AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Dim 12 Oct - 14:50


Brett & Aislynn
ne me parles plus

Attendez nous étions bien ce mercredi où le premier entrainement allait avoir lieu? Brett était plus que surexcité, son sport fétiche lui avait manqué tout l'été et il était plus que motivé pour reprendre une nouvelle saison dans l'équipe de l'université. Encore une fois, il espérait pouvoir briller au sein de cette équipe et peut être qu'un recruteur d'équipe pro' le remarquerait.. Chaque année il croisait les doigts pour que cette chance lui arrive, il ne perdait jamais espoir, après tout il était un bon élément, il n'en avait jamais douté. Mais voila ce qui ternissait ce premier entrainement c'est qu'il devait s'y rendre avec Aislynn qui elle aussi avait son premier entrainement de cheerleaders. Tout ça ne s'annonçait pas très joyeux car depuis quelques temps maintenant, il avait du mal avec la jolie blonde qu'il trouvait, se fichait un peu de lui. C'est vrai, avant ils étaient complices, ils se faisaient des trucs régulièrement et depuis qu'elle avait la tête refaite à cause de ce mec, Zacharia, elle s'était éloignée de lui comme si elle ne pouvait pas faire deux choses à la fois, c'est-à-dire, avoir une relation amoureuse et garder ses amis aussi proches qu'avant. Clairement Brett lui en voulait pour ça, en plus de ça son caractère n'arrangeait rien car il était du genre très possessif même en amitié donc on peut dire que le comportement de la présidente l'avait fait vrillé. Il n'aimait pas qu'on le laisse de côté de la sorte et la jeune femme l'avait très bien fait. Depuis cela, le jeune iota ne faisait que la snober, passant à côté d'elle sans lui lancer un bonjour ou même un regard, il la zappait de sa vie tout simplement, ou enfin essayer de la zapper car lui en amitié il est sincère et il sait très bien qu'il porte toujours Aislynn dans son cœur malgré ce qu'elle a pu lui faire. Vous lui direz peut être qu'il prend trop la chose à cœur, que c'est normal de délaisser un pote pour une histoire d'amour, mais Brett c'est Brett et il réagit comme bon lui semble.
Aujourd'hui, par fierté, aucun des deux n'avait voulu décommandé l'autre, après tout cela faisait tellement de temps qu'ils s'étaient dis qu'ils s'y rendraient ensemble à ce premier entrainement de la saison.. Mais surtout Brett aurait cru que Ayslinn se décommande, malheureusement pour lui, elle ne l'avait pas fait. Mince, il allait devoir faire tout le chemin avec elle. Il ne savait pas du tout comment le trajet allait se passer, et surtout il avait peur de ne pas pouvoir garder son calme très longtemps, déjà qu'il se sentait sur les nerfs rien qu'à l'idée qu'il allait devoir passer du temps forcé avec elle.. Habillé d'un short lui arrivant aux genoux accompagné d'un débardeur, le jeune iota avait mis toutes ses affaires de football dans son sac de sport qu'il avait rapidement enfourné dans la malle de son 4x4 noir. Posé contre sa caisse qui était garé devant la confrérie, il attendit quelques instants Ayslinn qui devait le rejoindre dans pas longtemps, si elle était en retard, vous pouvez être sûr qu'il partirait sans elle. Il l'avait un peu espéré d'ailleurs mais cela ne s'était pas produit, elle avait été ponctuel et tous deux se retrouver dans ce 4x4 en direction du stade de l'université, enfin normalement.. La tension était palpable et ce n'est pas Brett qui allait faire des efforts pour qu'elle se dissipe, bien au contraire. Zach' ne pouvait pas t'accompagner? Lui déclara-t-il avec une désinvolture affligeante, au moins il donnait le ton aux minutes qui allaient suivre..


♥ thanks from kristen at atf/caution/sp
Revenir en haut Aller en bas
Jake Fitzgerald
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : elo, lodiie
date d'inscription : 22/10/2009
nombre de messages : 37026
avatar : sam claflin

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Mar 28 Oct - 21:49


The problem is not to forgive.. But to trust again.

Depuis la rentrée, ils s'ignoraient. En effet, c'était plus facile. C'était plus simple que de se dire, les quatre vérités. C'était surtout du Aislynn tout craché. Quand elle était attachée, elle n'arrivait plus à parler et préférait renoncer. Un grand défaut pour la jeune femme. Seulement, il était trop tard pour revenir sur ses pas. Elle était responsable et elle avait brisé une amitié plutôt compliquée, voir passionnée. Alors, elle ne pouvait que s'en prendre à elle-même. Ajouter ce fardeau à sa longue liste, de la rentrée. Loin de cette perfection qui avait guidé cet été. Loin de cette tranquillité. La jeune femme était poursuivie par son présent, par ses rumeurs sur le doyen des omégas. Elle n'était pas réellement d'humeur et elle n'avait personne à accuser. Elle n'avait plus personne pour la supporter. Brett aurait pu faire l'affaire. Il aurait pu l'écouter, si seulement, ils s'échangeaient encore quelques mots. Se rappelant au passage, les nombreuses nuits où ils avaient parlé de tout et de rien. Les nuits blanches à la confrérie. Les chamailleries. Les alliances. Avec le jeune homme, elle avait su préserver sa jeunesse, sa folie. Avec lui, elle ne savait pas pour quelle raison mais elle avait toujours réussi à sourire, sans grande difficulté. Elle avait su faire preuve des plus grands stratagème pour se révéler être une grande adversaire. Tout ceci simplement et avec beaucoup d'humour. Brett était là depuis des années. Il était arrivé juste une année après son entrée à l'université. Elle s'en rappelait comme si c'était hier. A cette époque où elle avait été élue pour la première fois, comme présidente de sa confrérie. Un fervent supporter. Un vrai allié. Une personne sur qui elle ne pouvait plus se retourner, parce qu'elle l'avait mis de côté. Sans réellement l'avoir réalisé sur le moment même.. Sans réellement avoir discerné, les raisons de son propre éloignement. Aislynn s'en voulait. Elle le savait, elle avait mal agis et c'était souvent ainsi. La jeune femme n'était pas facile à vivre et encore moins à discerner. Alors, elle pouvait venir et s'excuser. Elle pouvait le supplier de lui pardonner, de tourner la page et d'avancer. Cependant, ça n'était pas possible pour elle. Aislynn n'arrivait pas à s'excuser. Elle n'avait jamais prononcé ces mots qui revenaient sur ses actes. Elle ne voulait pas commencer à s'excuser, elle ne voulait pas croire que c'était aussi facile. Que quelques mots pouvaient tout balayer et tout arranger. Même si cette action avait pu lui éviter toutes ses douleurs et déceptions qu'elle s’infligeait volontairement. Sacré fierté. Principes uniques. La jeune femme descendait donc sans plus attendre, parce qu'il l'attendait. Brett et elle devaient faire le trajet jusqu'à l'entrainement. Ils devraient y arriver, ça n'était pas si compliqué. Il suffisait de continuer sur leur lancer et s'ignorer. Montant donc dans le véhicule, sans prendre la peine de le saluer, Aislynn se faisait muette. Du moins, elle aurait préféré que le silence les tienne encore un peu éloigné. Un avis que le jeune sportif ne semblait pas partagé. L'attaquant de front. Il utilisait ce prénom comme bouclier. Il utilisait cette répliqué pour la toucher et elle le savait, elle le connaissait.  « Non, il est occupé. »  rétorquait-elle, sans oser le regarder et évitant ainsi de tomber dans ses prunelles. Aislynn essayait de contrôler cette colère qu'il venait de réveiller. Etait-il sadique ? Est-ce que Brett voulait prendre toute la rage qu'elle contenait depuis ces dernières semaines, depuis son retour à Berkeley ? Parce qu'il pouvait continuer sur sa lancé, il allait gagner une bombe humaine. « Mais, si ça te dérange, Brett.. Dis le ! Je sais que ça te brûle les lèvres. Je t'en prie. Va s'y et je descends.  » Voilà donc qu'elle engageait de fines menaces.. Ce n'était pas une très bonne idée et elle le savait. Elle le connaissait et le provoquer, ce n'était pas ce qui était conseillé. Brett était impulsif et c'était également pour cette raison qu'il avait trouvé sa place chez les iotas. Néanmoins, elle n'était pas bien dans sa peau. Elle ne voulait pas qu'il évoque Zachariah. Tout ce qu'elle désirait, c'était se rendre à son entrainement, poser avec Constance les bases de cette nouvelle année. Prévenir des plannings, des compétitions et des notes à obtenir. Etre en guerre avec Brett ne faisait pas parti de ses projets et encore moins de ses désirs. Mais, s'il la cherchait, il allait la trouver. Et pour se faire, elle utilisait cette arrogance qu'il détestait chez sa présidente. « On peut y aller ? Ou tu veux me faire une scène de ménage ? » l'interrogeait-elle soudainement. Sans prendre la peine de s'y accrocher, de le regarder et même une fraction de seconde. Elle n'y arrivait pas. Simplement parce qu'il avait toujours été là. Brett était là à l'époque de Joshua. Il l'avait aidé après l'accident. Il l'avait supportée. Il l'avait relevée quand elle était tombée en pleine nuit dans les escaliers. Brett avait toujours répondu présent, quand elle le réclamait. Et maintenant.. Aujourd'hui, elle l'avait négligé. Elle l'avait mis de côté au profit d'une relation qui semblait tout aussi compliquée. A croire que tout avait été beau pendant quelques semaines, presque quelques mois. Juste assez pour lui rappeler qu'elle pouvait encore tout perdre à tout moment. Tout pouvait être remis en question. Elle. Sa relation avec Zachariah. Sa relation avec Brett. Aislynn se retrouvait devant le puzzle de sa vie. Ce puzzle qui venait d'exploser et dont, elle peinait encore à retrouver toutes les pièces. Donc la simple idée de les recoller s'annonçait particulièrement difficile. Comment pouvait-elle reformer son bonheur, s'il lui manquait des morceaux, des êtres qui lui étaient chers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Dim 2 Nov - 11:53


Brett & Aislynn
ne me parles plus

Cela faisait à peine quoi? 2 minutes que Brett était dans la voiture en compagnie de Aislynn qu'il ne pouvait déjà plus supporter sa présence. Le jeune homme était entier et il ne supportait simplement pas qu'on le mette de côté comme elle l'avait fait avec lui. Il s'était senti trahit et en même temps elle l'avait blessé par ce geste alors qu'il n'avait rien fait pour. C'est vrai, il avait toujours été là pour elle durant ces dernières années à ce qu'il sache, il avait surement été trop con. Ouai ça devait être ça, à être trop sympa voila ce qu'on récolte. Brett était clairement remonté et dés sa première remarque, il le lui faisait remarqué, une remarque assez acerbe qui voulait tout dire. Il ne pouvait même pas la regarder tellement elle lui mettait la rage, lui qui l'aimait tant voila qu'il était en train de la détester par sa faute. Il savait bien qu'il la touchait pas sa réflexion, mais c'était tant mieux ainsi ça donnait le ton au trajet. Il esquissa alors un petit sourire amusé mais amusé jaune par la réponse que vint lui fournir son ancienne amie. Oui, il se moquait en quelque sorte d'elle car il savait l'importance qu'elle tenait à l'ouverture des entrainements, à l'ouverture de cette nouvelle saison, et que l'homme qu'elle aime ne soit pas là pour l'accompagner le faisait sourire, c'était comme si tout ça lui revenait à la figure et ça lui faisait plaisir. Bon pas plaisir comme il aurait voulu, mais il essayait de se faire violence. Il sentait que Aislynn était en train de bouillonner sur le siège passager et cela lui plaisait car après tout pourquoi il serait le seul à ressentir cette rage hein? Il était hors de question qu'elle sorte de sa caisse, il ne voulait pas revenir sur ses dires. Ça me dérange complétement oui, mais j'ai dis que je t'y amenais, donc je ne reviendrais pas sur mes paroles. Un soupir amusé vint alors traversé ses lèvres en repensant à ses dernières paroles. Quoi que toi tu dois pas savoir beaucoup ce que s'est que d'avoir une parole.. Lui envoya-t-il en lui jetant un regard en biais, lui émettant ainsi très bien le pourquoi de son énervement même si elle devait le savoir à présent. Elle sortait alors son côté arrogante qu'il détestait chez elle, elle semblait si imbue d'elle à ce moment qu'au final, il l'aurait bien fichu à la porte de sa voiture. Surtout lorsqu'elle le défiait par ses mots, scènes de ménage? On aura tout vus! Mais pour le coup il se demandait s'il n'était pas en train de lui en faire une, la honte.. Il serra la mâchoire et fit en même temps crisser ses pneus pour alors démarrer en trombe sur les rues de SF. Là elle l'avait bien énervé, se rendant en même temps compte qu'il était en train de se ridiculiser auprès d'elle alors qu'elle s'en fichait éperdument. Il était vraiment con! Je comprend pourquoi t'es encore notre présidente! Lui dit-il en gardant son idée en tête mais clairement ce n'était pas tout beau tout propre, c'était une réflexion encore destinée à lui faire du mal comme elle pouvait lui en faire..


♥ thanks from kristen at atf/caution/sp
Revenir en haut Aller en bas
Jake Fitzgerald
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : elo, lodiie
date d'inscription : 22/10/2009
nombre de messages : 37026
avatar : sam claflin

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Lun 10 Nov - 14:02


L'homme n'est pas achevé quand il est vaincu.
Il est achevé quand il abandonne.

Brett, Brett, Brett.. Et d'un seul coup, les envies de meurtres prenaient formes. En effet, dans cette voiture, l'ambiance s'annonçait très glaciale. Se demandant encore pour quelles raisons, elle n'avait pas trouvé un autre moyen de se rendre à l'entrainement. Aislynn y réfléchissait. Une réflexion qui ne durait que quelques secondes, parce que le jeune homme ne semblait pas d'humeur à se taire. Non, bien au contraire, le iota se révélait être un grand bavard. Réalisant qu'ils s’engageaient tous les deux sur un jeu dangereux. A qui, blesserait l'autre en premier ? Ce n'était pas réellement sain mais, la présidente de sa confrérie n'était pas d'humeur à se laisser faire. Après l'humiliation qu'elle avait dû vivre dans l’amphithéâtre, elle avait décidé qu'il était hors de question, que quelqu'un d'autre puisse encore la toucher, avec cette histoire. Alors, même si Brett n'utilisait pas clairement ce chemin, elle voyait très bien où il venait en venir. En rajouter une couche. Lui faire prendre conscience qu'il était toujours là, lui. Malgré le fait qu'elle puisse l'avoir délaissé ou mis sur le côté, il ne semblait qu'avoir une seule parole. Encore faudrait-il trouver la bonne manière de l'exprimer.. Ça n'était pas gagné, d'avance, malheureusement. C'était loin d'être la lumière qu'on pouvait observer au bout du tunnel. En effet, Aislynn envisageait plus de dégâts, plus de problèmes.. Il voulait se livrer et se soulager en la rendant coupable, très bien. Elle était prête à tout assumer. Être une mauvaise amie. Faire passer ses priorités avant celles de ses proches. Ne pas s'excuser. Éviter de faire le premier pas. Tout ce qu'il voulait, elle s'en foutait et plaidait coupable. Néanmoins, ce n'était pas en silence qu'elle osait se défendre. Loin du calme. Loin de cette complicité qu'on pouvait observer et apprécier. Les deux alliés étaient réellement en train de s'affronter. « C'est donc de cette manière que tu veux jouer.. Et bien, c'est très classe, monsieur je n'ai qu'une parole. Tu es vraiment irréprochable. Un tel exemple mériterait même une adaptation au cinéma. Un grand scénario. » rajoutait-elle pour l'agacer. Car, elle le savait, il détestait ce genre qu'elle pouvait se prendre et après tout, il l'avait cherchée. Il la cherchait depuis qu'elle était montée dans ce maudit véhicule. A croire qu'il aurait été plus favorable de se casser à nouveau la jambe, que de se retrouver ici et à ses côtés. Aislynn essayait de se contenir, même si c'était plutôt raté. Elle prenait ce premier pic en plein visage et presque avec le sourire. Ce n'était pas Brett qui allait lui parler de parole. Il était plutôt pas mal dans son genre, quand une situation pouvait lui être plus favorable. Alors qui était-il pour lui jeter la première pierre ? Etait-il surtout prêt à accueillir cette dangereuse tornade ? « Qu'est-ce que tu insinues ?! » l’interrogeait-elle, cette fois-ci en pressant la ceinture de sécurité, à sa taille. Le grincement des pneus ne lui annonçaient rien de rassurant. Il devrait le savoir. Elle avait plutôt de mauvais souvenirs avec ce genre de bruit et de comportement. Est-ce que Brett était un grand inconscient ? Elle se le demandait et surtout, elle ne comprenait pas tout. Etait-il plus attaché à elle qu'elle ne l'avait imaginé ? Certes, Aislynn tenait à lui. Elle ne lui montrait peut-être pas de la meilleure façon qui soit mais, elle essayait. La jeune femme essayait toujours de s'ouvrir un peu auprès des autres. Ce n'était pas le domaine dans lequel, elle excellait. Néanmoins, quand elle avait quelque chose à lui dire, elle n'hésitait pas. Elle ne tournait pas autour de pot. Comme lui appréciait le faire.. « Je n'aurai pas dû monter avec toi et encore moins dans cet état là.. se risquait-elle de lui annoncer. Car pour la première fois, également, elle ne se sentait pas en sécurité à ses côtés. Qu'est-ce que tu veux ? Tu veux qu'on finisse dans un arbre et qu'on n'en parle plus, c'est ça que tu cherches. » Sa voix était légèrement tremblante mais, elle se forçait à le dire assez fort. Espérant que ceci aurait un impact sur ses actions ou peut-être qu'elle risquait de réveiller la bête qui était en lui.. Il était trop tard pour y songer. Pour peser le pour et le contre. « Tu es comme tous les autres. Tu ne vois qu'au bout de ton nez. Qui n'est pas très grand, d'ailleurs! » le provoquait-elle à nouveau. Faisant pivoter son visage dans sa direction, elle le regardait. Elle s’imprégnait de chacun de ses traits. Elle lui cherchait des excuses, parce que dans le fond, elle était comme ça. Loin de l'image qu'on pouvait directement voir en la croisant sur son chemin, Aislynn était quelqu'un de vrai et elle ne s'attachait jamais sans raison. Brett avait su gagner son estime, captiver son attention. Alors, pourquoi ne mettait-il pas les pieds dans le plat ? S'il avait quelque chose à lui dire, qu'il le fasse avec les mots et non avec ses petites menaces, ses petits gestes qui les rapprochaient du bord du gouffre. Prête à lui sauter de dessus, pour qu'il lâche l’accélérateur, pour qu'il préserve leurs existences. Surtout prête à affronter tout ce qu'il pouvait lui reprocher. Elle n'avait pas peur de cela. Quitte à être blessée et à prendre cette réalité de plein front, en pleine face. C'était toujours mieux qu'un arbre..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Jeu 20 Nov - 14:30


Brett & Aislynn
ne me parles plus

Brett n'avait clairement pas envie d'être dans sa voiture en compagnie de Aislynn et il le lui faisait bien ressentir. Mais bon voila parce qu'il n'avait pas envie de faire marche arrière sur une chose qu'il lui avait dit, il était obligé de l'accompagner à l'entrainement. Et oui, Brett est têtu comme tout et donc il ne se serait pas abaisser à lui dire finalement qu'il ne pouvait plus l'amener. Non, c'était comme relevé un défi pour lui. Puis bon, il fallait l'avouer, la jeune femme lui manquait beaucoup.. Mais bon ça il préférait se frapper cinq fois la tête son une vitre plutôt que de lui avouer! Il détestait savoir que lui tenait à quelqu'un lorsque l'autre s'en fout complétement de ta belle gueule. C'était comme se sentir humilié. Le jeune homme détestait se sentir mis de côté, lui c'était tout ou rien et là il ne voulait clairement plus avoir rien à faire avec la présidente des iotas. Sa fierté lui disait de réagir ainsi et il le faisait à la perfection. Son regard sur la route, il n'avait pas envie de lui porter plus d'attention que ça, mais pourtant sa langue n'arrêtait de se délier comme s'il ne pouvait l'arrêter, il avait bien trop de choses sur le cœur. Brett leva les yeux au ciel aux paroles de la jeune femme à son égard, comme quoi son comportement mériterait une adaptation au cinéma. Vus que tu serais dans le scénario, je ne sais pas si il serait vraiment réussi.. Lui lança-t-il à sa suite, on aurait dit deux ado' ensemble en train de jeter la pierre sur l'autre sans ne jamais en voir la fin. Le jeune homme n'aimait pas cette situation entre eux mais aujourd'hui il devait faire face aux faits, et clairement elle ne faisait plus partie de ses alliés, et il ne savait pas si un jour cela pourrait changer.. Il lui fit alors une remarque qu'il savait allé l'interpeler, cela était fait exprès, il avait envie de la piquer au vif. Lorsqu'elle lui demanda ce qu'il insinuait, il posa un regard assez dédaigneux sur elle, un regard qu'il n'avait pas l'habitude de lui donner mais il détestait le genre qu'elle se donnait.. Regardes toi, avides de pouvoir, tu ferais tout pour garder ta place, tu manipules grâce à ton sourire angélique, mais je ne suis plus dupe. Lui dit-il d'une voix normal, un brin dégouté mais pas énervé, il voulait lui montrer qu'elle l'avait déçu et qu'à présent il voyait clair dans son jeu. Il voulait la toucher comme elle l'avait touché en s'éloignant de lui.. C'est à ce moment qu'il fit son beau démarrage, tout ça l'énervé, sa présence l'énervait car elle lui rappelait ô combien elle lui manquait et ô combien il pouvait la détester lorsqu'elle s'y mettait. Brett conduisait un peu vite mais c'était comme ça lorsqu'il était énervé, sa conduite en pâtissait et Aislynn commençait à regretter d'être monter avec lui. Qu'est-ce qu'il a mon état?! Je vais très bien! Je suis ravie de partager ce trajet avec une personne aussi fausse que toi! Voila qu'elle n'avait fait que le chauffer un peu plus avec sa remarque. Se prendre un arbre? Je connais mieux ma voiture que mes amis, donc tu ne risques rien! Acerbe, il venait de faire cette remarque assez tranchante exprès pour la mettre dans la bonne direction de ses pensées. Brett continuait de conduire à son allure pas modérée tandis qu'elle continuait de l'énerver un peu plus. D'ailleurs c'est à ce moment qu'au lieu de tourner à droite pour rejoindre le stade, qu'il tourna dans la direction opposée.. Fronçant les sourcils, il détourna son regard de la route pour la regarder. Qu'est-ce que tu insinues par là? Si il y a bien une personne qui ne pense qu'à ses intérêts personnels, c'est bien toi ma pauvre! Alors arrête de retourner la situation! Lui déclara-t-il en y ajoutant même des gestes, bref, il n'était clairement plus concentrer sur la route mais s'il retourna son regard vers celle-ci. T'es vraiment désespérante Aislynn, même très décevante.. Finit-il par lui dire, l'appelant par son prénom entier ce qui prouvait qu'il mettait une distance entre eux.. Ça faisait longtemps qu'il ne l'avait plus appeler ainsi..


♥ thanks from kristen at atf/caution/sp
Revenir en haut Aller en bas
Jake Fitzgerald
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : elo, lodiie
date d'inscription : 22/10/2009
nombre de messages : 37026
avatar : sam claflin

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Jeu 27 Nov - 22:09

Dans cette histoire, Aislynn était fautive. Elle le savait. Elle était réaliste. Ces tensions. Ces échanges. Ces reproches. Elle en était la source. Si seulement, elle avait essayé de recoller les morceaux de ce vase brisé. Si seulement, elle arrivait à aller au de-là de la personne qu'elle était. Une jeune femme bien trop réservée sur ses sentiments et très peu démonstrative sur ses intentions. En effet, ça n’avait jamais été facile pour elle et encore moins, depuis son entrée à Berkeley. La jeune femme avait dû faire face à certaines fatalités. Accepter le départ de ses proches. Renoncer à son premier amour. En réalité, peut-être qu’elle aurait pu changer les choses, si elle avait essayé. Au minimum, qu’avait-elle à perdre ? Cela Aislynn ne le saurait jamais, maintenant.. A une exception près, Brett. Le jeune homme était encore là. Il était à ses côtés malgré la distance qu’elle avait instaurée. Et inversement Aislynn était toujours là, malgré ses remarques cinglantes qui lui balançaient naturellement. Celles qu’elle essayait de prendre avec le sourire. Une réaction qui n’était certainement pas la meilleure mais, qui était la sienne. Elle n’aimait guère dévoiler ses faiblesses et elle pensait que si le jeune homme le remarquait, il les utiliserait pour la mettre à genoux, pour arriver à ses fins et gagner ce duel. Celui que chaque partie défendait à sa façon. Alors, elle le regardait. Du coin de l’œil, elle n’arrivait pas à y croire. Croire qu’ils en étaient arrivés là. Puis, il ajoutait cette réflexion à nouveau bien basse. Levant les yeux au ciel, elle essayait de passer au dessus. Elle pensait que ça calmerait leur mauvais jeu. Sauf que ce n’était pas possible d’encaisser, encaisser encore sans revendiquer. Voilà de quelle manière, les tensions se ravivaient. Cette fois-ci, elle ne pouvait plus tourner autour du pot. Elle ne pouvait plus supporter ses insinuations et elle allait lui foncer directement dessus. Au point où ils en étaient, il n’y avait plus d’autre possibilité. Brett avait parlé. Là c’était à elle de répliquer. Elle ne l’avait pas coupé. Elle avait tout encaissé mais, il n’était pas celui qui l’abattrait. Il lui en fallait bien plus. Même si au passage, il la touchait, il la blessait sans oser y songer.. « Qu’est-ce que tu racontes ? T’es vraiment un crétin ! Je n’en reviens pas ! » s’exclamait-elle prise de colère. Elle ne comprenait pas sa considération. Et même si elle n’avait pas été à la hauteur de leur amitié, il la connaissait. Il connaissait ses principes. Aislynn constatait également la colère qu’il contenait. Elle le remarquait par sa façon de conduire, qui était devenue plus agressive et dans la foulée, plus dangereuse. Donc sans lui laisser la liberté de la couper, Aislynn continuait sur sa lancée. Il l’avait cherchée. Il venait de la trouver. Détachant sa ceinture de sécurité, prise par ce sentiment d’étouffer, la jeune femme le regardait. Cette fois-ci, elle le fixait et ne comptait pas s'en détacher ou lui laisser une fraction de seconde de répit. « Tu sais quoi Brett, je sais ce que tu veux. Je le vois dans tes yeux. Tu veux gagner et dire que tu es passé au-dessus de ce que nous avions. Tu veux dire que j'ai commis quelques erreurs et que je suis une hypocrite. Va s'y, je t'en prie. Si ça t'enchante et que ça valorise à nouveau ton égo. Je n'en ai plus rien à faire. Plus rien à faire de cette histoire, de mes erreurs, de tes paroles. Dépose moi, ici ! » finissait-elle par prononcer. Ils en étaient donc arriver là. Au bout de chemin. Si rapidement ? La jeune femme avait le coeur lourd mais, elle ne pouvait plus le supporter. Elle ne pouvait plus partager cet oxygène malsain qu'ils respiraient. Elle en était fatiguée de toutes ces histoires. Elle qui ne supportait pas l'absence de Camélia et de Seth. Qui ne supportaient plus toutes ses questions qui étaient restées sans réponses ? Celles qu'elle avait fini par abandonner, par dépit. Elle n'allait pas lui demander cent fois. Si Brett n'avait pas le courage de dire les choses telles qu'elle était, Aislynn ne pouvait rien faire. Elle ne pouvait pas essayer de s'expliquer, de s'excuser. Elle décidait ainsi d'abandonner comme à chaque fois. Pas vraiment. En vérité, elle ne pouvait pas. Brett comptait et elle avait réellement besoin de lui, tout autant qu'elle s'en voulait de ne pas avoir été à la hauteur. Seulement, il lui fallait du temps pour comprendre. Les secondes, les minutes défilaient et elle le réalisait. Cependant, il était trop tard. Brett ne semblait pas de cet avis. Son regard n'était plus celui dans lequel, elle pouvait se perdre. Celui qui l'avait aidé à se relever. Celui qui la faisait voyager. Il n'était plus. Aislynn faisait face à la noirceur de ses prunelles et elle décidait de s'en éloigner. Sauf qu'il ne semblait pas avoir compris ses derniers mots. De ce fait, elle se décidait à lui rappeler. « Tu vas lâcher l’accélérateur, je t'ai demandé de me déposer. Alors, arrête toi ! » grognait-elle encore et pour la toute dernière fois. Stoppé par un panneau de signalisation, la jeune femme en profitait. Elle ouvrait la portière et sortait. L'air frais. La liberté. La sécurité. « Tu es vraiment idiot, quand tu t'y mets. » déclarait-elle dans un dernier souffle, avant de refermer cette même portière. Celle qui la tenait prisonnière de cet enfer. Dos au véhicule, Aislynn se retrouvait ainsi figée. Ils en étaient arrivé au point de se déchirer. Peut-être qu'elle ne comprenait pas tout. Peut-être que Brett tenait à elle, plus qu'elle ne l'avait imaginé ou même songé. C'était compliqué pour elle. Difficile de décrire tous ses sentiments, tout ce qu'il représentait parce qu'elle n'y avait jamais songé. Mais, Brett avait toujours été là en vérité. Depuis le départ de Joshua à aujourd'hui, il avait répondu présent. Tout autant qu'elle avait essayé d'être là. A peu de chose près avec sa relation avec Zachariah qui semblait avoir brisé quelque chose. Aislynn avait surtout l'impression qu'il ne la regardait pas de la même façon, depuis. Elle avait cette impression d'être devenue différente pour lui et c'était peut-être cela l'explication à tout. La jeune femme n'avait pas cherché à en savoir davantage, de peur d'apprendre de ses erreurs. De réaliser qu'elle avait certainement ses responsabilités dans cette distance, dans ces moments qu'ils ne vivaient plus comme avant. Mais au fond, ce n'était jamais ce qu'elle avait souhaité. Le blesser. Jamais. Pas même à cet instant précis. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Mar 2 Déc - 16:36


Brett & Aislynn
ne me parles plus

Brett avait pété un plomb, oui en bref c'était ça ce qui était en train de se passer, lui en train de faire le portrait d'une Aislynn qu'il ne reconnaissait plus et qu'il essayait de détester à présent. Mais lorsque t'es autant attacher à la personne autant qu'il pouvait l'être avec la jeune iota, cela est difficile de lui faire du mal. Et pourtant, vus que Brett avait été blessé par son comportement, il se débrouillait plutôt bien avec ses mots, dans un seul but, lui faire un électrochoc, pouvoir la blesser autant que lui avait été blessé lorsqu'elle s'était éloignée de lui. Peut être qu'au final il était égoïste et qu'il voulait être le seul qui compte avec les personnes qu'il aime. Pourtant il sait pertinemment que cela n'est pas possible mais il s'entêtera toute sa vie je pense.. Ou en tout cas cette possessivité qu'il a en lui ne disparaitra jamais. Et voila qu'après ses paroles massacrantes, elle le traitait de crétin pour ses mots, certes ils n'étaient peut être pas vrai mais pourtant aujourd'hui il voyait une Aislynn, un peu comme celle qu'il avait décrite, en face de lui. La jeune femme ne faisait que l'énerver un peu plus avec ses paroles, n'arrêtant pas d'augmenter la pression en parlant, préférant à présent fixer la route plutôt qu'elle qui lui parlait d'abandonner toute cette histoire. Mais cela le faisait bien rire jaune, ce qu'il fit d'ailleurs mais l'énervement ressortait clairement de tout ça, oui là elle avait dit ce qu'il ne fallait pas et son pied s'appuyait qu'un peu plus sur l’accélérateur, son rythme cardiaque accélérant lui aussi. Mais putain Aisl', ça fait un moment que t'en as plus rien à faire! Merde mais ouvres les yeux une bonne fois pour toute! Tu me pousses à bout sérieux! Oui là franchement il pétait un câble parce qu'elle n'arrivait pas à voir que ça faisait un moment qu'elle s'en foutait de lui, de sa vie, tout ce qui l'intéressait était son oméga! Il voudrait tellement qu'elle s'en rende compte seul mais cela ne semblait pas vouloir se passer ainsi.. Bien sûr, il avait complétement omis le fait qu'elle veuille quitter la voiture. Et voila qu'elle lui demandait de nouveau de lâcher son accélérateur pour la déposer mais le jeune iota ne l'entendait pas de la sorte, la conversation n'était pas fini, leur échange n'était pas fini, elle voulait une fois de plus s'éloigner de lui et il ne supportait pas cela. Mais alors qu'il s'arrêtait à un stop, elle en profita pour quitter la voiture en moins de deux tout en lui disant que ce n'était qu'un idiot. Cela le mit hors de lui et alors qu'elle commençait à marcher, le jeune homme l'arrêta en se garant en travers de la chaussée, à moitié sur la route et sur le bas côté. Descendant alors précipitamment de la voiture.. Tu veux t'éloigner une fois de plus?! Mais merde qu'est-ce que j'ai fais pour que tu me zappes comme ça du jour au lendemain?! On dirait que c'est la mode avec moi, mais merde je ne suis pas qu'un idiot! Faut arrêter de me prendre pour un con! Là ouai il était au bout et commençait enfin à lui dire ce qu'il avait sur le cœur même s'il n'allait pas jusqu'au bout de ses pensées par pudeur. Mais cela se voyait clairement qu'il était mal et qu'elle l'avait mise mal ainsi.. Cela lui rappeler une autre histoire, une histoire amoureuse cette fois qu'il avait eu, son premier amour, cette fille qui l'avait quitté du jour au lendemain.. Il se demandait bien si toutes les personnes qu'il aimait été faite pour s'éloigner de lui à un moment donné..


♥ thanks from kristen at atf/caution/sp
Revenir en haut Aller en bas
Jake Fitzgerald
there's no place like berkeley
avatar
prénom, pseudo : elo, lodiie
date d'inscription : 22/10/2009
nombre de messages : 37026
avatar : sam claflin

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Mer 10 Déc - 23:45

Le trajet aurait pu être plus calme. Si seulement.. Si seulement, elle n'était pas montée dans cette voiture. Aislynn s'en doutait parce qu'elle le connaissait. Brett et elle avaient passé de nombreuses nuits à parler, à rire et surtout à se découvrir. Ils avaient certainement pris plus de temps que certaines personnes. Mais, ils étaient comme ça. Ils ne faisaient jamais les choses à moitié, donc autant prendre son temps. Il n'y avait pas d'urgence. Sauf qu'à cet instant précis, il y avait du danger. Dans cette voiture, l'ambiance aurait pu faire exploser les vitres. Leurs mots auraient pu donner des coups à l'habitacle. Si les sentiments avaient de réelles conséquences. Heureusement pour eux, ça n'était pas concrètement le cas. Néanmoins, ces réflexions arrivaient à l'atteindre. Aislynn était touchée par ses propos. Peut-être qu'elle avait commis quelques erreurs et puis, personne n'était parfait. Elle aurait juste souhaité qu'il lui dise avec plus de calme. Ce n'était pas comme si elle était fermée à toute conversation. Puis les amis sont également présents pour cela, pour nous ramener dans le droit chemin quand on venait à s'en éloigner. Enfin, Aislynn essayait de ne pas le juger parce qu'elle ne savait pas ce qu'elle aurait fait dans cette situation, si elle avait été à sa place. Mais, une chose dont elle était certaine, c'était de ce pied qu'elle n'aurait pas posé sur l'accélérateur. Pas comme lui. D'accord, il était contrarié mais, il n'était pas lieu de provoquer le moindre accident. « Je me demande quand tu es vraiment à bout, ce que ça peut donner. Sérieux.. » répliquait-elle, jetant un peu d'huile sur le feu. La jeune femme le savait mais, c'était plus fort qu'elle. Elle le provoquait pour lui montrer le ridicule. C'était ridicule d'en arriver là. Elle aurait pu lui dire directement, ce qui aurait également causé moins de perte. Sauf que ce n'était pas son truc à la jeune femme. Elle n'arrivait pas toujours à trouver les bons mots, les bons moments pour tout arrêter. Alors, sans se faire prier davantage, elle se décidait de prendre des initiatives. Sortant du véhicule, Aislynn prenait de sacré risque. Il pouvait l'abandonner là et continuer sa route. Elle aurait pu se blesser. Il aurait pu la blesser. Plus ne comptait à part sa sécurité. Elle avait besoin de gérer sa propre sécurité, elle avait besoin de s'en éloigner. Aislynn avait cette drôle sensation de s'étouffer, de manquer d'air à ses côtés. C'était surement la colère et la réalité qui les rattrapaient. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à gérer. Du moins, c'était ce qu'elle pensait avant de constater que Brett n'allait pas la laisser filer, pas cette fois. Le véhicule se retrouvait donc au beau milieu de la route et légèrement sur le trottoir. Brett sortait tout aussi énervé. Brett mettait pour la toute première fois, les choses à plat. « Qu'est-ce que tu racontes ? Tu n'es pas un con! Je n'ai jamais dis.. » s'arrêtait-elle brièvement, déchiffrant tous ses reproches. D'accord, Aislynn venait de comprendre. Elle le connaissait donc très bien. Elle savait que son erreur ne l'avait pas épargné. « Brett, je suis vraiment désolé. Mais, pourquoi tu ne m'en as pas parlé ? Non tu penses que c'était mieux, ce que tu viens de me faire endurer. Me traiter de tous les noms les plus sympathiques et valorisants qui soient.. Peut-être que tu les penses vraiment.  » hurlait-elle et se calmait-elle sur cette fin, sur cette fatalité. Peut-être que tout ceci, ce cinéma, cette scène dramatique et leur amitié qui volait en éclat.. Peut-être qu'il aimait ça le iota. Le drame. Elle y songeait une fraction de seconde et se rappelait bien sûr des difficultés qu'il avait dû affronter. Elle ne pouvait pas donc l'imaginer. Brett n'était pas sadique à ce point. En tout cas, elle ne lui laisserait pas la possibilité de s'autodétruire. Face à lui, Aislynn se retrouvait. Elle avait avancé, brûlant ainsi tout l'espace qui pouvait les tenir éloigner. A quelques centimètres de son visage, elle ne lâchait son regard. Brett voulait qu'elle lui rende des comptes, elle était prête pour cela. Rien ne lui faisait peur. Il ne lui faisait pas peur. « Mais, tu sais quoi.. Finalement, on a toute la journée. Je vais donc t'écouter. Balance tout, je peux encaisser. Fais toi plaisir ! » se décidait-elle à lui confier, à le provoquer. Et il y avait aussi beaucoup de chances pour que Aislynn soit sadique sur les bords. Mais bon, il était lui. Brett comptait énormément pour elle. Si elle pouvait l'aider, le libérer, le calmer, elle n'allait pas y renoncer. La jeune femme avait les épaules solides. Même si les mots du jeune homme l'avait touchés, elle n'allait pas s'agenouiller. Elle n'allait pas flancher. Elle était tellement forte. Elle avait tellement encaisser, qu'il faudrait plus pour la voir plier. Maintenant, on verra ce qu'il arrivera s'il déciderait de faire une croix sur elle. S'il décidait de l'abandonner comme elle l'avait fait inconsciemment. Aislynn s'en éloignait donc. Elle le laissait respirer. Elle effectuait quelques pas. Elle essayait surtout de canaliser tout ça, de ne pas laisser la situation lui filer entre les doigts. En espérant qu'elle pourrait lui prouver le contraire, tout l'inverse de ce qu'il venait la rendre coupable. La jeune femme espérait avoir cette chance. Néanmoins, ça ne dépendait plus totalement d'elle..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn] Lun 15 Déc - 17:31


Brett & Aislynn
ne me parles plus

Brett avait jeté un regard de travers à Aislynn lorsqu'elle lui fit sa dernière remarque sur ses nerfs. Il n'avait aucune envie de développer sur le sujet, et surtout il détestait qu'on le cherche sur le sujet. Peut être qu'il s'emportait trop, peut être qu'il était trop sur les nerfs mais c'était lui, il était comme ça et il ne changerait pas de si tôt à pars peut être si on l'inscrivait à des cours de relaxation. Et encore je n'étais pas sûr si ça suffirait.. Mais les choses tournèrent encore plus au vinaigre lorsque la jeune femme prit la décision de quitter son véhicule alors qu'ils étaient en train de parler. Bon okay la conversation était des plus houleuses et elle ne menait à rien mais au moins ils partageaient quelque chose, non? Apparemment ce n'était pas un point de vue partager par la jolie blonde qui semblait plus heureuse d'être à l'extérieur qu'à l'intérieur du véhicule. Mais c'était que mal connaitre Brett que de penser qu'il allait la laisser partir ainsi alors qu'ils étaient au milieu de quelque chose. De plus, en le traitant d'idiot, elle l'avait fait complétement vriller. Il ne supportait plus qu'on le traite d'idiot alors qu'au final à la base de base, toute cette situation n'était pas là à cause de lui. Il avait donc garé son véhicule comme une merde en travers de la route et du trottoir pour faire en même temps bien chier les autres automobilistes, mais là le jeune iota n'en avait strictement rien à faire, il ne voyait que Aislynn. Et voila qu'il commença à lui dire ce qu'il avait sur le cœur, ce qui lui pesait depuis qu'elle s'était aussi facilement éloignée de lui. Certes, il ne lui avait pas tout dit mais c'était déjà un début, et on peut dire merci à sa colère car sans ça, surement qu'il ne se serait pas révélé de la sorte. Le rythme cardiaque du iota s'était accéléré et il regardait la jolie blonde l'air à bout de souffle, à bout de tout.. Elle essayait de lui dire qu'elle ne l'avait jamais pris pour un con..mais elle devait se rendre compte qu'au fond c'est ce qu'elle avait fait depuis le début. Car s'éloigner comme ça de lui pour un autre mec, si ce n'était pas le prendre pour un con, il ne comprenait décidément rien à la vie. Ses excuses lui firent tellement bizarre que ses sourcils vinrent se froncer instinctivement. Lui faisait-elle une blague? Fut la première interrogation qui lui passa dans la tête. Mais lorsqu'elle poursuivit, il comprit qu'elle était bien sérieuse et qu'elle comprenait enfin le pourquoi il était si tendu en sa présence. Alors il fallait qu'il lui en parle? Elle n'aurait pas pu le deviner toute seule? A croire que non, et ça l'avait un peu déçu à vrai dire.. Même si au fond de lui il voyait enfin la lumière au fond du tunnel avec elle et ça lui faisait du bien. Elle s'était rapprochée de lui et leurs visages n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre mais Brett ne détournait pas le regard. Tu sais bien que je ne les pensais pas mais voila..tu m'as déçu. Lui fit-il sans craindre les mots, préférant la franchise avec elle parce que leur relation avait toujours compté pour lui malgré ce qu'elle pouvait penser à l'instant. Mais elle finit par lui demander de vider son sac tout en s'éloignant un peu de lui pour faire les cents pas. Lui resta à sa place, la regardant durant quelques secondes silencieuses. Tu t'es éloignée, tout simplement.. J'ai plus existé au profit de Zach', et ça je ne l'ai pas compris, et surtout je ne l'ai pas accepté. Je veux bien que tu prenne plus de temps pour le mec que t'aimes mais si c'était mon cas, je laisserais toujours de la place pour mes amis. Là, tu m'as juste zappé et je ne t'aurais pas cru comme ça..surtout avec moi..je nous pensais assez proche..certainement que c'était que de mon côté. Il lui dit tout cela en s'étant calmé, sa voix était plus posée et il voulait juste vider son sac mais d'une façon à avoir une conversation avec elle, parler clairement de ce qui l'avait blessé et qui le blessait encore aujourd'hui. Un truc était cassé, c'était certain, et cela se voyait dans son regard mais il voulait voir ce qu'elle avait à répondre à tout ça, c'est pourquoi il ne la lâchait pas du regard..


♥ thanks from kristen at atf/caution/sp
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn]

Revenir en haut Aller en bas

La voiture a toujours été le lieu de prédilection pour une dispute [Aislynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» La tension: description et exercice pour s'en libérer par Michelle Larivey
» Toujours dans la pâte à sel!!!!!
» transport au lieu de prendre sa voiture (vélo pliable)
» Cherche lieu pour mariage
» Lieu d'accueil enfants-parents aux Avenières : qui veut participer ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the great escape :: flood and trash :: corbeille rp-