AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

"It is not a lack of love, but a lack of friendship that makes unhappy marriages."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jazz Redington
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Fanny - starbucks crazy
date d'inscription : 31/08/2013
nombre de messages : 6233
disponibilité rp : open (cora ; kira)
avatar : julian morris

MessageSujet: "It is not a lack of love, but a lack of friendship that makes unhappy marriages." Jeu 15 Jan - 18:44

A FRIEND IS SOMEONE WHO KNOWS EVERYTHING ABOUT YOU AND STILL LOVE YOU

    La nuit vient de s'achever et on ne peut pas dire qu'ils aient terminé l'année en beauté. L'arrivée de la seven society avait mis un froid à l'ambiance du bal, refroidissant ainsi tous les esprits les plus chauds qui s'attendaient à célébrer la nouvelle année au lit avec leur cavalière. Garrett lui, n'avait pas eu cette prétention parce qu'il était tombé avec Babi, la seule et l'unique à ses yeux. Ils auraient pu finir la nuit ensemble, partager une intimité qu'ils n'avaient jamais eu auparavant. C'était une chose qu'ils n'avait jamais clairement dit mais qui étaient tellement évidente à leur yeux… Pourtant, la tournure des évènements de la soirée les avait privé de cette relation, de cette intimité. Une menace qui les avait paralysé, empêché de faire le moindre mouvement dans le bal avant d'entendre un énorme boum, une explosion terrible. Rien ne leur était arrivé heureusement, ils étaient sains et saufs. Ils ne pouvaient simplement pas en dire autant du pavillon Hildebrand, ayant volé en éclat. Un symbole, un emblème de l'Université avait sauté en même temps que leur confiance en Berkeley. S'en était fini de ce sentiment de sécurité qu'ils avaient pu ressentir depuis quelques mois. S'était installé un climat d'insécurité, de peur et de folie sur le campus, et Garrett avait fini la nuit dans son appartement avec sa sœur Olivia, cherchant à la rassurer, elle qui avait été en proie à un si grand stress. Seulement voilà, le lendemain, Garrett avait réalisé que d'autres personnes avaient été présentes lors de cette attaque qu'il jugeait terroriste, d'autres personnes dont l'oméga n'avait aucunes nouvelles. Il savait Jules en Angleterre avec Nate, ce qui le rassurait grandement. Mackenzie était avec Jake et Eileen avec Roman. Seulement il n'avait pas pris de nouvelles de Dany et ça l'inquiétait de ne pas savoir ce qu'il en était d'elle. Aussi, Olivia calmée et reposée, Garrett prends sa voiture et la direction de l'appartement de Dany. Sa plus vieille amie était présente elle aussi au bal et ne pas savoir ce qu'il en était pour elle l'inquiétait au plus haut point. Lorsqu'il arrive devant chez son amie, seule sa voiture y trône, aucune autre ne s'y trouve, insinuant qu'elle est seule en cet après midi. Faisant comme chez lui, Garrett ouvre la porte sans prendre la peine de frapper. La jeune femme pourrait être au lit avec un homme en pleine action, que ça ne changerait absolument rien à la situation. Du Garrett tout chié quoi. Qu'importe, Dany est seule chez elle lorsqu'il entre, et lorsqu'il l'aperçoit il se jette sur elle pour la prendre dans ses bras. Dieu sait qu'il n'aurait pas supporter qu'il lui arrive la moindre chose. Mais heureusement la jeune femme n'a rien, pour le plus grand soulagement de son ami. « Ca va, tu vas bien? Tu n'as rien eu hier soir? » Il la serre un peu plus dans ses bras avant de venir s'assoir à ses côtés sur le canapé de la jeune femme. C'est fou ce que dans des moments atroces comme ça, on pense de suite à ceux que l'on aime, à nos proches. Cette explosion a mis tout le monde sur les nerfs, les forçant à tous se regarder de travers, à douter de tous, de ceux qu'ils jugent en temps normal comme leur amis. La méfiance est de mise et plus personne n'est à l'abri de se faire accuser. Les breaking news réguliers qui apparaissent ne sont pas là pour rassurer les étudiants, bien au contraire. Mais pour Garrett, une chose est sure, Dany n'est pas une membre de cette société sectaire. Sa confiance en son amie est quasi aveugle et il le sait, jamais elle en ferait un truc aussi fou que menacer l'ensemble des étudiants. « Dany, à partir de maintenant, je ne veux plus que tu sortes seule ! Si t'as besoin, je t'emmène ou tu veux, ou tu sors avec Davis, Zachariah, ou même Jake, tu sais qu'il accepterait de t'aider, mais tu ne sors jamais seule d'accord? Avec les temps qui courent, ce serait loin d'être raisonnable. » Le mot d'ordre des jours à venir est sans aucun doute la sécurité, et plus que jamais, Garrett va s'y plier, lui qui d'ordinaire déteste se plier aux règles. Mais pour le bonheur et la sécurité de Dany, il serait capable de tout. Déjà petit c'était comme ça. Garrett était des plus protecteurs avec la jeune femme, étant prêt à péter la gueule à tous els hommes s'approchant d'un peu trop prêt ou de loin de la jeune femme. Il n'avait d'ailleurs pas hésité plusieurs fois à jouer des gros bras lorsqu'un mec avait eu des propos peu flatteur à l'égard de la jeune femme. C'est comme ça. Garrett a les intérêts de la jeune femme particulièrement à cœur et ferait tout pour l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Atwoodth
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : noémie
date d'inscription : 14/10/2014
nombre de messages : 3563
disponibilité rp : catahleen
avatar : theo james

MessageSujet: Re: "It is not a lack of love, but a lack of friendship that makes unhappy marriages." Dim 25 Jan - 17:20

“ Tu te souviens quand on parlait de notre avenir ? On devait avoir 12... ou 13 ans.
On se disait que notre vie serait parfaite...
Qu’est-ce qui s’est passé ?
u peux me dire quand est-ce que les choses se sont mises à déraper ?
Rien de tout ça n’aurait dû arriver... ”
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Bouquin en main, plaid sur les genoux, pieds posés sur la table basse, cheveux relevés en un chignon désordonné, Dany dévore les pages de ce roman depuis quelques heures déjà. Assignée à résidence depuis les incidents d'hier soir, elle tente de s'occuper comme elle le peut. Davis est encore en vadrouille et la laisse délibérer seule alors qu'elle est obligée de rester ici. Pour sa sécurité parait-il. Foutaises ouais. C'est bien pour faire plaisir à Davis qu'elle reste enfermée dans leur appartement depuis de longues heures. Comme ça après il lui lâchera peut-être la grappe et elle pourra vaquer tranquillement à ses occupations. Dany a aussi accepté cette revendication parce que ce soir elle n'est pas de service au bar. Sinon aucunes des paroles de son meilleur ami n'auraient eu effet sur elle. Et puis pourquoi aurait-il le droit de sortir et de s'amuser et pas elle ? Comme si la Seven Society allait s'en prendre à elle en pleine rue. Mais soit, pour une fois elle était raisonnable et écoutait son colocataire et meilleur ami. Poursuivant la lecture des chapitres de ce livre, elle apprécie ce moment de repos rien que pour elle. D'ordinaire toujours à vaquer à droite et à gauche, elle ne prend jamais le temps de vraiment se poser et de juste... profiter. Et ça lui fait du bien de penser à autre chose qu'à la Seven Society, les cours et Davis.. qui est devenu un vrai problème pour elle depuis quelques temps. Non pas que leur relation amicale se soit dégradée. Mais au contraire, pour elle, l'amitié a petit à petit laissé place à autre chose. D'autres sentiments assez flous que Dany s'est toujours interdite à éprouver. Surtout pas envers lui. Absorbée par la plume d'un de ses auteurs favoris, Dany émet un léger sursaut en entendant la porte de l'appartement s'ouvrir à la volée et claquer d'un coup. Davis est-il déjà rentré ? Bizarre, il lui avait bien signifié qu'il rentrerait tard. Dany tourne alors la tête sur un Garrett qui se précipite sur elle. Pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il la prend brusquement dans l'étreinte de ses bras. Dany en reste d'abord pantoise, laissant tomber lourdement son livre au sol sous la surprise du geste de son ami. Mais elle finit par refermer ses bras autour de Garrett et répond à son accolade. Elle s'assoie ensuite en tailleur face à lui, une fois le câlin fini et le Fitzgerald à ses côtés. « Bonjour à toi aussi mon Garrett » le taquine-t-elle en déposant un baiser sur sa joue. La mine inquiète de son ami la fait sourire. Qu'il est mignon à venir s'assurer qu'elle va bien. C'est une qualité chez Garrett qu'elle apprécie particulièrement. Il prend toujours soin des gens à qui il tient. Depuis toujours. « Et oui ça va très bien je t'assure ! Zachariah m'a ramené ici et je ne suis pas ressortie depuis. Tout va bien » assure-t-elle. Elle pose sa main sur la joue de Garrett pour lui déposer une petite caresse. C'est sa façon à elle de le rassurer, de lui faire comprendre que tout va bien et qu'il va en continuer ainsi. Qu'il ne faut pas s'inquiéter. Du moins pas pour elle. « Ah non Garrett ! Tu ne vas pas t'y mettre toi non plus. D'abord Zachariah, ensuite Davis, et maintenant toi ? Non non et non ! Je n'ai pas besoin de babysitter. Je fais déjà l'effort de rester enfermée aujourd'hui mais à partir de demain, c'est fini, je reprends mes habitudes. Toute seule, comme une grande. ». Dany ne pliera jamais devant sa liberté. Elle a déjà bien été gentille de rester dans cet appartement depuis hier soir sans même se plaindre une seule fois, alors il ne faut pas trop en demander non plus. Elle ne prend pas les inquiétudes face à cette société secrète au sérieux parce qu'elle est comme ça. Elle ne prend jamais rien au sérieux. Elle rit de tout, même de ce qu'il fait vraiment peur. Ca évite de sombrer dans une paranoïa inutile. « Et c'est pas négociable Garrett. Si j'ai besoin de sortir je sors, seule ou accompagnée ». Enfin surtout seule. Elle ne tolère pas d'être dépendante de quelqu'un. Alors il est hors de question pour elle d'avoir une espèce de garde du corps ou de nounou attitrée. A la rigueur, elle veut bien prévenir quelqu'un de l'endroit où elle se rend, et encore. Mais ça n'ira pas plus loin. « C'est exactement ce qu'ils veulent. Qu'on ait peur. Et je ne compte pas leur donner ce plaisir » affirme-t-elle, plus sérieuse que jamais. C'est trop facile de céder à la panique et de leur donner raison. L'esprit rebellion de Dany ne conçoit pas cela. Il faut toujours se battre contre l'ennemi, l'empêcher de triompher. Si on se tait, qu'on se momifie dans la peur, ils gagnent. « Et puis j'ai d'autres chats à fouetter que cette foutue société secrète. » déclare-t-elle avant d'ajouter. « Je suis dans la merde Garrett. Genre.... vraiment ! ». Dany se prend le visage entre les mains. Depuis quelques temps, la jeune femme est totalement perdue. Et n'a osé en parler à personne. Parce que ça ne lui ressemble pas d'éprouver...ça.
Revenir en haut Aller en bas
Jazz Redington
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : Fanny - starbucks crazy
date d'inscription : 31/08/2013
nombre de messages : 6233
disponibilité rp : open (cora ; kira)
avatar : julian morris

MessageSujet: Re: "It is not a lack of love, but a lack of friendship that makes unhappy marriages." Mer 4 Fév - 21:24

A FRIEND IS SOMEONE WHO KNOWS EVERYTHING ABOUT YOU AND STILL LOVE YOU

    L'accolade de Garrett fait sourire Dany, même si ce sourire ne se voit pas réellement. C'est plus un sourire dans la voix, un sourire qui s'entend, dissimulé, finement dévoilé. Le jeune homme aurait presque envie de lui faire la remarque mais il s'abstient parce que finalement, il préférerait ne pas avoir à prendre dans ses bras la jeune femme, du moins pas dans ces conditions, pas pour ces raisons là. Parce qu'il est simplement inquiet, mort de peur qu'il arrive quelque chose à son amie. Dany c'est la prunelle de ses yeux depuis qu'ils sont en âge de parler et pour lui, un monde sans sa Dany c'est un monde impensable, un monde où personne ne trouvera grâce à ses yeux, même pas sa sœur, parce que ce serait un monde qui n'aurait guère d'intérêt. Alors forcément, avec les événements de la veille, Garrett a eu peur qu'il arrive quelque chose à Dany. Heureusement pour lui, en arrivant chez la jeune femme, il s'aperçoit qu'elle va bien et qu'elle est saine et sauve. Du moins… Ca c'est en apparence. Qu'en est-il de ses sentiments et comment va-t-elle psychologiquement? « Tu t'es fait examinée quand même? T'as pris une bonne douche? Shampoing et tout? Parce qu'on sait jamais, avec le verre qui a volé dans tous les sens, manquerait plus que t'ais des éclats de verre coincés dans les cheveux ! » Superprotecteur le jeune homme, peut-être un peu trop même. Mais quand on aime, on ne compte pas. Alors forcément, il agit comme tel avec la jeune femme, exigeant qu'elle soit toujours accompagnée quand elle sort, afin d'éviter tous problème, tous risques de se voir attaquer. Surtout qu'il connait la jeune femme, il sait à quel point elle peut être imprévisible, imprudente voir même téméraire. Avec elle, la prudence doit toujours être de mise. Et évidemment, elle efface sa proposition d'un revers de main, protestant pour continuer à avoir sa liberté. Sauf qu'ici, il n'est pas question de sa liberté mais bien de sa sécurité, et il connait la jeune femme, avec elle c'est souvent la question essentielle. « Putain tu fais chier Dany ! Davis t'as fait la remarque, Zachariah aussi, et moi donc, ça te met pas la puce à l'oreille? Ca te donne pas l'impression qu'il faudrait peut-être nous écouter? Non parce qu'on est quand même trois à te faire la remarque et pourtant on est trois oméga, trois casse coup, je pense que c'est assez éloquent non? » Pas assez pour la jeune femme il faut croire. Dire qu'elle est prête à ressortir seule dès le lendemain, ça fout la chair de poule à l'australien. « Ils veulent qu'on ait peur et ils ont réussi, oui j'ai peur ! Peur pour toi parce que je te connais, tu ne recules devant rien ! Et arrête ne me dis pas que l'explosion d'hier ne t'a pas foutu les jetons? » Si Dany lui répond par la négative, il lui pète les dents parce qu'elle serait en train de lui mentir. Honnêtement même Dany ne pourrait dire qu'elle n'a pas eu peur, pas après cette explosion, pas après que les fenêtres de la salle de bal aient volées en éclat. C'est impossible qu'elle n'ait pas eu peur. Seul un sociopathe n'aurait pas eu peur face à tous ces événements. « Tu me tues Dany. Je te jure, un jour je vais crever par tes conneries ! » Parce qu'à force de s'inquiéter pour elle, il va chopper un ulcère et crever avec ça. Et voilà qu'elle lui annonce avoir d'autres problèmes d'autres préoccupations. Bon dieu, qu'a-t-elle pu bien faire? Quelle connerie s'est-il encore passé? Il se demande vraiment et il n'attends qu'une chose, que la jeune femme se dévoile et lui explique. « Dans la merde? Ca m'étonne pas tu t'apprêtes à sortir dans la rue alors qu'on a une épée de Damoclès au dessus de la tête, donc oui t'es dans la merde parce que je vais te kidnapper et t'enfermer chez moi. Et franchement, chez moi c'est la meilleure prison qui soit. » Il cherche à rire un peu, à lui offrir une autre alternative, une plus sympa mais il voit bien que la jeune femme n'a pas vraiment l'esprit à rire, et qu'elle a l'esprit préoccupé. Il s'assoit à ses côtés sur le canapé et prends ses mains. « Qu'est-ce qui se passe Dany? Pourquoi t'es si … tendue d'un coup? Tu sais que tu peux tout me dire hein? » Elle n'est que très rarement perturbée, jamais elle ne montre de signes de tension. Alors il se doute bien que quelque chose va mal, quelque chose va de travers. Et ça, combiné aux événements de la veille, ça stresse à fond les ballons Garrett qui se demande bien ce qui peut se tramer dans l'esprit de son amie qui pourtant, lui dit en temps normal tout, absolument tout. Qu'aurait-elle bien pu lui cacher ?
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Atwoodth
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : noémie
date d'inscription : 14/10/2014
nombre de messages : 3563
disponibilité rp : catahleen
avatar : theo james

MessageSujet: Re: "It is not a lack of love, but a lack of friendship that makes unhappy marriages." Dim 15 Fév - 19:52

“ Les bons amis sont difficiles à trouver et impossible à oublier ”
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dany s'y était un peu attendue, à ce que Garrett débarque chez elle et s'assure qu'elle aille bien. Elle pensait même qu'il serait venu un peu plus tôt. Parce que Garrett, il a toujours eu la main sur le cœur et s'est toujours soucié du bien-être de son amie. Depuis leur plus tendre enfance, Garrett a endossé le rôle du grand-frère protecteur envers Dany, elle la petite fille frivole et casse-cou qui ne voyait rien du danger. Plus d'une fois il lui a sauvé la mise et l'a réprimandé parce qu'elle allait toujours beaucoup trop loin et ne se souciait de rien. Vraie furie qu'est la Cagle-Hopkins, il n'est pas toujours aisé de la suivre et de la comprendre. On l'aime autant qu'on la déteste. Heureusement pour elle, son Garrett l'aime depuis qu'ils sont en âge de porter des couches. « Oui quand je prends ma douche, généralement je mets du shampoing Garrett » le taquine-t-elle, tirage de langue pour accentuer ses paroles et se moquer ouvertement de son meilleur ami. Elle n'arrive pas à prendre son inquiétude au sérieux et ne peut s'empêcher de le taquiner. Elle sait qu'il est comme ça parce qu'il a vraiment peur pour elle, mais elle aimerait lui faire comprendre qu'elle est une grande fille. « Je t'assure, je vais très bien ». Elle lui sourit pour qu'il cesse de s'inquiéter et qu'il voit de lui-même qu'elle n'a rien, ni séquelles, ni traumatismes. Elle est rentrée saine et sauve la veille grâce à Zachariah qui l'a raccompagnée et elle n'est pas ressortie depuis, donc tout va pour le mieux. « Depuis quand je vous écoute ? Et puis de toute façon, depuis le début ils n'attaquent qu'au sein du campus, je crains rien si je vais en ville ! » dit-elle, tentant de défendre sa liberté coûte que coûte. Elle veut bien ne plus retourner à l'université quelques temps si ça peut permettre à Garrett d'être plus rassuré, mais elle se ne privera pas de retourner au boulot et de vaquer à ses occupations. Surtout qu'elle en est certaine, cette satanée société secrète ne frappera jamais en dehors des murs de Berkeley. Alors il n'y a pas de quoi en faire toute une histoire. « Oui bon cette histoire d'explosion n'est pas des plus rassurantes mais c'est pas une raison pour plier devant eux ». Dany croise ses bras sous sa poitrine parce que ça commence à l'agacer que tout le monde se mettent à genoux devant ceux qui n'ont même pas d'identité et qui doivent surement être de simples étudiants frustrés d'être moches et impopulaires. Jamais elle n'avouera avoir eu peur de finir sa vie entre les bras rassurants de Zachariah. Parce que oui, elle a eu peur, mais elle ne laissera pas cette peur guider ses émotions et sa vie. Elle n'a pas l'envie de se retourner à chaque pas effectué hors de l'appartement. « Oh mon Garrett, t'as pas intérêt à mourir parce que je viendrais te botter les fesses au paradis ». Dany attrape la main de son ami de toujours et la serre fort. Avec ces paroles, elle se rend compte à quel point elle a besoin de lui dans sa vie. Il est son pilier depuis toujours, celui qui la ramène toujours sur le droit chemin, celui qui l'épaule dans toutes les épreuves qu'ils ont pu traversé. La notoriété du Fitzgerald n'a jamais rien altéré à leur amitié. Dany est tellement fière de son ami qu'elle ne peut être jalouse d'un tel succès. Il mérite tout ce qui lui arrive, lui qui a travaillé si fort et si dur pour arriver là où il en est. « T'as de la glace au caramel chez toi ? » bougonne-t-elle. Sinon elle n'acceptera pas d'être enfermée chez lui ça c'est clair. De la glace, des bons films et son meilleur ami pour lui tenir compagnie ou sinon elle ne le suivra pas jusque chez lui. « Oui je sais... Ecoute je sais pas trop ce qui se passe mais c'est avec Davis. Je suis jalouse quand il me parle de ses conquêtes et j'ai envie de l'embrasser dès que je le vois... Je ne devrais pas ressentir ça ! C'est que mon meilleur ami ! C'est tout... ». Enfin normalement. Mais elle est incapable de décrire ce qu'elle ressent désormais à l'égard de Davis. Elle pense sans cesse à lui, ne supporte pas qu'il lui parle d'Helsye dont il est éperdument amoureux, voudrait se terrer au creux de ses bras pour toujours. Elle ne ressent jamais cela d'ordinaire. Pour personne. Parce qu'elle se l'interdit. Elle ne croit pas en l'amour et surtout pas avec Davis. Qui est pire qu'elle. « Je ne comprends rien à ce qu'il m'arrive, je te jure Garrett ! ». Menteuse. Elle ne comprend très bien, Dany n'est pas née de la dernière pluie. Mais elle ne veut pas se l'avouer. Elle tente de refouler le plus possible ses sentiments et tente de les ignorer depuis quelques semaines. Mais aujourd'hui, elle a vraiment besoin d'en parler à quelqu'un. Quelqu'un qui la connait mieux que personne et qui peut comprendre ce qu'elle vit. Et il n'y a que Garrett pour l'aider dans cette situation. Comme depuis toujours, c'est toujours lui qui est là pour elle. Tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: "It is not a lack of love, but a lack of friendship that makes unhappy marriages." Ven 20 Mar - 23:48

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "It is not a lack of love, but a lack of friendship that makes unhappy marriages."

Revenir en haut Aller en bas

"It is not a lack of love, but a lack of friendship that makes unhappy marriages."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-