AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

lights will guide you home. (w/lola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: lights will guide you home. (w/lola) Dim 18 Jan - 23:26

" High up above or down below, when you're too in love to let it go
But if you never try you'll never know just what you're worth.
Lights will guide you home and ignite your bones and I will try to fix you."


Le Comité d'Art de San Francisco a l'immense plaisir de vous convier à son gala annuel, dont tous les fonds seront en intégralité reversés à une association caritative oeuvrant pour la scolarisation de jeunes défavorisés. Holden lit le carton , sourcils froncés. Ils ont même poussé le vice jusqu'à mettre du parfum sur l'invitation, comme pour donner encore un peu plus envie à leurs heureux récipiendaires. Formidable. Le mauvais goût et l'absence de scrupule ne connaissent donc aucune limite. « Tu sais bien que je déteste les soirées dans ce genre. » Andrew Carlisle, approchant la soixantaine, fait claquer sa langue contre son palais, visiblement mécontent de la réponse de son fils unique. Homme dur et intransigeant, il avait fait de ce caractère austère sa plus grande force pour réussir dans un milieu de requins aux dents longues. Souvent, il se surprenait à regretter que son fils ne soit pas plus comme lui, et retrouvait en lui beaucoup de choses qui l'avaient séduit chez son ex-femme. Elena Bergström était elle aussi connue pour ne pas pouvoir rester en place, et se lasser vite, de tout, et surtout du milieu dans lequel il l'avait embarquée contre sa volonté. Il s'était promis, quand sa femme le quitta, de ne jamais commettre la même erreur avec Holden. De serrer la vis, jusqu'à ce qu'il puisse le formater à sa guise, pour gommer tout ce qu'il y avait d'Elena et lui attribuer ses propres forces et faiblesses. Il y avait peu de choses qu'Andrew eût été incapable de faire pour obtenir ce qu'il voulait. Cette force de conviction, cette détermination, avaient joué un rôle clé dans son succès. Patient, il avait laissé Holden goûter aux plaisirs d'un monde auquel il n'appartenait pas, sans jamais desserrer sa prise. Un délai de deux ans, après quoi il avait repris le contrôle de son petit pantin, encore si différent de lui. Mais tout ne tarderait pas à changer. Jamais ses traits ne se crispaient d'inquiétude. Holden se ferait une raison. Il commençait déjà à le faire. Bien sûr, il ne minimisait pas les risques. Après tout, son fils était venu à Berkeley dans un but bien précis qu'il n'avait pas mis longtemps à découvrir : retrouver une fille rencontrée pendant son périple de deux ans. Cela n'avait pas grande importance. Entouré de gens de son milieu, dans une confrérie ultra élitiste, il finirait par comprendre qu'il n'était pas différent de ceux-là. Et il embrasserait son destin, sous le regard ému de son père. « Ce n'était pas une question, Holden. Je ne te demande pas de venir, je l'exige. » Il coule un regard sévère vers son fils, lequel lui rend le même regard. « Tu n'as rien à exiger de moi. Je suis ton fils, pas ton chien. » Holden possède une patience des plus limitées en présence de son père et refuse systématiquement les grands galas de charité dans lesquels tout le monde se gargarise de faire quelque chose de bien pour les moins fortunés tout en sirotant du champagne valant plusieurs milliers de dollars. Ecoeurant. « Avant de te braquer, écoute-moi. Ca fait un moment que je dois te parler de quelque chose. »

Bon gré mal gré, Holden a fini par se laisser convaincre. Habillé d'un costume Armani taillé à la perfection, il a l'impression de voir quelqu'un d'autre dans le miroir. Une version de lui qu'il ne connaît pas, et qui lui fait peur. Ses cheveux, généralement indisciplinés, sont soigneusement coiffés, et il se tient droit. Un parfait spécimen de ce qui peut se faire de mieux dans les hautes sphères dans lesquelles il gravite depuis l'enfance. Tout le monde n'y verra que du feu, et on félicitera Andrew d'avoir éduqué un si beau garçon. Holden étouffe déjà, avec ce nœud papillon qui lui serre la gorge, mais il prend sur lui. Son père lui a demandé de faire un effort, pour lui. D'ordinaire, il met un point d'honneur à ne pas lui donner satisfaction, mais la nouvelle de sa maladie l'a dévasté. Peu importe les difficultés relationnelles, les engueulades, les incompréhensions de part et d'autre, son père est sa seule famille, celle que l'on se doit de protéger, d'aimer et de chérir, en faisant fi des problèmes. Andrew ne lui a pas dit combien de temps il lui restait, mais à son regard, Holden a deviné que la réponse était : pas longtemps. L'affaire de quelques mois, tout au plus. Le cancer du pancréas est sournois : il frappe vite et fort. Détecté avec ne serait-ce qu'une journée de retard, il devient incurable et vous mourez avant même d'avoir eu le temps de vous faire à cette idée. S'il se rend à ce gala, concentré de tout ce qu'il abhorre, ce soir, c'est pour lui. Pour voir pétiller un brin de fierté dans un regard d'ordinaire glacial. Il n'a pas encore l'étoffe que son père envisage pour lui, n'a certainement pas cette prestance qui vous oblige à dire oui, parce que dire non serait se soumettre à un courroux dévastateur. Mais là, face à son miroir, la même arrogance princière se dessine en filigrane. Il rejoint son père et la limousine réservée, qui les conduira tout droit jusqu'à la baie de San Francisco où doit se dérouler la soirée. Un hôtel de luxe, transformé en salle de réception pour l'occasion, dans laquelle Holden naviguera non plus comme le garçon de la route, mais comme le fils d'un des businessmen les plus puissants d'Amérique. Son père tourne la tête vers lui et la gratifie de l'un de ses rares sourires. « Je te remercie d'être venu. Tu sais combien ça compte pour moi. » Holden acquiesce, se compose un visage serein avec pourtant la sensation de s'apprêter à entrer dans la fosse aux lions. Il craint d'en avoir perdu l'habitude. Pourtant, tout lui revient rapidement lorsqu'il pénètre dans une pièce éclatante de décoration. Tout respire le chic, le sophistiqué, le guindé, ici. Et il découvre, à sa grande surprise, que les soirées de gala ne s'oublient pas. Il se redresse, affiche un mètre 90 fier et pompeux. Si Lola le voyait, elle se marrerait. Il lui faut quelques secondes pour se rappeler que non, elle ne se marrerait pas, en fait. Parce qu'elle est devenue une fille de la haute, à son tour, et qu'elle est probablement très à l'aise dans une marée de gens plus fortunés les uns que les autres. « Je reviens » annonce-t-il à son père, avant de se diriger vers le bar. « Une coupe de champagne. » Le serveur hoche poliment la tête et s'exécute. Une silhouette vient se planter à côté de lui, et son cœur fait une embardée lorsqu'il croise le regard noisette de Lola. Evidemment, qu'elle est là. Pourquoi est-il à ce point surpris de la trouver au même gala que lui ? « Lola. » salue-t-il froidement. « Je ne savais pas que tu serais ici. » Autrement, j'aurais trouvé des arguments plus percutants pour ne pas venir, ce qu'il se garde de rajouter. Il prend le temps de l'observer, si fine, si fragile dans une tenue chic qui le ferait sourire s'il n'était pas aussi agacé de la voir ainsi. Ce n'est pas elle, et ils le savent tous deux très bien. Même lui semble plus crédible, avec son costume et ses pompes de luxe, une Rolex au poignet. Mais s'il semble plus crédible, c'est probablement parce qu'il l'est et que, contre attente, il se sent à sa place dans cet endroit. Comme si les gigantesques pièces d'un puzzle commençaient tout juste à se mettre à leur place, prêtes à s'emboîter les unes avec les autres. « Tu vois, je suis tes conseils, j'embrasse mon destin. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: lights will guide you home. (w/lola) Ven 20 Mar - 23:54

:out:
Revenir en haut Aller en bas

lights will guide you home. (w/lola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» lights will guide you home - SAMENZIE.
» Haute Fidélité et Home cinema
» Guide de l'INPES
» guide de la chouette
» Guide pour faire une bannière.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-