AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON] Jeu 29 Oct - 18:00



   
    Abigail & Wilson
    La forêt dense sous la clarté de la lune

E
»
t bien me voici donc à Salem depuis un petit moment déjà. Logeant chez un oncle et une tante avec mes parents le temps de trouver un logement. Je ne sus si je vivrais seule dans mon propre appartement ou non ? Non pas que cette ville ne soit pas accueillante mais elle avait ce côté étrange malgré tout. Entre les mythes et légendes, les croyants, les protestants et les autres, comme moi qui ne savaient au final quoi penser, les neutres, je décidais de me rendre dans un endroit qui parait-il, il ne faut pas se rendre, les bois de Salem. Je n’étais pas de nature froussarde, du moins je n’avais jamais eu de réelles frayeurs, pensant que toute chose à une explication, non ? Il me faudrait peut-être voir des choses pour y croire ? Mais ce soir, je voulais aller visiter les lieux et m’expatrier de cette ville peuplée pour me retrouver un peu seule, loin de toutes ces histoires de sorcellerie et j’en passe, pour simplement souffler et me retrouver avec moi-même. Entre les discussions à tut va de mes parents avec mes tante et oncle sur ce qu’était de vivre ici, en premier je commençais à entrer dans une sorte de routine qui n’était pas la mienne au final. Je me devais de trouver ma place parmi les habitants de Salem en tant qu’Abigail O’Brian et non en tant qu’étrangère. Je devais m’acquérir cette nouvelle vie qui s’offrait à moi désormais.
Roulant vers les bois,  les lumières de la ville s’éloignèrent laissant place à une semi obscurité ou seule la clarté de lune transperçait cette immense végétation. Je m’enfonçais quelque peu à travers la forêt pour enfin ne plus entendre ne serait-ce le moindre son. C’était si calme et reposant. Bien des légendes s’étaient produites ici, lieux de rassemblement peut-être mais quand bien même je n’étais pas enclin ce soir à croire à cela ou même à y penser.
Je fis le vide un instant, non c’était le vide en moi, une mine triste arbora une brève seconde mon visage pourtant si souvent souriant quant à la pensée de mon frère aîné Chris qui au final me manquait. Son arrogance, sa présence, sa façon de se vêtir à la James Dean, façon dont je me moquais assez souvent, ‘est à dire tous les jours et le fait d’être constamment sur mon dos…son étouffement absent me rendait nostalgique. Ce fut la première d’ailleurs en vingt-cinq bientôt que nous étions séparés lui et moi…Et ce serait le tout premier anniversaire que je passerais sans lui. Un Halloween qui me paraîtrait bien fade cette année…Même si à écouter mes proches, ils disaient m’envahir de passer ce jour d’anniversaire, jour d’Halloween, dans la ville de Salem !
Une légère brise vint se plaquer sur ma peau claire, tandis que replongée dans mes souvenirs j’entendis un bruit. Un craquement se fit entendre. Un animal peut être ? Je relevais la tête ne bougeant pas sur l’instant avant de m’apercevoir que je m’étais peut-être un peu trop enfoncé dans la forêt. Un frisson me parcouru avant de me lever pour regagner la voiture. Regardant ou je mettais les pieds, ne sachant combien de temps j’étais restée là que je pris peur, me heurtant à quelque chose. Ou plutôt quelqu’un. Ce fut à cet instant que je vis que ce n’était que Wilson ! Un homme avec qui j'aimais discuter, s'étant rencontrés à plusieurs reprises et d'une compagnie des plus agréables.« Tu m’as collé une de ses peurs Wilson. »Une main posée sur ma poitrine qui battait la chamade et un sourire aux lèvres, sourire de réconfort. On ne sait sur qui on pourrait tomber en pleine nuit et dans ce lieu.« Ne me dis pas que tu faisais la chasse aux sorcières ? »Repensant un air décontracté et souriant de plus belle  tout en le regardant sus ce magnifique clair de lune.

WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON] Ven 30 Oct - 20:13


Se balader au beau milieu de la nuit dans la forêt paraissait insensé. Il faut admettre qu’il serait plus aisé de se perdre dans le noir. Les repères se modifiaient et plus rien ne ressemblait à ce qu’il était autrefois, à la lumière du jour. Pour sa défense, la nuit n’était pas si avancée et seul le soir s’annonçait. Le soleil tombait tôt, que pouvait-il faire face à la course des astres ?
Comme toujours, son jogging lui vidait si bien la tête qu’il ne savait plus réellement où il atterrissait. Quelque part en forêt, c’était certain. Il finirait bien par retrouver un sentier ou un chemin quelconque. Finalement, ses pas le guidèrent vers bien plus intéressant, une femme et pas n’importe laquelle. Tentant une approche discrète pour ne pas l’effrayer de ses gros souliers, il se surprit à la surprendre. Loin de sursauter comme elle, il redressa simplement un sourcil interloqué face à sa réaction. Il fallait admettre que sa silhouette pouvait prêter à confusion.

« Navré, ce n’est que moi et non le Yeti des bois ou bigfoot. » Plaisanta Wilson en levant les paumes de ses mains face à Abigaël et au niveau de sa propre poitrine. Le geste se voulait apaisant. Il n’avait aucune arme et ne serait pas prêt de la malmener.
Le Yeti, c’était au Tibet. Peu importe, il n’avait jamais prêté grande attention à ses histoires ou plutôt, il ne souhaitait pas faire cas du Yeti pour le moment.

« La chasse aux sorcières ? Seulement si elle a des bonbons et une maison en pain d’épice ! »

Grand Dieu qu’est-ce qu’on n’était pas obligé d’entendre ! Evidemment, il ne croyait pas aux sorcières pas plus qu’il envisageait la possibilité de l’existence d’un dieu ou d’un être supérieur pour lequel se battre. Aussi, il ne comprit pas réellement l’allusion de la rouquine. Il charriait simplement comme un enfant impatient de frapper de porte en porte pour obtenir des sucreries.

« Tu chasses quoi, de ton côté ? Le grand méchant loup ? »

Tant qu’à jouer avec les contes et les légendes, autant le faire jusqu’au bout. D’un geste, il rapatria ses mains dans les poches de pantalon de sport. Wilson ne prêtait guère d’attention à sa tenue. Tant qu’il était propre et décent, tout allait bien. A l’instant, son haut gris claire hurlait sous le poids des kilomètres. Courir quelques heures réchauffait. Néanmoins, maintenant à l’arrêt, la fraicheur se faisait sentir sans alarmer Wilson pour autant. Il avait sa barbe et sa tignasse pour lui porter chaud après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON] Lun 2 Nov - 16:08



   
    Abigail & Wilson
    La forêt dense sous la clarté de la lune

Q
»
uelque part je me retrouvais rassurée puisque je n’étais plus seule en ce début de soirée, dans les bois de cette ville où jadis vivaient les sorcières. Cela me fit gentiment sourire d’ailleurs. Contes et légendes, lieu attractif pour attirer les visiteurs, les curieux, les croyants.
Je me retins de rire face à ses propos. J’avais le sourire et le rire faciles, que voulez-vous j’étais de nature sociale, aimable et joyeuse. Parfois la moindre petite chose pouvait me donner cet air émerveillé pendant des heures. Même infime soit-elle.« Toi Big Foot ? Et bien voyons, c’est fou comme j’ai peur ! Regarde toi tu ressembles à tout sauf à un monstre de légende ?»Il est vrai que Wilson était un homme hors du commun mais peut-être était-ce cela qui lui donnait un petit quelque chose en plus d’attirant ou de plaisant, je n’en savais trop rien au final. Mais il était un homme bien je pouvais le pressentir et j’aimais sa compagnie. Il m’était apaisant.Ses paroles me firent sourires davantage. En plus de cela il était drôle, que mon rire résonna dans tout notre entourage, sous ses bois .Je me repris quelque peu avant de lui répondre sur un ton plus calme et perdant presque mon sourire…Venant à faire quelques pas et m’asseyant sur une souche qui avait rejoint le sol, ce tronc quelques peu humide en cette période d’année et recouvert d’une légère mousse verte, tandis que je regardais au travers de cette foret, un point invisible.« Je ne chasse rien, j’étais simplement venue ici pour visiter les lieux et puis je me suis tellement perdue dans mes pensées que je me suis retrouvée à m’enfoncer un peu trop dans la foret et puis tu es arrivé. »Tout en le regardant, un léger sourire revenant sur mes lèvres. J’avais du mal à me faire à cette nouvelle vie. Non pas un problème d’intégration mais plutôt cette distance qui me séparait de mon frère ainé avec qui je n’avais jamais été séparé. Trop protecteur, trop chieur, trop en tellement de choses qu’il me tapait souvent sur les nerfs, tant il me couvait mais aujourd’hui tout ça me manquait, il e manquait…n’ayant pas pu venir avec mes parents et moi ici à Salem. Puis je repris ma bonne humeur tout en replaçant une mèche de mes cheveux roux.« Ai-je vraiment l’air d’un pauvre petit agneau égaré ? Ou encore ai-je une ressemblance avec le petit chaperon rouge, parce que si tu comptes me manger tu rêves, tu cours vite mais moi aussi ! »Riant de mes bêtises, le voyant vêtu de façon sportive.
« D’ailleurs j’espère ne pas t’avoir coupé dans ton jogging ? » Voulant me lever pour le laisser poursuivre dans sa course, je fus si pressée que je ne vis pas cette racine ressortir de terre et dans laquelle je venais de me prendre le pied, me retrouvant sur les feuilles mortes qui recouvraient le sol. « Quelle idiote… » Murmurais-je…de ne pas avoir fait attention et surtout d’avoir mis de petites ballerines à la semelle glissante… Un parterre froid, humide, tombant la tête la première à plat ventre…Je n‘étais pas maladroite d’habitude mais la précipitation m’avait jouée un sale tour...


WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON] Sam 7 Nov - 22:00


Il ferait un parfait bigfoot ! Il en était certain. Une petite imitation pourrait la convaincre.

« Même comme ça ? »

Monsieur grogna en grimaçant, une façon de lui faire retrouver son sourire. Faire le pitre ne lui faisait pas peur. Si l’observation lui manquait à certains moments, il était tout de même apte à remarquer certains détails. Wilson pouvait aussi faire dans la finesse, quitte à en surprendre certains. Aussi, il avait parfaitement remarqué le changement de visage un instant plus tôt. Il ne savait ce qui parvenait à lui voler son sourire, mais il était détective et il avait retrouvé de nombreux objets volés. Il pouvait donc en faire de même pour un sourire. Mais voilà qu’Abigaël finissait les quatre fers en l’air. D’abord, surpris, Wilson ouvrit d’immenses yeux ronds. Puis dans un ou deux pas, il rejoint la donzelle en détresse. La lèvre inférieure mordue par ses dents manquait de saigner tant sa retenue lui coûtait. Il fallait admettre que c’était tordant de voir quelqu’un se vautrer, surtout quand on est habituellement celui qui se ramasse et que pour une fois, c’était le tour d’un autre. La main se tendit en sa direction pour lui proposer un soutien. En un rien de temps, il pourrait l’aider à se mettre debout. Evidemment, il préférait qu’elle le fasse doucement et de son propre chef pour ne rien se casser en se redressant.

« Rien de casser ? » Interrogea-t-il en effectuant un rapide examen du regard.

Dans le noir, le tout n’avait rien d’évidant. Les ombres couvraient la majorité des formes de la jeune femme. Aussi, Wilson n’hésita pas à sortir le grand jeu : le portable. Un éclair de lumière vînt à en jaillir pour passer sur le corps de la maladroite. Alors ? Tout avait l’air d’être à la bonne place. Le pire, c’était que, trop absorbé par la tâche, le bonhomme en oubliait de mater !

« Y a pas de sang… pas de trace de déchirure sur les vêtements. »

A l’entendre, on croirait un Sherlock en train d’examiner une scène de crime.

« C’est la racine ça… puis les ballerines. » Marmonnait-il en passant la lampe de l’un à l’autre avant de revenir sur Abigaël. « Je crois que tu vas bien. Juste un peu l’égo qui en a pris un coup mais je suis un expert en la matière, on se remet vite ! »

Conclusion de détective les amis. C’était ça l’art de la déduction et de l’enquête ! Dans un demi-sourire, il tenta de la mettre plus à l’aise. Après tout, il était tard et la nuit n’offrait que peu de facilité pour se repérer et marcher en forêt. Heureusement, la lune éclairait bien les lieux.

« Tu veux que je te raccompagne. Le petit chaperon rouge et bigfoot réunis effrayeront les grands méchants loups. De cette façon, mère grand aura son pot de confiture. »

Un clin d’œil lui signifiait qu’il taquinait mais son air sérieux annonçait la couleur, il ne laisserait aucun refus passer. Hors de question de laisser la demoiselle seule dans les bois la nuit. Bien sûr, la probabilité de croiser un fou furieux en pleine forêt était bien plus basse qu’en ville mais qu’importe. Salem était plongé dans une étrange situation actuellement. Prudence donc…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON] Ven 13 Nov - 17:10



   
    Abigail & Wilson
    La forêt dense sous la clarté de la lune

J
»

e pouffais de rire à sa remarque. J’aimais sa compagnie, je me sentais bien à ses côtés et il donnait le sourire ainsi qu’une sensation de sécurité. Même après ma glissade me retrouvant allongée sur le dos dans le feuillage humide de la forêt ou la nuit s’avançait de plus en plus je bougeais doucement à savoir si je ne m’étais pas blessée quelque part. Jusqu’à à ce que mes yeux se posent sur la main que Wilson me tendit et m’éclairant ensuite de son portable. « Non ça va et vas-y marre toi si ça peut t’aider à te sentir mieux. »Me levant doucement voir si je ressentais la moindre douleur, même si le sol de Mère nature avait amortie ma chute. Plus sale qu’amochée, je me frottais les vêtements avant de me redresser entièrement. « Tu as un vrai sens de l’observation dis-moi ! »Je me mis de nouveau à rire, m'empêchant à voir cette racine qu’il éclairait avant de me tenir de nouveau sur mes deux pieds prudemment.« Oui je veux bien et si on arrêtait pour ce soir les contes ? Tu cours souvent dans les bois ? »Je repris de mon sérieux tout en le regardant et me sécurisant également à savoir ou je mettais les pieds, m’agrippant même à son sweat histoire d’anticiper si je devais chuter de nouveau. « Enfin je veux dire…c’est plutôt étrange de venir ici, alors que la nuit ne va pas tarder à tout assombrir. »Curieuse je pouvais l’être mais intéressée également. Dans le sens, un Wilson était mon ami, et étant si loin de chez moi, de mon frère Chris les discussions et les chamailleries me manquaient.



WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON] Lun 16 Nov - 15:35


Abigail se redressait difficilement. C’est ainsi que le brave détective interprétait la situation. La petite rouquine ne savait plus où elle posait les pieds. Loin de s’émoustiller et de paniquer, le cher Wilson réfléchi à un moyen de l’aider sans la vexer. Vous connaissez les femmes. Il suffit de leur venir en aide pour qu’elles crient au scandale parce qu’elles n’étaient pas incapable, qu’en tant que femmes fortes, elles savaient tout faire toute seule. Dure la vie de lady !

« Etrange ? » Wilson ne voyait pas d’inconvénient à se balader dans la nature, même la nuit tombée. Il fallait admettre que dans la région, peu d’animaux menaçaient encore la sécurité de l’homme.

« Ca pourrait être dangereux, c’est vrai. » Commença à songer Wilson.

En réalité, il ne pensait pas un mot de son petit discours. Il ne faisait qu’alimenter la crainte d’Abigail et son propos dans le but de lui faire une petite frayeur. Il savait que les campeurs se réunissaient au coin d’un feu pour se raconter des histoires qui vont peur au beau milieu de la nuit. Les sensations fortes séduisaient tout le monde, quoiqu’on en dise.

« On pourrait tomber sur une créature extrêmement dangereuse… » Laissa –t-il supposer en venant caresser de haut en bas son bouc. « J’ai entendu dire que certaines espèces pourraient être une menace… » Aucun sourire ne laissait entendre que le garçon plaisantait. Il jouait son jeu à la perfection pour mieux plonger dans cette idée de crainte. « On l’entend roder dans les quartiers résidentiels non loin. Des gens m’ont demandé d’enquêter. J’ai nommé cette enquête…»

Il braqua alors sa lampe sous son visage pour avoir l’air plus monstrueux. Il prit une voix grave et mystérieuse, comme le ferait un conteur.

« Le lapin fou. »

Un sourire s’étalait soudainement sur sa bouille signalant la petite blague qu’il venait de faire à Abigail. Évidemment, ça aurait pu s’arrêter là. Il avait effectivement eu une enquête dans le coin, plus une affaire de rôdeur voyeur que de bandit des grands chemins. Mais la vie est parfois plus farceuse que les êtres qui la composent. Aussi, un hurlement féminin se fit entendre à l’arrière, probablement à une centaine de mètres. Non, Wilson n’irait pas jusqu’à payer des figurants pour appuyer ses bêtises et ses histoires vaseuses. Un deuxième cri assura à tous la réalité de la situation. Dans une forêt, difficile d’identifier la provenance du bruit. Les échos trompaient les sens. Wilson avait l’habitude de vivre en nature mais il prit une courte pose pour se redresser et identifier l’origine du bruit et la direction de sa source. Une chose était sûre. C'était pas un lapin! Wilson espérait ne pas avoir à affronter de réel danger à présent. La situation n'était pas à leur avantage. La forêt, bien que peu épaisse, donnait l'avantage à ceux ou celles qui menaçaient plus loin. Après tout, ni Wilson ni Abigail ne savaient dans quoi ils allaient mettre les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON] Ven 27 Nov - 14:49



   
    Abigail & Wilson
    La forêt dense sous la clarté de la lune

M
»

a petite sortie de soirée s’avérait devenir périlleuse mais je n’en étais pas moins heureuse de rencontrer Wilson. Il était un bien bel homme, trouvant qu’il sortait du lot, malgré que je ne pensais pas que je pouvais être intimidé ou bien attiré par lui, sa carrure, sa façon d’être. J’aimais être en sa compagnie car il était imposant et sécurisant, malgré tout sa stature, il était des plus sensibles. Il me faisait rire également. Il ne trouvait rien d’étrange à se balader les nuits dans les bois ? Mon fin sourire s’élargit même après cette chute dans les sous-bois. Le laissant aller à vouloir me faire peur, nous avancions peu à peu pour quitter cet endroit, même si je ne pensais pas qu’il y ait un réel danger. Enfin jusqu’à ce que nous entendions un bruit affolant même si je venais de rire aux éclats après qu’il ait parlé du lapin fou ! Mais soudain ce ne fut plus la même chose. Je me tins à Wilson comme pour chercher de quoi me rassurer. Ce cri strident m’avait glacé le sang ! Puis un second qui me fit tenir encore plus le sweet de Wilson.
« Et ça c’était quoi ? Certainement pas un lapin ou tout autre animal de la forêt. » Voyant mon ami sur le qui-vive que je vins tout contre lui. J’vais le cœur qui battait la chamade et regardais tout autour de nous ne sachant réellement d’où provenaient ses hurlements. J’agrippais de plus en plus Wilson. Et si nous n’étions pas seuls dans ces bois ? Si on venait à s’en prendre à nous. Mais si ces jeunes femmes à priori d’après le son de ces voix, avaient besoin d’aide.« Je t’interdis de me laisser là ! »Dis-je sur le ton de la crainte et ne le lâchant pas m’oppressant tout contre lui. « On fait quoi ? »J’avais peur de sa réponse car il n’était pas possible de laisser des gens dans le besoin si tel était le cas.


WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON] Jeu 3 Mar - 22:17

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON]

Revenir en haut Aller en bas

La forêt dense sous la clarté de la lune [WILSON]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La forêt tasmanienne, une forêt qui disparaît sous l'appétit de l'homme
» Sous-marin DORIS disparu 8/5/1940
» [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
» Un sous-marin chinois heurte un sonar remorqué US
» quelqu'un a un model de reçu sous Excel (ou autre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-