AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ness Glaswell
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : noémie
date d'inscription : 09/06/2014
nombre de messages : 5111
disponibilité rp : sebastian
avatar : lily james

MessageSujet: when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness Mar 10 Nov - 13:48

Ness Glaswell
ft. lily james
» Prénom(s) : ness ellie andreïa  » Nom de famille : glaswell » Nom d'usage : ness glaswell, tout simplement » Surnom/pseudonyme : cendrillon, uniquement utilisé par finn. (Et sa belle-mère aussi, quelques fois) » Nationalité : américaine » Origines : anglaises et américaines » Date de naissance : deux décembre (vingt-cinq ans) » Lieu de naissance : londres » Lieu de résidence actuel : salem, massachussets » Occupation actuelle : femme de ménage à l'hôpital de salem » Statut civil : célibataire, il se dit qu'elle est attirée par finn hazelgrave

god bless america (& its citizens)
ce qu'il faut savoir sur ton personnage



» Ness, la famille, elle s'en serait bien passée quelques fois. Entre une mère grande fumeuse à qui la vie n'épargna rien, un père alcoolique du matin jusqu'au soir et du soir jusqu'au matin et une sœur toxico. Sa mère est morte de son cancer il y a quelques années, laissant derrière elle deux filles et un mari. Mari qui n'a pas supporté pas de vivre sans elle, sans la femme de sa vie. Et c'est comme ça que le père de Ness a commencé par un verre d'alcool à midi, puis deux, puis trois. Puis c'était aussi un verre le matin et le soir. Et au final c'était trois bouteilles par jour, parfois quatre. Et c'est Ness, en aînée, qui s'occupait de ranger les bouteilles, de nettoyer la maison, de s'occuper des courses, de la bouffe et compagnie. Parce que son père n'en était pas capable et sa sœur se murait dans un silence de plomb. Difficile d'accepter la mort de sa mère. Tout était réuni pour que Ness suive le chemin de la décadence. Mais voir son père se détruire avec l'alcool l'a complètement vaccinée contre toutes ses merdes. Ness ne boit pas, ne fume pas et a une vie des plus saines. Elle pensait que sa sœur suivait le même chemin qu'elle, jusqu'à l'année dernière, lorsque Sacha a été retrouvée morte. D'une overdose. Pilule difficile à avaler pour cette aînée de famille qui s'est retrouvée fille unique du jour au lendemain. Sans que personne ne s'aperçoive de rien. Sans que personne n'y puisse rien. C'est sans doute sa plus grand regret, n'avoir pas du détecter que sa sœur se droguait. A outrance. Elle aurait pu l'aider, sans doute. Alors maintenant qu'elle est toute seule avec son père, c'est lui qu'elle tente d'aider du mieux qu'elle le peut. Elle a même fini par emménager à Salem, il y a presque un an, pendant que son père est à l'hôpital de Danvers, du côté de l'aile psychiatrique. Elle va le voir tous les jours, ou presque. Ça dépend de son emploi du temps. Mais le peu de temps libre qu'elle a en sa possession, après ses neuf heures de ménage quotidien à l'hôpital de Salem, elle le passe avec son père. Principalement.

»
Ness, elle a une belle-mère. Un an après la mort de sa mère, papa Glaswell a rencontré une femme avec qui il s'est très rapidement mis en couple. Cette femme… Ness la déteste. Et c'est réciproque. Elle n'en veut qu'à l'argent de la famille (bien qu'il n'y en ait pas beaucoup). Que son amoureux soit alcoolique et qu'il doive se retrouver à l'hôpital en pleine cure depuis des mois, cette femme vénale s'en contrefout. Devant Erik, le père de Ness, lady Trémaine – comme s'amuse à la nommer Ness – joue la femme attentionnée, la belle-mère douce et aimante, mais lorsque qu'elle se retrouve seule devant Ness, elle ne perd pas un instant pour la rabaisser plus bas que terre, l'insulter, l'humilier. Dans la ville, tout le monde l'appelle la veuve noire. Il paraîtrait que tous ses ex maris sont morts, dans des conditions quelques fois...étranges. Ce qui n'est pas fait pour rassurer Ness. Qui a peur que son père s'en aille trop tôt, qui craint cette femme autant qu'elle la méprise. Elle a bien essayé de prévenir son père, mais ce dernier aveuglé par l'amour – et l'alcool – n'a jamais écouté les avertissements de son aînée. Alors Ness garde toujours un œil sur son paternel et s'applique à éviter le plus possible cette marâtre. Mais ce n'est pas chose aisée.

» La jeune américaine est femme de ménage depuis plusieurs mois. Venant d'une famille très – très – modeste, et après que son père ait commencé sa cure, elle a du se trouver un boulot pour subvenir à ses besoins toute seule. Elle avait postulé à l'hôpital de Danvers, celui dans lequel se trouve son père, mais sa candidature a été refusée, contrairement à celle de l'hôpital de Salem. Elle fait beaucoup d'heures, Ness, pour tenter de sortir la tête de l'eau. Même si depuis quelques temps, Finn l'aide beaucoup financièrement. Mais Ness, elle est trop indépendante pour ne dépendre que d'un garçon. Elle veut mériter son argent et surtout ne rien devoir à personne. Ou du moins en devoir le moins possible. Alors elle se lève tôt et elle rentre tard. N'a qu'un seul jour de congé et le peu de temps qu'elle a, elle le consacre à son sommeil, ou à son père. Et aussi à Finn aussi, quand ils cohabitaient tous les deux dans le studio de ce dernier. Cette condition de travail et ce statut social lui a valu le surnom de cendrillon. C'est Finn qui a eu l'idée, un beau soir, juste pour la taquiner. Et c'est certain. De la part du jeune homme, ça ne la dérange pas. Ça l'amuse même. Mais quand c'est lady Trémaine qui l'apostrophe de cette façon, elle ne supporte pas. Tant de mépris et de condescendance de la part de sa belle-mère. Trop qu'elle ne puisse supporter. Mais à part Finn et sa belle-mère, personne ne l'appelle ainsi. Pour les autres, c'est Ness. Tout simplement.

»
Finn Hazelgrave. Un simple prénom qui a bouleversé tout son quotidien, par une belle nuit. Elle n'avait jamais eut affaire à lui, malgré qu'elle habite l'ancien studio qui lui appartenait avant qu'il ne parte pour ses études. Elle avait simplement répondu à une petite annonce dans le journal local, pour louer ce petit studio dont elle avait bien besoin. Le loyer était raisonnable et on ne pouvait pas dire que le cadre dans lequel elle vivait était franchement dégueulasse, à la vue de la somptueuse maison des Hazelgrave. Elle n'avait pas imaginé une seule seconde que Finn débarquait un beau jour. Ou plutôt en pleine nuit, sans qu'elle s'y attende. Il lui avait foutu la frousse de sa vie et en plus il ne s'était pas excusé du dérangement. Ni du fait de squatter un endroit qui n'était plus le sien. Mais qui allait le redevenir vu que monsieur Hazelgrave n'était pas parti ni le lendemain, ni le surlendemain, ni le jour d'après. Ness avait du apprendre à partager son quotidien avec un parfait inconnu. Pas moche l'inconnu, bien au contraire mais d'une humeur qui lui était désagréable à supporter. Au début. Et puis de fil en aiguille, petit à petit, les disputes du quotidien et les divers tracas ont laissé place à une humeur plus légère, presque joviale. Ils ont appris à s'apprivoiser, à se connaître aussi. Beaucoup. Ils ont parlé, des heures et des heures, rigolé, profité. Quand Ness rentrait du travail, elle retrouvait souvent Finn sur le canapé et ils se racontaient leurs journées, les problèmes rencontrés et les joies partagées. Un soir, Ness a même fini par lâcher le morceau. Sur son père. Elle a beaucoup pleuré ce soir-là. Elle a tout relaxé, tout laissé tomber. Sa carapace, sa tristesse, sa fatigue. Et contrairement à ce qu'elle aurait pensé, Finn l'a écoutée. Et sans la charrier, il l'a simplement prise dans ses bras, pour une bonne dose de réconfort. Ils avaient fini par créer une vraie complicité, tirant presque sur celle du couple. Ness ne peut pas le nier, Finn est très beau. Et il lui plaît. Mais elle sait aussi qu'il a un passé avec une fille. Elle n'a pas tout saisi, le jeune homme se dévoilant très peu à ce sujet. Mais elle n'a pas envie de tout savoir. Elle se laisse porter par le temps. Et pensait naïvement que tout allait bien. Jusqu'à qu'un soir, après le boulot, elle rentre pour y découvrir un studio complètement ...vide. Ou du moins, vidé des affaires du Hazelgrave. Toutes sans exceptions. Il était parti, sans rien lui dire. La douche froide.

» Ce qu'il faut savoir sur Ness, c'est qu'elle est toujours souriante. Malgré les épreuves de la vie, malgré son travail contraignant, elle sourit, elle rit. Elle est toujours très avenante. C'est le genre de fille adorable, qui ne juge pas (ou très peu), très ouverte, que ce soit envers les autres, qu'ouverte d'esprit. Elle pense sincèrement que pour habiter dans une ville telle que Salem, il ne faut pas avoir l'esprit étriqué. Elle voudrait arriver à croire à toutes ses histoires de sorcellerie et compagnie mais pour l'instant elle reste septique pour le moment. Ness, elle est aussi très jolie, et très simple. Elle ne se maquille quasiment pas, à part un peu de mascara et une touche de gloss de temps en temps. Elle s'habille de façon simple, sans chichis. Mais c'est son naturel qui la rend si belle, si pétillante. Personne ne sait pour sa famille. Elle garde ce secret bien au fond. Non pas qu'elle ait honte, mais elle ne veut pas de la pitié des gens. Elle préfère affronter ses problèmes seule. Ce qui témoigne de sa force de caractère. Elle est gentille, sans être totalement naïve. Elle a un petit accent anglais, dues à ses origines du côté de son père. Elle est d'ailleurs née à Londres et y a vécu jusqu'à ses trois ans. Ensuite sa sœur Sacha est née, et ils ont tous déménagé à Danvers. Ness a été très affectée par le décès précipité de sa petite sœur. Elle aurait aimé pouvoir lui venir en aide et elle ne se pardonne pas de pas avoir du détecter l'addiction de sa cadette. Sa mort l'a beaucoup fragilisée, bien qu'elle n'en montre rien. Mais elle se rend très régulièrement sur sa tombe, pour y déposer des orchidées blanches. Sinon, elle adore cuisiner et lire tout un tas de bouquins. Elle est très intelligente Ness et un jour, elle aimerait bien reprendre des études de littérature. Pour devenir critique littéraire ou pourquoi pas écrivaine de contes pour enfants. C'est son rêve et elle est certaine qu'un beau jour, tous les rêves finissent par se réaliser.

public knowledge
mise en situation rp


“ You can't measure the mutual affection of two human beings
by the number of words they exchange. ”

-------------------------------------------------------
« Salut papa. Comment tu te sens aujourd'hui ? ». « Très bien Ness, je t'assure. Tu as vu avec les infirmières pour ma sortie ? Je n'ai plus ma place ici, je suis complètement guéri, il faut que je sorte ». Ness lui adresse un sourire tendre, et triste. Terriblement triste. A chaque fois c'est la même conversation qui recommence, sans cesse. A chaque visite, il tente sa chance. Il tente de lui faire croire que l'alcoolisme n'était qu'une vulgaire passade, qu'aujourd'hui tout est derrière lui. Il tente de la convaincre elle et surtout de se convaincre lui. Que la réalité n'est pas si déplorable, si désastreuse. Qu'il ne ressent plus l'envie de whisky dès huit heures du matin. Qu'il ne boit plus qu'un verre par jour, tout au plus. Tous les jours la même rengaine et pourtant… et pourtant rien n'a changé. Erik est toujours aussi malade et pas prêt de sortir de cet hôpital et Ness est toujours aussi attristée par cette situation. A laquelle elle ne peut pas grand-chose finalement. « Oui papa, je demanderai, ne t'inquiètes pas. ». Ness s’asseoit à ses côtés. « Tu as fais quoi aujourd'hui » quémande son père, histoire de faire la conversation sans vraiment s'intéresser à ce qu'elle lui raconte. « J'ai travaillé toute la journée à l'hôpital, j'ai le dos fracassé par tant de ménage mais bon, c'est comme ça. Il faut bien payer les factures. Et puis mes collègues sont sympas. Il y a une bonne ambiance et c'est le principal. Au moins, ça me donne un peu envie d'aller travailler. ». Ness fait un petit temps de pause, le temps de se servir un verre d'eau. « Et ce soir je passe la soirée avec Finn, comme on le fait depuis...quelques semaines. C'est surprenant, autant pour lui que pour moi mais j'aime bien sa compagnie. Il est gentil avec moi, au détriment de l'être avec les autres ». « C'est qui ce Finn ? ». « Je te l'ai déjà dit papa, c'est le fils des propriétaires de mon studio. En fait avant que j'y habite, c'était le sien et puis il est parti faire ses études et quand il est revenu, ben il a voulu reprendre possession de ses lieux. Alors on cohabite depuis un petit moment. Et même si au début, ce n'était pas facile, on a fini par s'apprivoiser ». Elle prend une mèche de cheveux qu'elle entortille autour de son doigt. Chose qu'elle fait quand elle réfléchit ou qu'elle explique quelque chose. Que ce soit important ou pas. C'est un geste qu'elle a pris l'habitude de faire et quelques fois cela agace des gens. Mais Ness s'en fout. Son père ne répond que par un grognement et se laisse aspirer par un état léthargique, dû aux cachets qu'il prend tous les jours. C'est le signe pour Ness qu'elle peut s'en aller. Il est déjà tard, aux alentours des vingt-et-une heures et les visites sont terminées depuis une bonne heure normalement. Mais comme elle finit très tard le travail, elle a pu négocier avec les infirmières pour venir quand même voir son père, malgré qu'il ne soit plus l'heure des visites. La jeune femme, après avoir déposé un baiser sur le front de son père, s'éclipse de la chambre et retourne au studio des Hazelgrave. « Finn, j'espère que tu as commandé chez le traiteur ce soir parce que je te préviens, je suis trop fatiguée pour cuisiner quoique ce soit ! » s'écrie-t-elle en pénétrant dans le studio, tout en se déchaussant. Elle laisse négligemment tomber sa veste et son sac à main sur le canapé trônant au milieu de la pièce. « Finn ? ». C'est bizarre qu'il ne lui réponde pas. Il devrait être rentré normalement, et pourtant, seule l'écho du silence lui répond. Elle fait un tour d'inspection de la pièce et une atmosphère anormale s'en dégage. Elle ne comprend pas trop au début. Pourquoi ressent-elle ce sentiment de vide, de malaise ? Quel est ce pressentiment qui l'oppresse tout à coup. Et puis c'est d'un seul coup que ça lui saute à la gueule. Il a pris toutes ses affaires. Il n'y a plus son pull qui traînait encore ce matin sur la chaise de la cuisine, toutes ses chaussures ont disparu, sa brosse à dent n'est plus dans la salle de bain et ses dossiers de boulot n'encombrent plus la table basse. Ness se laisse choir sur le canapé, la tête entre les mains. Elle ne comprend pas. Ce matin il lui disait à ce soir et puis le soir venu, le Hazelgrave avait disparu. Comme par enchantement. Dans un dernier espoir, Ness s'empare de son téléphone portable. Aucun nouveau message. Pas un. Elle reste complètement abasourdie. Il est parti sans même un mot. Sans même lui expliquer ce départ précipité. Elle n'était pas si difficile à vivre, si ? Elle pensait même naïvement qu'ils avaient fini par nouer une vraie complicité. Peut-être s'était-elle totalement fourvoyée. Probablement. Elle ne cherche pas à savoir, à l'appeler. Elle se contente de prendre un de ses bouquins, histoire de partir dans un autre monde, un monde imaginaire et tenter d'occulter le poids qui s'est formé dans sa cage thoracique. Et dans son coeur. Elle ne pleurera pas pour un mec. Pas pour un mec comme lui. Qui vient de la décevoir comme jamais. Elle espère pour lui qu'il saura lui donner une bonne explication, au risque de faire voler en éclat le peu d'amitié, de lien qu'ils entretenaient. Parce qu'elle ne peut pas croire qu'il n'y avait rien entre eux. Pas après ces soirées à débattre sur tout et n'importe pas, pas après ces fous rires à répétition, ces moments de tendresse, de complicité. De confidences. Pas après tout ça. Ness n'est pas d'humeur à lire et tout à coup, elle a très froid dans ce studio presque trop grand pour elle. Elle s'enroule dans son plaid, avant de lâcher un soupir. Le départ de Finn a rempli ces murs d'un vide immense. Et même si elle ne l'admettra pas, il va lui manquer ce crétin. Peut-être un peu trop.

who plays the part ?
ce qu'il faut savoir sur toi


» Prénom : noémie
» Pseudo : mrs schratter
» Âge : vingt-deux ans
» Scénario ou personnage inventé : scénario de juliaaaaa :mimi:
» Des multicomptes ? : isay, nathaniel, zack, marie
» Impression sur le forum : amaziiiing nahahaha !
» Crédits : tumblr
» Le mot de la fin : bye bye mon ellie d'amour choc2 :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness Mar 10 Nov - 13:50

Haha Selina la déteste déjà
On va pouvoir se trouver des liens cools
Rebienvenue Nono, amuse toi bien avec ton nouveau personnage :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness Mar 10 Nov - 13:59

re, le perso a l'air cool
Revenir en haut Aller en bas
Catahleen Hammersmith
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Stéph'
date d'inscription : 27/07/2013
nombre de messages : 5350
disponibilité rp : nathaniel ;
avatar : shay mitchell

MessageSujet: Re: when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness Mar 10 Nov - 14:03

Lily James, elle est parfaite.
Bonne fiche Nono & surtout amuse-toi bien avec elle. :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness Mar 10 Nov - 16:20

J'adore j'adore j'adore :mimi:

Je vais lire ça avec attention OSO
Revenir en haut Aller en bas
June D. J. Martin
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Fanny, Fannence, la plus mignonne des mignonnes, Fannou
date d'inscription : 19/06/2011
nombre de messages : 20204
avatar : Selena Gomez

MessageSujet: Re: when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness Mar 10 Nov - 16:27

Mon kinder j'ai hâte qu'on parle lien nahahaha ! mais elle va être cool je sens :look:
Bonne chance avec ta fiche :mimi:
Revenir en haut Aller en bas
Ness Glaswell
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : noémie
date d'inscription : 09/06/2014
nombre de messages : 5111
disponibilité rp : sebastian
avatar : lily james

MessageSujet: Re: when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness Mar 10 Nov - 16:54

merciiiiii tout le monde, c'est open bar pour les liens nahahaha ! :plop:
et jord va-t-on arriver à se faire un lien positif ? parce qu'entre selina et zack et selina et ness
Revenir en haut Aller en bas
Kira Fitzmartin
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : marina.
date d'inscription : 27/04/2015
nombre de messages : 1256
avatar : gabriella wilde.

MessageSujet: Re: when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness Mar 10 Nov - 17:59

Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage :plop: :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness Mar 10 Nov - 22:10

Bon courage pour ta fiche et amuse toi bien , très bon choix d'avatar au passage. Je viendrais te réclamer un lien :plop:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness

Revenir en haut Aller en bas

when there's a smile in your heart, there's no better time to start ~ ness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Ma collection de vernis OPI...
» RAL MAC
» Prochaine égérie Viva Glam.......
» Leslie ;)
» bàrbie ? total eclipse of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp :: Présentations et fiches de liens (++ scénarios)-