement besoin de l’entendre rire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod Ven 27 Nov - 19:36

Pouvait-on dire qu'une maman était plus fusionnelle avec son enfant qu'un papa du fait qu'elle l'ait porté 9 mois dans son ventre? Je ne sais pas, mais une chose est sûre Jarod avait été privilégié. Il avait pu tenir Ma Rosie dans ses bras, mais je ne lui en voulais pas, la seule personne, à qui j'en voulais réellement ce n'était autre que moi. Moi et moi seule. Et je me sentais coupable de faire subir à mon mari l'état dans lequel je me mettais. Il était sans doute épuisé de me voir comme ça et j'étais désolée. Il méritait nettement mieux que moi. Et pourtant il était toujours là.

J'étais maman pendant 8 mois car j'ai eu la chance de la sentir bouger dans mon ventre. Et toi tu as été papa pendant quelques jours, car tu l'as tenue dans tes bras. Nous sommes parents. Nous sommes endeuillés. Et la perte d'un enfant est la pire chose qui puisse arriver à quelqu'un. Ce n'est pas dans l'ordre des chose. J'aurais préféré mourir et te laisser Rose.


Dis-je en haussant les épaules tout en pinçant les lèvres. Je finis par soupirer aussi. Tout le long de la discussion que nous avions, j'avais du mal à le regarder dans les yeux tant j'étais honteuse.

Je n'aurais jamais imaginé ma vie sans toi Jarod. Tu es tout et tu le sais. Depuis aussi longtemps que je m'en souvienne. Mais je ne me lèverais pas. Je ne suis pas prête. Tant pis si je perds mon travail au journal. Je ne veux rien d'autre que de rester là où personne ne me posera de questions, où que je ne verrais pas de femme enceinte ou des femmes donnant la main à leur petite fille chérie. Non.... Désolée ...

Je captais son regard en fronçant les sourcils. Sérieuse.

Je t'aime bien plus encore.


Je m'enfouis, je me colle à lui, là où je me sens le plus en sécurité. J'étais meurtrie. Mais il se leva rapidement mettant fin à l'étreinte. Surprise je le regarde prendre la couette me laissant sans couverture. Je reste bouche bée puis ne peux m'empêcher de sourire en entendant ses paroles. Il trouvera toujours un moyen pour arranger les choses, me faire sentir mieux ou tout simplement me faire me sentir bien.

Oui ça va je me lève.

Je me lève alors embarquant un coussin discrètement, lui balançant en plein visage.

Tiens ça t'apprendras Homme !

Je repose l'oreiller au sol sur le lit et me regarde. Voici plusieurs semaines que le miroir a été mon pire ennemi. Le choc fut plus rude que je ne le pensais. Je ne me reconnaissais plus. Les larmes me montèrent lorsque j'inspectais mon visage et mes cheveux. La troisième guerre mondiale avait eu lieu dans mes cheveux c'est certain. Essayant d'aplatir la touffe derrière, je regarde Jarod, gênée qu'il me voit dans un état aussi dégradé.

Je veux prendre un bain. Je ne peux pas rester comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod Mer 9 Déc - 20:10

    « Hey ! » lâcha t’il lorsque Lucy lui jeta l’oreiller au visage. C’était bon de la voir sourire enfin, un peu plus que ces dernières semaines. De la voir retrouver un peu de vie, malgré l’inquiétante pâleur de ses traits trop tirés. Mais déjà sortir du lit et taquiner semblait donner aux joues de Lucy une jolie couleur rosée qui plaisait beaucoup plus à son mari. « Un bain me semble être une excellente idée, mon ange. » Jarod lui sourit, prenant sa main pour l’attirer dans ses bras. « Tu penses qu’il y aura un peu de place pour moi dans ce bain ? » demanda t’il avec un petit sourire coquin avant de l’embrasser tendrement. Et longuement, comme pour lui montrer qu’elle lui avait manqué, terriblement. « Alors, verdict ? » demanda t’il en retirant son t-shirt, sachant très bien qu’elle ne résisterait pas. Jarod n’était pas du genre à utiliser son charme. Mais pour le coup, il n’y voyait absolument aucun problème. Lucy n’avait pas aimé le reflet que lui avait renvoyée son miroir, mais il ne comprenait pas pourquoi. Oui, elle avait l’air éreinté, sauf qu’aux yeux de son mari, elle restait sublime en tous points. « Laisse tes cheveux tranquilles, je te trouve très bien comme ça. » Il posa délicatement les mains sur les épaules de sa femme. Plongeant ses envoûtants yeux azur dans ceux de Lucy. « Allez, viens. » Il la prit par la main et, ensemble, ils se dirigèrent d’un pas tranquille vers la salle de bain. Ils se contentèrent de rester enlacés dans la baignoire pendant une longue heure, en silence, Jarod déposant de petits baisers sur les joues, les épaules, le cou de sa femme. Elle ne disait rien, mais il la sentait sourire. Et cela lui avait manqué, terriblement.

    Elle s’était arrêtée lorsqu’il avait ouvert la porte de la maison. Jarod s’était retourné, la regardant avec douceur, la rassurant. Lucy n’était clairement pas sure que c’était une bonne idée. Mais elle en avait besoin, et lui aussi. Comme il le lui avait expliqué plus tôt. Ils avaient besoin de se retrouver, et cela impliquait quitter leur maison pour quelques heures. « Tout ira bien, ce n’est qu’une petite balade, mon ange. » lui murmura t’il au creux de l’oreille. Jarod avait songé pendant un court moment d’égarement, à l’emmener au cimetière. Mais c’était encore trop tôt. Aussi s’était il contenté d’ouvrir la porte de la seule voiture qu’il leur restait, secouant la tête lorsqu’il vit une voisine s’approcher d’eux en voyant Lucy. La vieille dame avait perdu son plus jeune fils lors de la première guerre du Golfe, et avait été d’un grand soutien pour Jarod. Mais le jeune homme n’avait jamais réussi à lui faire rencontrer Lucy. Pas vraiment essayé, pour être totalement honnête. Elle hocha la tête, lui signifiant qu’elle comprenait, et tourna les talons. Jarod démarra, tenant la main de Lucy autant que la conduite le lui permettait jusqu’à ce qu’ils arrivent dans le quartier français. Il adorait cette partie de la ville, et il savait que Lucy aussi. Il passa un bras autour de ses épaules frêles et déposa un baiser sur le sommet de sa tête. « Où veux tu aller ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod Mer 6 Jan - 22:40

J'aimais mon homme, son sourire, son grand front, ses tâches de rousseur, sa barbe de trois jours et sa voix grave. Je l'aimais tout simplement. J'avais l'impression d'avoir oublié comment sourire mais il avait à nouveau fait attention à moi et un sourire était apparu sur mon visage. J'avais envie de faire un effort pour lui car il était venu me voir et m'avait tendu une main dont j'avais besoin. Il avait trouvé LE moment parfait pour me sortir de ce cauchemar. C'était lui ma solution. Jarod.
J'avais besoin d'un bain et Jarod m'entourant de ses bras me demanda s'il pouvait venir avec moi, je l'embrasse tendrement mettant mes bras autour de son cou. Je ne devais pas être des plus jolies mais je m'en fichais royalement. Alors qu'il enleva son T-shirt je le repoussais.

Tu joue avec mes sentiments Haldane ! Ca ne marche plus tout ça !


Dis-je en évitant au mieux de regarder le corps de mon mari. Il savait que cela m'était terriblement difficile de résister. Le bain fut relaxant et plein d'amour. La tranquillité d'un moment sans prise de tête sans être obligée de parler. J'étais dans ses bras  et à ce moment précis c'était tout ce que je voulais. Après être sortie de ma petite bulle, je me préparais pour une balade improvisée. Alors que la porte s'ouvre j'avance mais recule aussitôt. Arriverais-je à affronter le monde extérieur? C'était moins sur mais c'était sans compter la bienveillance de mon homme qui me rassura une nouvelle fois. Je hochais la tête en guise de réponse. Une fois dans la voiture, je soupirais par moment, c'était difficile de voir des mamans avec des poussettes, landaus et tout le tralala. Le seul endroit où je voulais aller, Jarod savait déjà mais n'avait pas osé m'y amener d'office.

Tu sais très bien.

Je hausse les épaules avant de regarder mes cuisses. Je prends une inspiration.

Je veux aller au cimetière Jarod. Je veux aller lui dire au revoir une dernière fois. S'il te plait.


Je le regarde et plonge mon regard humide dans le sien, serrant à nouveau sa main dans la mienne. Il ne faisait pas très beau aujourd'hui, mais il ne pleuvait pas non plus. J'avais besoin d'aller là bas. Je voulais mettre une rose sur la tombe de mon enfant. Il le fallait. Je ne voulais pas laisser vieillir cette pierre tombale sans que je m'en occupe. Je n'étais pas lâche, mes parents ne m'avaient pas appris à fuir mes problèmes mais à les affronter !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod

Revenir en haut Aller en bas

Quand deux personnes sont faites pour être ensemble, quand leur amour est vraiment fort, rien ne peut les séparer! ll Jarod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Les personnes sont des cadeaux
» Les interdits sont fait pour être bravés | Mike &Beth |
» Quand faire les premiers achats pour bébé ?
» Un ou deux seins par tétée?
» Quand deux fées réalisent les rêves... mon AVA2C

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-