AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui sème le vent, récolte la tempête, non? [CHA']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Qui sème le vent, récolte la tempête, non? [CHA']   Lun 21 Sep - 18:15







Jaylin & Charlotte
Qui sème le vent, récolte la tempête, non?

C
e soir, j’avais rendez-vous avec mon amie Charlotte ; Entre elle et moi c’était plutôt une sorte de relation « Qui aime bien, châtie bien » surtout depuis que j’avais failli lui faire perdre sa place prestigieuse par l’une de mes Fraudes, même si je trouvais cela minime. Entrer dans le système d’une grande entreprise ne pouvait en aucun cas me poser un souci, ne pouvant remonter jusqu’à moi, car j’en connaissais un rayon en informatique, mais le réel problème avait été « Charlotte ».Elle m’avait surprise avant même que j’en ne puisse m’expliquer. Depuis ce jour, on s’était trouvée liées et le pire c’est qu’on s’appréciait malgré qu’on se tapait parfois voire souvent sur les nefs.
Je passais une douche vite fait, me vêtue de façon adéquate pour me rendre au lieu-dit, une soirée pop-rock apparemment ou elle m’y attendait déjà. J’aimais toujours m’investir à fond et ce dans n’importe quel domaine, d’où ma tenue réellement rock’n’roll. Cuir noir ainsi qu’une coiffe allant avec le thème de ce soir mais rien d’extraordinaire non plus pensant que tout le monde serait assorti. Veste, chaussures, me voici donc à enfourcher ma moto sportive de couleur rouge en direction de Manhattan.
Me garant non loin je vins à me diriger à pied vers les portes du Musée d’Art Moderne, regardant ici et là et pénétrant dans les lieux. Un portier pour l’occasion se trouvait présent et me jeta un coup d’œil tout en me lançant ce « Bonsoir » automatiquement dit à chacun des convives. Je ne me doutais de rien jusqu’au moment franchissant les portes du Musée je vis un convoi de peuplade tous mieux habillés les uns que les autres. Une soirée mondaine ?
Oh la vilaine qu’elle était ! Charlotte m’avait encore fait un sale tour mais étant bonne « joueuse » je ne m’en irais pas ! J’allais assumer ma venue ici et puis ne connaissant pas encore trop de monde ici dans cette ville et dans les alentours, venant de Chicago, je ne craignais aucune retombée. Mais Cha’ allait entendre parler du pays à coup sûr !
Mon regard explorait ici et là jusqu’à l’apercevoir enfin, une coupe de champagne à la main. Un demi-sourire en main je me dirigeais donc vers elle. La saluant et saluant ces autres gens avec qui elle conversait. « Bonsoir. »Ce fut à mon tour de me venger et elle allait elle aussi regretter ce petit jeu amer. Que je passais l’une de mes mains sur ses hanches avant de venir déposer un doux et tendre baiser sur sa joue. « Excuse-moi pour le retard ma belle mais j’ai eu un mal fou pour m’habiller ainsi. »Je me tournais vers ces hôtes avec qui elle discutait sans lâcher prise.« Elle adore me voir vêtue de la sorte. Et le fait que je m’assume pleinement, la ravie »Tout sourire et reposant mon regard sur elle, tel celui d’un amoureux transit. Mais mon regard voulait également lui dire qu’elle n’aurait jamais dû jouer à cela avec moi. « N’est-ce pas ma chérie ? »Je fis signe à un serveur tenant un plateau de coupe de champagne de m’en apporter une. « Trinquons à cette soirée voulez-vous ? »Choqués un tantinet sur l’instant nos chers comparses de discussion, semblaient être tout de même à l’aise avec « notre couple » mais également par ma tenue vestimentaire, certainement pas adéquate pour ce genre de rassemblement.
.
WILDBIRD

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui sème le vent, récolte la tempête, non? [CHA']   Ven 16 Oct - 14:08




Qui sème le vent récolte la tempête ?







Aujourd'hui avoir un emploi n'est pas difficile mais c'est plutôt de le garder qui s'avère plus compliqué. Tout est synonyme de concurrence, ceux qu'on pensait nos alliés ne sont qu'en vérité notre pire cauchemar. D'autant plus dans le monde politique j'avais la chance de travailler dans un département qui touche aux finances. Enfin de la chance, c'était un monde de requins certes mais pas à mon niveau. J'étais assez bien positionnée pour ne pas avoir de chamailleries sur la meilleure levée de fonds. Non j'assistais, j'avais tout mais ne pouvait rien faire à part appliquer la loi, donner mon avis, et faire preuves d'initiatives. Mon patron ne m'avait pas choisit on m'avait mit dans ce département pour me faire taire et ne pas polémiqué sur cette agression sexuelle au sein du gouvernement, j'avais donc pour habitude de prouver plus que les autres ce que je valais. Même si ma vie privée était synonyme de débauches en tout genre j'avais la chance d'avoir mon propre assistant qui couvrait mes failles. J'avais une sorte de double vie la Charlotte élégante, soignée, la langue acérée lors des débats, politiquement correcte dirons-nous. Puis ma partie sombre celle qui plonge dans l'alcoolisme, la nymphomanie, et la drogue. Je m'étais toujours demandé si je n'avais pas un trouble bipolaire, mais cela ne m'empêchait pas de faire la part des choses entre ma vie privée et professionnelle. Il y a quelques mois avec mon assistant nous nous penchions sur un dossier qu'on a l'habitude de classer « sensible », une sorte de fraude qui aurait pu si nous l'avions pas vu coûter ma place. Prendre des initiatives c'est oser, alors que je laissais mon assistant après cette découverte béat, j'avais pris les rennes et avait convoqué ce hacker qui commençait a être une menace pour mon job. J'avais donc fait la rencontre de Jaylin une jeune femme plutôt comme moi au final autour d'un café nous avions convenu que je fasse l'impasse sur la connerie qu'elle allait faire et que si elle voulait continuer ces conneries ce n'était pas avec des entreprises qui me touchent de près. Un feeling qui était plutôt assez agréable, une sorte de lien qui ne peut pas s'effacer car trop d'enjeux sont impliqués. Mais une Charlotte raisonnable ça n'existe pas, au contraire je comptais bien me venger à petit feu de cette offense. En effet ce soir j'avais une soirée mondaine que le gouverneur organisé pour des fonds contre une maladie dont je ne sais plus le nom. Et quelle meilleure idée que d'inviter cette demoiselle dans un accoutrement qui n'est pas conforme ? Oh je m'attendais bien sûr qu'elle rebondisse sur ses pattes tel un chat sautant du cinquième étage mais elle ne savait pas encore ce que j'avais prévu. Il était dix-neuf heures quand je sortais de chez moi, le styliste et la maquilleuse professionnelle m'avait transformée en star hollywoodienne pour une simple soirée aux enchères. Les cheveux relevés, le regard de biche et la robe qui tombe parfaitement tout pour taper dans l'oeil tout en restant inaccessible. Devant la devanture du musée, le portier que je connaissais que trop bien me gratifiait de son sourire bien plus qu'innocent avant de me laisser entrer. Tout le gratin de New-York était présent , cela s'annonçait parfait pour ce que je préparais. Une coupe de champagne à la main, je glissais ma main sur les épaules de certains hommes tout en écoutant les détails croustillants de la vie mondaine, sous l'oeil aguerrit de mon assistant qui m'inspectait.  Ne daignant même pas observer les lieux pour voir ma princesse du rock j'en avais oublié son existence jusqu'à ce que sa voix suave titille mes oreilles, un sourire se dessinait sur mes lèvres, tout en l'ignorant. L'ignorance est le pire des mépris comme on dit, je continuais ma conversation avec des gens dont j'avais déjà oublié le nom. C'est sa main contre ma hanche qui me sortait de cette bulle bourgeoise mon assistant n'était pas choqué je l'avais informé de la situation pour éviter qu'il nous fasse une crise cardiaque. Sans la regarder je disais à mes invités de façon presque détachée «  Je vous présente Jaylin, celle dont je vous avez parlé plus tôt dans la soirée. » Mes convives réagissaient plutôt bien face à la bombe nucléaire que Jaylin essayée d'installer, alors quand le plateau arrivait je m'adressais à la plèbe tout en empoignant le poignet de ma alliée-ennemie du soir « Nous vous laissons, j'ai encore quelques éléments à lui communiquer, messieurs, mesdames on se retrouve dans quelques instants ». Empoignant avec force son poignet je la traînait malgré elle dans une salle obscure un peu plus loin la plaquant contre le mur un sourire ravageur sur les lèvres en lui susurrant à l'oreille ces paroles «  Tu crois vraiment, que je t'aurai invité dans cette tenue sans l'assumer attends toi au pire, tu as ta place au premier rang sur les sièges de la vente aux enchères tu vas vite comprendre ». Je déposais un baiser sur son cou pour continuer dans son faux-jeu de séduction. Quelques minutes passèrent quand le maître de cérémonie m'appelait pour prendre la parole. D'un pas convainquant je montais sur la scène sous les applaudissement de la salle. Je balayais la salle du regard avant de poser mon regard sur les prunelles azures de Jaylin. Elle était vraiment belle ce soir, ce qui me facilitait la tâche «  Ce soir, est une soirée des plus spéciales, en effet nous allons commencer cette vente aux enchères avec le premier lot ce soir. » Je marquais une petite pause avant de continuer «  Ce soir vous allez pour l'occasion pouvoir bénéficier d'un moment privilégié avec Jaylin, ancienne star du X elle s'est reconvertit dans l'humanitaire et ce que je peux vous assurer c'est que vos conversations risquent d'être pour le moins intéressante ». Je la regardais avant de lui faire signe de monter sur scène, allez ma belle fait-nous rêver.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui sème le vent, récolte la tempête, non? [CHA']   Lun 26 Oct - 13:50



   
   Jaylin & Charlotte
    Qui sème le vent, récolte la tempête, non?  

M'
excusant ainsi au près des convives de cette soirée mondaine, tout sourire même si je devais l’avouer, je l’avais mauvaise, je ne fis aucune histoire mais elle allait déguster à son tour prochainement. Que de mieux que de relever ce défi, celui qu’elle tenterait de m’imposer tout au long de cette soirée. Je n’étais pas dupe. Je la cernais grandement. Même si je n’avais jamais d’idée arrêtée sur ce qu’elle pouvait me réserver. C’était excitant au final du moment qu’elle ne franchissait pas certaines limites qu’elle apprendrait avec le temps…A ces risques et périls…
Je ne sais ce qu’elle me réservait vu ce premier coup foireux qu’elle venait de me faire, mais j’étais bonne joueuse et ne pouvais faire autrement. Me donner en spectacle n’était pas du tout mon genre, même dans cette pièce retirée ou elle me plaqua au mur. Je ne lâchais rien et ne prendrais pas la fuite au contraire elle avait activée une bombe à retardement en espérant qu’elle ait le temps de s’enfuir avant de l’embarquer avec moi ans cette chute qu’elle me réservait. Un sourire étira mes lèvres également.
Allant donc en ce début de soirée, je pressentais que les hostilités entraient enfin dans la catégorie supérieure. Ce qui attisa ma curiosité, un air serein et toujours confiant m’étant toujours sorti de situation même les plus extrêmes. J’arquais un sourcil en l’entendant parler ainsi. Un lot ? Toujours avec cet air impassible je vins à me lever sous ses mots, un léger sourire aux lèvres en guise de déclaration de guerre imminente. Mais le tout, toujours avec grâce et volupté.
Allant donc à son encontre, vêtue de façon très rock n' roll, je m’avançais d’un pas de velours sous différents regards. Des vieux pervers introvertis, des femmes choquées, des personnes séduites par mon « ancien » statut, qui ne l’était nullement d’ailleurs. Bref, je gravis les quelques marches menant à l’estrade avant de venir susurrer quelques mots à l’oreille de Charlotte la gardant près de moi.«On va bien s’amuser crois-moi ma belle. »Le tout lancé avec un clin d’œil.
« Merci à Mademoiselle De La Croix, ma plus fidèle amie sans qui je ne serais pas là ce soir parmi vous sans oublier son immuable humour. Elle adore attirer l’attention de ses convives, ce qui est chose faite d’ailleurs ! Mais comme elle l’a cité, nous sommes ici pour une noble cause et je suis donc prête à m’offrir le temps d’une soirée pour amasser le plus d’argent possible pour cette œuvre de charité. Alors Monsieurs, Dames tous à vos porte-monnaie pour venir en aide à tous ses malades qui ont besoin de vous, de nous ! »Je pensais ne pas m’en être trop mal sortie. Mais mon petit splitch donnait déjà un avant-goût de ma personnalité et de qui j’étais comme personne. Toujours sourire, je m’avançais donc vers le « public » et fit signe à Charlotte de lancer les enchères, tout en jouant de ma posture et me mettant légèrement en valeur, de façon naturelle, rien de vulgaire bien au contraire. Tu repasseras Charlotte pour me faire tomber, de la sorte ; Tel un chat, je rebondis toujours sur mes pattes… les prix commencèrent à grimper peu à peu toujours avec un petit geste de mon regard azur pour les gratifier de leur offre…toujours le sourire aux lèvres bien entendu.


.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Alexis Atwoodth
we'll make the great escape


» prénom, pseudo : margaux, chocolate punchy.
» date d'inscription : 21/04/2015
» nombre de messages : 1142
» disponibilité rp : cece. (mp)
» avatar : bailey sondag.

MessageSujet: Re: Qui sème le vent, récolte la tempête, non? [CHA']   Jeu 3 Mar - 21:46

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qui sème le vent, récolte la tempête, non? [CHA']   Aujourd'hui à 3:14

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui sème le vent, récolte la tempête, non? [CHA']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui récolte la tempête a semé la tornade [PV Ororo]
» Tournon-sur-Rhône : un sanglier sème un vent de panique en centre-ville
» Qu'elles ont étés vos plus grosses tempêtes !
» Charte de température
» 1714 - Tempête meurtrière Calvados, ROCHECHOUART ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: corbeille rp-