AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Au bonheur de te revoir! [DREW]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Au bonheur de te revoir! [DREW] Ven 23 Jan - 14:43

 Au bonheur de te revoir!...


Il était tard et je venais de sortir d'une réunion interminable au sein de ma société pour cette nouvelle année à venir. Et j'avoue que j'avais envie de décompresser avant de me rendre chez moi pour rejoindre les bras de Morphée. Et puis mon ventre criait famine, autant faire un petit détour par l'un de mes restaurants préférés et huppés de la ville. Combien de temps cela faisait-il que je n’étais pas venue dans un pareil endroit. Des lustres ! Montant les escaliers de marbre jusqu'au portier, celui-ci m'ouvrit l'une des grandes portes, tandis que je le saluais poliment. Pénétrant dans le grand hall de l'établissement, une douce musique de fond retentissait et cela m'apaisait aussitôt. L’hôtelier vint à ma rencontre, semblant ravi de me recevoir comme à chaque fois, ce fut le cas. Le claquement des mes escarpins sur le carrelage du restaurant résonnait avant d'entrer dans cette grande pièce ou les gens étaient attablés.
Prenant place, et me mettant à mon aise, je pris la peine de mettre mon portable sur silencieux au cas ou je recevrais un appel. Je souhaitais être tranquille, ne déranger personne et profiter d'une soirée de calme, loin de tout, des affaires, de ma vie privée rien que le temps d’une soirée, était-ce trop demandé ? Un serveur vint aussitôt s'occuper de moi me demandant si je souhaitais la carte des Menus. Acquiesçant, je la pris donc en main, tout sourire tandis qu'on me proposa un apéritif. J’étais réticente, car j’étais fatiguée mais pour une fois je ferais exception à la règle et prendrais un taxi si je ne me sentais pas à conduire;« Un merlot s'il vous plaît. Merci »tout en affichant une mine resplendissante et décontractée, posant mes yeux émeraude sur les différents plats. J'hésitais et cherchais donc de quoi j'avais envie quand soudain je sentis une présence. Levant les yeux par dessus la carte, je scrutais un homme, pas très grand, bedonnant légèrement, les cheveux noirs bien que vêtu de façon chic et qui pourrait être mon père. « Puis-je m'installer à votre table Miss Conway ? »Anglais de surcroît, et que je connaissais. nous étions en pourparler pour un futur contrat, voir une fusion de projet. Je n'eus pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il prit ses aises. Mal élevé pensais-je.« Je suis désolée mais j'attends quelqu’un et il... »Façon détournée de refuser qu'il partage cette table avec moi quand il poursuivit ne m'entendant pas. J'ai ahuri.« Je vous tiendrai donc compagnie jusqu'à ce que votre...ami arrive, vous n'y voyez pas d'inconvénient j'espère ? »Je me retenais afin de ne pas faire scandale, et de ne pas me mettre en colère surtout après une journée aussi rude, un rictus aux coins des lèvres, exaspérée. Je feinterai pour écourter cette entrevue d’une façon ou d'une autre. « Maintenant que vous êtes installé... »Que pouvais-je donc faire ? Rien pour l'instant malheureusement...


CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au bonheur de te revoir! [DREW] Sam 24 Jan - 10:39







Drew avec son nouveau statut d'homme d'affaire avait lui aussi souvent des choses importantes à organiser en fin de journée. Lui qui n'aimait pas le boulot avait un gros rythme de vie, il se levait tôt pour aller un peu au sport histoire d'effacer les excès du week-end. L'alcool faisait des ravages sur les corps d'athlètes comme le sien, il avait donc décidé de prendre son destin en main et surtout ne voulait pas prendre le risque de devenir comme son père, un ex-beau gosse devenu, bedonnant et dégarni. Donc une fois le sport fini, il déjeunait et se lançait dans une journée entière de cours, il n'aimait pas vraiment ça, mais un homme d'affaire sans diplôme ce n'est pas pris au sérieux. Surtout quand vous avez le même nom que votre grand-père, votre père, autant dire qu'on va vite vous cataloguer dans la case pistonné sans talent. Alors il ne lui restait que deux ans a faire, il allait les faire et au moins il serait tranquille après.
Mais à l'heure ou la cloche sonne et où les autres élèves commencent petit à petit à se détendre lui avait encore un peu de travail, il fallait qu'il appelle pour connaitre l'avancer du projet. Voir avec deux trois banques locales et surtout appeler son père qui était encore à l'heure actuelle le grand patron de la boite. L'heure tournait vite et il était déjà 22 heures, une journée bien remplie allait bientôt se terminer, mais pas sans un tour au restaurant.

Il se rendait toujours dans un grand restaurant le soir, c'était un moyen de bien manger, de manger équilibrer, de ne pas avoir à cuisiner et surtout de faire des rencontres. Il rencontrait souvent de belles demoiselles au bar, ou même les serveuses, lui ne partait pas du principe "Je suis riche, je me tape de la riche", lui se moquait pas mal du porte-monnaie des demoiselles, ce qui l'intéressait c'était ce qui se cachait sous leur petite culotte. Direction le Farmont Hotel, juste à côté de chez lui. Enfilant rapidement une tenue assez correcte sans être guindé, il sortit de son appartement direction l'hôtel et sans voiture. Depuis son année à Bahrein il était obsédé par son poids et surtout par son état de forme, le fait d'avoir vu tous ses gros hommes d'affaire lui avaient fait peur. Scrutant la salle en attendant qu'on se jette sur lui comme d'habitude il vit au loin Emy Conway, une amie de longue date et pas simplement une amie. Plusieurs fois ils s'étaient trouvés dans le même lit pour une petite partie de jambe en l'air, mais tout était clair entre eux donc il n'y avait pas de problèmes. Elle était accompagnée d'un petit gros et moche, franchement que trouvait elle à ce genre de mec. Peut être était elle en train de manger avec lui pour affaire, il s'en moquait pas mal. Avançant d'un pas décidé, mais lent vers cette table il posa sa main sur l'homme et lui lança à l'oreille.

-Si tu ne veux pas que ta femme sache que tu la trompes avec la moitié des putes de la Californie je serais toi je partirai vite très vite.

Il changea de couleur, sans même se retourner il se leva et disparu aussi vite de la table. Tous les hommes d'affaires avaient des choses à se reprocher, il fallait simplement savoir quoi. Les contrats se signaient autour de prostitué donc pas forcement compliqué de savoir qu'il devait déjà avoir trompé sa femme avec l'une d'entre elle. Une fois libéré de ce poids, il posa ses yeux sur Emy, grand sourire aux lèvres il l'embrassa sur une joue et lui lança.

- Content de vous revoir Miss, je ne savais pas que mon absence avait créé chez toi un manque si grand que tu t'encombrais de gars comme lui.

Dit-il avec son éternel arrogance et son habituelle assurance. S'asseyant en face d'elle sans même lui demander son avis ( le sourire qu'elle avait sur les lèvres suffisait pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas contre). Le serveur arriva lui posant alors son habituel vers de whisky 40 ans d'age et surtout hors de prix. Il avait maintenant ses habitudes dans bon nombre d'établissement de la ville, Walton, un nom qui sonnait familier à beaucoup de personnes ici. Un Walton satisfait apporte beaucoup plus d'avantages qu'une publicité bien placé, ils le savaient et faisaient donc tout pour le satisfaire. Drew savait bien qu'en tant que jeune homme de la famille il était une cible parfaite c'est surement pour cela qu'il en jouait souvent, qu'il faisait le client exigeant.

- Alors que deviens-tu? Voilà une année que je suis parti et tu n'a pas changé d'un poil, toujours aussi sexy et femme d'affaire fatale. Comment vas la vie?
Il était parti avec beaucoup d'assurance, il était revenu avec encore plus d'assurance et surtout avec l'impression d'avoir fait ce qu'il avait a faire. Il était maintenant en charge du développement de la firme familiale dans le Moyen-Orient, un endroit où aucun Walton n'avait encore réussi à poser une pierre, lui était maintenant à la base du futur plus gros centre commercial Walt-Mart et surtout il serait le plus jeune président de la boite. Autant dire qu'il avait assez de raisons pour avoir les chevilles trop grosses pour les chaussettes qu'il porte.
.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au bonheur de te revoir! [DREW] Sam 24 Jan - 12:17

Au bonheur de te revoir!...


De voir cet homme prenant ses aises et sans demander l'avis à quiconque me hérissait la peau mais je pris sur moi un court instant quand on vint à me servir mon apéritif, un moment qui aurait dû être de détente et non d'agacement. Je réfléchissais à la façon de m'en défaire pour ne pas froisser notre future signature de contrat si toutefois cela aboutissait. Tout dépendrait de la tournure de cette soirée. Quand je voulus enfin me faire entendre et lui dire que ces intentions n'aboutiraient à rien je fus agréablement surprise de voir un homme qui vint à ma rescousse. Ce n'était autre que Drew. Je fus réellement surprise de le revoir après tout ce temps et il va sans dire également qu'il venait de me débarrasser à la vitesse grand V de cet homme aux pensées déplacées. Mon regard se posa de nouveau sur Drew, heureuse pour de multiples raisons d'ailleurs, avant de lui tendre ma joue pour cette embrassade. « Tu plaisantes j'espère ? Tu me connais mieux ça pour croire que je pourrais ...enfin avec un gars comme ça. Je suppose que tu ne me diras rien sur ta façon de l'avoir fait fuir ?»tout en fronçant les sourcils et prenant un air des plus décontracté et retrouvant un sourire radieux.« Alors comment allez vous mon cher Andrew ? »alors que je levais mon verre à mes verres pour une première gorgée de Merlot , tandis qu'il engageait la conversation après s’être installé. Au moins je pourrais apprécier cette présence autre que l'autre pervers parti en courant je ne sais où d’ailleurs. J'observais mon ami qui avait quelque peu changé depuis la fois dernière, toujours aussi bel homme et il le savait. D'ailleurs même avec un sac poubelle qu'il aurait été séduisant. « Merci pour le compliment, d'ailleurs tu es plutôt pas mal non plus, comme à ton habitude. »M'asseyant plus confortablement mais toujours de façon distinguée, je reposais mon verre au dessus de mon assiette, un sourire presque gênée aux lèvres. J’avais perdu l'habitude qu'on me complimente ainsi, excepté Phil qui savait s'y prendre pour me mettre parfois dans un embarras tel que j'en rougissais.« Elle suit son cours, j'ai créé ma société, elle s’accroît de jour en jour, sans oublié les cours à Berkeley e parallèle et j’avoue que je déteste le Droit. Et sinon il n'y a rien à ajouter de plus. Je vis seule avec mon chat, le pauvre d’ailleurs je dois affreusement lui manquer à traîner ici et là. »avec une once d'humour, afin de détourner le sujet de ce qu'est ou a pu être ma vie personnelle. J’avais combattu de nouveau le cancer, m'était faite plantée peu avant un mariage qui au final n'aurait abouti à rien et maintenant je me devais de remettre de l'ordre dans ma vie. D'ailleurs je me demandais où Drew en était avec la sienne.« Et toi ? Tu dois avoir un tas de choses à me raconter, en passant le fait que tu as dû partager ton lit avec bon nombre de femmes plus séduisantes les unes que les autres. Comment se passe l'entente avec papa ? »Je suivais les revues d'entreprise dans le monde, -et donc j'étais au courant des potins de ces grandes pointures de l'industrie- à l’affût de la moindre opportunité pour me hisser encore plus haut dans ce monde de requin et de me faire connaître en tant que Emy Conway de mon propre chef et non étant la fille d'un riche homme d'affaire international. Se créer sa place et faire ses preuves dans ce milieu quand on y a un membre déjà réputé est deux fois plus difficile car certains ne manqueront pas de nous faire remarquer qu'on n'y a pas sa place et qu'un nom ne fait pas tout. Bref, il faut avancer , croire à ses projets et les faire prospérer.« Tu as déjà dîner ? Sinon que dirais-tu de partager un bon repas avec moi ? »A moins qu'il n'est déjà des projets pour ce soir ? Je sentais que cette soirée allait être des plus agréables. Retrouver une vieille connaissance, faisait toujours plaisir non ? Bien qu'entre nous, cela avait été plus que cela. On se retrouvait parfois pour s'éclater et s'était explosif sans rendre de compte et s'était des plus satisfaisant. Cela me remontait tout un tas de souvenirs mais cela faisait aussi parti du passé. J'étais conquise ailleurs dorénavant...



CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au bonheur de te revoir! [DREW] Sam 31 Jan - 11:24







Les femmes dans les affaires, c'était encore plus difficile pour elles que pour les hommes. Un monde d'homme, à l'heure de la parité ce monde-là en était encore loin. Déjà car l'argent restait et restera toujours une affaire d'homme, dans ce monde les femmes sont un peu comme dans le monde de la politique, la femme de quelqu'un, on ne parle jamais d'un homme en disant voilà le mari de la demoiselle qui gère telle entreprise. Voilà la première raison, la seconde était surement dû au fait qu'il y avait bien trop de pervers dans ce monde ci. Quand on sait que des danseuses sont payées pour venir clôturer un contrat et quand je dis danseuse c'est pour rester poli, car la plupart du temps ce sont des prostitués qui viennent satisfaire et surtout scellé le pacte. Pour Emy c'était simple elle paraissait plus comme un bout de viande que comme une personne avec qui faire des affaires. Même s'il la connaissait et même qu'il la connaissait bien, il le savait, pour lui impossible de faire affaire avec elle. Impossible de faire affaire avec une femme en général, une femme d'affaire il ne fait pas confiance, son père lui a toujours dit qu'il y a toujours quelque chose qui irait mal après. Avec Drew c'était simple, une femme était forcement une personne qu'il devait mettre dans son lit, mélanger le sexe et le travail n'était pas une bonne idée. Alors comme avec Emy il y avait déjà du sexe c'était bel et bien réglé.

Ben j'ai rien a caché, je connais trop le monde des affaires. Soit tu les fais chanter avec des mal versassions, mais il y a une chose sûre, c'est qu'ils trempent tous dans de l'attouchement sur mineur ou relation avec des putes, suffit d'en parler un peu et hop il part en courant.

Stoppant net il reprit sa respiration et lança avec un grand sourire.

Non en fait je lui ai dit que tu étais trop chère pour lui.

Il était impossible de rester sérieux trop longtemps pour ce jeune homme d'affaire. Même pendant les négociations, au bout d'une heure il allait toujours dehors, faire une connerie ou quoi. Par contre en affaire il était intraitable, intouchable et surtout on ne pouvait que très peu négocier les prix. Reposant ses yeux sur la belle brune.

Je vais très bien, le retour à la maison fait un bien fou. Content surtout de revoir des visages si familier et d'entendre des choses aussi flatteuses.

Emy faisait partie de ses femmes qui prennent soin d'elles, elle avait une façon de se vêtir très sexy et surtout elle savait se mettre en valeur. Plusieurs fois il avait succombé aux charmes de la belle et ne serait pas franchement contre remettre le couvert. Lui n'avait pas goûté aux plaisirs de la chaire pendant une année, une longue année ou l'abstinence lui avait même fait voir des mirages alors qu'il était totalement éveillé. Autant dire que depuis son retour, son entre jambe avait fait la connaissance de beaucoup de filles.

Ah bon? Une société de quoi? Je suis bien placé pour savoir qu'être à la tête de quelque chose et en même temps faire des études c'est un enfer. Les études t'as l'impression de rien apprendre pire même, d'apprendre des choses qui sont totalement à l'inverse de la loi du marché.

Drew avait un peu plus de plomb dans la cervelle et surtout avait une façon de parler beaucoup plus adulte qu'il ne l'avait il y a un an. Il parlait couramment l'arabe et surtout avait beaucoup appris au contact de ses vendeurs et négociant nés.

Et bien l'entente avec papa c'est cool, il me laisse tranquille donc c'est l'essentiel. Après bon je t'avouerai qu'il me regarde toujours du coin de l'œil, il a toujours peur que je me trouve dans un magazine à scandale. Franchement tu me connais ce n'est pas mon style hein?

Dit-il en riant légèrement, oui son père avait totalement raison, le problème de Drew c'est qu'il aimait un peu trop l'alcool, un peu trop les filles et surtout un peu trop la fête. Un cocktail détonnant qui pouvait le plus souvent le mener à des situations assez folkloriques. Il lui était déjà arrivé de faire la une d'un journal à scandale, oui, mais il était encore jeune et n'avait pas encore mis un pied dans les affaires. Maintenant qu'il était considéré comme une étoile montante des affaires, il apparait un peu plus sur de lui et surtout plus sérieux

Non je n'ai pas encore diné, je venais ici pour ça. Mais je dois dire que je suis agréablement surpris de te retrouver ici, alors fêtons nos retrouvailles...

Qu'elle se rassure, il ne la voyait pas uniquement comme un trou dans lequel il se met pour satisfaire, non elle était une amie à ses yeux et c'est pour ça qu'il était toujours heureux de la retrouver, que ce soit en soirée ou lors d'un repas comme ce soir.
.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au bonheur de te revoir! [DREW] Mer 4 Fév - 16:52

 Au plaisir de te revoir...





Drew m'avait toujours épaté dans le sens ou il avait su mener sa barque dans son propre sens . Même à contre courant il arrivait toujours à ses fins. Fin manipulateur ? Probablement mais ce soir, ce côté impulsif o voire déplacé m’avait bien arrangé que cela me fit sourire ; Et je préférais nettement passer la soirée en sa compagnie qu’avec un gros lourdaud sans cervelle, ne pensant avec son entre-jambe. Certes, je serais amener à le revoir pour une affaire en cours, mais je serais mieux l'appréhender désormais et ce grâce à mon cher ami. Mais lorsqu'il me référencia à une « fille de luxe » pour être polie, je changeais de suite de tête. Je fronçais les yeux, et me penchais vers lui.« Si j'oserais je te ficherais une bonne raclée , tu as de la chance d’être dans un tel endroit ! Je ne voudrais pas faire d'esclandre. »tout en levant mon verre à ma fiche bouche. Puis jouant sur les mots je repris sur sa lancée, tout en scrutant la couleur claire de mon Merlot français. Avant de reposer les yeux sur lui, un air détaché et arrogant à la fois, mais sur de moi.« Dans ces conditions tu es en dette avec moi très cher, car je n'ai jamais perçu un seul dollar de ta part pour mes...services, ceux que tu as pu apprécier par le passé. »tout en lui lançant un clin d’œil avenant. Je jouais la carte de l'humour même si je n'en montrais aucun signe extérieure, j’étais bel et bien en train de la taquiner. Avalant ce succulent vin de France.
L'humeur était au beau fixe, et tant mieux, surtout après une dure journée de labeur ou je ne souhaitais qu'une seule chose, me détendre, et pourquoi me rendre au Sauna un peu plus tard, pour décompresser.  Cette ambiance détendue et appréciable était de bonne augure, et tombait réellement bien ; Sourire aux lèvres, je l'écoutais, arquant un sourcil toujours les yeux posés sur Drew. « Ne prends pas non plus la grosse tête, dans mes souvenirs,  si je ne m'abuse, tu te croyais déjà au sommet de tout, reste humble et soit un homme simple pas un de ses types qui se croient au dessus de tout. Même si ton physique est des plus agréables. Et  il te reste tout de même quelques bonnes manières à adopter. »Je le taquinais en me rappelant nos débuts, disons que ce n’était pas le grand amour et puis je le trouvais arrogant et toujours à prouver aux yeux du monde qu'il était le meilleur. Maintenant cette image me faisait bien rire, car il avait des talents ; Cachés pour certains mais des talents et était un amant plutôt pas mal si je me souvenais bien. Mais tout cela était du passé. Je me focalisais sur mon avenir professionnel qui prenait un départ fulgurant.« Je me suis lancée dans les matières premières naturelles et l'écologie même, et je t'assure que c'est prometteur. J'offre un certain service à certaines colonisations sous-développées, du travail et en échange tout le monde y gagne. Mais je doute que tu t'intéresses à ce que je peux entreprendre de ce côté là. Ne mélanges tu jamais vie personnelle et professionnelle ? »Reprenant une gorgée de mon vin. « Quant aux études c'est en parallèle, quelques heures par ci et par là les semaines, histoires d’accroître mes connaissances pour au mieux gérer ma société. J’aime avoir le contrôle sur a peu près tout... »Je me mis à rire d'un rit franc que peut-être certain ici en ces lieux m'ont entendu. Un éclat de voix, clair et délicieux à entendre malgré tout, avant de me pincer les lèvres et jetant un regard à l'insistance afin de m'excuser silencieusement pour ce dérangement, même si des sourires et regards s’étaient retournés sur moi. « Non pas du tout ton style, quelle idée ?! Ton père te connaît bien mal. Tu devrais me le présenter à l’occasion je lui dirais à quel point tu aimes faire les choses discrètement. »OK son père le connaissait parfaitement même s'il en avait regagné en maturité. A sa façon de discuter, d’être, et physiquement peut-être...il avait un petit quelque chose qui l'avait fait grandir et j'aimais ça même s'il le cachait toujours au plus profond de lui son air arrogant et sur de lui. A se croire le meilleur en tout .« Alors dîne avec moi... »dis-je d'un ton presque inaudible d'humeur sereine et joueuse. Allez savoir pourquoi. Je pressentais cette soirée comme des plus agréables. Des retrouvailles qui me firent le plus grand bien en ce moment ou je me sentais plus bas que terre même si je ne le montrais pas étant devenue une femme forte. « Tu as une préférence ? Pour ma part, je mangerai bien quelque chose de pimenté. Ça changera des plats habituels et sans saveur. »pensez-vous que je disais cela à double-sens. Peut-être que oui, peut-être que non. Mais je voulais que cette soirée perdure encore peu importe de où et comment ? Mais du moment que je me retrouvais avec Drew, prenant mon verre je le levais afin de trinquer avec mon cher et vieil ami. Une nouvelle gorgée dévalant le fond de ma gorge que je vins à prendre la carte des menus attendant que le serveur vienne prendre commande. « Que souhaitez-vous commander monsieur, dame ? »regardant toujours le menu, je me lançais donc à énumérer mes choix. « En entrée, une cassolette de noix de saint jacques, et en dessert, un choux aux fraises avec une montagne de chantilly ! Et pour le plat de résistance je veux quelque chose typiquement mexicain et bien relevé. Je vous fais confiance »Ce fut au tour de Drew, tandis que nous poursuivions notre apéritif , en un second verre …Je n’avais pas évoqué le sujet personnel « sentimental » car pour ma part cela avait été un véritable fiasco. Le vœux de célibat était ma devise dorénavant. Vaut mieux être seule que mal accompagné. Donner son corps est bien plus simple que son cœur, croyez-moi !








CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au bonheur de te revoir! [DREW] Mer 18 Fév - 12:49







Drew manipulateur? Et bien pas franchement, il n'avait pas encore les mauvais traits de l'homme d'affaire véreux, prêt à tout pour réussir. Non pour le moment il se servait de sa jeunesse, de son insouciance et surtout son manque de connaissance pour jouer la blonde, si vous voyez ce que je veux dire. Alors oui il se servait souvent de petits coups qu'il avait appris, mais de là à pouvoir faire faire quelque chose à quelqu'un il en était encore bien loin. La technique qu'il avait employée aujourd'hui était vieille comme le monde et toute personne ayant eu un petit frère ou une petite sœur la connait. La technique du "Je vais le dire à maman", combien de fois alors que vous étiez tranquille en train de faire une connerie avec un ami, votre petit frère vous a vu et est parti en courant prévenir la mère de famille? Et bien là c'était revu au gout du jour avec un "Je vais le dire à ta femme", simple, propre et tellement efficace.


    Tu sais très bien quand on n'est pas sur de quelque chose il ne faut pas dire je vais, mais j'aimerais bien te mettre, en l'occurrence la raclée c'est totalement impossible!


Dit-il avec un grand sourire, cette phrase faisait partie de ses répliques cultes, il la sortait assez souvent et elle avait toujours son petit effet. Surtout sortant de la bouche de quelqu'un comme lui qui avait plus l'habitude de dire je veux et non j'aimerais bien avoir, mais c'est encore une autre histoire.


    De devoir une dette? Mais alors là c'est la meilleure, je n'ai jamais vu de tarif affiché sur ton dos, la seule fois ou c'était le cas j'allais payer avant que je m'aperçoive que c'était le prix de la robe que tu avais loué!


Si on devait sortir un et un seul point fort du jeune homme, son côté humour, il arrivait à manier l'humour tout en le mêlant à du sarcasme et à des sous-entendus. Il était fort, très fort même. Il savait aussi très bien cacher son sourire et donner un ton sérieux à quelque chose qui ne l'était pas. Emy le savait très bien, voilà pourquoi leurs jeux avaient très souvent fini dans un lit ou dans des situations toutes plus amusantes les unes que les autres.


    J'essaie de garder les pieds sur terre, mais les hauteurs m'appellent de plus en plus, je lutte je te promets, mais rien à faire de me sens monter vers le lieu ou les hommes n'existent pas, mais sont plus des Dieux qu'autre chose. Non plus sérieusement, j'ai cette foutu tendance à prendre la grosse tête, mais ça c'est tous les gosses de riches qui l'ont, je n'y peux rien c'est dans mes gènes.


L'eau avait coulé sous les ponts, il y a un an de ça il n'aurait jamais avoué avoir la grosse tête, mais son séjour dans les Emirats Arabes avaient fait de lui quelqu'un de plus posé et surtout très centré sur les entretiens où on lui demande ses qualités et ses défauts, il savait maintenant ce qu'il valait et surtout les points sur lesquels il devait s'améliorer. Ceux dont pouvait penser la belle brune en face de lui n'étaient il faut le dire jamais tombé sur la table lors des négociations.


    Je ne mélange jamais la vie professionnelle et la vie personnelle, mais ça c'est quelque chose d'assez difficile dans le milieu des affaires je n'y avais jamais pensé. Après tu te doute bien que tant que mon père est le grand patron je ne suis que le fils qui a le droit de faire des caprices, j'aime bien ce rôle qui ne prend pas la tête.  Après l'écologie c'est bien et pas bien dans les affaires de Walt-Mart, faudrait que tu me présentes ce que tu fais on ne sait jamais... Même si le tu gagnes, j'y gagne n'est pas le dada de la firme familiale.


Avec elle il pouvait être franc, ce confier et surtout parler ouvertement sans avoir peur qu'elle se confie ensuite dans les journaux. C'était assez lourd d'être un fils de et en même temps le patron de quelque chose, il y avait toujours un moment où il fallait dire stop. Stop on ne parle plus de moi, stop on ne parle pas de mon boulot, stop on ne sort pas là pour ne pas être pris en photo. Ne pas faire de vague surtout pendant les affaires, ne pas se trouver ivre à la une des journaux, tellement de choses à penser pour un jeune homme comme lui. Emy était elle plus âgée, pas de beaucoup, mais on sait tous que les femmes sont plus matures que les hommes.


    Dînons ensemble alors, et va pour un plat pimenter tant que j'ai un des meilleurs whisky du bar à côté tout passera!


Marquant une pause, il sourit avant d'envoyer.


    Puis quoi de mieux qu'une jolie demoiselle pour accompagner un bon whisky


Drew ne jeta même pas un coup d'oeil à la carte des menus, il avait l'habitude de commander ce qu'il avait envie ensuite les cuisiniers derrière faisaient avec et surtout faisaient tout pour le satisfaire. Il était de plus en plus connu dans la ville et cette notoriété lui faisait plaisir surtout quand il se faisait caresser dans le sens du poil, il adorait ça. Il commanda finalement un foie gras en entrée, une religieuse en dessert et suivit Emy pour ce qui était du plat épicé. Le serveur enfin parti il replongea ses yeux dans ceux de la demoiselle. Il y avait toujours eu ce petit quelque chose de bestiale et surtout cette attirance mutuelle qu'ils n'avaient jamais cherché à nier. Ce soir encore la tension sexuelle pouvait être palpable, alors oui peut être qu'elle était en couple, peut être qu'elle ne l'était pas. Mais c'est le genre de sujet dans lequel Drew ne s'aventurerait pas.


    Sinon il s'est passé quoi d'autre dans la vie de la petite Emy?


Non, non ce n'est pas un moyen détourné de savoir si elle est en couple, même si 98% de la population pourrait le croire.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au bonheur de te revoir! [DREW] Jeu 26 Fév - 16:26

Il avait toujours eu ce répondant aguicheur et cela me donnait toujours le sourire. Il était bel homme, charmeur, avec un charisme à toute épreuve et en plus de cela c'était un ami loyal. Je ne savais pas ce qu'il valait en affaire dans le sens ou je n’avais jamais traité avec lui et pour cause, je pense qu'il séparait ces deux domaines. Et c’était peut-être mieux ainsi, comme je l’avais moi-même fait. Le monde des affaires est un monde de requins, où la loi du plus fort et du plus doué l'emporte sans compter que le porte-monnaie et la réputation sont un plus. Il paraissait et était bien sur de lui, quant à lui mettre une raclée. J’étais certaine d’être plus habile ou douée que lui dans un domaine ou une activité. On trouve toujours plus fort que soi, un jour ou l’autre, non ?je grimaçais gentiment face à sa remarque quant au prix affiché sur ma robe ? Oh ciel jamais ! Riant à ces bêtises, je poursuivis cette soirée avec lui jusqu'à l'inviter à se joindre à moi en dînant. « Oui dans tes gênes, mais cela dit peu importe ce que ut aurais pu faire tu as toujours eu la grosse tête. T'es un cas unique en tout genre Drew ! »Mais malgré tout il avait quelque chose de changer. Plus mur, plus mature, plus « homme sérieux » que grand gamin et c'était appréciable!Je soupirais doucement de bien-être. Au moins je passais un peu de temps avec un vieil ami, sans me soucier de mes problèmes, m'évadant un temps avant de voir qu'au final on a tous avancé ! »
Nous y voilà, il faisait la part des choses, professionnels et privés deux choses distinctes...j'arquais un sourcil...ne venait-il pas de se contre-dire sur le moment même ? Levant mon verre de vin coûteux jusqu'aux bords de les lèvres...sans le lâcher du regard, un égard interrogateur...« On en reparler plus tard...si on traite ensemble on...ne pourra plus être amis ? »tout en lui lançant un clin d'oeil amusé buvant une gorgée de mon breuvage au goût succulent. Je n’avais pas besoin de mesurer mes paroles, mes mots, j’étais moi-même avec lui et cela me fit un bien fou. Rien à voir avec tous ses repas d'affaires, ou il fait avoir une certaine contenance, une allure détachée des personnes et se montrer le plus professionnel possible surtout quand on était une femme. J’étais tombée sur des cas, comme cet homme pensant que nous pouvions scellé un futur contrat dans une chambre d'hôtel...il pouvait toujours rêver, la promotion canapé très peu pour moi !
Chacun avait commandé son plat avec sa boisson fétiche de préférence d'excellente qualité avant de continuer à profiter de cette merveilleuse soirée. « Merci pour le compliment t'es pas ml non plus. »tout en riant doucement mais appréciant grandement le fait de dire que j’étais une belle femme.
Puis ce regard qui soulevait tout sous-entendus non dits mais si réels avant que je ne baisse le regard, me sentant les joues rougir...
Posant mon verre, je regardais ici et là avant de revenir plonger mes prunelles dans les siennes. « J'étais sur le point de me marier avec un homme qui durant une courte pause entre nous, est allée enfanter une autre femme, mais malgré tout je l'aimais sincèrement et j'étais prete à accpeter cette situatoin mais il s'est ..envolé...J'ai eu le cœur brisé comme c'est pas permis. Je me suis effondrée, j'ai relevé la tête et maintenant je suis plus forte que jamais et je pense que désormais je vais finir par devenir une de ses femmes aigries et aimant détenir le contrôle en toute s circonstances. Aucune promesse, aucun pacte, juste du bon temps partagé et un jour je finirais vieille fille, entourée de chats, des mitaines aux mains et une chevelure en vrac qu'on dira de moi que je suis qu’une paumée. »riant de moi-même je ne pus me résoudre à ne pas me faire remarquer avec mes légers éclats de voix. Même si mon début de récit était malheureusement réel, bien trop. « Et toi dis moi ? Tu as du faire pas mal de rencontre cette dernière année ? Une jolie demoiselle à moins que tu te sois découvert un penchant pour les hommes... »le taquinais-je...tout en me penchant vers lui comme pour lui susurrer un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au bonheur de te revoir! [DREW] Jeu 5 Mar - 13:09







Sûr de lui il l'était, peut être même un peu trop, mais dans les affaires il fallait avoir l'air plus assuré qu'on l'est réellement. Sauf qu'avec lui il n'y avait pas de poudre aux yeux, non depuis tout petit il était dans le monde des affaires, quand il jouait avec son grand-père, ils jouaient aux marchands, quand il jouait avec son père c'était a deviné le prix des choses, puis en grandissant son père lui avait appris la négociation. Il était donc armé depuis très longtemps pour le monde des affaires et aujourd'hui dans le grand bain, sans aucunes formations il assurait pas mal. Aller dans un pays autre que le sien, dans une langue totalement différente et faire ce qu'il était en train de faire était quelque chose d'assez bluffant. Par contre il pouvait lui arriver de mélanger amitié et affaire, mais il avait toujours dans un coin de la tête que c'était au péril de ses amitiés et non des affaires et c'était surement ça qui faisait de lui un requin. Les affaires avant les amis, car même si trouver un vrai ami est difficile, monter une bonne affaire l'est encore plus, il avait donc le sens des priorités. Sachant que le sexe passait après les amis, vous imaginez donc qu'il n'aurait aucun scrupule à lâcher une nana avec qui il baise juste pour des affaires. Malheureusement pour Emy, elle mélangeait les deux, amitié et sexe, mais encore une fois elle passait après les affaires, elle le comprendrait très bien, en bonne chef d'entreprise.

    Je suis né avec la grosse tête, les médecins se demandent encore comment ma mère a pu sortir une si grosse tête d'un si petit corps. Mais l'essentiel c'est que je plaise encore et toujours aux femmes, donc comme c'est le cas pas la peine que je me remettre en question.

Dit-il accompagné d'un clin d'œil, quand je vous dis qu'il a trop confiance en lui ce n'est pas un mensonge. Mais une chose qui pourrait surprendre et que son père a toujours apprécié, c'est qu'il est peut-être trop sûr de lui, mais il est surtout sûr de ses valeurs, de ses forces, mais surtout de ses faiblesses. Non il ne sait pas tout, non il ne touche pas à tout et c'est ce point-là qui est important. Là où certains chefs d'entreprise veulent toucher à tout, lui préfère s'entourer des bonnes personnes, au bon moment et encore une fois il doit ça aux enseignements de ses ancêtres.
Quand elle enchaîna sur le fait de traiter ensemble ou d'être ami il leva son verre à sa bouche avant de parler.

    J'ai une façon de voir les choses un peu différentes. Mélanger affaires et amitiés ce n'est pas un problème, c'est comme les affaires en famille. Tant que tout marche bien tout le monde est content. C'est quand ça bats de l'aile qu'il faut savoir dire stop. Forcement le plus difficile c'est de dire stop à un frère, une sœur, un père ou un ami. Mais quand on en est capable on peut mélanger.

Observant son verre, il enchaîna.

    Il n'y a que le whisky qu'on ne mélange jamais!

Si jeune et aimant déjà des choses de vieux, c'était assez bizarre de voir ce jeune homme se mettre des mines avec de l'alcool hors de prix. Un récent article a prouvé que son père et lui, les derniers des Waltons, possédaient l'équivalent des richesses de 46% de la population des Etats-Unis, un chiffre qui fait mal, mais ce n'est pas tout. Il est reproché à l'entreprise familiale d'exploiter la classe moyenne, pire que ça de la tuer. On reproche aussi aux Walton de tuer la démocratie et surtout de mettre un frein à l'éducation. Tout ça pour une ligne de centre commerciaux accessible à tous, ça fait vraiment beaucoup.
Mais revenons-en à la soirée, il ne savait pas encore où elle allait les mener, mais savait déjà que toutes les précédentes les avaient menés dans une chambre d'hôtel ou même dans des coins insolites. Alors non il n'avait pas d'idées derrières la tête, mais alors là vraiment pas, sauf qu'il savait que tout pourrait très vite dérapé s'ils venaient à prendre un dernier verre.

    Ainsi va la vie. S'il ne te méritais pas c'est lui qui perd quelque chose pas toi, il faut que tu le saches. Il ne sait pas forcement à côté de quoi il passe. Puis des mecs il y en a tellement sur cette foutue planète que tu trouvera le bon au bon moment. Après de là à devenir une femme qui contrôle tout, ce n'est pas ton cas, je te connais assez pour savoir que tu te laisses porter par tes instincts et ça on peut tout faire ça ne change pas. Pour ce qui est des chats, j'y suis allergique donc finit vieille femme ok, mais sans chat ce serait sympa pour moi!

Un penchant pour les hommes n'était pas du tout à l'ordre du jour pour le jeune homme, il aimait bien trop les femmes pour faire ce plaisir à la gente masculine. Mais aussi surprenant que cela puisse être en un an à l'étranger il n'avait touché aucunes filles. Vous aurez donc compris qu'en ce moment il avait un peu les crocs et qu'il n'avait qu'une envie sauter sur tout ce qui bouge, chose qu'il avait fait un nombre de fois incalculable depuis son retour à Berkeley.

    Figure-toi que non, deux fois non même. A Bahreïn les filles il y en a, les belles filles il y en a. Mais la religion fait qu'il m'aurait fallu toutes les épouser pour m'amuser avec elle. Mon père m'aurait tué, leurs pères m'auraient tués. Donc j'ai préféré rester abstinent, aussi difficile que celui puisse être.

.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au bonheur de te revoir! [DREW] Ven 20 Mar - 23:43

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Au bonheur de te revoir! [DREW]

Revenir en haut Aller en bas

Au bonheur de te revoir! [DREW]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» J' irai revoir ma Normandie, Les Battous.
» au revoir
» J' irai revoir ma Normandie à Hong-Kong!
» Heureuse de te revoir [Leana]
» au revoir nounou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-