AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jake Fitzgerald
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : elo, lodiie
date d'inscription : 22/10/2009
nombre de messages : 37026
avatar : sam claflin

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Mar 16 Déc - 11:31

Il n'y avait pas de mot pour exprimer ce qui la tourmentait. Dans cette voiture, la jeune femme avait juste l'impression d'étouffer. Elle avait cette étrange sensation qu'elle allait finir par manquer d'air, manquer d'espace. Réalisant que leur mise au point n'était pas le seul de ses problèmes. Il y avait également cette vitesse et cette nervosité dont il faisait preuve. Brett pouvait être en colère contre elle ou le reste du monde, elle n'acceptait pas qu'il agisse de cette façon. S'il avait des choses à lui dire, qu'il le fasse. Mais, sans pour autant mettre sa vie en jeu et engendrer cette peur à la jeune femme. Voilà pourquoi elle avait préféré sortir du véhicule. Après plusieurs demandes, le jeune homme ne s'était pas arrêté. Aislynn avait donc pris les devants. Sans se soucier des conséquences, sans imaginer qu'ils pourraient en arriver là. A se disputer aux yeux de tous et sur le côté de la route. Il était plus que temps d'une mise au point. Il était plus que temps de s'avouer blesser. A cet instant précis, Aislynn l'invitait à se livrer. Peu importait la manière dont il agirait, il avait la parole. Il pouvait lui dire tout ce qui le dérangeait, tout ce qui l'atteignait. Et le mot qui faisait le plus mal à entendre était celui qui évoquait une certaine déception. Elle l'avait déçu au plus au point. Néanmoins, ce qui décevait également la jeune femme, c'était cette façon d'agir. On commettait tous des erreurs. Elle aurait souhaité qu'il le dise, dès le début au lieu de lui faire vivre cette confrontation. Certes, elle ne l'aurait certainement pas pris avec le sourire. Mais, cette attitude lui aurait évité bien des maux. Plongée dans son regard, à nouveau, la jeune femme essayait de paraitre forte. Elle essayait de ne pas flancher face à Brett, parce qu'elle ne le faisait jamais. « Désolé de ne pas être parfaite. » affirmait-elle comme seul argument. En même temps, Aislynn ne savait pas ce qu'il était utile de dire dans cette situation. Elle avait commis une erreur. Une faute qu'il rejetait sur sa liaison avec l'oméga. Seulement, cela faisait bien longtemps qu'elle fréquentait Zachariah et jusque là, elle n'avait jamais commis ce faux pas. Aislynn avait vécu de nombreuses choses cet été. Des souvenirs qu'elle aurait souhaité partager avec Brett. Mais, il y avait eu également son lot de complication. Comme tout le monde, la jeune femme vivait de haut et de bas. Forcément, elle n'était pas épargnée et il y a encore quelques jours, elle se pensait enceinte. Donc, on pouvait dire que la vie guidait en vérité nos relations et nos amitiés. Elle s'en était éloignée. Néanmoins, elle ne l'avait jamais oublié. Elle ne pouvait pas. Se stoppant donc après son explication, la jeune femme lui faisait à nouveau face. Elle s'était arrêtée à quelques mètres de lui. « Et tu sais j'ai entendu toutes tes histoires, avec les filles sigma.. Si tu as trouvé une remplaçante, je t'en félicite. Mais, je n'accepterais pas que tu m'accables de toutes nos erreurs.  » ajoutait-elle dans un premier temps. Ravalant sa fierté, Aislynn voulait surtout lui rappeler qui elle était et qui elle serait. Rien, ni personne ne pouvait changer ses principes. Malgré les difficultés de la vie, elle ferait le nécessaire d'être toujours là pour lui. Sauf, que ces derniers temps, elle essayait d'être là pour elle, pour reprendre cette année qui sera certainement sa dernière et oublier le reste. Juste faire le point, elle en avait eu besoin. « Je ne sais pas ce que je peux faire pour réparer ce que j'ai brisé. Je ne suis pas idiote et j'en ai conscience que quelque chose à changer. Je le vois à ta façon de me regarder. Alors, dis moi si je peux faire quelque chose.. Dis-moi, si ça ne sert plus à rien.  » avouait-elle à demi mot, tout en restant accrochée à son regard. En vérité, Aislynn avait conscience de la portée de ses actes. Elle risquait de perdre le dernier de ses alliées. Après le départ de Camélia, Seth et Léo, il ne lui restait que lui. Maintenant, elle pouvait peut-être se rattraper ou cela pouvait être perdu d'avance. Elle voulait juste le savoir parce que sans lui, elle n'y arriverait pas. Elle ne pourrait pas aller au bout de cette année et elle le savait. Même si Aislynn était une solitaire dans l'âme, elle avait besoin de quelqu'un pour la recadrer. Elle avait besoin d'une seule personne pour se sentir sauvée. La jeune femme avait surtout ce besoin d'affection. Une attention particulière que Brett s'autorisait à lui accorder. Un sentiment qui pouvait la rendre intouchable et vulnérable à la fois. Cette amitié sur laquelle elle avait toujours comptée, depuis déjà quelques années. Brett avait donc le choix. Elle attendait. Comme si la terre s'était arrêtée de tourner, elle le regardait et tout ce qu'ils avaient partagé, défilait sous son nez..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Dim 21 Déc - 14:34


Brett & Aislynn
ne me parles plus

Aislynn voulait que Brett soit franc avec elle, elle le lui demandait enfin donc il allait l'être pour elle et ce qu'ils avaient pu être avant, parce que cette amitié avait compté pour lui et qu'elle comptait toujours pour lui, mais aussi parce qu'il en avait marre de voir qu'elle ne semblait pas comprendre le comportement qu'il pouvait avoir à son égard. Était-elle si aveugle? Ne s'était-elle pas poser une fois les bonnes questions sur le pourquoi du comment? Le jeune homme était déçu, oui il l'était et il lui avait dis clairement car oui elle le décevait, elle l'avait déçu en l'éloignant ainsi et à ne pas comprendre ce qui n'allait pas. Il pensait bien ce simple mot allait lui faire certainement du mal mais elle voulait la vérité, il lui servait donc et même si à lui-même ça lui faisait mal de lui avouer ce genre de chose, de le dire à haute voix car ça avait plus d'impact, un impact plus véridique, il savait qu'un jour ou l'autre il devait le faire. Mais pourtant elle semblait vouloir rester forte face à lui, peut être aurait-il préféré qu'elle se lâche enfin, qu'elle ne se prive pas de certaines expressions face à lui juste parce qu'elle était pudique face à tout ça, il voulait qu'elle comprenne enfin qu'avec lui, elle pouvait se libérer de tout ça, qu'il ne la jugerait pas de laisser un certain mal parler.. Mais voila elle était comme ça la iota, elle ne voulait laisser rien paraitre.. Et sa réflexion le fit doucement soupirer, il voyait bien qu'elle se cachait derrière des réflexions qui ne représentait pas vraiment la vérité.. Là elle lui sortait cela juste pour lui faire se dire qu'il n'avait jamais voulu la perfection chez elle, ça l'énervé un peu d'ailleurs qu'elle pense cela, qu'elle dise cela. Tu sais bien que c'est pas ce que j'ai voulu dire.. Lui dit-il avec une certaine lascivité, car oui elle le savait très bien qu'il ne voulait pas qu'elle soit parfaite, il n'attendait de personne qu'il soit parfait, il lui faisait juste remarquer un sentiment présent en lui, c'était tout.. Elle ne faisait pas face à ses mots, elle les esquivait juste. Mais il ne perdit pas son courage, il voulait aller jusqu'au bout et lui dire enfin le fond de sa pensée vus qu'elle ne l'avait pas compris d'elle-même durant ces dernières semaines. Elle le perdit alors lorsqu'elle parla des filles sigma qu'il pouvait fréquenter, à quoi l'avait-il remplacer? Et puis devait-il vraiment l'attendre bien sagement jusqu'à ce qu'elle décide de le voir à nouveau? Non il ne pensait pas, mais il ne pensait pas non plus qu'elle allait lui sortir ça.. Mais qu'est-ce que tu me fais là? T'aurais voulu que je stagne complétement dans ma vie en t'attendant? Ces filles comptent pour moi et elles ne t'ont en rien remplacer, ça c'est juste ce que tu veux te faire croire pour me faire aussi porter le chapeau de ce fiasco! Lui fit-il un brin en colère par sa réaction car il ne comprenait pas vraiment pourquoi elle mettait ses filles sigma au milieu de tout ça.. Serait-elle elle aussi tout autant possessif que lui? Ça serait aujourd'hui qu'il l'apprendrait alors.. Il ne la lâchait pas du regard, ne la voulant pas la voir échapper à la situation, non il voulait aller jusqu'au bout de cette confrontation, il en avait besoin. Mais voila qu'elle le surprit de nouveau mais cette fois dans le bon sens car il sentait qu'elle avait envie de le récupérer dans sa vie et elle lui demandait juste si cela allait pouvoir être possible.. Il détourna le regard quelques secondes tout en passant ses mains dans les poches de son jean avant de finalement retourner son regard bleuté dans le sien, se rapprochant de quelques pas d'elle.. J'ai détesté que tu t'éloignes comme ça de moi.. Peut être que ma fierté a pris aussi un coup, mais c'est surtout que t'as toujours été importante pour moi, et que je m'attendais pas à ce que tu t'éloignes comme ça.. Je n'y étais certainement pas préparé.. J'aurais certainement du mal à te refaire confiance mais..tu me manques Aisl', et ces derniers mois ont vraiment été pénible sans toi.. Lui fit-il en prenant doucement sa main dans la sienne.. Je ne veux plus de toutes ces disputes, je veux qu'on redevienne ce qu'on était avant l'un pour l'autre.. Lui fit-il sincèrement en ne quittant son regard, il avait besoin d'elle, il avait besoin de lui dire, elle lui avait bien trop manqué ces derniers mois pour qu'il se passe d'elle plus longtemps.. C'est vrai, sa confiance en elle ne serait certainement plus jamais la même mais peut être qu'avec le temps tout pourra se remettre dans l'ordre..


♥ thanks from kristen at atf/caution/sp
Revenir en haut Aller en bas
Jake Fitzgerald
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : elo, lodiie
date d'inscription : 22/10/2009
nombre de messages : 37026
avatar : sam claflin

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Ven 9 Jan - 22:31

La lassitude le gagnait et agaçait la jeune femme. S'il y avait bien une chose qu'elle détestait, c'était cela. Elle aurait préféré qu'il la traite de tous les noms, qu'il hurle ou casse tout ce qu'il pouvait trouver sur son chemin, que cette attitude. A son tour, blasée, elle ne trouvait rien à redire. A croire que ce sentiment pouvait être très communicatif. Ensuite, elle revenait sur ses dernières histoires qui avaient fait du bruit, ces dernières semaines. Le succès des iotas n'était pas nouveau et le succès de Brett encore moins.  Très séduisant, très apprécié, il devait même s'en douter et en profiter. Alors, quand elle constatait sa première réaction. Elle n'en revenait pas. Il lui faisait la morale, il y a cinq minutes.. Et là, il lui avouait ouvertement qu'il n'était pas né pour l'attendre. Déjà, elle ne lui avait jamais demander d'être cette personne. Juste de rester ce Brett, celui avec ses principes et qui se serait battu en ce qu'il aurait cru juste. Peut-être qu'il ne croyait pas que leur relation était juste et qu'elle méritait qu'on se la secoue de temps en temps. Peut-être que son côté masculin générait désormais toutes ses réactions et réflexions. Au point même qu'il ne s'en rendait pas compte. Il venait de la blesser et de remettre davantage en doute leur amitié. A quoi bon se lâcher, s'engueuler et se réconcilier, s'il a déjà trouvé quelqu'un d'autre pour placer au poste qu'occupait Aislynn dans sa vie. Elle ne sait d'ailleurs pas de quelle manière répondre à tout ceci, à tout ce bordel. Ça ne finira donc jamais. Ils n'arriveront pas à se retrouver et à renouer contact. Comment ferait-elle sans lui ? Parce que la jeune femme, elle ne l'avait pas remplacé. Malgré le fait qu'elle ait été absente ou encore moins à la hauteur. Personne ne pourrait avoir la place qu'occupait Brett dans sa vie. Il n'y en avait pas deux comme lui et simplement, elle ne pourrait pas le remplacer. Par principe, parce qu'elle était comme ça. Quand elle aimait, elle n'oubliait pas. Jamais. « Tu crois vraiment que c'est devenu à qui tombera le premier ? Ce n'est pas un jeu. Je te dis simplement ce que je pense. Mais, si c'est trop pour toi, je vais me taire. » criait-elle outrée. Atteinte par cette scène de ménage qu'ils menaient à bien. Car, c'était un peu cela. On aurait dit un vieux couple qui réglait ses vieux comptes. La tempête avant leur calme. Aislynn décidait de souffler. Expirer. Respirer. Elle décidait surtout de ne plus y aller par quatre chemins et Brett semblait avoir compris. A son tour, il décidait de faire un trêve et supprimait la distance qui les tenait encore éloignés, comme de parfaits inconnus. Ils ne l'étaient pas. Ils se connaissaient trop bien même. Alors, elle l'écoutait plus que jamais. Cette fois-ci, elle baissait également les armes. Prise par l'émotion, la jeune femme décidait de s'en détacher pour l'écouter. Il prenait les devants et comme d'habitude, Brett ne l'épargnait pas. Il la connaissait trop bien. Il savait que les mots étaient importants pour elle. Il savait de quelle manière, elle pouvait fonctionner et sans aucun doute, quel chemin prendre pour la toucher. Le jeune homme allait jusqu'à lui attraper la main et à oublier qu'ils étaient au beau milieu d'une route fréquentée. A ce touché, Aislynn le retrouvait et retombait naturellement dans ses prunelles. « Je suis désolée. Mon but n'était pas de te blesser.. Loin de là. J'ai été aveuglée par certaines choses, prises de court avec le temps. Je suis.. Je.. Tu me manques, Brett. » finit-elle par avouer. Elle était toute aussi coupable. Elle avait sa part de responsabilité. Aislynn n'était pas hypocrite à ce point-là. Même si ce n'était pas dans ses cordes de briser la glace de cette façon, elle décidait d'être sage. Brett avait fait le premier pas et pour tout ce qu'ils avaient partagé, elle ne pouvait pas le laisser filer. Resserrant donc ses doigts, elle décidait de supprimer tout l'espace entre eux. Elle décidait d'entourer sa nuque de son bras. Elle décidait d'approcher son visage du sien. Espérant au fond d'elle, qu'ils pourraient oublier cela et se retrouver. Comme avant. Comme ce garçon qui l'avait ramassée à de nombreuses reprises depuis des années. Au final, Brett était le seul qui était toujours resté à ses côtés, ces dernières années. Il était un pilier. « Dis-moi juste une chose.. Tu me détestes vraiment ? Il n'y a plus aucune chance pour que je puisse t'appeler au beau milieu de la nuit et que tu viennes me retrouver ? »  le questionnait-elle, comme si elle pouvait mesurer l'ampleur des dégâts. Comme si elle cherchait à savoir le fin mot de cette histoire. Est-ce que tout était perdu d'avance ? Est-ce que le mot confiance ne ferait plus partie intégrante de leur relation ? Aislynn voulait savoir. Même si elle ne le disait pas concrètement, son âme le criait. Elle le suppliait en silence de leur laisser une chance. Elle était toujours la même. Aislynn n'avait pas changé. Elle avait juste réappris à aimer. Aimer sans condition. Aimer sans concession. Fidèle à ses principes, fidèle à sa façon d'être et d'apprécier sans la moindre frontière, en amour comme en amitié. C'était du Aislynn tout craché. Crier, se déchirer et continuer d'apprécier..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Jeu 29 Jan - 13:43


Brett & Aislynn
ne me parles plus

Perdre Aislynn avait été une réelle épreuve pour Brett, lui qui la voyait comme un de ses piliers depuis qu'il avait débarqué dans cette université. C'est comme si, du jour au lendemain, il se sentait perdu dans cette immense université que pourtant, il connaissait dans les moindres détails. Son éloignement l'avait fait souffrir mais il l'avait fait en silence, n'ayant jamais aimé montrer sa véritable tristesse en public. Certes, Brett adorait qu'on porte attention à sa personne, mais lorsque ça le touchait de si près, il préférait garder pour lui, ce n'était plus un spectacle, il ne voulait pas afficher une part si vrai de lui. Le jeune homme en voulait toujours à la belle blonde mais pouvait-il lui en vouloir éternellement alors qu'elle faisait le premier pas vers lui? Il ne pensait pas surtout lorsqu'il s'agissait d'elle.. Elle comptait bien trop pour lui pour qu'il la place éternellement dans la case 'passé' de sa vie. Non, elle lui manquait depuis maintenant bien trop de moi pour qu'il continue à laisser sa fierté prendre le dessus, mais il tenait tout de même à être franc avec elle, ne voulant pas qu'elle croit qu'il lui pardonnait tout aussi facilement, non il lui faudrait du temps pour lui refaire une confiance aveugle, comme il avait pour elle avant. Quelque chose s'était brisé, et ça mettrait quelques temps avant qu'il se répare.
Brett lui avait pris sa main naturellement, comme un vieux réflexe qui revenait à la charge et qui faisait du bien. Ne plus être proche d'elle lui avait beaucoup manqué. A ses paroles, la franchise transparaissait et cela lui fit du bien de voir que ses sentiments étaient partagés, lui aussi lui avait manqué et c'était toujours bon de savoir que c'était réciproque, lorsque ce n'était pas le cas, c'était ce qui faisait le plus mal. Brett pouvait à présent relâcher un peu la pression et se sentir mieux face à elle maintenant que les choses avaient été dites. Il apprécia le fait qu'elle se rapproche de lui pour finalement passer son bras derrière sa nuque, le jeune homme lui laissa glisser sa main libre dans le bas de ses reins, se sentant mieux, beaucoup mieux.. Retrouver son regard dans le sien sans ressentir un certain picotement, faisait réellement du bien. Ses prochaines paroles le perturbèrent légèrement. Pensait-elle sincèrement qu'il pouvait la détester? Peut-être ne prenait-il pas assez conscience de tout ce qu'il avait pu lui dire ses derniers mois, c'est vrai que parfois il pouvait s'emporter plus qu'il ne le pense vraiment.. Je ne te déteste pas Aislynn.. Je réagissais à chaque fois à chaud avec toi parce que tu ne me portais plus d'attention, donc je voulais te renvoyer la balle, en quelque sorte.. Mais maintenant que les choses sont mises au clair, ne te retiens pas de certaines choses avec moi parce que tu penses que je n'accepterais pas..soit aussi naturelle que tu l'étais avec moi avant. De mon côté, ça reviendra aussi, peut être moins vite, mais ça reviendra. Il préférait lui parler franchement.. Mais oui Aisl', tu peux m'appeler quand tu veux au milieu de la nuit pour que je vienne te rejoindre.. surtout si t'es en petite tenue sexy. Okay, celle-là il avait pu la retenir et il esquissa un rire franc avant de la serrer contre lui tout en lui déposant un baiser sur son front. Cela lui faisait un bien fou d'enfin la retrouver..


♥ thanks from kristen at atf/caution/sp
Revenir en haut Aller en bas
Jake Fitzgerald
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : elo, lodiie
date d'inscription : 22/10/2009
nombre de messages : 37026
avatar : sam claflin

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Dim 15 Fév - 14:53

Sa main dans la sienne et tout son monde retrouvait sa place. Aislynn le ressentait à cet instant même où elle décidait de ranger les armes. Il en était fini de s'engueuler, de s'accabler de reproches. Leurs conneries ne pouvaient pas remettre en question leurs sentiments ni même leur amitié. Personne n'était infaillible et la jeune femme ne l'était pas. Parfois, il lui arrivait même de commettre des erreurs et de blesser les personnes à qui elle tenait le plus. Mais, il lui arrivait aussi de les admettre et de tourner la page. Si elle voulait qu'il passe au dessus de son éloignement, elle devait passer au dessus de ses paroles qui venaient de raisonner dans tous les sens, jusqu'à atteindre son cœur. Après tout, l'essentiel était de ne pas se quitter. Le but dans cette conversation était de se retrouver. Car Brett lui manquait. Depuis des années, il était devenu l'un de ses piliers à l'université. Derrière chacun de ses pas, le jeune homme s'assurait de son bonheur. Il était là pour partager ses peurs et également guérir son cœur. Il avait toujours été là. Sans même avoir eu besoin de lui dire ou de l'appeler, il avait été à son chevet. Il l'aimait de toutes les manières et dans toutes les épreuves. Alors, à ce moment précis où elle était contre lui, Aislynn fermait les yeux. Elle revoyait le film de leurs péripéties. Elle revoyait le commencement jusqu'à ces tensions dans le véhicule, aujourd'hui. Jusqu'à revenir à son corps et sentir ses bras l'entourer et la pardonner. Ils étaient comme ça. Ils l'avaient toujours été. A crier, à se blesser pour au final, se réparer et toujours continuer de s'aimer. Ils n'étaient simplement pas logiques. Ils ne cherchaient pas à l'être. Les deux jeunes gens vivaient avec leurs émotions les plus fortes. Celles qu'ils tentaient en vain de cacher au reste du monde. Mais, une fois réuni, elles débordaient. Elles s'échappaient et ils essayaient de les gérer d'une façon ou d'une autre. « Je ferai tout ce que je peux.. Je te le promets. » avouait-elle entre deux de ces mots. Brett ne semblait plus s'arrêter et elle appréciait. Aislynn aimait le voir se livrer, le voir être l'homme qu'il avait toujours été. Elle l'écoutait donc poursuivre, jusqu'à qu'une touche d'humour vienne lui voler un sourire. Il ne changeait pas et elle espérait qu'il serait toujours comme ça. Toujours son Brett. Cet homme attachant et attaché. Un homme sincère et passionné. S'éloignant de lui de quelques centimètres, la jeune femme venait retrouver ses prunelles et constatait qu'il souriait également après sa dernière réplique, sa dernière revendication. « Pourquoi ça ne m'étonne pas.. Brett, l'éternel généreux. » répliquait-elle dans la foulée, tout en prenant le soin de légèrement le bousculer. Au passage, elle ne changeait pas leurs habitudes et Brett ne semblait pas vouloir changer leur humour. Alors, elle le regardait et elle savait.. Aislynn prenait conscience de ses erreurs et dans ce léger silence, elle s'en excusait profondément. Jusqu'à réaliser qu'ils étaient toujours au beau milieu de cette route et qu'ils étaient en retard pour leurs entrainements. Les iotas devaient surement être rentré depuis le temps. Ils avaient dû se faire une raison sur l'absence de la capitaine des cheerleaders et sur l'absence de l'un de leur pilier sur le terrain. Par conséquent, elle en profitait pour faire les choses bien. Elle voulait continuer sur cette voie. Elle ne souhaitait surtout pas se limiter à cela, à quelques excuses, à quelques confidences. Ils avaient encore une journée devant eux. « Je te propose qu'on remonte dans cette voiture. Je vais remettre ma ceinture et tu vas rouler calmement. Même qu'on pourrait aller au lac, manger un bout et boire un verre.. De toute façon, on est largement en retard. Et ça serait une manière de m'excuser encore, une façon de se retrouver, là où on a pris l'habitude de s'éloigner. » Sur ces quelques notes, elle lui tendait désormais la main. En guise de totale réconciliation, pour la toute première fois, la jeune femme avait fait le premier pas. Brett devait s'estimer heureux et il devait en prendre conscience. Dans le plus grand des respects, il devait le réaliser. Ce n'était pas dans la nature de la présidente des iotas, d'admettre ses torts et même s'ils étaient fondés. Par conséquent, il n'y avait plus qu'à suivre cette voie. Aislynn en avait besoin. Elle avait besoin de Brett. Elle l'aimait. Elle le détestait. Mais, surtout elle l'aimait parce qu'il lui ressemblait. Il était devenu son parfait reflet. Il était son double et à la fois, sa plus grande force. Il était un être comme on n'en trouvait que très rarement. Alors, Aislynn était prête à tout pour lui. Elle ne lui disait pas très clairement mais, dans son regard, on pouvait le voir. On pouvait ressentir toutes l'estime qu'elle ressentait pour lui. Tous ces besoins qui se liaient aux siens. Car dans cette vie ou dans toutes les autres, elle espérait le retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Mer 18 Fév - 17:05


Brett & Aislynn
ne me parles plus

Brett avait été des plus sincère avec Aislynn, lui disant où il en était de son côté par rapport à leur relation amicale. Il n'avait pas envie de lui cacher que sa confiance ne reviendrait pas entièrement tout de suite. Il était du genre rancunier le jeune iota mais lorsqu'il était autant attaché à une personne qu'il l'était avec Aislynn, il ne pouvait se résoudre à rester buté comme il le faisait tout le temps. Il ne pouvait tout simplement s'imaginer la perdre.. Cette fille faisait partie de ses piliers et il la voulait dans sa vie, même à la sortie de Berkeley. Le jeune homme ne savait pas encore quand cela serait, si aucun recruteur ne l'a approché, ce serait dans deux ans mais il espérait que bien avant un recruteur le remarquerait, c'était son plus grand rêve. Le jeune homme était franc et entier avec les personnes qu'il aime. Il peut paraitre comme ça avoir beaucoup d'amis, oui, mais il compte sur les doigts d'une main ceux qu'il ne voit pas hors de sa vie après la faculté. Même si leurs chemins se sépareraient à un moment donné, il ne voulait pas perdre contact, il ne voulait pas perdre l'amitié à laquelle il tenait tant.. Aislynn c'est sa petite perle, elle est comme un bijou qu'il ne faut abîmer, c'est sa petite pierre précieuse à laquelle il faut faire attention. Certes, ils n'avaient pas été là l'un pour l'autre ces derniers mois mais le jeune homme comptait bien se rattraper. Il voulait lui montrer qu'avec elle, il faisait des efforts pour mettre sa rancune de côté, il voulait lui montrer qu'elle était vraiment importante pour lui. Pour détendre un peu l'atmosphère, il ne manqua pas de jouer sur son bagout légendaire qui fait tant rire la gente féminine.. Brett esquissa un sourire fier de lui aux paroles de la belle blonde. Eh oui, toujours aux ordres des belles demoiselles. Brett, le sauveur de ses dames. Dit-il en faisant son charmeur de fou, comme il savait si bien le faire. Il était comme ça, il ne pouvait s'empêcher de séduire la gente féminine, même si il s'agissait d'une très bonne amie, elle en avait l'habitude, c'était plus fort que lui. Brett avait complétement oublié qu'ils étaient en pleine rue passante avec son 4x4 à moitié sur la route et le trottoir. Est-ce qu'on l'avait klaxonné? Certainement mais il n'avait eu d'yeux que pour Aislynn, elle était bien plus importante que deux/trois personnes impatientes et pas douées. Mais la jeune femme le ramena à la réalité sur ses prochaines, mais une plutôt belle réalité puisqu'elle lui proposait une suite sympa en sa compagnie.. Sur ses paroles, la belle blonde lui tendit la main comme pour voir si leurs désaccords étaient réglés et qu'ils pouvaient revenir à leur proximité d'antan. Brett la regarda elle puis sa main tendu vers lui avant de se pincer les lèvres et d'aller lui récupérer sa main, enlaçant ses doigts avec les siens pour l'emmener jusqu'au côté passager. Le lac me semble être une bonne idée, et de plus, même si on était à l'heure, je ne me sentirais pas le courage de te partager, là, toute suite, avec une horde de cheerleaders. Lui déclara-t-il en lui adressant un sourire craquant, et un brin amusé sur ses dernières paroles avant de lui ouvrir la portière et de la laisser monter. Refermant la portière, une fois qu'elle fut installée, il fit le tour et s'installa à son tour, derrière le volant. Et promis, j'irais à une vitesse raisonnable. Un petit temps d'arrêt avant de reprendre, ne faisant pas trop le fier. Désolé pour tout à l'heure. Lui fit-il, sentant que c'était nécessaire qu'il s'excuse de l'avoir faire peur au volant, il n'aimait pas cette idée. Il partit alors en direction du lac, n'ayant pas allumé la radio, il préférait retrouver sa belle blonde au calme.. Tu sais que tes manières de petite chef m'ont manqué? Lui déclara-t-il en esquissant un petit sourire mi-amusé, mi-sincère à la suite de ses paroles, lui jetant un regard. C'est vrai que ses manières avaient eu le don de lui manquer même si elles avaient tant le don de l'exaspérer au quotidien, mais voila c'était la preuve qu'elle lui avait vraiment manqué..


♥ thanks from kristen at atf/caution/sp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Ven 20 Mar - 23:50

:out:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn]

Revenir en haut Aller en bas

La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» que pensez vous de la peinture hammerite ?
» Toujours dans la pâte à sel!!!!!
» transport au lieu de prendre sa voiture (vélo pliable)
» Cherche lieu pour mariage
» Lieu d'accueil enfants-parents aux Avenières : qui veut participer ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-