AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

un noble mensonge demande moins de force qu'une cruelle vérité (calista)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: un noble mensonge demande moins de force qu'une cruelle vérité (calista) Sam 5 Sep - 11:32

“Elle s'en voulait de mentir ainsi. Mais elle savait que parfois les mensonges étaient un moindre mal, pour arriver à faire un tout petit peu de bien, fût-il illusoire.”

De fièvre et de sang.





Elle ne pouvait plus éviter les coups de téléphone ou les soirées proposées, ses amies commençaient à devenir suspicieuses et c’était bien la dernière chose qu’elle souhaitait, elle ne devait pas attirer l’attention, encore moins les questions. Non, elle n’était fâchée contre elles pour X raison, oui elle allait bien, très bien même. Teddy était simplement occupée. Occupée à prendre soin de son tout récent couple qui avait des allures de déjà vu. Occupée à le maintenir secret, par peur des réactions que ses amies pourraient avoir, Henley et Calista particulièrement. Occupée à les éviter copieusement pour ne pas avoir à leur mentir en leur regardant dans les yeux. Bien entendu, elles n’allaient pas lui demander de but en blanc si elle était de nouveau Darren, aucune d’entre elles ne savait qu’elle n’avait ne serait-ce que repris contact avec son ex petit-ami. Non, mais ne rien dire revenait à un mensonge, un mensonge par omission. Elle ne supportait pas de leur mentir, mais elle jugeait cela préférable de garder secret son nouveau couple pour le moment, en attendant d’être certaine que cette histoire était sérieuse, qu’il ne s’agissait pas d’une simple ardeur vive et passagère, d’un simple moment beau, mais éphémère. Dans tous les cas, Teddy savait que sa nouvelle relation ne ferait pas l’unanimité auprès de ses amies, alors si elle pouvait éviter une dispute pour une histoire qui ne durerait pas, le choix était simple. Lâchant un dernier soupir, elle se contenta de répondre un simple « OK. » au sms de Calista. Cette dernière lui avait proposé un restaurant le soir même et Teddy ne se voyait pas refuser une nouvelle fois. Elle savait très bien que sa meilleure amie avait beaucoup de questions sur la manière dont Teddy occupait son temps ces dernières semaines. Il fallait la rassurer, lui montrer que tout allait bien, faire en sorte de dissiper tous soupçons sur une éventuelle interruption de son célibat. Et ce, même si elle allait devoir lui mentir en la regardant droit dans les yeux. D’avance, elle se détestait pour cela, mais c’était pour la bonne cause, pensait-elle. De toutes ses amies, Calista était probablement celle qui allait directement penser qu’elle avait trouvé un garçon. Non pas qu’elle ait un cinquième sens ou une sorte d’intuition divine, non, tout simplement car c’était son truc à elle, de vouloir trouver quelqu’un pour Teddy. Sa dernière lubie était de faire l’entremetteuse avec un des joueurs du club dans lequel elle travaillait, un homme sans aucune bonne manière que Teddy n’appréciait guère. Qu’avait donc t-il pût se passer dans la tête de Calista pour qu’elle puisse imaginer ne serait-ce qu’une seconde que Teddy allait apprécier ce Carter. Ce même Carter qui comme première impression, n’avait rien trouvé de mieux que de toucher le postérieur de la jeune Harrison. Venant d’une autre personne que de Calista, Teddy se serait sûrement sentie insultée, mais en l’occurence, elle savait que sa meilleure amie essayait de bien faire (et ce, même si ses goûts étaient plus que douteux). Teddy s’extirpa difficilement du fond du canapé dans lequel elle était affalée et se dirigea vers sa chambre pour enfiler une tenue plus présentable. Elle ne pouvait décemment pas aller au restaurant vêtue du survêtement et du vieux t-shirt des sex pistols qu’elle portait. Un peu plus d’une demie heure plus tard, elle sortait de l’immeuble, douchée, habillée, coiffée et légèrement maquillée, hélant le premier taxi qui croisa sa route. Quelques accélérations et virages plus tard, elle était arrivée au point de rendez-vous donné par Cali. Un petit restaurant calme dans un renfoncement de Bourbon Street. Si pour le moment, l’ambiance était paisible, Teddy connaissait suffisamment bien sa ville pour savoir qu’une ou deux heures plus tard, elle serait électrique et qu’elle aurait sûrement toutes les difficultés du monde pour trouver un nouveau taxi une fois le dîner terminé. Néanmoins, elle n’était pas dupe, elle savait pertinemment que le choix du restaurant, le choix de la rue - la plus animée de toute la ville - n’avait pas été fait au hasard et que Calista en profiterait sûrement pour entraîner Teddy dans les bars après le dîner qu’elles allaient partager. La jeune assistante juridique savait qu’une journée chargée l’attendait le lendemain au travail et ignorait si elle pouvait se permettre de rentrer tard et alcoolisée ce soir. Elle aviserait plus tard, et comme d’habitude, se laisserait sûrement convaincre par sa meilleure amie sur les bienfaits inattendus qu’une gueule de bois pourrait avoir sur son travail le lendemain. Alors qu’elle rentrait dans le restaurant, elle vit Cali déjà assise à une table et se dirigea tout naturellement vers elle, ignorant au passage la question du maître d’hôtel. « Alors, comment va ma blondasse préférée ? » lança-t-elle de manière désinvolte en arrivant à hauteur de sa meilleure amie, avant de l’enlacer. « Je ne t’ai pas fait attendre trop longtemps au moins ? » Teddy n’avait pas du tout fait attention à l’heure et pouvait parfaitement être arrivée avec un timing parfait ou avec plus de vingt minutes de retard. Teddy pris place en face de sa meilleure amie et engagea de nouveau la conversation, présentant de brèves excuses. « Désolé de pas avoir pu me libérer plus tôt, je suis overbookée en ce moment. Bon alors, qu’est-ce que tu racontes de beau, de nouvelles histoires palpitantes à me confier ? » Elle avait vite enchaîner par une question, voulant éviter à tout pris de s’éterniser sur le sujet. Overbookée, c’était tout ce qu’elle avait trouvé à dire pour expliquer sa récente absence avant que Calista ne la questionne à ce sujet et qu’elle soit obligée de lui mentir, d’inventer une histoire à dormir debout à laquelle en n’accorderait aucun crédit. Qui plus est, Teddy était une terrible menteuse, le rouge lui montait rapidement aux joues lorsqu’elle masquait la vérité, faisant ressortir des sentiments de culpabilité et de honte ; alors mentir à sa meilleur amie - qui la connaissait par coeur - ne s’apparentait pas à une mission aisée pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Jazz Redington
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Fanny - starbucks crazy
date d'inscription : 31/08/2013
nombre de messages : 6233
disponibilité rp : open (cora ; kira)
avatar : julian morris

MessageSujet: Re: un noble mensonge demande moins de force qu'une cruelle vérité (calista) Mer 9 Sep - 22:11

“We all have that one friend who's laugh is funnier than the joke”
L'été touchait à sa fin, la rentrée approchait à grand pas et Calista ne l'avait pas vu passer. Pourtant, ce n'était pas le travail qui l'avait étouffé. En pause estivale, les Saints s'étaient accordés quelques jours de repos et n'avaient repris l'entrainement que depuis le début du mois d'août. Elle avait d'ailleurs pleinement profité de son mois de juillet, durant lequel elle était partie à Hollywood, participant au circuit organisé par Grant Sullivan. Merci le patron des Saints d'ailleurs de lui avoir offert ces billets là. Au départ d'une grande réticence à l'idée de passer quelques jours à Los Angeles, Calista avait fini par se réconcilier avec cette ville, voyant un côté fun à la ville. C'était peut-être d'ailleurs la seule femme qui ne voyait LA seulement comme une fille sombre et de mauvaise augure. Mais finalement, ce voyage lui avait permis de découvrir autre chose que le côté morose que lui provoquait Los Angeles. Alors ces vacances avaient finalement été plus que bénéfique à la jeune femme, et elle ne regrettait pas un seul instant d'avoir fait le choix de partir. Seulement aujourd'hui elle réalisait qu'elle n'avait pas vu sa meilleure amie depuis le début de l'été, et ça commençait à lui manquer terriblement. Avec le gang, elles s'étaient à plusieurs reprises retrouvées mais rarement avec Teddy, qui trouvait toujours une foule d'excuses pour ne pas retrouver ses amies. Si en temps normal Calista n'aurait pas bronché, les choses sont différentes. Qu'elle refuse de voir le gang en son intégralité, Cali pouvait comprendre. Être avec l'intégralité du gang pouvait parfois être dur à vivre tant les tensions pouvaient se faire sentir, autant que les fous rires. Mais qu'elle refuse de voir Cali elle-même? Hum, bien trop étrange selon elle.  Alors s'emparant de son téléphone, elle envoie un message à sa meilleure amie lui donnant rendez vous dans un restaurant de bourbon street. Peut-être aurait-elle le fin mot de l'histoire sur le silence radio que Teddy avait utilisé. Mais la connaissant, elle allait esquiver toutes les questions de la jeune femme, les détourner à sa manière. Cali se rend au lieu de rendez-vous à l'heure comme à son habitude, et attend patiemment que Teddy arrive. Un serveur vient lui servir un verre de chardonnay pour qu'elle patiente sans ennui. Elle pianote sur son téléphone et écrit quelques messages à Noah, lui proposant de se retrouver le lendemain. Lui non plus elle ne l'a pas vu beaucoup durant l'été, pas suffisamment à son goût. Mais il a été tellement accaparé par Edea sa cousine, qu'elle ne peut pas vraiment lui en vouloir. Même si inconsciemment, même si elle ne l'admettra jamais, Cali aurait préféré qu'il passe tout son temps libre avec elle et non avec Edea. Mais c'est égoïste de penser ainsi, et Cali chercher à effacer ces pensées de son esprit.  Elle a essayé à de nombreuses reprises d'effacer ce sentiment qui lui sert le ventre dès lors que Noah est proche d'elle ou rentre dans la même pièce qu'elle. Elle sait que ce n'est pas bien, que c'est une belle connerie. Et surtout, que Noah sort avec Edea. Mais il est parfois difficile de contrôler ce que l'on ressent réellement, et ça, Calista est la première à faire ce triste constat. Finalement Teddy pénètre dans le restaurant et Cali se lève pour la prendre dans ses bras. « Elle va bien. Et toi comment tu vas ? » Non pas que Cali n'ait pas envie de savoir comment va sa meilleure amie, mais elle n'a qu'une envie, en finir avec ces bavardages et aller directement au cœur du sujet, sa disparition des dernières semaines. « Du tout, j'ai commencé avec un verre en t'attendant. » levant son verre pour appuyer ses propos. Allez, trêve de bavardages, les deux amies s'assoient à table et Calista commande la même chose qu'elle à son amie. La jeune femme fait rire Cali. Immédiatement elle cherche à se défendre, à trouver une excuse à sa désertion des dernières semaines. Mais surtout, elle cherche à changer de sujet, comme si elle voulait à tout prix éviter un sujet épineux. « Ecoute rien de plus que mon séjour à Los Angeles. Franchement c'était génial, je me suis éclatée là bas. Ca m'a fait du bien de découvrir la ville autrement que ce que je connaissais d'elle. » Et évidemment, elle ne regrette absolument rien de ce voyage. Il lui a d'ailleurs permis de rencontrer Holden, un chef d'entreprise très sympathique qui lui avait grandement changé les idées et qui était devenu son compagnon de voyage durant les quelques jours qu'ils avaient passé ensemble. Mais au-delà de ça, Calista n'avait absolument rien de juteux à raconter à sa meilleure amie. Sa vie avait été plutôt plate et morose, sans grand rebondissement. « Et toi raconte moi un peu ce qui se passe dans ta vie? Et ne me dis pas rien, pour avoir été si calme et si peu accessible ces derniers temps, ne me dis pas qu'il n'y a rien du tout se passant dans ta vie. »  La jeune femme connait parfaitement sa meilleure amie et ce, sur le bout des doigts. Alors quand il se passe quelque chose, Calista le sait immédiatement. Maintenant, est-ce que Teddy va se livrer si facilement ? Ca, c'est une toute autre question, et la Barton n'est guère sur de savoir si elle a la réponse ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: un noble mensonge demande moins de force qu'une cruelle vérité (calista) Jeu 10 Sep - 2:14

“Elle s'en voulait de mentir ainsi. Mais elle savait que parfois les mensonges étaient un moindre mal, pour arriver à faire un tout petit peu de bien, fût-il illusoire.”

De fièvre et de sang.






Plus Teddy s’approchait de la table ou Calista était confortablement assise, plus l’anxiété la gagnait. Elle n’aimait pas cette situation, une amie était justement faite pour pouvoir se confier, être soi-même, ne rien cacher, et la voilà qui se retrouvait à mentir à sa meilleure amie, jusqu’à ne plus se sentir à l’aise en sa compagnie, à redouter chaque moment, de peur qu’elle découvre la vérité. Cat Teddy le savait, elle était une bien piètre menteuse et tôt ou tard, la vérité ferait surface ; le plus tard serait le mieux. Elle prit une grande et profonde inspiration avant d’apostropher Calista et de la rejoindre à sa table. Elle laissa échapper un léger rire dès la première remarque de sa meilleure amie. Après tout, peut-être que ce dîner allait être beaucoup plus agréable que ce qu’elle s’était imaginée, peut-être n’allait-elle pas être sujet à un interrogatoire dans le but de découvrir ce qu’elle avait bien pu faire de son été. « Ah je vois, je te laisse quelques semaines et je te retrouve à parler de toi à la troisième personne. C’est la cité des anges et tout le show business qui t’a donné la grosse tête comme ça ? » se moqua-t-elle. Teddy n’avait pas beaucoup discuté avec Calista de l’été - et pour cause, elle était occupé à vivre et à cacher sa récente relation avec Darren - mais elle savait que son amie avait passé quelques temps à Los Angeles et avait notamment été à une avant première très attendue. Curieuse, Teddy voulait savoir les détails de ce séjour dans la ville du strass et des paillettes. Qui plus est, plus Calista parlerait d’elle, moins elle poserait de question sur Teddy, et éviter les questions pièges ne serait pas de refus. « Ok parfait, tant que tu n’en as qu’un d’avance. J’aimerai ne pas te tenir les cheveux ce soir. » répliqua-t-elle en rigolant lorsque son amie lui annonça qu’elle n’avait eu le temps de commander qu’un seul verre. Petit à petit, l’anxiété qui dominait Teddy quelques instants auparavant se dissipait, laissant place à une ambiance conviviale. Elle s’était sûrement faite des idées pour rien, cette soirée allait être tranquille et elle allait pouvoir profiter à fond de sa meilleure amie sans se soucier d’avoir à répondre à des questions désobligeantes. La jeune Harrison arqua un sourcil lorsque sa meilleure amie lui raconta brièvement son séjour à Los Angeles. « Et c’est tout, tu n’as rien d’autre à me dire sur tes vacances ? Qui êtes-vous et qu’avez vous fait de Calista Barton ? » s’enquit-elle en rigolant, avant de reprendre, plus curieuse que jamais. « Et tu n’as rencontré personne là-bas, pas un petit acteur que t’aurais ramené dans tes valises ? » rigola-t-elle. Mais son rire fût de courte durée quand elle se rendit compte que le terrain sur lequel elle s’aventurait était des plus glissants. Non, il ne fallait surtout pas qu’elle parle de garçon, car si la discussion prenait une telle tournure, elle serait à son tour questionnée sur le sujet et devrait alors mentir. Le mensonge par omission était une chose, mentir de sang-froid en regardant droit dans les yeux en était une autre, une autre chose dont Teddy était incapable avec sa meilleure amie, et ce, malgré toute la bonne volonté du monde. Bien sûr, elle pourrait essayer, mais elle était persuadée qu’elle ne serait pas crédible dans ce rôle là, Calista la connaissait trop bien, elle serait déceler le vrai du faux, et en plus de lui en vouloir pour n’avoir rien dit et pour sortir avec Darren, elle lui en voudrait sûrement également pour lui avoir menti en la regardant droit dans les yeux. Et bien que l’anonymat de son couple était extrêmement important à ses yeux, Teddy n’était pas prête à risquer ce qu’elle avait de plus précieux : son amitié avec Calista. L’anxiété commençait doucement à la regagner et la question suivante de Calista n’arrangea en rien la situation. Elle savait qu’il y avait quelque chose qui clochait chez Teddy, que son comportement des dernières semaines n’était pas normal, qu’il méritait une explication. Réfléchir, vite. Elle devait trouver quelque chose de convaincant à lui dire, autre chose que : rien, la routine. Après quelques secondes d’hésitation, Teddy se décida enfin à répondre. « Hmmm… J’ai eu pas mal de boulot, j’ai fait beaucoup d’heures supp’. » Ce n’était pas la réponse que Calista attendait, ça n’expliquait en rien le manque de temps accordée à ses amies et Teddy en avait pleinement conscience. Gagnant un peu en contenance et en assurance, elle se reprit. « Et puis… comment dire. Voilà, je savais pas trop comment vous l’annoncer parce que ce n’est pas sûr pour le moment… J’ai entrepris des démarches pour intégrer une formation en alternance qui me permettrait de passer le barreau dans un cursus plus rapide. Je veux devenir avocate. J’ai passé beaucoup de temps sur mon dossier, j’ai eu des entretiens, etc. Etant donné qu’il n’y a rien de sûr, je ne voulais pas en parler, au cas où je sois refusée… » répondit-elle, timidement. Elle s’était bluffée, elle avait réussit à paraître crédible, du moins c’était l’impression qu’elle avait d’elle. Et crédible, elle l’était, puisque tout ce qu’elle venait de raconter était vrai, elle avait postulé à une formation qui débutait en janvier et n’avait toujours pas eu de réponse. Mais si elle ne l’avait pas dit aux filles, c’était simplement parce qu’elle ne les avait pas vu depuis. Fière d’elle, elle venait de cacher un mensonge en utilisant une vérité. Tout ce qu’elle espérait désormais, c’est que le sujet des garçons ne soit pas abordé, ce qui, connaissant la propension de Calista à vouloir jouer l’entremetteuse pour Teddy, était peu probable.
Revenir en haut Aller en bas
Jazz Redington
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Fanny - starbucks crazy
date d'inscription : 31/08/2013
nombre de messages : 6233
disponibilité rp : open (cora ; kira)
avatar : julian morris

MessageSujet: Re: un noble mensonge demande moins de force qu'une cruelle vérité (calista) Mer 7 Oct - 17:55

“We all have that one friend who's laugh is funnier than the joke”
Son boulot était prenant, particulièrement prenant, laissant peu de temps à la jeune femme pour profiter de ses amis comme elle le voudrait. Et c'est vrai que Teddy lui a énormément maqué pendant ces vacances d'été. Si elle devait compter le nombre de fois où elle l'avait vu sur ces deux derniers mois, une seule mai suffirait. L'une comme l'autre avait été prise, très prise, et Teddy commençait cruellement à manquer à sa meilleure amie. Alors il était temps pour les deux jeunes femmes de se retrouver autour d'un dîner et rattraper le temps perdu. Surtout que Calista en était sur, Teddy lui cachait quelque chose. Elle était tellement évasive par messages, oubliait de lui répondre, esquivait certaines réponses, que Cali était persuadée que quelque chose clochait. Alors la jeune femme espérait bien percer le secret de sa meilleure amie et en apprendre plus sur ses vacances. Mais la chose n'allait pas être aisé, Teddy connaissait suffisamment Calista pour savoir à quel moment elle manipuler quelqu'un pour obtenir ce qu'elle désirait. Car c'est une partie de son passé qu'elle n'aborde que rarement mais Calista a passé de longues années à manipuler des gens, à toujours obtenir ce qu'elle désirait d'un claquement de doigts. Elle n'avait pas à faire grand-chose, sa place dans la société à Mobile lui conférait une certaine reconnaissance et surtout un pouvoir sur les autres. Pendant longtemps agir de la sorte faisait parti de ses pratiques, et lorsque la vérité sur sa naissance a éclaté, son influence a été d'autant plus grande. Si la mort de sa sœur l'a totalement éloignée de ses anciennes pratiques, Calista n'a rien perdu de sa splendeur et peut très facilement retomber dans ses travers. Et ça, Teddy le sait parfaitement et saurait tout à fait capable de reconnaître ces actes-ci de Calista. « Si je me souviens bien, c'est les tiens de cheveux qui ont failli baigner dans ton vomis, pas l'inverse ma vieille ! » C'était l'une des dernières soirées avec le gang et bordel, qu'est-ce que ça avait pu manqué à la jeune femme ce genre de soirées ! Même si elle n'était pas proche de tout le monde, entre autre Henley avec qui ça n'avait jamais été le grand amour, Cali les aimait toutes énormément et surtout aimait passer du temps avec elles. Son temps à agir comme reclus de la société et aux côtés de seulement deux personnes était définitivement derrière elle. « Tu sais, Los Angeles je connais la ville depuis longtemps. J'ai juste appris à la découvrir par ce côté fun et non plus par son côté déprimant qu'elle me renvoyait à chaque fois. » Elle se passe bien de mentionner le nom de Darren qui, pour l'une comme l'autre, signifie deux choses différentes. Darren est l'ex de Teddy et est aussi l'ex beau-frère de Calista, qui porte désormais le cœur de sa défunte sœur. Autant dire que Cali n'est pas la première supportrice de Darren, d'autant qu'il a particulièrement fait souffrir Teddy à son époque. « Tu penses. Ils sont tous arrogants et prétentieux. Ils pensent que d'un claquement de doigts j'aurai fait tomber ma petite culotte. Non, ça ne m'intéresse pas ce genre de choses. » Et surtout, elle se remet seulement de sa rupture avec Oliver, même si ça, elle se garde bien de le dire à Teddy qui n'a jamais su le fin mot de cette histoire. Finalement, c'est au tour de Teddy d'être cuisinée par sa meilleure amie. Et sa réponse ne lui plait d'ailleurs guère. C'était tout comme elle l'avait imaginé, Teddy esquivant ses réponses, détournant le sujet, abordant le travail comme ligne de défense. Mais ça ne prend pas avec Calista, pas comme ça. « Le boulot hein. Même avec des heures supplémentaires ça m'étonne. Je suis allée plus d'une fois chez toi rendre visite à Noah et bizarrement tu étais toujours absente. J'imagine que les heures supplémentaires ne s'étirent pas jusqu'à vingt deux heures non ? Allez Teddy, tu sais que tu peux tout me dire. Qu'est-ce que tu caches? » Face à ses dernières paroles, il y avait fort à parier que la situation se retourne contre elle et que Teddy aborde Noah. Ce ne serait pas la première fois et certainement pas la dernière. C'était bien connu que Teddy et Erin n'attendaient qu'une chose, que Noah et Calista se mettent en couple. Not gonna happen. Teddy commence à parler d'une formation à laquelle elle aurait postuler pour devenir avocate et un grand sourire se dessine sur le visage de la Barton. C'est une nouvelle géniale. C'est un peu tout ce dont Teddy avait toujours rêvé. Et même si Cali était sur qu'il ne s'agissait pas du grand secret qu'elle cachait, cela restait malgré tout une avancée majeure dans sa vie, qui méritait d'être célébrer. « Oh bordel c'est une super nouvelle Teddy ! Tu auras la réponse définitive quand ?? Tu as intérêt de me tenir au courant, je veux savoir quand est-ce que tu vas pouvoir devenir avocate ! Je pourrais virer le mien et t'engager tiens ! » qu'il rigole, sachant que cela n'arrivera pas avant des années, tant l'examen du barreau est long et compliqué à obtenir. « S'il vous plait? Une bouteille de champagne. On a quelque chose d'important à fêter. » La jeune femme n'a pas oublié son objectif, à savoir découvrir ce que cache réellement Teddy. Mais pour le moment, elle souhaite simplement profiter de cet instant, de cette nouvelle grandiose qui va marquer un tournant important dans la vie de sa meilleure amie. Et quoi de mieux qu'une bouteille de champagne pour fêter ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: un noble mensonge demande moins de force qu'une cruelle vérité (calista) Ven 19 Fév - 4:37

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: un noble mensonge demande moins de force qu'une cruelle vérité (calista)

Revenir en haut Aller en bas

un noble mensonge demande moins de force qu'une cruelle vérité (calista)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» accéder aux actes, au lieu de 100 ans passent à 75 ans
» Force multinationale de sécurité à Beyrouth
» Dukan pour perdre moins de 5kg... ça m'inquiète...
» Portail officiel de la ville du Havre - Demande d'actes
» Données de moins de 100 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-