AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

that was love and it's an ache i still remember. (kane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Re: that was love and it's an ache i still remember. (kane) Mer 28 Oct - 21:51

Il aime pas la voir comme ça, Malo. Confuse, triste, fragile. Lui, il la préfère tempête, quand elle hurle, qu’elle cogne, quand elle rentre dans une rage noire et s’en prend à lui, parce qu’il sait gérer ça. Les cris, l’hystérie, les petits poings qui l’atteignent pas, c’est facile de la calmer, ou de rentrer dans son jeu. Mais quand elle est fragile comme ça, il se sent con. Impossible de savoir ce qu’il est censé lui dire, de toute façon il a jamais été très doué pour réconforter les autres. Sans doute que c’est parce que personne l’a jamais réconforté lui, un truc du genre. Ca forge le caractère, quand tu chiales tout seul dans une piaule pourrie, en attendant une mère qui viendra jamais effacer les cauchemars. Il n’aime pas la faiblesse, il n’aime pas ces filles qu’un souffle de vent briserait en deux, mais avec Malo c’est pas pareil. C’est jamais pareil. Elle réveille chez lui un instinct qu’il se connaissait pas, protecteur et tendre, et tout ce qu’il parvient à faire c’est de caresser ses cheveux comme il l’a fait si souvent dans le passé, et la garder contre lui. « Arrête, dis pas ça » qu’il tente maladroitement. Ca sert à rien de ressasser les erreurs qu’ils ont commises, y aurait pas assez d’une vie pour les comptabiliser. Ouais il lui en veut de rien avoir dit, d’avoir caché un putain de secret qui l’aurait peut-être convaincu de faire les choses bien pour une fois, mais qu’est-ce que ça change, dans le fond ? C’était peut-être le mieux à faire, de pas lui laisser la possibilité de s’essayer au rôle de père. C’est bien connu, qu’il détruit tout ce qu’il touche. Son gosse aussi, il l’aurait détruit, parce qu’il aurait été trop minable pour assurer. Malo, elle a la carrure d’une mère, même si elle en donne pas l’impression. Y a quelque chose en elle, un espèce de truc maternel que seules les femmes peuvent avoir, l’idée que du jour au lendemain leur attention entière est concentrée sur une nouvelle vie, plus importante que toutes les autres. Mais lui, il sait pas faire ça. Il se serait planté. Il aurait essayé, ouais, il aurait tenté d’être un père vaguement décent qui arrête les conneries, mais il aurait replongé aussi sec. C’est ce qu’il fait, Kane, il plonge, et il entraîne les gens avec lui. « Mais t’aurais du m’en parler. J’avais le droit de savoir. » Ca sert à rien de ressasser, mais il lui faudra un peu de temps avant d’encaisser. C’est humain. Alors quand elle lui dit qu’elle aurait voulu revivre le passé une dernière fois, il secoue la tête. Non. Elle s’est barrée, peu importe pourquoi elle l’a fait, peu importe qu’il ait merdé comme il le fait chaque fois, leur couple méritait mieux qu’une fin aussi brutale. Malo, il l’a dans la peau, depuis le premier jour où il l’a vue, il l’a dans la peau. C’est comme une blessure qui refuse de cicatriser, une plaie béante sur laquelle elle voudrait verser du sel juste pour se sentir mieux. Il est pas rancunier Kane, sauf quand il a vraiment mal. « Ouais, c’est pas une bonne idée. Tu t’es barrée Malo, et t’as peut-être toutes les raisons du monde d’être désolée ou peu importe les conneries que tu me sers, il n’en reste pas moins que t’as été claire. Nous deux c’est fini. Sinon tu te serais donnée la peine de venir me voir au moins une fois en taule. Tu sais combien de temps j’ai attendu, combien de fois j’ai espéré pas voir la gueule de mon avocat mais la tienne au parloir ? T’en avais rien à foutre, viens pas me faire croire que tu veux donner une belle fin de film à notre couple. » Les mots sortent, acides, fruit d’une amertume trop longtemps contenue. Il crache sa bile, moins férocement qu’il le voudrait, mais assez pour la dissuader. Il pourrait dire oui, et passer l’éponge juste pour une nuit, mais ça ferait plus de mal que de bien. Malo fait mine de se barrer. Il sait qu’il a l’occasion de la retenir et de revenir sur ce qu’il vient de dire. De faire comme elle, semblant que y a encore un espoir. Il la sent en attente, parce que ses gestes sont trop lents pour ne pas être calculés, mais il reste de marbre. « Je l’avais trouvée mais elle s’est cassée » qu’il commente froidement. « Tu crois que c’est vraiment une bonne chose ? T’as pas peur que je me plante et que je te déçoive encore ? » Il en serait bien capable. On s’improvise pas père du jour au lendemain, et il est pas certain d’exceller dans ce rôle-là.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: that was love and it's an ache i still remember. (kane) Ven 19 Fév - 4:18

:out:
Revenir en haut Aller en bas

that was love and it's an ache i still remember. (kane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-